17/05/2018

Les HUG nouveaux sont arrivés (VIII)

Jacques-André Widmer - Journaliste (retraité)

19, Bd de la Cluse

1205 Genève

Tél 022 800 04 04

jawidmer@bluewin.ch

Professeur,

Me permets de vous signaler lebref récit que j'ai consacré ici à votre récente grande visite à mon chevet.

Ce fut une première pour moi...à l'aube de mes 77 ans.

L'ensemble des sept brefs récits de mon séjour aux HUG se trouve ici ...si vous aviez le temps et la curiosité de découvrir le vécu plus ou moins traumatique d'un patient.

En me félicitant d'avoir bénéficié de votre diagnostic, je vous prie de croire, Professeur, à l'assurance de ma parfaite considération.

                                                                                          J.-A. Widmer

PS: Suis l'auteur de l'ouvrage en deux volumes, édité à compte d'auteur en 2014: On m'a volé mon ego (PUBLIBOOK).

Il s'agit d'une dénonciation en règle, 24 ans après les faits, de la mauvaise oeuvre de médecins genevois FMH qui ont sombré dans l'occulte de "médecines parallèles".

*                                *                         *

Cher Monsieur,

Je vous remercie pour votre message que la Dresse Exquis m’avait aussi transmis. J’ai lu avec intérêt votre blog, riche en couleurs.

J’espère sincèrement que nos deux rencontres lors de ces visites médicales trop « professorales » n’ont pas été trop gênantes ou incommodantes pour vous. Il est difficile d’apporter à tous (le ou la patient-e, les étudiants, médecins internes, infirmière-er, médecin chef de clinique présents à la visite) ceux dont ils ont besoin ou qu’ils attendent. Mes priorités sont la qualité et la sécurité des soins apportés tout en préservant la communication la meilleure possible sans oublier les aspects d’enseignement. Exercice pas facile et je vous remercie pour votre feedback.

Je transmets vos remerciements à l’équipe de l’unité 31

Je vous prie de recevoir l’assurance de mes sentiments dévoués

Jean-Luc Reny

Pr. Jean-Luc Reny

Chef du Service de Médecine Interne Générale

www.hug-ge.ch

huglogo.png

10:08 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

15/05/2018

Les HUG nouveaux sont arrivés (VII)

renypix.gifDès 0630 H, les piqueuses débarquent telles des guêpes en mal de chair fraîche. -Pour accélérer les prises de sang, on nous impose des aiguilles de plus gros calibre, au mépris du confort des patients... Parmi les rumeurs, fake gossip et potins qui circulent dans Radio-couloirs, figure l'arrivée imminente d'un illustre professeur (Photo) pour sa Grande visite hebdomadaire. Le trac est perceptible jusque dans le frou-frou des blouses blanches.

Lire la suite

18:33 | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook

12/05/2018

Les HUG nouveaux sont arrivés (VI)

Ne_pas_s_etouffer.gifLes nonbreux médicaments qu'on m'injecte à tours de bras comprennent un somnifère. Je n'en prends jamais car je n'ai aucun trouble du sommeil en temps normal. Face à ma portion de mur blanc, il en va autrement.

Soudain je suis réveillé en sursaut par mes propres râles et gémissements. 

Lire la suite

16:37 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

09/05/2018

Les HUG nouveaux sont arrivés (V)

ongles.jpgAujourd'hui, ma crise de goutte rend mon pied droit hypersensible à l'effleurement. Un soin de l'Ecole de podologie m'est proposé : je l'accepte aussitôt. Un jeune homme traite mes orteils avec compétence avant de faire valider son travail par une formatrice agréée. On m'étonne en précisant que ce service est gratuit. Je réplique que l'auteur de ce chef d'oeuvre sera quoi qu'il en soit rétribué pour autant qu'il veuille bien me laisser son IBAN.

Lire la suite

16:30 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

08/05/2018

Les HUG nouveaux sont arrivés ! (IV)

lunettesO2.jpgDès l'instant où les secours du SIS sont parvenus à mon domicile peu après 4 heures du matin, l'administration d'oxygène m'a aussitôt soulagé de ma sensation de suffocation croissante. L'oxygène ? Un véritable médicament qui va m'aider à restaurer ma respiration normale à l'air ambiant. Le moindre effort m'épuise. Aux HUG, on me relie en permanence au réseau d'O2 qui me livre un débit de 1 litre/minute via des lunettes à oxygène... Le flux du gaz vital est imperceptible et pourtant indispensable.

Lire la suite

23:21 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

07/05/2018

Les HUG nouveaux sont arrivés ! (III)

urinal.jpgPassons au matériel que chaque patient des HUG doit maîtriser, qu'il s'agisse de son lit électrique, de la télécommande universelle ou de son urinal. Pour l'urinal, j'ai droit à une leçon particulière d'une exquise exotique à l'accent qui rappelle les senteurs des îles... Je la prie de m'expliquer comment procéder pour harmoniser la déclivité du lit avec celle de l'urinal. « Facile ! » Il vous suffit d'appuyer ici sur un des huit boutons régissant la position du lit puis, l'inclinaison maximale obtenue, vous glissez l'oiseau (sic!) dedans et relâchez les sphincters. Il existe une autre façon de procéder, sur le côté, mais elle est plus malaisée...

Lire la suite

18:04 | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook

06/05/2018

Les HUG nouveaux sont arrivés ! (II)

baievitrée.jpgDésormais, dans chaque chambre du nouveau bâtiment, se trouvent deux patients dont l'un est... moins égal que l'autre. Celui proche de la fenêtre bénéficie d'une baie vitrée (photo thématique) panoramique lui assurant une vue splendide sur la ville ; l'autre, du côté porte, doit se contenter d'une portion congrue de mur blanc. Entre deux : des rideaux mobiles. J'ai hérité du côté porte. Mes rares visiteurs m'incitent à réclamer mon droit de vue qu'une simple poussée du rideau restaurerait. Je m'y oppose car je suis aux HUG pour bénéficier des meilleurs soins et non d'un panorama idéal. De surcroît, je ne tombe pas dans le piège à haine tendu au « fenêtriste » et au « portier ». Je me contenterai donc de mon espace borgne sans broncher durant les 15 jours de mon séjour pour maintenir la paix des patients.

Lire la suite

22:18 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

Les HUG nouveaux sont arrivés ! (I)

betrand-levrat.jpgRien de tel qu'une plongée au pays des blouses blanches, fût-elle sous contrainte, pour juger de leur travail, de leurs méthodes et de leur équipement. Avec bonheur, la Direction a changé. Sept années que nous n'avions plus savouré les rapides délices d'un séjour aux HUG ! Tous nos sens donc en éveil... Nous écarquillons nos yeux en découvrant le nouveau « bâtiment des lits », merveille de l'architecture genevoise dont l'entrée passe par un large couloir d'accueil où de placides baleine au plafond ondulent pour faire passer la pilule.

Lire la suite

00:06 | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook

15/04/2018

Pleurs, cris et grincements de dents

crowd.jpg

 

 

Oui ! Honneur aux vaincus ! Ils sont plus de cinq cents

A manger leur chapeau en ce dimanche honni.

Honneurs et gloriole nos moitrinaires bannis

Saluent leurs vains espoirs déçus, embarrassants.

 

Pas pu mais essayé :ils ont raté leurs cibles

Leurs vestes vont revêtir en ce printemps d'avril

Où comme chacun le sait : faut pas ôter un fil

D'un coup ils ont appris qu'ils sont plus éligibles.

 

Certains sont soulagés en ricanant bien jaune

De force les partis leur ont forcé la main

C'est ainsi qu'on recrute les blancs-becs et béjaunes

Pas de quoi contracter jaunisse sans lendemain.

 

Ces salauds d'adversaires ont triché ça c'est sûr !

Il faudra bien du temps pour calmer la blessure.

Les larmes et coups de sang resteront sans effet

Pour consoler vraiment les candidats défaits.

 

Matamores enivrés et candidats modestes

Grandes gueules de retour et piètres orateurs

Face à l'adversité blâment leurs prédateurs

Députés dépités ils ont loupé leur test.

 

Coups bas et avanies ils furent les victimes.

Ils ont déplu au peuple, victimes de mille pièges

Et n'y sont donc pour rien. Pour eux pas un centime

Ni prébende à la clef et adieu à leur siège !

 

La visite au curé ou chez le prochain psy

Les remettra d'aplomb ça, c'est sûr qu'on vous dit.

Un cantique suffira :pas besoin d'autopsie.

Leurs mouchoirs seront secs bien avant vendredi.

 

Moralité

 

Les mal-aimés du peuple dans cinq ans reviendront

Au mêm' mât de Cocagne, grimper péniblement.

Pour pérorer jactance et brasser les chaudrons

Des intrigues et querelles ...Croix de fer si je mens !

04:46 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

01/04/2018

Facebook interdit en Suisse par le Conseil fédéral !

zuckerberg.jpg(Genève PPS/ 1er avril 2018) Une fois de plus, le Conseil fédéral a dû recourir au droit d'urgence pour protéger le secret des affaires, la pérennité des brevets et copyrights suisses et la vie privée de nos concitoyens : sans attendre l'avis de l'Union européenne, nos autorités fédérales ont décrété (jusqu'à droit international connu au cas où une incompatibilité avec le droit supérieur surgirait) l'interdiction de FACEBOOK (FB) en Suisse à compter du 1er mai 2018.

Lire la suite

00:05 | Lien permanent | Commentaires (13) | |  Facebook

29/03/2018

Recruté de force comme maître queux à bord du bateau pirate Caroline

radiocaroline.jpgQue faisais-je il y a exactement cinquante-quatre ans, à Pâques 1964 ?

Ma curiosité me jetait dans la gueule du loup: monté pour 24 heures comme reporter à bord du bateau pirate de  Radio Caroline, j'y ai été recruté de force comme maître queux durant une semaine !

Lire la suite

13:06 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

23/03/2018

Capsule électorale (IV): un test obligatoire pour tous les candidats ?

fakepromise.png(Reprise d'un blog du 12 avril 2012)

Il est deux activités pour l'exercice desquelles la société n'exige aucun certificat, diplôme, examen, vérification préalable ou "principe de précaution":

- La procréation

- L'accès aux fonctions électives

Lire la suite

10:43 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

15/03/2018

Exquises horreurs ...à la télé romande

rotatives.jpgCet oxymore pour nous rappeler la fascination qu'exerce sur nous tous le mal...commis par d'autres aux dépens des autres...

-Moi, je me tape deux cimetières par semaine... Ce qui prime, c'est la photo de la victime, celle de l'amant, du chien et de la maison. A partir de là, nous proposons une explication psychologique du drame, sur la base des infos de la police et de notre propre enquête exclusive de proximité.

Cette singulière et mémorable confidence, je l'ai recueillie au milieu des années 1960 à Paris, dans un bistrot, Rue du Fbg St-Honoré, de la bouche d'un journaliste, auto-proclamé spécialiste des crimes passionnels pour l'hebdomadaire
Détective.

Lire la suite

01:52 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

08/03/2018

Non d'un chien ! (IV)

cavalier-king-charles-4-111420.jpgL'ascenseur réparé, Doggy daigne s'y engouffrer le lendemain sans même m'avoir flairé ni salué alors qu'il est déjà au bout de sa laisse (et non de la mienne puisqu'il est devenu le maître du jeu et que j'en suis réduit à me soumettre à ses itinéraires, arrêts et zigs-zags qu'il m'impose au rythme de ses mictions et autres actions de ses émonctoires).

Lire la suite

03:48 | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook

07/03/2018

Non d'un chien ! (III)

cavalier-king-charles-4-111420.jpgAu premier jour de la bise noire qui glace les sangs des Genevois, je découvre que je boîte grave et ne possède plus qu'un unique gant de laine pour protéger mes engelures et gerçures. Ces satanés objets qui n'existent qu'en duo ont la sale habitude de se séparer. Et voici que l'ascenseur est hors-service : je vais devoir gravir à pied les 84 marches qui me séparent encore de Doggy. Au deuxième étage, je distingue une silhouette humaine qui s'agite dans la cage de l'ascenseur..

Lire la suite

00:23 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

06/03/2018

Non d'un chien ! (II)

Contrairement à certaines femelles dont le Non !cavalier-king-charles-4-111420.jpg tiède et hésitant signifie un consentement, le Non ! de chien du spécimen prêté est irrévocable, lui !

Cette fois-ci, pour m'épargner les zigs-zags que m'a imposés Sa Seigneurie Doggy lors de notre première sortie , je renonce au langage chienchien bétifiant et adopte un ton autoritaire pour converser avec ma bête royale : Doggy, entre dans l'ascenseur...Doggy, assis ! Doggy, donne la patte ! Doggy, au pied ! J'imite donc ce que j'ai vu faire par d'innombrables maîtres de chiens. Sans aucun effet ! Devrais-je parler anglais pour converser avec « mon » King Charles ? Would you mind refraining from wagging your tail and stop pulling on your leash like a mad lion ? Aucun effet !

Lire la suite

00:51 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

04/03/2018

Non d'un chien ! (I)

annonceASA2.jpgQue voici une bonne idée : «ASA est une fondation à but non lucratif qui a pour objectif d’aider les seniors qui doivent se séparer temporairement ou définitivement de leurs animaux de compagnie.  En 2012, deux médecins, un vétérinaire et leurs épouses ont créé la fondation ASA. Un réseau de personnes bénévoles s’est constitué, ils étudient les demandes et essaient de trouver des solutions. »

Voilà ce qu'il me faut pour échapper à l'impression envahissante d'être devenu totalement inutile dans le cocon tiède de ma retraite en solitaire  !

Lire la suite

02:56 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

16/02/2018

Mictions protégées

Mon grangreatgranduncleAlfred.jpgd-oncle, prénommé Alfred, (oui, celui qui labourait ses champs avec une charrue tirée par une couple de bœufs dans les années 1930) me recommandait chaleureusement de faire carrière dans les Postes : «  C'est un boulot sûr et bien payé », ne cessait-il de me répéter alors qu'adolescent, je rêvais d'être poète...(pas trop maudit si possible...)

Un autre oncle, tout aussi prévenant, me conseillait, lui, la carrière militaire « car tu auras ainsi toujours à manger. »

Nul ne maîtrisant le Hasard, ma destinée professionnelle fut pourtant sans tampons oblitérateurs ni trompettes martiales.

Lire la suite

04:06 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

15/01/2018

Comment les bazars de l'Orient propagent leurs pestes spirituelles

logo_UNADFI_web.jpgÀ plusieurs reprises, nous avons décrit sur notre présent blog les dangers de pestes spirituelles orientales qui se cachent sous des ascèses psycho-somatiques dont le yoga et les méditations. Dans son numéro de décembre 2017, la revue trimestrielle de l'UNADFI consacre précisément l'intégralité de sa publication à ces deux classes d'ascèses occultes qui connaissent un engouement massif en Occident. Elles ne sont pas sans danger pour ceux qui les pratiquent.

Qui est l'UNADFI ? " C'est une association nationale qui informe sur le phénomène sectaire et joue un rôle essentiel dans la prévention et l'aide aux victimes à travers les 29 associations locales de défense des familles et de l'individu"

Lire la suite

18:23 | Lien permanent | Commentaires (11) | |  Facebook

21/12/2017

La P26 enfin sérieusement commentée

piedsnickelés.jpgLe Temps Présent du 21 déc. 2017 par la RTS sur « l'armée de l'ombre » de la Suisse , la notoire P26, est une excellente recension de l'histoire abracadabrante que nous connaissions déjà tous par coeur. Un coup d'oeil sur Wikipedia ici suffira pour vous rafraîchir la mémoire. Les témoignages à visages masqués du reportage de la RTS n'ajoutent aucun piment aux aventures de nos Pieds Nickelés, tous obnubilés par la menace des seules Forces du Pacte de Varsovie. Reconnaissons tout de même à nos héros de pacotille la sincérité qui animait leur cause : instaurer une Résistance en cas d'invasion de la Suisse. Le Général Guisan et Max Petitpierre furent tout de même plus habiles à composer avec le Troisième Reich pour nous protéger de l'invasion de la Suisse que le quarteron de Pieds Nickelés, bricoleurs si habiles qu'ils ont été incapables de protéger leurs ébauches de secrets de la presse suisse. Merci à la Schweitzer Illustrierte d'avoir révélé le pot-aux-roses !

Lire la suite

14:53 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook