30/04/2017

Faut-il pendre Christian Vellas haut et court ?

christianvellas.jpgParmi les nombreux auteurs que j'ai eu le privilège d'approcher et d'interviewer figurent Hervé Bazin, Nabokov, Henri Guillemin et John Braine (Room at the Top). Il s'en trouve un autre, Christian Vellas (auteur de onze ouvrages) qu'il m'arriva de côtoyer au « marbre » de La Tribune de Genève, alors que nous suffoquions encore dès les aurores vers 1967 dans les vapeurs du plomb, d'étain et d'antimoine, à l'époque de la typographie. Mon jeune confrère, alors de nature solaire et optimiste, toujours souriant et pince-sans-rire, trahissait son origine exotique par sa prosodie irrésistible évoquant les marchés de Provence...

Cinq décennies plus tard, voici que je reçois avec reconnaissance et dédicacé, son dernier ouvrage édité chez Slatkine : Qui a mangé mes enfants ?

Lire la suite

18:39 | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook

24/04/2017

Le clone

alterego.jpg« Flamby », le grillé vif, a donc lâché la rampe

Avant son Waterloo, il a conçu un clone

Fidèle à son image et homme de sa trempe :

Un vrai alter ego et de la même faune.

Lire la suite

04:57 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

23/04/2017

Le bon tri

electionhum.jpgBranle-bas vole haut pour choisir un vrai chef

De la ruche en folie chez nos voisins gaulois.

Primaire de gauche en prime, à droite derechef

Et tout l'tintouin parfait pour les pires hors-la-loi...

Mirifiques cadeaux, privilèges et bijoux,

Costumes et garde-temps et Pénélope en prime

Animent le ballet et s'il faut un rajout :

Vite un boulot fictif pour chasser la déprime !

Neveu, femme ou maîtresse, c'est bon pour le scrutin.

Pour faire bon compte en plus : prenez un sacristain !

Lire la suite

06:09 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

21/04/2017

Pire que la « ploukitude », voici le « flip-flopisme ! » (II)

flipflop.jpgNe vous avisez pas de publier dans l'espace public une phrase aussi bien intentionnée et fervente que celle-ci : «  J'aime ma patrie, la Suisse que je défends ! ». Aussitôt, vous auriez une meute de « flip-flopistes » à vos trousses ! Bien pires que la phalange pratiquant les Ploukitudes, celle des flip-flopistes*** se révèle plus redoutable encore :

  • Quoi ! Vous osez encore parler de « patrie »  alors que nous aspirons tous à être des citoyens européens et des citoyens du monde ! Le fait que vos pères soient nés sur le sol helvétique ne donne ni à vous ni à vos géniteurs de quoi se rengorger dans un hédonisme coupable fondé sur une autosatisfaction béate ! Silence dans les rangs !

Lire la suite

16:29 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

17/04/2017

Pire que la « ploukitude », voici le « flip-flopisme ! » (I)

flipflopun.jpgLe "bien-penser" et le "bien-dire" obligatoires font des ravages depuis que la parole des Duraton a été libérée et se déverse sans plus de garde-fous dans le fous-y-tout de Facebook. Jean Romain et son aide de camp Stéphane Berney nous ont pondu un singulier néologisme pluriel pour légitimer le titre de leur essai : « Ploukitudes ». De quoi s'agit-il ?

Lire la suite

15:29 | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook

02/04/2017

Il y a 50 ans mourait Martine Carol...

martine carole.jpgScoops mortels:  Près des saules pleureurs...

Il y a cinquante ans mourait la super-vedette du cinéma français: Martine Carol, à l'âge de 46 ans, au terme d'une vie aventureuse et pathétique.

Celle qui incarna Caroline chérie, Nana et Lola Montès, au terme d'une carriere éblouissante, devait être supplantée dans le coeur des Français par une jeune inconnue: Brigitte Bardot...

Lire la suite

05:10 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

01/04/2017

TPG : prévention des nuisances sonores

 barthassat.jpgLe 1er avril 2017 /jaw/tpg – La Direction des TPG vient de demander au Tribunal de 1ère Instance de prendre des mesures super-provisionnelles pour empêcher la « parution prématurée » dans le domaine public de ses « Directives pour la protection de la convialité » applicables à l'ensemble d'UNIRESO.

Une source proche de la Direction des TPG qui a pu consulter le projet, nous résume de mémoire la teneur du document : a) à compter du 1er septembre 2017, l'usage de smartphones sera interdit en mode vocal dans tous les convois : trams. autobus, trolleybus, Proxibus, Télébus, etc.

Lire la suite

00:05 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

15/03/2017

Dieu, avatar de la Nature ? (III)

Pr-Molimard-31-225x300.jpgDans son ouvrage L'Homme, avatar de Dieu, le Prof. med. Robert Molimard explique son agnosticisme par son adhésion à ce que Spinoza désigne par le vocable  de « Conatus », à savoir cette « force vitale présente dans tout être, pour défendre et affirmer son existence. » La « volonté de vivre » de Schopenhauer en est un copié- collé ».

Lire la suite

03:09 | Lien permanent | Commentaires (20) | |  Facebook

21/02/2017

A 90 ans, le Prof. Robert Molimard traduit son ouvrage en ...espéranto ! (II)

molimardpixdef.jpgTout récemment, nous vous disions le bien que nous pensions de l'ouvrage"L'Homme, avatar de Dieu" du Prof. méd. Robert Molimard. La critique unanime vient d'applaudir cet « Essai de philosophie pratique et de médecine expérimentale .» 

Depuis lors, l'auteur, alerte nonagénaire sublime, vient de trouver l'inspiration et le temps pour traduire son propre opus en…espéranto ! Qui osera encore professer que la vieillesse est un naufrage :-) ? La très belle revue Diasporiques, trésor d’intelligence et de culture, consacre encore une critique laudative méritée à cet opus que j'ai lu d'une traite avec plaisir. Outre ses références raisonnées à Spinoza, l'auteur prodigue aussi en passant ,sans en avoir l'air, de précieux conseils de vie et même d'hygiène corporelle ! Voilà qui prouve que l'on peut être Auvergnat sans être nécessairement bougnat ! Biographie de l'auteur ici

Lire la suite

00:15 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

10/02/2017

Genève: une pétition pour protéger le suffrage universel !

kickout.jpgOn pensait que le suffrage universel était un droit inaliénable, acquis de haute lutte, dans nos contrées. Il n'en est rien si l'on considère attentivement les pratiques dérivantes du Grand conseil de la République et Canton de Genève. En effet, le citoyen qui choisit de porter un candidat sur sa liste électorale, n'a aucune garantie, en cas d'élection, que ce dernier ne soit chassé, zappé, épuré, proscrit et réduit au rang de potiche en cours de législature, sur simple caprice d'un auto-proclamé "chef de groupe". Cette pratique consiste pour l'agent expulseur à prononcer un diktat à l'encontre d'un élu qui a cessé de plaire. Le banni, dès le prononcé de son expulsion, ne peut plus siéger dans les commissions parlementaires. On lui arrache donc ainsi l'essentiel de son influence puisque c'est dans ces commissions que se préparent les décisions avant les débats en séance plénière. Nul jusqu'ici n'avait encore remarqué cette manière cavalière d'arracher à nos élus  la plus grande partie de leur pouvoir. Par voie de pétition au Grand conseil, il aura donc fallu que notre association libertaire des Dissidents de Genève (DDG)  soulève ce lièvre... En signant notre pétition, vous contribuerez ainsi à  consolider le suffrage universel menacé de manière chronique et récidivante par ces pratiques de proscriptions qui font tache dans notre démocratie locale. Le régime des demi-députés doit cesser ! 

Télécharger la pétition ici

grandconseil.jpg

Hors partis (Privés d'accés aux commissions parlementaires au 12.02.2017)

horspartis.png

15:30 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

05/02/2017

L'Homme, avatar de Dieu (I) par Prof. Robert Molimard

molimardpix.jpgVous cherchez Dieu ? C'est comme chercher vos lunettes quand vous les avez sur le nez, aurait pu dire Spinoza en polissant des verres optiques. C'est ainsi que le Professeur Robert Molimard, à l'occasion de son quatre-vingt dixième anniversaire (!) nous fait le cadeau de son dernier ouvrage en date : l'Homme, avatar de Dieu. Le pionnier de la tabacologie en France rédige aussi régulièrement des articles de grand intérêt sur ses sites du TABAC HUMAIN et FORMINDEP.

Lire la suite

19:25 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

01/02/2017

L'hebdo est mort. Vive L'Hebdor !

l'hebdordef.jpgL'Hebdo: Le temps des lamentations est passé ! L'hebdo est mort.

Vive L'Hebdor !

Sous ce titre original, pas encore protégé au registre des marques, il est possible en 24 heures de créer un site sur lequel les journalistes désormais réduits à l'oisiveté pourraient s'exprimer sur les sujets de leur choix.

Bon pour la tête ! Bon pour le moral ! Bon pour le lecteur !

Le paysage médiatique romand (PMR) est glauque si l'on en croit les participants au débat  INFRAROUGE de la RTS.

Nous vous l'annoncions depuis 2011 déjà:

Comment la presse romande fragilise la démocratie

Etait-il judicieux et necessaire de s'aliéner la bonne volonté d'un tiers des lecteurs (les "fumeurs récalcitrants")  en menant des campagnes de dénigrement stigmatisantes ?

Etait-il opportun de persister dans le catéchisme et les mantras de journalistes eurolâtres après le refus de l'Espace économique européen (EEE) par le peuple suisse ?

On ne caresse pas longtemps  le public à rebrousse-poil impunément.

Quatorze années de pertes consécutives pour L'Hebdo? Son éditeur, pourtant fort patient et acquis à la mondialisation de l'espèce Bilderberg, a peut-être jugé que les prêches de son ruineux hebdo ne servaient plus efficacement la cause du Nouvel Ordre Mondial (NOM). D'un trait de plume, le voici qui vient de couper les vivres à sa danseuse ! Avec la même brutalité que les renégats de la Scientologie sont traités de "suppressifs"...

Les carnets d'adresses des journalistes licenciés représentent pourtant un capital moral important et inaliénable. Il n'est pas si utopique d'imaginer que chacun d'entre eux, secondé par des leaders d'opinion et personnages influents côtoyés depuis des années par nos meilleures plumes de Suisse romande, puissent accepter de soutenir une telle initiative de L'Hebdor online proposé.

En se gardant bien, cette fois-ci, de ne plus servir nolens volens la cause exclusive et monomaniaque de maîtres embusqués.

D'innombrables fondations, associations et société privées de grande réputation ne manqueraient pas de soutenir une telle publication on line, d'abord mensuelle avant que d'être hebdomadaire. Oui, on peut rêver mais l'essentiel est d'oser passer à l'acte et de donner à voir avant de recevoir.

La solution du crowdfunding est à portée ...d'imagination.

Il faut frapper le fer pendant qu'il est chaud.

Chiche ? Je serais le premier à m'abonner à une telle publication on line, avec ou sans publicité, si elle devait voir le jour. Et je suis certain de ne pas être le seul. Parfois, plutôt que de baisser les bras et de gémir dans son coin en maudissant l'adversité, mieux vaut amorcer la pompe gratuitement et passer à l'acte.

Bonne chance à L'HEBDOR :-) !

l'hebdordef.jpg

23:13 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

18/01/2017

Merci aux frontaliers soignants !

flagchfr.jpgN'en déplaise à ceux des politiciens genevois adeptes d'une main-d'œuvre genevoise à 100 %, le concours de travailleurs français importés chaque matin pour être exportés chaque soir, est indispensable à la prospérité et au bon fonctionnement de notre canton. Oui, Genève peut se féliciter, de la présence des frontaliers, sans lesquels notre ville internationale ne pourrait plus fonctionner.

Lire la suite

18:40 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

03/01/2017

Desperate times, desperate measures...Cash crunch in India

toi.pngDue to an unexpected turmoil surge in the FB comments of the French translation of the article  about the amazing "cash crunch" published in the Indian Times, we choose to publish the sole original article in English+ Links.

Desperate times, desperate measures

Abhijit tackles cash crunch

Cash crunch leaves pensioners agitated

Cash crunch hits textile units

RWAs hit by cash crunch

Supermarkets thrive amidst cash crunch

Cash crunch triggers Dharavi shutdown

Bokaro fights cash crunch, water crisis

Le Temps: "L’Inde continue à faire face à une pénurie de billets de banque

"Près de deux mois après la démonétisation de 86% de son argent liquide, le pays n’a toujours pas retrouvé sa stabilité et l’économie commence à en pâtir"

 Inde : une opération spectaculaire n'éradiquera pas la corruption (Le Temps)

15:42 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Neant

 

 

03:59 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

01/01/2017

A bas les auspices et haruspices !

 

fatum.jpgNe serait-il pas grand temps qu'un terme définitif fût mis à la tradition récidivante des voeux de fin d'année ? Ces vœux de santé, de prospérité et de je ne sais quoi encore, lancés aux quatre vents, ne mangent pas de pain, il est vrai. Pas plus que de sans gluten ou de foie gras. Lesdits voeux n'en sont pas moins agaçants par leur répétition exaspérante, compte tenu de leur inopèrance. À vrai dire, le passage d'une année à l'autre n'est qu'apparent et fallacieux depuis que l'équation einsteinienne E= mc2 a cours. Seule une poignée de révisionnistes illuminés conteste encore cette vérité. Des négociants habiles, au mépris de cette loi cosmique, font pourtant leur miel de ce passage relatif trans-annuel en incitant le chaland à faire bombance et à plomber les budgets familiaux en se livrant à des orgies de cadeaux que nul n'appelle de ses voeux. Pourquoi d'ailleurs ne marquer sa bienveillance universelle qu'au seuil de l'An Nouveau  par de telles mièvreries gavées de radotages et psittacisme ? Faire appel au Fatum alors qu' alea jacta est, n'a plus grand sens, en notre XXIe siécle déjà bien entamé. Les polices alimentaires, toujours promptes à réprimer les excès de sel, de sucre et de gras, en oublient leurs principes de précaution et se tiennent coites jusqu'à la trêve des confiseurs. Allez vous étonner ensuite de l'épidémie de crises de foie qui frappe nos populations à l'époque de prétendues Fêtes !  !

 

Lire la suite

15:36 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

23/12/2016

Quand la populace enivrée savoure sa curée

 3569407267.pngS'il est vrai que la Roche Tarpéienne n'est pas loin du Capitole, il est une autre vérité pérenne et récidivante  d'origine grégaire et contagieuse: le plaisir jubilatoire de la tourbe vengeresse au spectale de la déchéance d'autrui. Rien de tel que la chute des puissants et illustres pour satisfaire les foules vertueuses friandes de délicieuses catastrophes.

Celles qui n'arrivent qu'aux autres ...

Lire la suite

19:26 | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook

22/12/2016

A ceux qui clouent au pilori l' adversaire politique dans l'adversité...

degout.jpg(jaw/22.12.2016) Parmi la meute des lyncheurs vertueux,  il s'en trouve qui poussent le vice jusqu'à  se réjouir au spectacle d'adversaires politiques aux prises avec l'adversité.

Et quand ils ajoutent des leçons de morale pour pimenter leur plaisir de voir  autrui commettre une bévue, de tels politicien-ne-s de cette espèce, ma foi fort répandue, en arrivent, dans leur élan jubilatoire, à savourer leur joie secrète au vu des maladies, accidents et catastrophes qui n'arrivent qu'aux autres.

Fi donc !

22:40 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

21/12/2016

En hommage à la mémoire de Michèle Morgan...

MAXIME d'Henri Verneuil avec Charles Boyer , Michele Morgan , Arletty .1958 vhs film entier

 

Michèle_Morgan_-_The_Chase.jpg

Michèle Morgan sur wikipedia

03:57 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

20/12/2016

Ma chère Zsa Zsa Gabor, te souvient-il ?

zsazsa.jpgOui, oui... je sais, tu ne manques jamais de corriger la prononciation de ton prénom  lorsqu'elle est écorchée: seuls tes familiers le savent (et je crois en être après nos multiples rencontres, à Londres dans les années 1960)  : ça se prononce Ja-Ja : Tu es d'ailleurs intraitable sur ce qui pourrait paraître un détail aux non-initiés. .Et je te sais même bien capable de sortir de tes gonds pour ceux qui ignoreraient cette idiosyncrasie phonétique car tu affiches fièrement tes origines hongroises. M'en voudras-tu si je rappelle que tu es née une année avant la fin de l'Empire austro-hongrois ? 

Lire la suite

04:29 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook