24/04/2009

Pyramides pédagogiques saccagées

 

ecritonouvo1.jpg
Découvrez en primeur les pyramides pédagogiques encourageant le citoyen genevois , sous peine de CHF 60'000.- francs d'amende, à ne plus souiller la voie publique. Une invention de la Voirie municipale de Genève.Eugène-René Poubelle doit se retourner dans sa tombe...s'il aperçoit encore, du haut de son nuage, les dernières facéties de la Voirie municipale genevoise...

 

trahbinwithman.jpg
Contemplons ensemble le dernier opus en date de la Voirie municipale, cet élégante pyramide capable de ravir la vedette à Képhren, Khéops et Mykérinos. En lieu et place des traditionnels hiéroglyphes, on a préféré cette mise en garde en lettres romaines... Peut-être le dispositif comprend-il quelques embusquées cameras de surveillance pour prendre les citoyens étourdis en flagrant délit ? Ceux qui s'aviseraient de lâcher négligemment leur mégot sur le trottoir ?

(Photo prise le 21 avril 2009, angle rue de Carouge/Quai Capo-d'Istria)

 

pyramidzapped550pix.jpg
Le plus singulier, ce sont les extravagantes « sardines » qui ont été fichées dans le sol à coups de marteau pour arrimer la fragile pyramide. Cette « Sehenswurdigkeit » genevoise mérite qu'on en fasse au moins trois fois le tour pour en saisir l'inquiétante beauté sous toutes ses coutures. A condition de ne point piétiner les sacs d'ordures qui agrémentent le voisinage. Une sorte d'oxymoron graphique à la gloire des concepteurs de ce véritable chef-d'oeuvre qui marquera sans aucun doute l'histoire de l'art. Nous la signalons aussitôt au Michelin car cette curiosité ne mérite-t-elle pas le détour ?

 

Mais il y a mieux encore ! Le second opus qui retient l'attention du passant et du touriste à Genève, c'est le dernier modèle de poubelle suspendue translucide, une invention due au génie des TPG. Ces cannettes de bière rageusement écrasées, ces reliefs de sandwiches tièdes pré-mâchés, ces tampons et mouchoirs souillés qu'on s'empressait autrefois de soustraire à la vue publique, sont désormais brandis de manière ostentatoire et peuvent fermenter à loisir avant de terminer leur vaillante course dans les incinérateurs. Cette survie de nos détritus agrémente donc les abribus de Genève, au même titre que les roses dans nos légendaires parcs publics. Le bon vieux fer zingué dont on faisait les poubelles pour escamoter leur contenu, les matières plastiques opaques des poubelles de grand-papa ont donc été remplacées par d'exquis sacs translucides élégamment pincés dans de solides arceaux métalliques. Le visiteur remarquera l'élégant galbe de la poignée et le choix du jaune éclatant qui rappelle, non sans ingéniosité, l'une des couleurs du drapeau genevois. Il suffisait d'y penser. Quant au logo, il est assez éloquent pour être compris par tous, même de nos hôtes suisses alémaniques. L'ensemble est du plus bel effet, lorsque les premiers rayons du soleil viennent jouer avec le contenu hétéroclite, coloré et odoriférant de nos déchets, désormais artistiquement "valorisés".
sacpoubtpg.jpg

Cette réussite esthétique sans précédent, heureux mariage de l'ancien et du moderne et produit d'une imagination créatrice débridée, pourrait valoir – murmure-t-on – le Grand Prix de la Hideur Publique à son présumé auteur et responsable, Pierre Maudet, Conseiller administratif, Responsable du Département de l’environnement urbain et de la sécurité de la Ville de Genève.
maudetportrait.jpg
Pourquoi ne pas envoyer un courriel à ce magistrat pour le féliciter de ses choix artistiques en matière de mobilier urbain ? Pouvons-nous croire qu'un tel opus est issu d'une si belle intelligence ?

Adresse postale: Rue de l'Hôtel-de-Ville 4 
Localité: 1211 Genève 3 
Téléphone: +41 (0)22 418.24.60 
Courriel:
pierre.maudet@ville-ge.ch

22:34 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bêtise, genève, municipalité, maudet, voie publique, rue, propreté | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.