04/02/2011

Les nouveaux réprouvés engraissent les "préventologues"

baddog.jpgChaque jour apporte son lot de nouveaux réprouvés.

Aux "filles-mères" disparues depuis l'avènement de la pilule, la légalisation (relative) de l'IVG , le triomphe de l'amour libre à épisodes et la banalisation des familles recomposées-   ont succédé de nouvelles catégories de réprouvés: les mangeurs de viande, les adeptes des jeux de hasard, les conducteurs de 4 x 4, les amateurs de grand crûs et, last but not least, les pires: les fumeurs !

La crédulité mimétique et contagieuse accrédite la préventologie comme nouvelle conquête de la démocratie.

La chasse à l'hygiéniquement incorrect a même donné naissance à une nouvelle profession messianique: le "préventologue". Repu et bien payé:  un emploi d'avenir !

La Confédération distribue à ces nouveaux moralisateurs, devenus indispensables pour régenter les foules et garantir une parfaite harmonie sociale,  la somme annuelle de 1, 13 milliards de nos bons francs, gaspillés en pure perte en campagnes fondées sur le credo du principe de précaution.


franc.jpgPuisque  ces prodigalités sont octroyées au nom du bien public, aucun politicien ne se hasarderait à en contester le montant ou l'opportunité.

A ce cadeau confédéral de poids, viennent s'ajouter les crédits des Cantons...pour financer la préventologie... et les préventologues. Le tout est financé par les taxes exorbitantes prélevées sur  le "vice" des citoyens déviants, voire hérétiques (car c'est bien d'une néo-religion qu'il s'agit).

Des armées de fonctionnaires-juristes embusqués ne tardent pas à mettre en musique la litanie de ces auto-proclamés bienfaiteurs qui passent aussitôt du rôle de préventologues à celui de préventocrates, au fur et à mesure que lois, décrets et ordonnances sont éructés par la machinerie d'Etat, Minotaure dévoreur de libertés.

On vient d'éviter de justesse une loi fédérale imposant une licence d'Etat à ceux des grands-parents désireux de garder leurs petits-enfants quelques heures par semaine.

Des campagnes ruineuses, chaotiques et inefficaces de style Don Quichotte sont ainsi imaginées et menées tambour battant car il s'agit de dépenser les crédits alloués et, au besoin, d'en augmenter le montant lors de leur renouvellement.  Pour légitimer leur existence, nos  nouveaux directeurs de conscience poussent l'enrégimentement et le souci du contrôle social jusqu'à vous donner "l'ordre" de manger chaque jour cinq fruits et légumes pour assurer votre salut. En plus, si vous dégustez chaque jour une cuiller à café d'Omega 3, que vous évitez la consommation de graisses "trans" hydrogénées, que vous cessez de verser du saindoux à la louche dans votre la choucroute, que vous repoussez systématiquement les boissons sucrées, l'alcool, les excitants tels que le thé, le café, vous avez toutes les chances d'être accueilli un jour en EMS pour y terminer votre existence sans sel ni piment. (Vous aurez remarqué qu'on ne donne jamais de sauce tomates aux seniors en EMS: les dîneurs maladroits pourraient s'éclabousser, ce qui compliquerait la tâche du personnel et compliquerait le travail de la buanderie).

dunce283.jpgMais pour arriver au "Paradis" de cette marelle du XXIe siècle naissant, encore faudrait-il éviter l'abus du téléphone portable ( générateur d'ondes non ionisantes soupçonnées d'être"neurocides"), les additifs alimentaires non agréés par l'OMS et les tisanes sans label de l'Union européenne. La frontière Schengen bloquera dès le mois d'avril 2011 toutes les herbes médicinales non agréées par Bruxelles. Les drogues dures, elles, franchissent allègrement la passoire à gros trous du côté de la frontière greco-turque.

Les précautionneurs vous recommandent aussi la fréquentation des pistes Vita, la douche plutôt que la baignoire, le vélo électrique, rechargé à l'énergie nucléaire,  plutôt que le 4 x 4.

Quant aux dîners aux chandelles, ils ne tarderont pas à être proscrits, eux aussi, en raison de la "fumée passive létale" qu'elles dégagent, selon le Dr Machin & Consorts.

Et si vous voulez vraiment vous épargner tout ennui de nature judiciaire, évitez désormais par précaution de "mater" les belles femmes dans la rue. Cette pratique lèse le principe d'égalité et porte le nom de "harcèlement".

Pour parfaire votre culture hygiéniste, voici enfin un article qui vous démontrera, s'il en est encore besoin, que les préventocrates sont hyper-actifs parmi nous.

Une ration de Ritalin leur ferait sans doute le plus grand bien.


"Gérer fructueusement les vices du peuple" selon (Saint) Jacques Neirynck



01:29 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : préventologue, interdits, tabac, alcool | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.