06/02/2011

L'OCDE exerce un nouveau chantage sur la Suisse

cartonrouge.gifTrouvé un nouveau commentaire acéré sur le site du Carton Rouge du Citoyen concernant les intentions de l'OCDE de reléguer à nouveau la Suisse sur une liste grise ou une liste noire si elle ne cède pas à ses nouvelles exigences, à savoir la transmission automatique des NUMEROS DE COMPTES bancaires à tous les Etats qui en feraient la demande, au nom de l'aide administrative en matière d'échanges d'informations fiscales.

Cette exigence vient s'ajouter aux concessions déjà consenties par la Suisse par le biais des Conventions contre la double imposition (CDI) signées l'année dernière en hâte pour extraire la Confédération d'une "liste grise" de l'OCDE mettant au ban des nations celles qui ne respecteraient pas ses règles !

Pendant ce temps, des Etats voisins exploitent éhontément  le butin de données bancaires volées par des employés-félons dans nos banques !

Pour sévère qu'il soit, le commentaire du Carton Rouge du  Citoyen est parfaitement légitime et fondé.

Résistons aux "nouveaux Inquisiteurs", comme le dit si justement l'auteur du commentaire, Martin TAMAR.

Son texte peut être lu ici...

RSR1 - Forum du 6 février 2010: La Suisse prête à sacrifier toujours plus son secret bancaire

Le scandale relaté dans la revue de presse du 12:45 de la TSR

sonntagszeitung6fev2011a550.jpg

 

 

 

16:37 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

L'OCDE veut faire sauter ce qui reste du secret bancaire !

Lu dans la SonntagsZeitung du 6 février 2011: "Outre le nom du titulaire de compte et le nom de la banque, l'OCDE va exiger de la Suisse qu'elle fournisse aussi désormais les numéros de compte des clients de ses banques !

"Mercredi dernier, lors de la séance du Conseil fédéral, Eveline Widmer-Schlumpf, ministre suisse des finances, a évoqué la menace d'une rétrogradation de la Suisse sur une liste grise ou noire de l'OCDE. Cette menace pourrait être mise à exécution si Berne n'acceptait pas d'élargir " l’échange d’informations » entre les autorités fiscales  compétentes  des Etats  contractants, cela au titre de l'assistance  administrative  en matière fiscale.

"Depuis octobre 2010, l'OCDE vérifie l'application de la nouvelle Convention contre la double imposition (CDI), récemment signée par la Suisse. Un porte-parole de l'OCDE à Berlin a confirmé ce fait. Le rapport sur cette question n'est pas encore public mais Eveline Widmer Schlumpf redoute, selon certaines informations, qu'il ne contienne de vives critiques. "

sonntagszeitunglogo.gif

 

 

Article originel (en allemand) dans la SonntagsZeitung

cartonrouge.gif

 

 

 

 

 


Adaptation de l'article originel en français sur le site du Carton Rouge du Citoyen (CRC)

 

03:57 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

04/02/2011

Ma chère Zsa Zsa Gabor, te souvient-il ?

Ma chère Zsa Zsa,

zsazsagaborlatest.jpgOui, oui... je sais, tu ne manques jamais de corriger la prononciation de ton prénom  lorsqu'elle est écorchée: seuls tes familiers le savent (et je crois en être après nos multiples rencontres, à Londres dans les années 1960)  : ça se prononce Ja-Ja : Tu es d'ailleurs intraitable sur ce qui pourrait paraître un détail aux non-initiés. .Et je te sais même bien capable de sortir de tes gonds pour ceux qui ignoreraient cette idiosyncrasie phonétique car tu affiches fièrement tes origines hongroises. M'en voudras-tu si je rappelle que tu es née une année avant la fin de l'Empire austro-hongrois ?  Tu y tiens comme à tes rivières de diamants, tes colliers de perles et toute cette précieuse quincaillerie que tu arbores tous les jours et non seulement comme d'autres belles, les soirs de fête. Car chaque jour fut pour toi un jour de fête. C'est du moins l'impression que nous en avions quand tu nous octroyais le privilège de t'approcher: un astre qui ne s'éteint jamais.

Lire la suite

16:16 | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : zsa zsa gabor, londres, cinéma, septième art, diva | |  Facebook

Les nouveaux réprouvés engraissent les "préventologues"

baddog.jpgChaque jour apporte son lot de nouveaux réprouvés.

Aux "filles-mères" disparues depuis l'avènement de la pilule, la légalisation (relative) de l'IVG , le triomphe de l'amour libre à épisodes et la banalisation des familles recomposées-   ont succédé de nouvelles catégories de réprouvés: les mangeurs de viande, les adeptes des jeux de hasard, les conducteurs de 4 x 4, les amateurs de grand crûs et, last but not least, les pires: les fumeurs !

La crédulité mimétique et contagieuse accrédite la préventologie comme nouvelle conquête de la démocratie.

La chasse à l'hygiéniquement incorrect a même donné naissance à une nouvelle profession messianique: le "préventologue". Repu et bien payé:  un emploi d'avenir !

La Confédération distribue à ces nouveaux moralisateurs, devenus indispensables pour régenter les foules et garantir une parfaite harmonie sociale,  la somme annuelle de 1, 13 milliards de nos bons francs, gaspillés en pure perte en campagnes fondées sur le credo du principe de précaution.

Lire la suite

01:29 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : préventologue, interdits, tabac, alcool | |  Facebook

03/02/2011

"Fumée passive": vérités, vraisemblance, faux-semblants et réfutation

tensiometre.jpg«Un mensonge peut faire le tour de la terre le temps que la vérité mette ses chaussures.»  ( Mark Twain).

Suffirait-il aujourd'hui de se parer d'une blouse blanche et d'un titre universitaire pour se proclamer infaillible ? Non: encore faut-il consolider sa science, surtout lorsqu'elle est  molle, par une armure invicible: les statistiques. Comme le béton que l'on arme en le dotant de fers. Même nos cathédrales ne peuvent tenir debout par la force du Saint-Esprit sans le concours d'arcs-boutants. Il en va donc de même de la prose de nos nouveaux prophètes: seuls des chiffres sont capables de clouer le bec de détracteurs potentiels esprits forts et autres trouble-fête.  Un chiffre, voilà une flèche empoisonnée qui vous réduit tout récalcitrant à néant. L'arme de répression par excellence. Hélas, il se trouve toujours des esprits forts à oser contester de telles "preuves mathématiques, réputées  irréfutables. La Tribune de Genève qui avait, en toute bonne foi, publié de telles statistiques médicales pour étayer sa ligne rédactionnelle avouée anti-fumeurs, est tombée dans le piège d'une étude établissant un rapport de causalité entre la "fumée passive" et la prévalence de l'hypertension chez les enfants de parents fumeurs. Une étude made in Germany & Switzerland. L'illustre professeur Robert Molimard, inventeur de la "tabacologie" et grand connaisseur dans ce domaine, réfute ladite étude avec maestria et brio.

Lire la suite