18/06/2011

Maudire son prochain comme soi-même ou l'école de l'intolérance

oscarwilde.jpgDans un article très fouillé et captivant,  signé Peter Harmann et paru dans l'hebdomadaire suisse la  Weltwoche du 13 mars 2008 (No 11), on trouve la citation d'Oscar Wilde (illustration): La cigarette offre un genre de plaisir parfait: c'est exquis et ça nous laisse sur notre faim...

Et ce n'est pas pour avoir fumé que l'écrivain irlandais fut condamné aux travaux forcés, mais bien pour ses amours illicites avec le jeune Lord Alfred Douglas de Queensberry, surnommé « Bosie »., suscitant du même coup le plus grand scandale que la Grande Bretagne n'ait jamais connu. Les persécuteurs de Wilde ont recouru aux mêmes méthodes que certains esprits intégristes anti-tabac de nos jours. Les relations homosexuelles « entre DEUX adultes consentants » ne furent décriminalisées qu'en 1967 en Grande-Bretagne, à l'instigation de Leo Abse, député à la Chambre des Communes, soutenu à la Chambre des Lords par le regretté et très indépendant d'esprit et très original Arthur Strange Kattendyke David Archibald Gore, 8e comte d'Arran, Pair héréditaire du Royaume (1910-1983) et meilleur chroniqueur (facétieux et caustique) de la presse londonienne du soir. (Réforme de la Chambre des Lords en 1999)


mikeold.jpgIl nous arriva trois fois d'être l'hôte du 8e Comte, lui-même journaliste à ses heures; la première dans son bureau directorial de propriétaire  des Evening News, off Fleet Street, vers 1965.; la seconde, dans son château et la troisième au 5 e étage de la tour du Daily Mirror pour l'émission en direct du Pop Club, de José Arhtur, sur Fance Inter. Notre mission consistait à recruter et à rabattre des invités de marque pour cette station de radio. Là, ils ont été servis ! A cette occasion, sous de Gaulle, le 8e comte avait commencé son intervention en déclarant: J'aime beaucoup la France, malgré la dictature ! L'émission avait aussitôt été coupée par un "Comité d'écoute" (!!!) qui avait envoyé de la musique...  A une autre occasion, il nous attendait, Lisa et moi, un samedi,  devant la porte monumentale de son impressionnant manoir. Roulant dans sa propriété sur un épais tapis de gravier (les châteaux accessibles par routes goudronnées ne sont destinés qu'aux touristes !), j'avais rangé ma miteuse Hillman Minx bleu ciel à côté de sa superbe limousine anthracite... Le 8e comte n'avait cure de tels détails: le roturier était le bienvenu chez lui.

- Soyez les bienvenus. Comme le château n'est pas chauffé, allons plutôt à la cuisine...Nous y serons plus à l'aise. Et voici mon élevage de blaireaux domestiques ! Ils sont très affectueux....

 

badger.jpg


Aussitôt, de graciles et agiles créatures pointues en proue et rondes en poupe, plus ou moins domestiquées, se mirent à nous circonvenir en sautillant entre la théière, nos tasses et nos soucoupes.

Dans ce décor de cuisine zoologique, nous avons amorcé le sujet de l'heure... (Lord Arran prétendait que les Suisses étaient sales. Il avait été attaché culturel à l'Ambassade de Grande-Bretagne à Berne pendant la Seconde Guerre mondiale et  avait imprimé sa constatation - toute subjective - dans son journal. Tollé en Suisse !) Et comme nous  lui demandions ensuite  s'il ne risquait pas sa réputation d'aristocrate illustre  en poussant à la légalisation de l'homosexualité, (passible de lourdes peines de prison, comme celle qui frappa Oscar Wilde) Lord Arran nous avait répondu:

-Voyez-vous, j'ai un avantage sur les députés des Commons: comme Pair héréditaire  du Royaume, je ne suis pas soumis à réélection... Je dis et j'écris ce que je veux, quand je veux, où je veux...Et je n'ai pas de marrons dans le feu
... avait-il ajouté, tongue-in-the-cheek, (en pince-sans-rire).

 

chambredeslords.jpg


C'est ainsi que les pratiques homosexuelles entre  adultes consentants furent décriminalisées en 1967 en Grande-Bretagne. Grâce aux efforts de deux hommes indépendants, capables de braver l'opinion publique de front: le roturier Léo Abse et l'aristocrate Lord Arran.

Quel rapport avec la Prohibition de la fumée dans les lieux publics à Genève ? Ma foi, la stigmatisation systématique cultivée par le clan anti-fumeurs, ressemble fort à la persécution dont furent victimes les homosexuels britanniques jusqu'en 1967. Même hargne, même montée de l'intolérance, même chasse aux sorcières et même mentalité punitive pour les déviants fumeurs que pour les shocking amoureu(x)ses homophiles de jadis.

Maudire son prochain comme soi-même, voilà la clef de l'intolérance ostracisante.

De tels sentiments de haine contagieuse ne pouvaient q'aboutir au délire collectif actuel.

 

miviludesrapport.jpg

 

Le zèle des sectes "guérisseuses" vient d'être encore dénoncé dans le Rapport 2010 de la MIVILUDES.

A lire ! (jaw)

bullyl.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

ODE AU TABAC D'ANTAN

(Weltwoche du 13 mars 2008)

 

karinvonsiebenthalpix.jpg



weltwoch.gifDans son ode mystique à la cigarette,  Peter Harmann évoque dans les colonnes de la Weltwoche « le parfum d'une cigarette à la fin d'une nuit d'été, pas celui de la cigarette suivante mais bien de celle qui précède ...la dernière aspiration irrévocable (...) puis la première aspiration lors de la rechute, toujours renouvelée ». Les effets calmants de la cigarette sur la main qui s'approche du verre de bière. Le parfum dans le compartiment « Fumeurs » des CFF alors qu'on se rend à son boulot.  La cigarette que l'on allume en apercevant, à bord d'un avion Swissair, la Statue de la Liberté ou qu'on la laisse derrière soi, au terme d'un séjour à New York. La pointe incandescente d'une gauloise psycho-lénifiante, fumée dans la brume hivernale... »

tobaccoleaves.jpg« Maintenant, aux Etats-Unis, on refuse la dernière cigarette aux condamnés qui attendent leur exécution dans le couloir de la mort. La fumée, (c'est bien connu),  nuit à la santé ».


« Depuis les campagnes anti-tabac de 1970, poursuit l'auteur de l'article, la proportion de fumeurs a passé graduellement de 50 % à 20 % aux Etats-Unis.

"En Californie, il n'y a plus que 8 % des jeunes âgés de moins de 24 ans à fumer encore. En Suisse, ce taux avoisine les 40 %. (A.D. 2008)

« Le très âgé président de la République italienne, Sandro Pertini, fumeur de pipe volcanique se permettait cette boutade:   La tolérance, c'est chez les fumeurs qu'on peut en prendre de la graine. Il n'est jamais arrivé qu'un fumeur se plaigne d'un non-fumeur. Sandro Pertini a 94 ans. (en 2008).

« La cigarette a perdu de manière irrévocable son statut de drogue douce populaire. A Tokyo, pour obtenir des cigarettes à l'automate, il faut présenter une carte à puce (avec photo d'identité), qui vérifie l'âge de l'acheteur. Au centre de la ville, il est interdit de fumer dans la rue. »

« Des interdictions à gogo imposées sur le tabac dans le monde, il  est résulté une sensibilisation des esprits  mais aussi de la mauvaise conscience et une morale à double face. On cesse de fumer un peu pour sauver l'environnement mais l'on continue à rouler en voiture et à produire des émissions (toxiques) pour la communauté.

« Dans les pays où la publicité pour le tabac n'est pas encore interdite, (Russie, Chine, Inde, Indonésie et dans les pays les plus prolifiques de l'Afrique) on trouve les marchés du tabac les plus prometteurs qui soient. » Au final, c'est à peine si l'on fume moins qu'avant. (NdT: Les ados suisses fuments DAVANTAGE qu'avant la Prohibition ! Hi ! Hi !) Mais on fume surtout ... ailleurs...

simenon.jpg« La plante de tabac – ironie de la Nature -  est loin d'être une espèce menacée d'extinction. On peut très facilement la modifier génétiquement. Elle se prête merveilleusement bien à la fabrication de médicaments. Actuellement, on expérimente (avec du tabac transgénique) des anti-corps contre les caries et une substance contre le virus VHI »

Et l'auteur de citer « Georges Simenon et sa pipe serrée entre les dents qui lui fournit la force de son inspiration pour ses romans policiers et son personnage de Maigret, le tout produit en 7 jours et sept nuits »

"On cite aussi Jack Nicholson qui vient d'avoir 70 ans:  Les gauchers meurent de manière aussi précoce que les fumeurs, vous ne le saviez pas ? C'est pourtant ce que prouvent les statistiques .

 


helmutschmid.jpg" Le cas de l'ancien Chancelier de la République fédérale d'Allemagne, Helmut Schmidt (89 ans) et de sa femme, Loki, devrait tous nous faire réfléchir: Il fume sans se laisser troubler, avec l'aplomb d'un homme d'Etat, des Reynos mentholées, y compris sur les plateaux de télévision où il est invité. Si on veut l'en empêcher, il n'accepte pas l'invitation.  Il ne consent qu'une seule concession: s'il ne fume pas, il ...prise du tabac.

"Son prédécesseur, Willi Brandt, lui aussi, a passé des nuits à discuter dans des nuages de fumée. Et Ludwig Erhard, a déclenché  le « miracle économique  allemand, en allumant cigare sur cigare. »

« Bill Clinton, ajoute plaisamment le journaliste de la Weltwoche, a « joué au cigare » avec Monica Lewinsky...mais l'histoire ne dit pas s'il était allumé ou éteint.

« Et quand on interrogeait Sir Winston Churchill, fumeur de havanes invétéré,  sur le secret de sa longévité, il répondait:  « Je ne pratique aucun sport !"

"Quant à notre Kaspar Villiger, conseiller fédéral et ancien fabricant de Stumpen, le slogan de son entreprise était: Je suis homme homme: je fume  Villiger.

"C'était une époque où la fumée bleue avait la cote et était politiquement correcte.

"Christophe Colomb soi-même trouve le parfum du tabac « doux » et estime que fumer c'est « bon pour la santé ».

« Pour sa part, Catherine de Médicis qui avait reçu des échantillons de tabac de la part de Jean Nicot de Villemain, ambassadeur de France à Lisbonne en 1560, s'en servait pour se nettoyer les dents et contre la migraine. »

(Extraits, résumés et citations traduites -par jaw- de l'article de Peter Harmann paru dans l'hebdomadaire suisse la  Weltwoche du 13 mars 2008 (No 11)| Ode au tabac d'antan dans la Weltwoche-Reprise d'un élément publié en 2008 sur le site des Dissident(e)s de Genève (DDG)|


03:13 Publié dans Société - People | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : intolérance, tabac, moeurs, homosexualité, lord, arran, dissidents, genève | |  Facebook

Commentaires

Très intéressant, mais "ait jamais connu", s'il-vous-plaît.

Écrit par : Mère-Grand | 18/06/2011

Moi, je n'ai rien contre le tabac, au contraire. On est ainsi parfois débarrassé plus vite de certains "esprits" chagrins. En effet, chacun a le droit de choisir sa mort même prématurée, même dégueulasse avec acharnement thérapeutique. Mais j'ai aussi le droit de ne pas respirer cette saloperie. Alors oui, je suis un intégriste par respect pour mon intégrité physique dans ce qui me reste de choix.

Écrit par : Johann | 18/06/2011

Mon cher Jacques-André,
Tes chroniques «pro-tabac» m'amusent, bien que je sois un non-fumeur heureux depuis presque 40 ans. Je ne pense pas que nous nous querellerions si nous nous retrouvions demain en tête-à-tête. Tu es trop raffiné et respectueux pour heurter ton vis-à-vis non fumeur. Donc, je ne vois pas d'un mauvais oeil ton «combat», vraisemblablement perdu d'avance à mon avis. Malheureusement, beaucoup trop de fumeurs n'ont pas ton attitude et se rendent détestables par leur arrogance envers les «non» que j'ai rejoints pour mon bien-être. Ces fumeurs-là ne m'inspirent aucun respect même si, d'ordinaire, j'ai de la sympathie pour les minorités en voie de disparition. Si tu ajoutais un brin de conseils d'éducation à tes plaidoyers, ce pourrait certainement être utile, ne penses-tu pas?
Avec toute mon amitié!

Écrit par : Emigré | 20/06/2011

Les commentaires sont fermés.