05/04/2012

Capsule électorale (II): Un boudoir dans les cordes...

capsules.jpgMercredi 4 avril 2012, je me choisis un match de boxe annoncé sur Léman Bleu:"Dans les cordes". En fait de ring, il s'agit plutôt d'un quart d'heure au boudoir. Il n'y aura ni interruption brutale de la puissance invitante ni distribution de bons ou de mauvais points. Même pas une citation de l'Odyssée ! Une exception. C'est qu'on reçoit cette fois-ci ni un tribun populiste ni une virago à langue bifide pas plus qu'un marxiste prolixe.

L'invité est une invitée. Pas n'importe laquelle. Une candidate à l'élection ? Non, bien mieux: une présidente, celle du PDC de Genève, fraîchement élue à une voix de majorité par ses troupes: l'excellente et urbaine Béatrice Hirsch.

hirsch.jpgLes questions vont-elles s'abattre sur Madame la Présidente comme une volée de flèches acérées trempées dans la strychine ? Pas du tout !

En fait de pugilat, on se croirait à l'heure du thé, rue des Granges. Ne manque plus que la porcelaine de Saxe translucide, gravée au sceau de la violette de Meissen !

Béatrice Hirsch est une politicienne très urbaine et civilisée. Aucun ours mal léché, ne se risquerait à bousculer cette élégante au verbe châtié.

En outre, elle ne risque  rien. Les invité(e)s PDC sont a priori et systématiquement immunisés à vie contre tout virus rhétorique et projection  de venin dans les émissions politiques de Léman bleu. On se demande bien pourquoi. (En politique genevoise, on ne jette, comme chacun le sait, que de l'eau, en petite quantité. Non bénite.)

Quant au public des fidèles  téléspectateurs, il finit par être mithridatisé aux mauvaises manières du journalisme ...pascal dont André Gide disait qu'elles font tout le talent.

Donc si vous vous appelez P.-F. Unger (PDC) ou mieux si vous êtes un PLR valaisan tel que le député Jean Romain: aucun risque de déstabilisation, de chausse-trape ou pelure de banane en vue. On reste entre membres du même clan: Valaisans, PDC, enseignés par des prêtres de l'Eglise catholique romaine.

Sans la moindre interruption ni locutus interruptus (du latin, oui, oui...on sait...), Béatrice Hirsch a pu dévoiler (imprudemment ?) toute la stratégie de son parti pour les élections cantonales de 2013: mobilisation des nombreuses associations proches du PDC, mobilisation des communes en vue d'une insurrection contre le plan directeur cantonal avec une conclusion étrange de style méthode Coué : "Oui, nous sommes un grand Parti !" Vraiment:-) ?

audreybreguet.jpgLa sympathique échevelée Audrey Bréguet ( à g.) fait son tour de piste et joue les utilités  avant de céder la place et la parole à l'ubiquitaire et omniscient  Pascal  (deux étymologies latines aussi !) Descendu de son ring moëlleux, il réapparaît aussitôt à l'écran  à l'Acte II de cette comédie pour accueillir un dissident de l'UDC dans l'émission-soeur: Genève à chaud: Eric Bertinat, mécontent de l'alliance UDC-MCG. Penaud, il exprime quelques jérémiades de minoritaire brimé par son Comité directeur. Du tout-venant, quoi !

laurentseydoux.jpgPuis sont convoqués le président des Verts Lib' genevois, Laurent Seydoux (à dr.) et le tribun Stauffer. Ca se corse. Le premier fait très bonne impression. Il pense avant de parler, à l'évidence. Déjà huit années à l'Exécutif de Plan-les-Ouates. Une valeur montante. Il s'en prend à la pléthore d'avocats et de juristes en politique. Lui est entrepreneur. Un pragmatique.  Sa devise (latine) secrète implicite: "Summum jus, summa injuria !"

Le second marque des points par quelques métaphores et boutades qui font mouche: "La Ville de Genève s'est muée en agence de voyages, en club de vacances pour les Roms, reconduits chez eux en autocar par Maudet, puis revenus peu après sur nos trottoirs".

C'est notre mini-Mélanchon local à la mode helvétique. Désorienté car il se dit ni de gauche ni de droite. Comme une toupie ?

stauffer_er.jpgLes deux candidats au Conseil d'Etat tombent d'accord pour dire  qu'il faut, avant tout, appliquer les lois et sanctions existantes pour gérer l'immigration et l'expulsion des criminels. "Une heure de promenade et 23 heures en cellule ! " préconise Stauffer à la truelle. (à g) "Le slogan du PLR "Un rêve pour Genève" ? Moi j'ai un  seul rêve, c'est que le cauchemar s'arrête ! Y a de bons élément au PLR. Sans nous le MCG, le procureur Jornot n'aurait pas été élu. Y a un drame au sein du PLR depuis 48 heures."

L'emporté au nez creux nous réserve même un scoop à voix basse: "Figurez-vous que le candidat Maudet a débarqué en pleine séance des élus du PLR et a dit (Stauffer lève le doigt !) :"Je vous préviens: Il n'y aura aucun projet de loi déposé par vous tant que je n'aurai pas mis mon aval sur ce projet de loi. Tous les députés libéraux se sont levés et on quitté la séance."


- Monsieur Maudet à fait ... du Stauffer ? se hasarde Pascal Décaillet, enjoué et ironique.

- Non, Monsieur Maudet a fait du Longchamp avec toute cette rhétorique de la Garde Noire qui entoure M. Longchamp. Ca s'appelle de la dictature !"

- Je crois que la population attend autre chose que ces débats politico-politiciens, conclut le sage et pondéré Laurent Seydoux.


Moralité: Quand Léman Bleu autorisera-t-elle enfin Audrey Bréguet ( à g.) et Ana Markovic (à dr.) à interroger elles-mêmes, à leur tour,  les politiciens et politiciennes genevois(e)s ?  Au moins une fois par mois...ou par semaine, est-ce trop demander ? Le spectacle et l'Audimat auraient tout à gagner de telles maïeuticiennes à la diction parfaite et pas désagréables à regarder en plus ! Que foutent les fonctionnaires du Bureau cantonal de l'Egalité, hormis toucher leurs salaires ? Ont-elles des peaux de saucisson sur les yeux au point de ne pas voir l'inégalité récidivante et chronique criante commise depuis trop longtemps aux yeux de tous les Genevois, la classe politique en tête, sur cette antenne  ? De tels atouts allégeraient grandement les émissions politiques dans un pays où moins de la moitié du corps électoral participe, tous les quatre ans, aux élections fédérales. Pourquoi ne pas rogner sur la subvention cantonale de Léman Bleu tant que le racisme anti-femmes prévaut sur cette chaîne de télé locale ? Quel(lle) politicien(enne) osera le lever ce lièvre ?(jaw)

audreybreguet.jpganamarkovic.jpeg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Prochaine capsule: Le Pirate sous les feux de la rampe


13:30 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

Commentaires

je peut comprendre ce que vous voulez dire ! merci beaucoup pour cet grand effort

Écrit par : relocation | 16/04/2012

Les commentaires sont fermés.