02/06/2012

Médicaments: pénurie organisée par les labos ?

iStock_000013299835XSmall.jpgLa Suisse, depuis la Seconde Guerre mondiale, n'avait pas connu de pénurie. Certains se plaignent même des excès de la "société de consommation". D'autres réclament une décroissance et une "société à 2000 Watts". On envisage même à nouveau (comme en 1970) de prélever un intérêt négatif sur les comptes en francs suisses déposés dans nos banques par des épargnants étrangers. Le credo à la récupération et au tri des déchets bat son plein. Et pourtant, dans notre pays dont l'industrie pharmaceutique est un fleuron reconnu dans le monde entier, une pénurie de médicaments menace ! Il y a là de quoi s'étonner...

Voici, pièces à l'appui de notre hypothèse, l'évolution du prix d'un seul médicament anti-leucémique, le Leukéran, prescrit par les Hôpitaux universitaires de Genève et acheté à la Pharmacie Sunstore, rue de Carouge (GE). Le nom du médecin prescripteur et le code-barre ont été caviardés pour empêcher toute traçabilité, cela pour la protection des données du patient. Les pièces originales sont en notre possession.

Le 6 février 2012,  1 boîte de 25 comprimés de Leukéran 2mg était vendue CHF 38.20

medocsundef550.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le 12 février 2012 1 boîte de Leukéran était vendue  CHF 19,80

medocdeuxdef.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le 25 mai 2012     1 boîte de Leukéran était vendue  CH 124.-

medoctroisdef.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A plusieurs reprises, au cours du traitement de la patiente, la Pharmacie Sunstore a annoncé une "rupture de stock" du médicament. Le laboratoire importateur-distributeur suisse (Valais) avait été fermé sur l'ordre de SWISSMEDIC car il mettait sur le marché des médicaments périmés ! Cette "valaisannerie" sanctionnée, La Pharmacie Sunstore a déclaré qu'elle devait, dès  lors, s'adresser à un laboratoire allemand pour obtenir le produit manquant sur le marché suisse.

Un médicament d'importance vitale pour les patients !

SWISSMEDIC, autorité d'exécution des lois sur les médicaments en Suisse, est financée à 80 % par des laboratoires pharmaceutiques. Voici comment elle définit son rôle:

Swissmedic

Notre compétence au service de votre confiance dans les produits thérapeutiques.

En tant qu'autorité suisse de contrôle et d'autorisation des produits thérapeutiques, nous exécutons notre mandat légal et collaborons aux niveaux national et international avec des autorités partenaires. 

Nous veillons à ce que les produits thérapeutiques autorisés soient de qualité irréprochable, sûrs et efficaces et contribuons ainsi fortement à la protection de la santé de l'être humain et des animaux et au renforcement de la position de la Suisse en tant que pôle de recherche et pôle économique.


buchs_be.jpgUn député genevois au Grand Conseil , Dr Bertrand Buchs, annonce une motion pour tenter de résoudre ce problème et préconise que la Confédération fabrique elle-même des médicaments manquants, parmi les plus usuels,  dans ses propres labos !

revuemedic.jpgLa Revue médicale suisse, elle, parle de "troublantes pénurie de médicaments".

Il est vrai que ce ne serait pas la première fois, en économie, qu'une pénurie  ait été orchestrée et mise en oeuvre.


C'est ainsi que vers 1980, on ne trouvait plus de "fendant" en Valais ! Ces roués prétendaient que les tonneaux étaient vides. Ils importaient du mauvais vin blanc autrichien et le vendaient au prix du fendant prétendument disparu !

Le truc est éculé mais marche toujours, avec des intermédiaires complices toujours prompts à prélever leur "livre de chair" sur la bête.

En fait, les caves regorgeaient de fendant mais la pénurie annoncée avait fait grimper le prix de cette piquette autrichienne.

Au premier "choc pétrolier", des roués-cupides avaient pratiqué l'alarmisme aux sac-poubelles dont le prix avait pris l'ascenseur car il s'agissait de... dérivés du pétrole.

On a vu de telles stratégies appliquées au marché mondial du café, du blé et du riz (Une sécheresse s'annonce... Des typhons tropicaux risquent de dévaster les cultures de...etc..) Et voici le prix des matières premières et des denrées qui s'envolent à la Bourse.

Et, à Genève encore, le notoire Dr Rielle, préventocrate agissant en bande et par métier, soutire CHF 1'000'000.- par année aux contribuables genevois pour sa propagande fallacieuse à la "fumée passive mortelle",qualifiée "d'escroquerie absolue" par un illustre professeur parisien en pneumologie, le Prof. Philippe Even. Lutter contre le tabagisme, oui ! Alarmer la population à la "fumée passive létale" .Non. (Vous me direz que ce préventocrate du Parti socialiste a trouvé le bon filon en empochant, sans coup férir et sans verser beaucoup de larmes et de sueur, la bagatelle de CHF 92'000.- francs pour un "travail" de cette espèce,  pour sa bonne oeuvre fondée sur le mensonge du IIIe Reich, celui de la Passivrauch "létale". Lui ? Il se régale !


leukeranbox.jpgCe qui est gênant dans l'actuelle pénurie de médicaments annoncée à son de cor, c'est que SWISSMEDIC soit financée à 80 % par des labos.

On ne peut être juge et partie.

Le plus simple serait que SWISSMEDIC soit une régie d'Etat chargée de ces tâches régaliennes et non pas cette officine privée, mandatée pour exercer des tâches d'autorité...et truffée d'experts auto-proclamés "indépendants".

Ce scandale doit cesser au plus vite. Débusquons les roués qui nous avaient déjà fait le coup de la pandémie imminente de "grippe porcine", ce qui avait boosté les ventes de vaccins et de Tamiflu. Vous en souvient-il ?

Jusques à quand ces roués nous prendront-ils pour des jobards ? (jaw)

17:30 Publié dans Economie | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook

Commentaires

chantage commercial!et je suis certaine que par Internet vous en trouvez à foison avec les risques connus évidemment

Écrit par : lovsmeralda | 02/06/2012

Un très grand merci de soulever le problème.
Une telle situation devrait nous stimuler à cesser de vouloir résoudre tant de pathologies avec des médicaments, autrement dit de mettre tous les oeufs dans le même panier. Dans bien des cas, on pourrait soigner avec des thérapies énergétiques qui sont bien plus fines et globales que les médicaments qui visent une perturbation biologique.
Idem avec les réseaux de soins intégrés où l'on veut réduire l'espace alors que notre monde va vers une mondialisation. Il faudrait donc ajouter à ces réseaux des praticiens des autres médecines, comme l'a voulu du reste le peuple à sa large majorité en mai 2009.
Ainsi, nous dépendrions moins des industries pharmaceutiques qui veulent nous imposer leur diktat.

Écrit par : Marie-France de Meuron | 03/06/2012

@Marie-France de Meuron ,ce que vous dites est on ne peut plus juste et vous aviez parlé des ondes malsaines,si l'on songe à l'électricité statique,aux orages électromagnétiques traversant notre pays,tous les GPS reliant les humains les uns aux autres,des satellites à vous enrober malgré vous d'ondes venues des 4 coins de l'horizon c'est pas des médicaments qu'il faudra ,c'est du repos.Mais à peine en congé l'humain d'aujourd'hui devient un lapin courant dans tous les sens comme pour imiter celui d'Alice au pays des Merveilles.
Il court des milliers de kilomètres pour le soleil qui une fois trouvé va l'obliger à rechercher de l'ombre.Ce mal existe depuis la fin de la guerre on peut se demander si de mettre de l'alcool dans les médics de l'époque n'était justement pas pour obliger l'agité en permanence et pas besoin d'être considéré anormal pour cela,à rester au lit (simple suggestion
D'autres parlent d'une oligarchie militaro-financière qui dit vrai qui a faux,cependant faut admettre que monsieur Ordinateur n'aura pas arrangé le psychisme humain loin s'en faut puisque les utopistes demandent de plus en plus à ce que tout soit réglé par Internet . On n'ose imaginer l'état du monde de demain et le nombre d'hopitaux psychiatriques qu'il faudra construire ou ré-ouvrir.

Écrit par : lovsmeralda | 03/06/2012

je me permets de revenir concernant ce terme d'agités, parmi eux et heureusement la Résistance Française trouva nombre d'hommes et de femmes prêts à relever d'importants défis et sans eux serions -nous contraints encore aujourd'hui à saluer Hitler tous les matins

Écrit par : lovsmeralda | 03/06/2012

Les commentaires sont fermés.