07/06/2012

Miracle aux HUG: un travail de gougnafier applaudi

humair.jpgunger_189x260.jpgLe Rapport Humair (HUG) (à g.) attestant que l'interdiction de fumer dans les lieux publics à Genève a entraîné une chute du nombre de maladies cardiaques et respiratoires, donc de journées d'hospitalisation, n'était en fait qu'un travail de gougnafier.

En voici la preuve.

Pierre-François Unger, président du DARES (Santé)( à dr.) n'avait dû lire cet opus commandité par ses soins que de manière cursive si l'on en juge par la réfutation de cette "étude" tressant des lauriers immérités aux blouses blanches adeptes du credo à  la "fumée passive létale".

C'est le moment de prendre du recul et de tirer un bilan en ce qui concerne les promesses faites par nos politiciens et leurs acolytes : que l'interdiction de fumer réduirait le nombre de décès pour cause de cardiopathie. Pour la Suisse , les chiffres avancés allaient de "quelques centaines" jusqu'à un millier (CIPRET) par an.


ticap_logo-white2.jpg

banniere_se_1_ora_prisonnier_2small550pix.jpg

La Coalition Internationale contre la Prohibition (TICAP) et Les Dissident(e)s de Genève publient une vraie étude scientifique, raisonnée, sur leurs sites. Sa lecture démontre que la saillie de Mark Twain n'a point perdu une once de sa pertinence: "Il y a trois sortes de mensonges: les mensonges, les sacrés mensonges et les statistiques."

"Les prédictions étaient principalement basées sur des calculs savants avec des chiffres estimés à volonté. A peine les interdictions en vigueur, des meutes de scientifiques se mettaient à l'oeuvre pour confirmer les effets favorables de la nouvelle loi. Partout dans le monde. Pas tellement par intérêt scientifique mais par intérêt pécuniaire : les gouvernements et autres cercles intéressés finançaient généreusement ces études, à condition que les résultats soient politiquement corrects.

Les faits sont têtus. Il est plus facile de s'arranger avec les statistiques

"Rien de plus facile que de produire les résultats voulus: La méthode s'appelle forage de données...

palmerberndpix.jpgSuite et fin de la réfutation par Bernd Palmer sur le site des Dissident(e)s de Genève (DDG)

 

 

 

 

 

 

Bernd Palmer, Ing. Dipl. EPF

23:42 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

Commentaires

"En voici la preuve."

Désolé, mais vous n'apportez pas le moindre début de preuve dans votre article.

Écrit par : Djinus | 08/06/2012

La preuve de quoi? En règle général on s'attend à ce qu'une étude apporte une preuve ou au moins une évidence irréfutable. L'étude du Dr Humair apporte la preuve que le nombre d'hospitalisations a baissé après l'interdiction de fumer. Et alors ? C'est aussi le cas pour les 4 année précédentes, sans interdiction de fumer. Voir les graphiques dans http://lesdissidentsdegeneve.ch/index.php?option=com_content&view=article&id=2706
On pourrait facilement citer des dizaines d'études sur la fumée passive qui commettent la même erreur.

Écrit par : benpal | 08/06/2012

Les commentaires sont fermés.