07/06/2012

Une magistrale gifle pour la Ligue pulmonaire

Votation fédérale sur la „protection contre la fumée passive“

Des vérités, demi-vérités et contre-vérités

Réplique à l'initiative de la Ligue pulmonaire

- par Bernd Palmer, Ing. Dipl. EPF

palmerberndpix.jpg

 

Aperçu

La loi fédérale sur la protection des non-fumeurs est en vigueur depuis plus de deux ans. La Ligue pulmonaire (LP) n'entend pas la modifier. Cependant, la Ligue pulmonaire (LP) prétend que cette loi ne protège pas suffisamment la population contre la „fumée passive“ et qu'il convient donc de la renforcer.

La LP recourt à une tactique sournoise et malveillante pour gagner des suffrages à la cause de son initiative. L'ensemble de l'argumentation de la LP vise à faire croire au corps électoral que l'actuelle loi fédérale va faire à nouveau l'objet d'un débat et que seule une adhésion à son initiative est capable de faire pièce à cette menace.

La LP prend les votants pour des imbéciles. Le peuple va-t-il gober cela tout cru ?

Disons le clairement: sous l'empire de l'actuelle loi fédérale, la „fumée passive“ ne peut atteindre les narines de la population que dans des zones privées ou dans les rares locaux prévus à titre d'exceptions par la législation. Mais de tels locaux où l'exception prévaut, il ne saurait y en avoir suffisamment pour y accueillir toute la „population“. Protection de la „population“ ? Ridicule !

Un prétendu „risque pour la santé“ ne saurait donc exister que pour une partie minoritaire de la population, celle qui veut absolument fréquenter de tels établissements publics et qui le font sciemment et en toute liberté.

Celui qui se rend dans une discothèque sait qu'il peut s'attendre à du vacarme. Celui qui entre dans un restaurant asiatique, s'attend à humer les odeurs d'encens dégagées par les bâtons odoriférants qui peuvent déclencher des difficultés respiratoires. Pourtant, la Ligue pulmonaire demeure muette sur le fait que ces bâtons d'encens émettent de plus grandes quantités de particules fines que des feuilles de tabac en train de se consumer.

Celui qui fréquente les restaurants à fondue connaît la puanteur résiduelle persistante du fromage froid qui y règne habituellement.

La LP demeure muette aussi sur la „fumée passive“ du réchaud et celle des si jolies bougies romantiques exhalant massivement des particules fines qui vont tourbillonner dans les poumons. (NB: à des doses beaucoup plus importantes que celles émises par la braise de cigarettes) La LP ignore ces faits parce qu’il ne s'agit nullement d'une question de santé mais bien d'un combat contre les fumeurs.

Qui protège ce pitoyable personnel dont les vêtements, à la fin de la journée, sentent l'ambre, le santal, le patchouli ou le fromage froid sans oublier qu'il doit attendre que les pendulaires soient rentrés chez eux après le travail pour échapper à la „fumée active“ des automobiles qui peuplent les rues la journée durant ? Ce personnel des cafés-restaurants a choisi librement ce type d'emplois, après en avoir soupesé tous les avantages et les inconvénients. Ces travailleurs n'ont pas besoin d'un Etat paternaliste qui les prive de leur propre pouvoir de décision et de leur responsabilité pour les protéger...contre eux-mêmes ! Cette ingérence de la Ligue pulmonaire (LP) témoigne d'une arrogance incroyable et d'un manque de respect.

En acceptant l'initiative fédérale de la LP, on n'évitera ni les infarctus du myocarde ni ne sauvera „des centaines“ de personnes“ de la mort par „fumée passive létale“, ne serait-ce que parce nul n'a prouvé où que ce soit jusqu'ici la réalité des prétendues victimes de la „fumée passive“.

La Ligue pulmonaire s'évertue à recouvrir ses affirmations alarmistes d'un vernis scientifique. Elle se fonde en général sur quelques dizaines d'“études“ qui mènent à des conclusions différentes ou qui se contredisent. La LP choisit parmi elles celles qui lui conviennent le mieux ou qui sont les plus extrémistes afin de semer l'effroi parmi les populations.

La LP pratique sciemment la désinformation en propageant des mensonges, des contre-vérités et demi-vérités ainsi que des spéculations non vérifiables et des exagérations massives.

Pour donner quelque poids à ses arguments fallacieux et insoutenables du point de vue factuel, la LP excipe du soutien, dans son Comité d'initiative, „d'autorités“ dotées de grades académiques élevés. A l'évidence, leur seule tâche se limite à hocher la tête en signe d'approbation face à tous les arguments de la LP. Comme au théâtre de marionnettes.

Par la suite, nous allons disséquer les affirmations de la Ligue pulmonaire une par une ...

pinocchiosoriginal.jpg
SUITE ET FIN sur le site des DDG ici

07:45 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.