10/06/2012

Drogues ou cigarettes en EMS ?

aurelie.jpgDeux tiers des résidents en EMS avalent, de plus ou moins bon gré, des psychotropes. Même régime pour les déments, agités, dépressifs. Le personnel, sous-doté et sous-payé, y trouve son compte. En revanche, le plus souvent, le tabac est honni est interdit aux pensionnaires dans leur "substitut de domicile". La guerre anti-fumeurs frappe donc une catégorie affaiblie et sans défense de notre population. Il n'est pas besoin d'aller camper dans le Parc des Bastions pour s'en indigner. C'est bien le sentiment qui anime les membres de notre Association libertaire Les Dissident(e)s de Genève (DDG). Et nous le disons tout net: ce scandale doit cesser ! L'AVIVO et Pro Senectute demeurent muettes. Nous allons les réveiller.


Le confort du personnel des EMS prime-t-il le droit des résidents à fumer dans leur "substitut de domicile" que l'on osait encore appeler hier des "asiles de vieux" ?

Tout se passe comme si ledit "confort du personnel" était la priorité No 1 des asiles de vieillards. Sous doté et mal payé, ce personnel (souvent "importé" et exotique), il est vrai, fait face à des tâches très exigeantes et ingrates.

Le plus simple consiste donc à droguer les résidents. La presse dominicale aura mis du temps à dénoncer cette pratique. Et que donne-t-on aux pensionnaires dépressifs, agités ou déments pour avoir la paix ? Des drogues légales qui servaient à l'origine (années 1930- 1950, e.g.: le Véronal) à calmer le bétail que l'on conduisait aux abattoirs de Milan ! La qualité de la viande était ainsi améliorée et s'écoulait mieux sur le marché.  Des drogues légales prescrites par les nouveaux prêtres en habits sacerdotaux blancs: les gérontologues, endoctrinés à la propagande du bon Dr Jean-Charles Rielle qui répète servilement son argument à la prétendue "fumée passive létale" hérité du Dr Goebbels, chef de la Propagandastaffel du IIIe Reich.

 

seniorswallowing.jpg

 

banniere_se_1_ora_prisonnier_2small550pix.jpg

 

 

Suite et fin sur le site de l'Association libertaire Les Dissident(e)s de Genève (DDG)

 

appealinternat.png

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Site de la TICAP dont les DDG sont "membre associé"

18:56 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

Commentaires

cent pour cent avec vous et derrière vous! la dictature des interdits ,les fossoyeurs d'optimisme basta,on est pas en Union Soviétique ni en Allemagne de l'Est,le système Stasi est mort.

Écrit par : lovsmeralda | 10/06/2012

sans doute parcequ'ils sont d'anciens fumeurs sont-ils jugés déments,encore une idée bien sectaire et sans doute d'origine hygiéniste dont on connait aussi les nombreuses déviances,on comprend dès lors mieux pourquoi Exit n'est pas bienvenu dans ce milieu là!autant gaver de médicaments des personnes âgées,ainsi elles sont encore rentables mais surtout pour les bio-généticiens .Ce terme rentable est exécrables mais refléte bien l'actualité actuelle surtout génétiquement parlant
Et si l'on sait le nombre d'études de marché demandée par je ne sais quel organisme sûr qu'entre taxes au sac et personnes âgées notre pays Romand a de quoi contenter des sociologues voire sociopathes

Écrit par : lovsmeralda | 11/06/2012

Les commentaires sont fermés.