22/06/2012

Couples maudits dénoncés au PS

rielleelle.jpgriellelui.jpgManuel Tornare, évincé aux "primaires" socialistes de la course au Conseil d'Etat, ne semble pas se satisfaire de son mandat de conseiller national: Dans La Tribune de Genève et dans Le Temps, il fustige "les couples" socialistes autour desquels se formeraient des clans, responsables de l'échec de la candidate Anne Emery-Torracinta au Conseil d'Etat. Le système lui déplaît. "Les congrès du PS sont verrouillés: trois personnes décident quels candidats on leur enverra à la figure (...)"

Sans les citer nomément, les couples "nocifs", voire "maudits", ne semblent pas nombreux dans les rangs de ce parti. L'identification des mauvais éléments en est donc aisée.  Tornare exclut celui formé par Carlo Sommaruga, cons.nat. (PS/GE), et sa concubine Sandrine Salerno, conseillère administrative de la Ville de Genève, connue pour son hostilité aux "cols blancs" de Merk Serono mais prêcheuse infatigable du langage épicène. Une "femme-grenouille" pendant ses loisirs:-) `?

Comme "on n'en saura pas plus", Tornare s'exprimant comme l'oracle de Delphes, toutes les suppositions sont donc permises.

Parmi les papables au Prix du Couple le Plus Nocif du Parti socialiste genevois: des chevaux de retour...


tornare.jpgEt si nous nous autorisions à interpréter la mantique de Manuel Tornare (à g.) en nous hasardant à émettre une hypothèse fondée sur de longues observations ?

Et s'il s'agissait tout simplement d'un couple de préventocrates socialistes, saisis par une névrose obsessionnelle et agissant par vocation, altruisme, oblativité mais surtout par métier ?

Mais oui, à moins d'un nouveau démenti, il suffisait d'y penser: les coupables de l'échec et de la déliquescence du Parti socialiste genevois ne peuvent être que le couple Rielle ! Des roués dont la fonction sociale se borne à dispenser de bons conseils ce qui n'est, au Parti représentant les travailleurs, pas trop fatigant. D'autant plus que leurs campagnes de rééducation - et leurs retombées auto-publicitaires électorales -  sont payées par de l'argent public.

Jean-Charles, puisqu'il faut l'appeler par son prénom, s'occupe de rééduquer les derniers fumeurs de la République et Canton. Son oeuvre de bienfaisance, le CIPRET, pompe chaque année CHF 1'000'000.- de francs à la Trésorerie de Genève, pour afficher ses messages sur le cul de bus. Au passage, il encaisse le prix de ses mantras préventomaniaques, soit CHF 92'000.- pour  ce "travail" harassant à temps partiel ! Comme le "camarade" Mouchet,  autre militant socialiste, dénoncé jadis par le MCG pour sa propre oeuvre de bienfaisance aux Services industriels de Genève (SIG).

 

mouchetsig.jpg

 

Au passage, on notera que ce médecin dit "de santé publique" persiste à faire de la publicité sur le site de son CIPRET pour un médicament "sur ordonnance seulement", le Champix, en violation de la Loi fédérale. Ce médicament est réputé pour ses effets secondaires hallucinogènes et suicidogènes. Au point où, aux Etats-Unis, il est interdit aux chauffeurs de poids lourds...et aux pilotes !

Allez vous étonner ensuite que le peuple, face à de tels exemples de charité bien ordonnée qui commence par soi-même, fasse la petite moue quand on lui présente pour candidate au Conseil d'Etat une cigale prodigue, nantie-repue et révolutionnaire de la même espèce !

Et, pour le dire tout net, si c'était tout simplement le comportement du couple Rielle qui avait plombé le Parti socialiste ?

Encore un effort,camarades ! L'un des vôtres, Carlo Sommaruga, incite à dénoncer ses voisins de palier fumeurs aux régies immobilières pour restaurer l'ordre public. C'est exactement comme cela que Goebbels avait entamé sa propagande purificatrice sous le IIIe Reich ! Les Rielle ne devaient pas connaître ce "détail de l'Histoire".

 

aslocacipretcommsmall.jpg



Manuel Tornare aurait donc pu être plus précis dans la désignation des fossoyeurs du Parti socialiste genevois.

appelwormman.jpg
Malgré le matraquage incessant, à coups de  mantras hygiénistes, la préventologie du couple rose Rielle est un échec: le peuple continue à fumer du tabac  et à boire de l'alcool. C'est même une spécialité des classes laborieuses, exploitées avec succès mais endoctrinées en vain par ces nantis roses. Leur comportement est d'un opportunisme florentin: ils tirent parti sur le plan politique  et financier de leurs toxicos préférés:-) ! Mais, ce faisant, ils se foutent à dos non seulement de bons camarades sincères, désireux d'améliorer le sort de la population la plus vulnérable et non de lui imposer de nouvelles mesures liberticides, mais ils s'aliènent l'électorat qu'ils prétendent défendre !

appelwormman.jpg
Quant à l'épouse du tabacophobe, Laurence Fehlmann Rielle, conseillère municipale socialiste de la Ville de Genève, c'est son mari Jean-Charles qui lui donne la parole, comme Président de cette institution, quand elle veut promouvoir sa croisade contre l'alcool dans l'hémicycle, violon d'Ingres préventomaniaque qu'elle pratique, elle aussi, par métier.

C'est donc de ces Rielle que se rit probablement, sans les nommer, le député marri Manuel Tornare.


Quand on lui demande si, "en 2013, il faudra donc changer de stratégie", il répond, comme la Pythie:


"
– Bien sûr. Si on répète une troisième fois les mêmes erreurs, c’est la fin du PS."


appelwormman.jpg

 

16:42 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook

Commentaires

Mais c'est tout le parti socialiste qui est vérolé depuis fort long...temps!

Quand ils ne s'entre-bouffent pas le pif, ils essaient de former une nomenklatura (voyez l'aide soudaine à une "consoeur" neuchâteloise dans le besoin!!!) et nous en passons bien d'autres!

Il est grand temps de mettre un terme à ces passe-droits d'un autre temps que le MCG sait si bien dénoncer !!!

Écrit par : Dunquai Alotre | 22/06/2012

Il est probable que le couple Rielle ne soit pas blanc comme les poumons d'un non-fumeur...

Cependant, M. Tornare, dans son aveuglement, son autosatisfaction et sa rancoeur non dissimulée est décidément pitoyable.

Son intervention sur RTS (Forum) ce soir, a démontré sa vraie personnalité.

Donneur de leçons, aigri et expert en tout et sur tout, coupant sans cesse la parole à son camardade (et président du PS GE), M. Tornare est en train de scier la dernière branche sur laquelle il s'est assis !

S'il n'est pas content, qu'il sorte du PS GE, fonde son propre parti et fasse lui-même la locomotive de son petit train imaginaire !!

Écrit par : A. Piller | 23/06/2012

C'est vraiment mesquin et très "petit", ce billet! Dénigrant! Dans l'intérêt de qui? Est-ce de la politique honnête. Si je ne connais pas M. Rielle je connais depuis longtemps Laurence! Et je connais Carlo Sommaruga!

Pourquoi ces dénigrements mesquins et bon marché?
La politique genevoise pourrait être un peu plus intelligente!
claire-marie jeannotat

Écrit par : cmj | 02/07/2012

Les commentaires sont fermés.