29/06/2012

Les 5000 collaborateurs de la SSR privés de Convention collective ? (I)

SRGLogo.gifdeweck.jpgHormis quelques stations de radio et de TV privées qui jouent le rôle d'alibis, la Société suisse de radiodiffusion et de télévision (SSR) œuvre en régime de monopole de fait en Suisse. Soumise à une Concession fédérale, cette entreprise de droit privé (régime d'association selon l'art 60 du CCS) est "gérée selon les principes des sociétés anonymes". Comme Merck-Serono ... La nouvelle direction de la SSR, service public dont le budget annuel est de 1, 6 milliards de francs, veut imposer à ses 5000 collaborateurs un régime sans syndicat et sans convention collective de travail ! Les négociations entre la SSR et son partenaire social historique, le Syndicat suisse des mass media (SSM)viennent d' échouer.

Lire la suite

17:07 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

25/06/2012

Volée de bois vert pour le Vert van Singer

vansinger.jpgblahblah.pngAu Conseil national aussi, il en est ..."de plus égaux que les autres". On s'attendrait qu'un physicien, doté d'un "Master en énergie", fonde ses discours sur la raison raisonnante et non sur des credos, des "on-dit", des rumeurs ou des slogans partisans, fussent-ils à la mode. En général, c'est le cas. Mais lorsqu'un Vert-Nuisant prend la parole, demeurons circonspects car, à la différence des touchantes créatures qui émettent des lucioles dans la nuit pour éclairer notre chemin, l'orateur écolo émet parfois de la "lumière noire". Ce fut le cas de Christian van Singer (Ve/VD) lors de la session du Conseil national du 22.12.11 au sujet de la "Protection contre le tabagisme passif".

Lire la suite

00:54 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

22/06/2012

Couples maudits dénoncés au PS

rielleelle.jpgriellelui.jpgManuel Tornare, évincé aux "primaires" socialistes de la course au Conseil d'Etat, ne semble pas se satisfaire de son mandat de conseiller national: Dans La Tribune de Genève et dans Le Temps, il fustige "les couples" socialistes autour desquels se formeraient des clans, responsables de l'échec de la candidate Anne Emery-Torracinta au Conseil d'Etat. Le système lui déplaît. "Les congrès du PS sont verrouillés: trois personnes décident quels candidats on leur enverra à la figure (...)"

Sans les citer nomément, les couples "nocifs", voire "maudits", ne semblent pas nombreux dans les rangs de ce parti. L'identification des mauvais éléments en est donc aisée.  Tornare exclut celui formé par Carlo Sommaruga, cons.nat. (PS/GE), et sa concubine Sandrine Salerno, conseillère administrative de la Ville de Genève, connue pour son hostilité aux "cols blancs" de Merk Serono mais prêcheuse infatigable du langage épicène. Une "femme-grenouille" pendant ses loisirs:-) `?

Comme "on n'en saura pas plus", Tornare s'exprimant comme l'oracle de Delphes, toutes les suppositions sont donc permises.

Parmi les papables au Prix du Couple le Plus Nocif du Parti socialiste genevois: des chevaux de retour...

Lire la suite

16:42 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook

21/06/2012

Bientôt possible de fumer aux HUG ?

abrifumeurshug copy_0.pngConformément à la doxa hygiéniste fondée sur l'argument fallacieux de la "fumée passive létale", une "escroquerie absolue" selon les termes de l'illustre pneumologue parisien, le Prof. Philippe Even, il est interdit de fumer sur le domaine des Hôpitaux universitaires de Genève (HUG). A l'approche du départ imminent de Bernard Gruson, directeur (non médecin) de ces établissements, le sort des malades fumeurs pourrait changer. Vers un mieux. En effet, le Conseil d'éthique clinique (CEC) des HUG est conscient qu'on ne saurait condamner tous les malades à aller fumer en plein air, qu'il vente ou qu'il neige. Les préconisations du CEC sont pourtant demeurées lettre morte à ce jour.  Une telle interdiction absolue viole d'ailleurs les Droits de l'Homme. Les résidents contraints de vivre dans des "substituts de domicile"(Hôpitaux, EMS, prisons, etc.) doivent  pouvoir y exercer les mêmes libertés que chez eux. Un tiers de la population, malgré les objurgations névrotiques obesssionnelles des Rielle & Consorts, donc un tiers des patients des HUG, persiste à exercer sa liberté de fumer. L'infantilisation des patients adultes pourrait cesser avec l'arrivée d'un directeur des HUG plus raisonnant et raisonnable.

Lire la suite

00:06 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

18/06/2012

Faire taire ce Vert-Nuisant sectaire...

brainscarried.jpgnazicoverone438.jpgAinsi donc, l'individu portant le nom de Jean Barth remet le couvert. Son prénom n'annonce pas l'Evangile de Jean puisqu'il appartient plutôt à la frange lunatique du néo-paganisme "Vert". Un ultra dans la mouvance des vénérateurs de Gaïa, la Terre, "créature vivante" ou déesse ! 

De la physionomie du personnage émane ce qui lui ressemble.

Sa première initiative populaire cantonale visait à interdire la chasse à Genève, ce qui pouvait passer pour une mesure raisonnable et légitime compte tenu  qu'il s'agit là d'un Canton-Ville et qu'il arrivait que quelque promeneur solitaire fût pris par mégarde par un chasseur pour un lièvre ou un marcassin...

Lire la suite

17:27 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

17/06/2012

Genève: le tapis volant des fonctionnaires en péril

tooth.jpgflyingcarpet.jpgLe sort en est jeté. La dent cariée du Conseil d'Etat arrachée, a donc été remplacée par une prothèse brillante comme un sou neuf. Elle devrait tenir durant seize mois, quels que soient les menus mastiqués par la machine étatique rafistolée en hâte. Quelles que soient la cohésion et la cohérence du gouvernement issu de l'élection partielle, les Genevois peuvent donc d'ores et déjà se préparer à la bataille des élections législatives d'octobre 2013. La campagne est lancée.

Le tapis volant des fonctionnaires de l'Etat, à savoir le pactole de leurs retraites pléthoriques, est déjà l'objet d'une impitoyable foire d'empoigne au sein de la Commission de finances du Grand Conseil.Les solutions seront proposées au Grand Conseil en septembre.  L'assainissement, dans le pire des cas, équivaudrait à aggraver la dette publique de 6 milliards de francs, ce qui porterait son total à 17 milliards de francs. Insupportable.

Avec un salaire médian de CHF 9'000.- les fonctionnaires de l'Etat de Genève sont parmi les mieux payés de Suisse...et d'Europe !

Des sacrifices s'imposent. La gauche, l'extrême gauche, les Verts et les syndicats s'opposent à toute coupe claire ou sombre dans ce Pactole.

On peut donc s'attendre à un référendum contre la future Loi modifiant le statut des deux caisses de retraite de l'Etat de Genève.

C'est là la principale conséquence de l'élection partielle de ce dimanche 17 juin 2012.

Lire la suite

14:54 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

12/06/2012

Une singulière homélie posthume...

antoine.jpgQuelle étrange dérive des mœurs depuis que chacun peut se mettre en scène sur youtube ou s'exprimer sans freins sur le Net. T'as vu ma pix sur youtube ? T'as vu que je suis en week-end au Monténégro, photographié au bras de deux créatures indigènes ? Tu m'as vu sur ma homepage et sur mon blog ?

A Paris, récemment, j'ai découvert le nec plus ultra du genre: l'homélie posthume déclamée par le disparu soi-même !

Lire la suite

16:13 Publié dans Histoire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

10/06/2012

Drogues ou cigarettes en EMS ?

aurelie.jpgDeux tiers des résidents en EMS avalent, de plus ou moins bon gré, des psychotropes. Même régime pour les déments, agités, dépressifs. Le personnel, sous-doté et sous-payé, y trouve son compte. En revanche, le plus souvent, le tabac est honni est interdit aux pensionnaires dans leur "substitut de domicile". La guerre anti-fumeurs frappe donc une catégorie affaiblie et sans défense de notre population. Il n'est pas besoin d'aller camper dans le Parc des Bastions pour s'en indigner. C'est bien le sentiment qui anime les membres de notre Association libertaire Les Dissident(e)s de Genève (DDG). Et nous le disons tout net: ce scandale doit cesser ! L'AVIVO et Pro Senectute demeurent muettes. Nous allons les réveiller.

Lire la suite

18:56 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

08/06/2012

Pourquoi Stauffer doit gagner

capsule.jpgCapsule électorale (XI)

Genève: les intermittents du spectacle... politique

Maudet soit qui mal y pense...


Parmi les mouches captives de leur bocal électoral, Maudet est la plus fébrile. Le moitrinaire mutiplie ses seances de m'as-tu-vu au rythme de son discours précipité, porteur de peu de sens. Son discours foisonnant staccato lui tient lieu de réflexion. Un discours enivrant de sergent-major inspectant le bon ordre d'une chambrée en caserne. Cet obsédé de l'ordre et de la propreté  dessinerait-il des organigrammes pendant ses loisirs ? Les électeurs qu'il racole  sur nos trottoirs, ne seraient-ils, en définitive, que de vulgaires tremplins pour hisser Sa Grandeur au niveau de ses ambitions ?

Lire la suite

18:26 | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook

07/06/2012

Miracle aux HUG: un travail de gougnafier applaudi

humair.jpgunger_189x260.jpgLe Rapport Humair (HUG) (à g.) attestant que l'interdiction de fumer dans les lieux publics à Genève a entraîné une chute du nombre de maladies cardiaques et respiratoires, donc de journées d'hospitalisation, n'était en fait qu'un travail de gougnafier.

En voici la preuve.

Pierre-François Unger, président du DARES (Santé)( à dr.) n'avait dû lire cet opus commandité par ses soins que de manière cursive si l'on en juge par la réfutation de cette "étude" tressant des lauriers immérités aux blouses blanches adeptes du credo à  la "fumée passive létale".

C'est le moment de prendre du recul et de tirer un bilan en ce qui concerne les promesses faites par nos politiciens et leurs acolytes : que l'interdiction de fumer réduirait le nombre de décès pour cause de cardiopathie. Pour la Suisse , les chiffres avancés allaient de "quelques centaines" jusqu'à un millier (CIPRET) par an.

Lire la suite

23:42 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

Une magistrale gifle pour la Ligue pulmonaire

Votation fédérale sur la „protection contre la fumée passive“

Des vérités, demi-vérités et contre-vérités

Réplique à l'initiative de la Ligue pulmonaire

- par Bernd Palmer, Ing. Dipl. EPF

palmerberndpix.jpg

 

Aperçu

La loi fédérale sur la protection des non-fumeurs est en vigueur depuis plus de deux ans. La Ligue pulmonaire (LP) n'entend pas la modifier. Cependant, la Ligue pulmonaire (LP) prétend que cette loi ne protège pas suffisamment la population contre la „fumée passive“ et qu'il convient donc de la renforcer.

La LP recourt à une tactique sournoise et malveillante pour gagner des suffrages à la cause de son initiative. L'ensemble de l'argumentation de la LP vise à faire croire au corps électoral que l'actuelle loi fédérale va faire à nouveau l'objet d'un débat et que seule une adhésion à son initiative est capable de faire pièce à cette menace.

La LP prend les votants pour des imbéciles. Le peuple va-t-il gober cela tout cru ?

Disons le clairement: sous l'empire de l'actuelle loi fédérale, la „fumée passive“ ne peut atteindre les narines de la population que dans des zones privées ou dans les rares locaux prévus à titre d'exceptions par la législation. Mais de tels locaux où l'exception prévaut, il ne saurait y en avoir suffisamment pour y accueillir toute la „population“. Protection de la „population“ ? Ridicule !

Un prétendu „risque pour la santé“ ne saurait donc exister que pour une partie minoritaire de la population, celle qui veut absolument fréquenter de tels établissements publics et qui le font sciemment et en toute liberté.

Celui qui se rend dans une discothèque sait qu'il peut s'attendre à du vacarme. Celui qui entre dans un restaurant asiatique, s'attend à humer les odeurs d'encens dégagées par les bâtons odoriférants qui peuvent déclencher des difficultés respiratoires. Pourtant, la Ligue pulmonaire demeure muette sur le fait que ces bâtons d'encens émettent de plus grandes quantités de particules fines que des feuilles de tabac en train de se consumer.

Celui qui fréquente les restaurants à fondue connaît la puanteur résiduelle persistante du fromage froid qui y règne habituellement.

La LP demeure muette aussi sur la „fumée passive“ du réchaud et celle des si jolies bougies romantiques exhalant massivement des particules fines qui vont tourbillonner dans les poumons. (NB: à des doses beaucoup plus importantes que celles émises par la braise de cigarettes) La LP ignore ces faits parce qu’il ne s'agit nullement d'une question de santé mais bien d'un combat contre les fumeurs.

Qui protège ce pitoyable personnel dont les vêtements, à la fin de la journée, sentent l'ambre, le santal, le patchouli ou le fromage froid sans oublier qu'il doit attendre que les pendulaires soient rentrés chez eux après le travail pour échapper à la „fumée active“ des automobiles qui peuplent les rues la journée durant ? Ce personnel des cafés-restaurants a choisi librement ce type d'emplois, après en avoir soupesé tous les avantages et les inconvénients. Ces travailleurs n'ont pas besoin d'un Etat paternaliste qui les prive de leur propre pouvoir de décision et de leur responsabilité pour les protéger...contre eux-mêmes ! Cette ingérence de la Ligue pulmonaire (LP) témoigne d'une arrogance incroyable et d'un manque de respect.

En acceptant l'initiative fédérale de la LP, on n'évitera ni les infarctus du myocarde ni ne sauvera „des centaines“ de personnes“ de la mort par „fumée passive létale“, ne serait-ce que parce nul n'a prouvé où que ce soit jusqu'ici la réalité des prétendues victimes de la „fumée passive“.

La Ligue pulmonaire s'évertue à recouvrir ses affirmations alarmistes d'un vernis scientifique. Elle se fonde en général sur quelques dizaines d'“études“ qui mènent à des conclusions différentes ou qui se contredisent. La LP choisit parmi elles celles qui lui conviennent le mieux ou qui sont les plus extrémistes afin de semer l'effroi parmi les populations.

La LP pratique sciemment la désinformation en propageant des mensonges, des contre-vérités et demi-vérités ainsi que des spéculations non vérifiables et des exagérations massives.

Pour donner quelque poids à ses arguments fallacieux et insoutenables du point de vue factuel, la LP excipe du soutien, dans son Comité d'initiative, „d'autorités“ dotées de grades académiques élevés. A l'évidence, leur seule tâche se limite à hocher la tête en signe d'approbation face à tous les arguments de la LP. Comme au théâtre de marionnettes.

Par la suite, nous allons disséquer les affirmations de la Ligue pulmonaire une par une ...

pinocchiosoriginal.jpg
SUITE ET FIN sur le site des DDG ici

07:45 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

04/06/2012

Alain Berset délire: le Champix hallucinogène et suicidogène va être remboursé !

alainberset.jpgchampix200.jpgDécidément, les lobbyistes de la Big Pharma ont su exploiter l'inexpérience et la crédulité d'Alain Berset, conseiller fédéral responsable de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP). Le Champix, puisqu'il faut l'appeler par  son nom, remboursé par les caisses-maladie ? Quel cadeau empoisonné pour ceux des patients fumeurs qui attendraient un miracle de la varénicline au titre d'auxiliaire de sevrage tabagique !

Désormais, l'autorité fédérale devra donc adopter des critères pour distinguer les fumeurs-parias ordinaires déjà stigmatisés des fumeurs Untermenschen-"malades",selon qu'ils fument plus ou moins de 20 cigarettes par jour.

Même Goebbels qui inventa et exploita le stratagème social de la "Passivrauch"  comme première mesure purificatrice sous le IIIe Reich, n'y avait pas songé !

Donc seuls les "fumeurs malades" auront droit au Champix remboursé par les caisses-maladie !  Cette première bourde d'Alain Berset est-elle imputable à la promiscuité de Sieur J.-Charles Rielle, autre camarade purificateur obessionnel et ex-conseiller national:-) ? Une telle dérive de la part d'un homme aussi avisé et raisonnable que le Fribourgeois Berset est probablement imputable au fait que SWISSMEDIC a la haute main sur l'Office fédéral de la Santé publique (OFSP). Casser une décision de l'OFSP ou rejeter les préconisations de cet Office peuplé d'hommes en blanc est, il est vrai, très ardu pour un Conseiller fédéral. On ne conteste ni ne désavoue, pas plus qu'on ne nargue impunément l'OFSP.

Alain Berset, après quelques mois au pouvoir, a donc déjà passé dans le laminoir des mandarins de  l'OFSP, soumis aux exigences de SWISSMEDIC, autorité financée à 80 % par  les laboratoires pharmaceutiques. Cherchez l'erreur ... (jaw)

L'OFSP délire: le Champix hallucinogène et suicidogène va être remboursé !

 

banniere_se_1_ora_prisonnier_2small550pix.jpg


ticapbanner.png




15:01 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (6) | |  Facebook

02/06/2012

Médicaments: pénurie organisée par les labos ?

iStock_000013299835XSmall.jpgLa Suisse, depuis la Seconde Guerre mondiale, n'avait pas connu de pénurie. Certains se plaignent même des excès de la "société de consommation". D'autres réclament une décroissance et une "société à 2000 Watts". On envisage même à nouveau (comme en 1970) de prélever un intérêt négatif sur les comptes en francs suisses déposés dans nos banques par des épargnants étrangers. Le credo à la récupération et au tri des déchets bat son plein. Et pourtant, dans notre pays dont l'industrie pharmaceutique est un fleuron reconnu dans le monde entier, une pénurie de médicaments menace ! Il y a là de quoi s'étonner...

Voici, pièces à l'appui de notre hypothèse, l'évolution du prix d'un seul médicament anti-leucémique, le Leukéran, prescrit par les Hôpitaux universitaires de Genève et acheté à la Pharmacie Sunstore, rue de Carouge (GE). Le nom du médecin prescripteur et le code-barre ont été caviardés pour empêcher toute traçabilité, cela pour la protection des données du patient. Les pièces originales sont en notre possession.

Le 6 février 2012,  1 boîte de 25 comprimés de Leukéran 2mg était vendue CHF 38.20

medocsundef550.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le 12 février 2012 1 boîte de Leukéran était vendue  CHF 19,80

medocdeuxdef.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le 25 mai 2012     1 boîte de Leukéran était vendue  CH 124.-

medoctroisdef.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A plusieurs reprises, au cours du traitement de la patiente, la Pharmacie Sunstore a annoncé une "rupture de stock" du médicament. Le laboratoire importateur-distributeur suisse (Valais) avait été fermé sur l'ordre de SWISSMEDIC car il mettait sur le marché des médicaments périmés ! Cette "valaisannerie" sanctionnée, La Pharmacie Sunstore a déclaré qu'elle devait, dès  lors, s'adresser à un laboratoire allemand pour obtenir le produit manquant sur le marché suisse.

Un médicament d'importance vitale pour les patients !

SWISSMEDIC, autorité d'exécution des lois sur les médicaments en Suisse, est financée à 80 % par des laboratoires pharmaceutiques. Voici comment elle définit son rôle:

Swissmedic

Notre compétence au service de votre confiance dans les produits thérapeutiques.

En tant qu'autorité suisse de contrôle et d'autorisation des produits thérapeutiques, nous exécutons notre mandat légal et collaborons aux niveaux national et international avec des autorités partenaires. 

Nous veillons à ce que les produits thérapeutiques autorisés soient de qualité irréprochable, sûrs et efficaces et contribuons ainsi fortement à la protection de la santé de l'être humain et des animaux et au renforcement de la position de la Suisse en tant que pôle de recherche et pôle économique.


buchs_be.jpgUn député genevois au Grand Conseil , Dr Bertrand Buchs, annonce une motion pour tenter de résoudre ce problème et préconise que la Confédération fabrique elle-même des médicaments manquants, parmi les plus usuels,  dans ses propres labos !

revuemedic.jpgLa Revue médicale suisse, elle, parle de "troublantes pénurie de médicaments".

Il est vrai que ce ne serait pas la première fois, en économie, qu'une pénurie  ait été orchestrée et mise en oeuvre.


C'est ainsi que vers 1980, on ne trouvait plus de "fendant" en Valais ! Ces roués prétendaient que les tonneaux étaient vides. Ils importaient du mauvais vin blanc autrichien et le vendaient au prix du fendant prétendument disparu !

Le truc est éculé mais marche toujours, avec des intermédiaires complices toujours prompts à prélever leur "livre de chair" sur la bête.

En fait, les caves regorgeaient de fendant mais la pénurie annoncée avait fait grimper le prix de cette piquette autrichienne.

Au premier "choc pétrolier", des roués-cupides avaient pratiqué l'alarmisme aux sac-poubelles dont le prix avait pris l'ascenseur car il s'agissait de... dérivés du pétrole.

On a vu de telles stratégies appliquées au marché mondial du café, du blé et du riz (Une sécheresse s'annonce... Des typhons tropicaux risquent de dévaster les cultures de...etc..) Et voici le prix des matières premières et des denrées qui s'envolent à la Bourse.

Et, à Genève encore, le notoire Dr Rielle, préventocrate agissant en bande et par métier, soutire CHF 1'000'000.- par année aux contribuables genevois pour sa propagande fallacieuse à la "fumée passive mortelle",qualifiée "d'escroquerie absolue" par un illustre professeur parisien en pneumologie, le Prof. Philippe Even. Lutter contre le tabagisme, oui ! Alarmer la population à la "fumée passive létale" .Non. (Vous me direz que ce préventocrate du Parti socialiste a trouvé le bon filon en empochant, sans coup férir et sans verser beaucoup de larmes et de sueur, la bagatelle de CHF 92'000.- francs pour un "travail" de cette espèce,  pour sa bonne oeuvre fondée sur le mensonge du IIIe Reich, celui de la Passivrauch "létale". Lui ? Il se régale !


leukeranbox.jpgCe qui est gênant dans l'actuelle pénurie de médicaments annoncée à son de cor, c'est que SWISSMEDIC soit financée à 80 % par des labos.

On ne peut être juge et partie.

Le plus simple serait que SWISSMEDIC soit une régie d'Etat chargée de ces tâches régaliennes et non pas cette officine privée, mandatée pour exercer des tâches d'autorité...et truffée d'experts auto-proclamés "indépendants".

Ce scandale doit cesser au plus vite. Débusquons les roués qui nous avaient déjà fait le coup de la pandémie imminente de "grippe porcine", ce qui avait boosté les ventes de vaccins et de Tamiflu. Vous en souvient-il ?

Jusques à quand ces roués nous prendront-ils pour des jobards ? (jaw)

17:30 Publié dans Economie | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook