03/09/2012

Maudet déjà enfumé ?

 

maudetportrait.jpgIl excelle à rédiger de Vrais rapports. Il annonce, roucoule, dénonce, fustige et promet mille monts et merveilles à notre population en mal de sécurité publique, notre nouveau chef du Département chargé de la police genevoise, Pierre Maudet. Cet agité verbeux sait parler aux uniformes et aux électeurs, à n'en pas douter. Mais sait-il exploiter le talent de ses policiers ? On peut en douter après ce haut fait d'armes de sa police genevoise qui nous a été rapporté. Voilà deux de ses limiers en civil qui ont pris le risque d'arrêter un dangereux citoyen qui faisait pousser quatre plants de cannabis indica sur son balcon dans le quartier de la Cluse-Roseraie. Pour sa propre consommation. Bravo à notre jeune magistrat pour ce premier exploit visant à restaurer l'ordre public à Genève ! Ça promet !

 


 cannabis.jpg-Vous qui défendez les libertés, savez-vous ce qui m'est arrivé hier ? nous demande un brave citoyen genevois, sexagénaire, qui se voue professionnellement à l'aide à des handicapés physiques dans un atelier protégé. Un citoyen qui ne carbure ni à l'alcool ni aux médicaments psychotropes. Il fume parfois un joint de sa propre micro-culture pour se détendre après son travail délicat avec les plus humbles de notre société.

 Et nous apprenons que deux inspecteurs en civil, un costaud et une frêle femme, se sont présentés sur le seuil de la porte de son domicile avec l'intention d'y entrer pour perquisitionner.

 - Si vous refusez de nous laisser entrer, nous vous emmènerons de force auprès d'un juge qui délivrera un mandat de perquisition et vous perdrez du temps...auraient dit en substance les fins limiers en guise d'invitation à peine menaçante.

 Le verbatim n'est pas garanti mais la teneur du discours l'est.

 polcommuniqués.jpgEt cette couple d'enquêteurs de se précipiter sur le balcon où le corpus delicti déploie ses majestueuses arborescences proches de la récolte, au vu et au su de tout le monde, voisins délateurs compris.

Le dangereux cultivateur est emmené fissa (sans menottes !) au Commissariat de Carouge. Interrogatoire en règle. (Le suspect n'a pas dû se déshabiller ni présenter son anus aux enquêteurs pour prouver qu'il n'y cachait rien de suspect autour de ses genitalia)

 L'interrogatoire terminé, ces Maigret d'opérette à Maudet veulent tout savoir et exigent qu'on leur envoie toutes sortes de renseignements complémentaires (papiers d'identité, relevés de loyer, données bancaires, etc). Au passage, l'un des argousins a même admiré la « beauté » des plantes...

 Voilà à quoi sert notre police ! A mobiliser deux fonctionnaires durant trois heures – probablement sur dénonciation ... Pfoui ! - pour des vétilles de cet ordre.

 

Agir sur dénonciation pour des vétilles est certes plus facile que de lancer des enquêtes difficiles. Carlo Sommaruga, cons.nat. (PS/GE), au nom de l'ASLOCA et du CIPRET a même édité un mode d'emploi pour la délation de ses voisins fumeurs (de tabac!) . Vous n'y croyez pas ? Lisez ce qui suit:

aslocacipretcommsmall.jpg

 

Voilà le sens des priorités de Maudet! Vous dites qu'il n'y est pour rien, qu'il n'a pas donné d'ordre de mission aussi absurde ? Il nous promettait pourtant une police plus efficace.

 Pendant ce temps, des septuagénaires et octogénaires se font sauvagement agresser par de la racaille sans papier dans notre ville ; des appartements sont cambriolés ; des criminels, des escrocs et malfaiteurs en tout genre échappent à toute sanction.

Il suffit de consulter chaque jour les bulletins journaliers du service de presse de la police genevoise pour s'apercevoir qu'en présence d'un tel niveau de criminalité à Genève, la priorité de la police n'est pas de persécuter un barman fumeur (de tabac!) ou un paisible citoyen qui fait pousser quatre plants de cannabis sur son balcon.

 Est-ce là un exemple représentatif de la nouvelle gestion à la Maudet ?

 Le cultivateur a consulté une avocate.

 justicemarteau.jpgNous lui avons conseillé de contester l'amende annoncée et de se présenter devant un Tribunal pour y être jugé . Et que ce haut fait de répression héroïque contre un dangereux malfaiteur menaçant toute la société reçoive ainsi toute la publicité qu'il mérite. Cet exemple de gaspillage des forces de notre police donne la nausée. Les victimes de crimes et délits non élucidés et demeurés impunis à Genève seront ravies d'apprendre à quoi s'emploient nos fonctionnaires de police pour tromper leur ennui.

 Maudet avoue fumer de temps en temps un bon cigare. Grand bien lui fasse !

 Mais que cette pratique ne l'enfume pas au point de tolérer de tels gaspillages éhontés au sein de son corps de police. Il serait grand temps qu'il imposât le respect de priorités à ses hommes. S'il en est capable. (jaw)

 

19:52 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

Commentaires

Ce jeune officier "Migros" (terme consacré, à l'armée dans les milieux concernés pour dire que certains "échelons" ont été "escamotés" pour propulser quelqu'un à un poste voulu -heureusement ils ne sont pas trop nombreux...-) fait des grandes déclarations depuis qu'il est "en politique".

Il était supposé, ALORS, être responsable de la sécurité de la Ville de Genève: vous avez vu le bordel ? Dans tous les sens du terme.....

A croire que personne n'a lu (en passant par devant les urnes avec un bulletin) le principe de Peter !!!

Et d'aucuns de croire qu'il va réussir !!!

Écrit par : Un péquin averti | 03/09/2012

Les commentaires sont fermés.