15/10/2012

Des députés se penchent sur une loi anti-fumeurs plus permissive à Genève

grandconseil.jpgLe projet de loi du Mouvement des Citoyens Genevois visant à établir le "régime du Jura" en matière de loi anti-fumeurs à Genève, vient d'être renvoyé à la Commission de la Santé du Grand Conseil.

La question qui se pose est de savoir si, à l'aune des expériences vécues depuis deux ans, il ne convient pas que Genève imite ceux des Cantons qui se contentent d'appliquer la loi fédérale, équilibrée et acceptable pour les fumeurs et les non-fumeurs. Et de laisser tomber les dispositions plus strictes découlant de la névrose obsessionnelle compulsive du CIPRET et de ses prêcheurs alarmistes qui agissent... en bande et par métier:-) !


Pourra-t-on fumer de nouveau désormais à Genève, comme en République et Canton du Jura,  dans ceux des cafés d'une surface égale à ou plus petite que 80 mètres carrés ?

Le problème des nuisances nocturnes de fumeurs loquaces sur les terrasses de nos cafés-restaurants et boîtes de nuit s'en trouverait singulièrement atténué sinon définitivement résolu.

Le projet de loi dans ce sens, à l'examen de la Commission de la santé, est signé par les députés Christophe Andrié (photo), Pascal Spuhler, Eric Stauffer, Thierry Cerutti, Dominique Rolle, Mauro Poggia et  Guillaume Sauty.

andrie.jpg

 

 

 

 

 

 

Actuellement, les Hôpitaux universitaires de Genève (HUG) sont réputés sans fumée. Cependant, après qu'une patiente psychiatrique y est décédée des suites de ses brûlures dans sa chambre, la question se pose pour la prochaine Direction, de décider si elle veut suivre les recommandations du Conseil d'éthique clinique (CEC) sur "d'éventuelles exceptions à l’interdiction de fumer pour le personnel et/ou pour les patients & leurs visiteurs dans les Hôpitaux Universitaires de Genève-"

En ces temps d'impasse budgétaire, la Commission de la Santé ne pourra que se demander si le million de francs alloué chaque année par Genève au CIPRET est un bon et légitime investissement ou de l'argent public jeté par les fenêtres: durant les trois années précédant l'interdiction de fumer dans tous les établissements publics de Genève, le nombre de décès par maladie cardiaque avait diminué. Or il a AUGMENTE de 5 % à la fin de la première année d'une Genève sans fumée !

Les miracles annoncés à son de cor par P.-F. Unger, président du DARES et par le médecin des HUG chargé d'une étude rapide (trop rapide ?) , Dr Humair, n'étaient donc que des mirages. La baisse spectaculaire alléguée de 20 % de ces décès par maladies cardiaques et pulmonaires obtenue grâce à la Néo-Prohibition n'était qu'un leurre, repris en choeur servilement par l'ensemble des media.

Les commissaires de tous les partis pourront aussi se convaincre que la subvention au CIPRET sert aussi à faire de la publicité constante sur son site WEB pour deux médicaments  de sevrage tabagique, le Zyban et le Champix.

Or, la loi fédérale est pourtant formelle sur ce point: la publicité pour des médicaments que l'on ne peut obtenir que sur ordonnance est interdite. C'est cas de ces deux molécules dont les effets secondaires peuvent être hallucinogènes et suicidogènes.  En France, la Sécurité sociale a cessé de les rembourser. Aux Etats-Unis, 1200 victimes ou familles de victimes du Chantix (appellation Champix sur le marché américain) ont déposé une plainte collective contre le laboratoire producteur.

Oui, il était grand temps qu'au terme de deux années de Néo-Prohibition, Genève reconsidérât sa position et se mît au diapason de la Loi fédérale.

Enfin, la Commission de la Santé n'aura aucune peine à constater que les fonds publics alloués au CIPRET ont aussi servi à inciter les citoyens à dénoncer les fumeurs "récalcitrants". Ceux que l'on prendrait la main au collet dans un café ? Non: le CIPRET grâce à sa juteuse subvention, incite à dénoncer...ses voisins fumeurs ! Vous ne le croyez pas ? Lisez ceci:

 

cipretasloca550.jpg

En France, il y a pire: une "application" sur Smartphone pour dénoncer les fumeurs !

 

appealinternat.png







Site de la TICAP ici

04:46 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

Commentaires

Faut vraiment leur sabrer leurs subventions qu'ils ne méritent pas !!!

Et il est très désagréable de constater, une fois de plus, que la république bananière du bout du lac continue de privilégier la politique des petits copains dans les milieux des sots-si-à-l'eau - verts nuisants !!!!

UN grand coup de balai ferait le plus grand bien !!!

Écrit par : Jo Dumégot | 16/10/2012

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.