10/12/2012

Médecine dévoyée: le Sénat ouvre une enquête

senatpix.pngLe Sénat de la République française vient d'ouvrir une Commission d'enquête sur l'influence des mouvements à caractère sectaire dans le domaine de la santé.

La vogue et l'engouement pour les thérapies "alternatives", "douces", "parallèles, "vibratoires" ou même "quantiques" offrent un espace d'action et de recrutement à une kyrielle de psycho-groupes, mouvements sectaires, réseaux ésotériques, gnostiques, occultes, magiques.

pendule.jpgD'auto-proclamés "thérapeutes" lancent constamment sur le marché des centaines de méthodes curatives, des plus innocentes aux plus douteuses et aux plus nocives. Si l'on y ajoute l'industrie des "mancies", ce sont des milliards d'euros et de francs qui alimentent ce business le plus souvent clandestin.

La médecine de Faculté, sous la pression de sa clientèle, ne déconseille qu'avec réticence aux patients ces "médecines complémentaires" car elle les juge d'une parfaite innocuité. 

A tort.

chamanisme.jpg

Certains craignent de perdre des patients en leur "interdisant" de fréquenter des stages de chamanisme ou de "psycho-spiritualité".rtsdeux.png

En Europe, seule la France a réagi. Le Rapport de la Commission d'enquête sénatoriale sur l'influence des movements à caractère sectaire dans le domaine de la santé  est attendu en juin 2013.

En Suisse, un rapport semblable (d'autosatisfaction) du Conseil fédéral remonte à l'An 2000.

 

senatlittrecue.jpg

cameratv.jpg

Les VIDEOS de la Commission d'enquête sénatoriale ici

 

senatnight.jpg

07:00 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.