03/01/2013

Tueur en série valaisan: la psychiatrie locale est-elle malade ?

vigousse.jpgLe fait divers tragique de Daillon (VS) et sa charge émotionnelle intense va donc occuper nos media durant plusieurs jours. La Suisse ne semble donc pas épargnée par les "serial killers" puisque l'ATS et Newsnet en ont recensé dix-sept cas depuis 1986.

Ce qui distingue ce cas des autres, c'est que son auteur était parfaitement connu de la psychiatrie locale, que sa dangerosité était même si reconnue qu'il avait été désarmé après un séjour dans un hôpital psychiatrique.

Quels traitements médicaux lui ont-ils été prodigués ? Sous l'effet de quels médicaments était-il au moment de son crime ?

Comme d'habitude, il n'y aura pas d'autre coupable que l'auteur de la tuerie elle-même. Il n'avait pas de complices et a agi seul. L'enquête suit son cours. On vous en révélera les conclusions  dans une année quand le soufflé sera retombé.

Pendant ce temps, on exploite avec jubilation l'épisode dérisoire de "la pierre à Varone" .

Pourtant, à la réfexion, l'opinion est en droit de se demander si les "soignants" du fou sanguinaire de Daillon ont bien fait leur "travail". Ils se disent "experts" devant les tribunaux qui recourent en toute confiance à leur science molle pour expliquer l'inexplicable.

La responsabilité - sinon la culpabilité - de ces "experts" savants paraît donc bien engagée dans le survenance de ce drame.

Ces "experts" légitimés par la justice ne seraient-ils pas, à la réflexion, des imposteurs pratiquant la médecine à la manière des médecins de Molière ?

La question se pose avec acuité en Valais: la psychiatrie valaisanne a fait l'objet d'un article accablant dans une publication marginale, dissidente et même un peu hérétique: Vigousse.

Nous vous en proposons la lecture pour permettre à chacune de se faire une opinion.


index.jpg




Un forcené tue trois personnes à Daillon

La Suisse n'est pas épargnée par les tueries

rts.jpg



RTSun: Drame de Daillon: quelle place pour les déséquilibrés dans la société?

vigousse.jpg





Vigousse: "Quand bon vin est titré, il faut le croire"

 

Le blog de Jacques-André Haury: Et les erreurs psychiatriques?


 

1194391168.png








La psychiatrie gouvernée par le Nouvel Ordre Mental américain

 

Feu contre... le Nouvel Ordre Mental !

 

 

brainssthetoscop.jpg

 


16:25 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

Commentaires

Un excellent et encore regretté Directeur d'une école suisse en psychiatrie dans les annés 60 avait dit à sa dernière volée d'élèves ,si la Croix Rouge s'en mêle s'en est fini de notre profession.
C'était aussi le début des cours donnés par des canadiens et quand on sait l'emprise religieuse qui elle n'est jamais de bon augure en psychiatrie cela peut aussi peut peut-être je dis bien peut-être expliquer cela.Au sujet de la religion on sait les nombreux délires mystiques qui conduisent souvent le patient au suicide
Beaucoup d'hopitaux en psychiatrie ont fermé.Il a fallu recentrer et occuper des pavillons fermés pour y loger des requérants ce qui montre bien dans quel état est notre pays.
Mais c'est bien connu les vieux sont trop ringards,ils sont rétrogrades pour ensuite entendre ils avaient pourtant raison,aussi si seulement on pouvait maintenant réagir dans le sens du raisonnement humain et non celui d'un logiciel quelconque qui lui n'aura que statistiques et sondages à réciter pour éclaircir les éventuelles raison au charivari actuel.Surtout que le Canada n'est pas une référence en soins.Pour preuve leur système Plaisir qui fit couler beaucoup d'encre et trop couteux ne fut jamais appliqué chez eux.
Notre pays conserve depuis toujours cette manie de vouloir récupérer ce qui ne fonctionne jamais ailleurs en croyant qu'en Suisse cela marchera.Encore une fois on le sait et l'éviter permettrait peut-être et enfin d'avancer vers la lumière et non de tourner en rond comme dans une meule de foin pour trouver moults raisons alors qu'il suffisait de continuer un système bien Suisse et qui avait fait ses preuves,mais non voyons pourquoi ne pas compliquer ce qui est simple.C'est devenu une marotte dans ce pays et c'est regrettable surtout quand il s'agit de vies humaines accompagnées de morts comme ces tueries sordides
La pratique du jeu de l'autruche a ses limites aussi!

Écrit par : lovsmeralda | 03/01/2013

n'oubliez pas non plus les nombreux cas désespérés qui vivent en autarcie.Souvenez vous du reportage montrant ces enfants suisses et séquestrés.
L'un d'eux a eut le courage de dire par devant caméra,si un jour je tue,si je deviens assassin ne vous en étonnez pas.Combien sont-ils a avoir ce ressenti face au monde actuel fait d'interdits en tous genres qui sont servis au quotidien pour alimenter nos neurones de conseils aussi toxiques que ceux auxquels ils furent contraint? puis un jour l'être humain implose et nul ne peut prévenir et le tueur encore moins.Il est d'ailleurs étonnant que ces drames ne soient pas plus nombreux .Ces gens là ne se laisseront que rarement approchés la nature humaine dès leur naissance ne leur ayant montré que le plus vil coté de la vie à exploiter,il ne leur reste surtout de nos jours plus que la violence pour sortir de leur drame intime infligé par d'autres.C'est triste et pourtant!

Écrit par : lovsmeralda | 03/01/2013

Les commentaires sont fermés.