27/02/2013

Scoops mortels...

A la faveur d'une actualité attristante, je vous propose une réflexion d'un vieux briscard sur la chasse aux scoops. Et j'espère avoir trouvé les mots pour le dire mais non plus pour ...l'écrire :-)


cornetacoustique.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 


podcast

A suivre: Maitre-chanteur contre son gré...

23:09 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

21/02/2013

Maudet s'approprie sa police secrète à quelques mois des élections

(jaw) Le Grand Conseil s'est échauffé jeudi soir (27.02.213) lors du débat sur une "loi d'urgence" grnd conseil.jpgvisant à légaliser désormais à Genève les procédés d'une police secrète comptable et responsable de ses actes devant elle-même  durant trente jours et devant   le seul Pierre Maudet, responsable politique de la police, au delà de cette échéance et non plus devant une autorité judiciaire collective, comme il se doit dans une démocratie respectant la séparation des pouvoirs  ! Et Montesquieu :-) ?

Sur proposition du Mouvement des Citoyens genevois (MCG), cet auto-contrôle par Maudet soi-même - et par le seul Maudet ! - a été atténué avec bonheur: le Procureur de la République et Canton sera quand même saisi de l'existence de telles enquêtes "préliminaires secrètes". Ouf ! On a frisé l'abus d'un pouvoir qui se contrôle lui-même mais la situation n'est pas acceptable, comme nous allons vous le démontrer.

Voguant sur l'inquiétude légitime de la population genevoise face à la criminalité découlant notamment de la "libre circulation" garantie par..."l'Europe" et par "Schengen", le jeune magistrat du Parti radical insitait pour que sa loi fût votée en urgence. Il brûlait d'impatience et ne voulait attendre sereinement la modification imminente de l'article 286 du Code de procédure pénale (fédéral) prévoyant, sous conditions, des "mesures préalables" semblables pour des enquêtes de police visant à prévenir en amont  la criminalité, . Il est vrai que les élections sont proches...

Une telle loi mériterait d'être applaudie si elle n'exposait les libertés fondamentales à une sanglante amputation ! Seul-e-s quelques élu-e-s, Loly Bolay (PS),  Irène Buche (PS), Christian Bavarel (Ve) et Roger Deneys (PS) ont démontré l'imperfection de cette législation express à la Maudet, conférant à ce magistrat un parfait service de renseignements personnel, instrument politique précieux dont les autres partis politiques ne disposent pas. Un instrument redoutable, comme on l'a vu dans de nombreux cas à l'étranger, puisqu'il recèle en son sein une virtualité de chantage illimitée.

Il y eut des cris, des insultes, des avanies au fil de ce psychodrame parlementaire dont l'enjeu n'était pas tant la lutte en amont contre la criminalité mais bien une menace réelle, imminente et massive pour  l'intégrité de nos libertés personnelles et de nos droits fondamentaux.

Pas moins de sept demandes de renvoi du projet de loi en Commission, perçu comme très mal ficelé,  ont été refusées.

La loi a été acceptée en troisième débat par 58 voix contre 20, sans absention.

Quelques opposants ont évoqué la menace de référendum en séance publique.

Nous vous fournirons tous les détails de cette loi hyper-controversée et vous dirons pouquoi, en détail, on peut la qualifier de scélérate. Les Partis UDC et MCG, adeptes inconditionnels, en général à bon escient,  de toutes les mesures de sécurité préventives et actives, viennent pourtant de dérouler nolens volens imprudemment  un tapis rouge au Parti libéral démocratique (PLR), en particulier au seul bénéficiaire de ladite loi: Pierre Maudet soi-même, probable candidat roué du PLR au Conseil d'Etat de Genève en octobre prochain !

En attendant de vous démontrer que cette loi permet à Maudet de s'approprier la nouvelle police secrète de Genève, à son profit et au seul profit de son Parti, le PLR,  durant trente jours et au delà.

jornot.jpgOlivier Jornot, Procureur général (photo), lors de son audition par les députés en Commission, avait pourtant émis de sérieux bémols sur cette loi dont on ne sait pas, actuellement, si elle est conforme au droit fédéral en vigueur.

Ancien député au Grand Conseil ,  issu du même Parti PLR que Pierre Maudet, Olivier Jornot, Procureur général, avait pourtant avancé des arguments juridiques de poids qui auraient mérité d'être relus plus attentivement et pris en compte.

Les deux militants vedettes du PLR, l'un au sommet du pouvoir judiciaire, l'autre à l'Exécutif, s'étaient déjà affichés ensemble de manière ostentatoire pour passer un Accord "historique.  Cette complicité n'avait guère soulevé l'enthousiasme des commentateurs.


L'indépendance du Procureur général est hélas sérieusement écornée devant l'opinion publique après l'adoption de la Lex Maudet, son jeune corréligionnaire pressé et zélé.

Et quand un tel pouvoir policier se concentre sur un seul jeune homme inexpérimenté et un Procureur unique  dans la solitude de son cabinet, tout doute est permis et la catastrophe annoncée.

Seul un collège composé d'éminences juridiques appartenant à plusieurs partis est à même de rassurer le citoyen en se portant garant de ses libertés fondamentales.

Tout citoyen genevois, toute association, tout parti politique, toute entreprise, tout établissement public, toute église, toute Loge maçonnique ou sectaire,  peut être désormais légalement surveillé (même à son domicile et sur le Net !) à la faveur d'un simple caprice soupçonneux de la police... ou de Pierre Maudet. Même si la "cible" est parfaitement innocente, elle ignorera qu'elle a fait l'objet d'une telle enquête secrète de la police... secrète à son insu, habilitée à conserver ses enregistrements audio et video, ses rapports et ses "fiches" ad aeternam, les spécialistes étant incapables de tomber d'accord sur une échéance pour la destruction de ces "moyens de preuves" amassés contre des citoyens innocents !

Oui, depuis ce jeudi noir du 21 février 2013, il y a quelques chose de pourri dans la République et Canton de Genève.

Lutter contre la criminalité: OUI !

Pleins pouvoirs à la police, à Maudet, au PLR  sans contrôle judiciaire collectif sérieux : Non !

Lire la suite

23:58 Publié dans Formation | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Après le mariage, voici ... la Hi-Fi chinoise "pour tous !"

lepaiunpix.jpgIls sont minuscules, élégants, ultra légers, fidèles... Partis à l'assaut,ces braves petits soldats aux yeux bridés envahissent  la planète.  De la vermine ? Un nouveau virus pathogène ? De petits chevaux de Troie menaçant nos ordinateurs ? Non. Ce sont de minuscules amplificateurs audio, numériques, de classe T, (Tripath)ultra-performants qui s'arrachent tant pour leurs performances que pour leur prix dérisoire. Ces merveilles nous viennent de Chine. Les grossistes les achètent pour $ 8 la pièce ! L'acheteur en trouve pour 15 $ sur le Net. Cet article de haute technologie est en train d'inonder la Planète Hi-Fi. Ces petits bijoux  sont en concurrence avec des produits de luxe que vous trouvez en vente dans les vitrines de la Cinquième Avenue au prix de milliers de dollars ! Leurs répliques naines crachent de 20 à 700 Watts en Hi-Fi. 

On entend d'ici les grognons, vitupérateurs et contempteurs de nouveautés dont ils ignorent tout, vouer ces engins aux Gémonies, comme jadis ils vous juraient leurs grands dieux (dans les années 1960) que jamais ils n'achèteraient une automobile japonaise « car les nippons ne savent que copier ».

Lire la suite

00:36 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

10/02/2013

Genève: les partis, des "groupies" de la fonction publique ?

tug-o-war.jpgJamais objet de votation n'avait fait une aussi parfaite unanimité des partis à Genève: "Oui, nous assénent-ils depuis des mois, "il faut voter la loi de renflouement des caisses de pension des fonctionnaires genevois. Il n'y a pas de plan B.". Pourquoi une telle unanimité pour une loi qui va obérer les finances publiques de plus de 6,4 milliards de francs en quarante ans aux dépens de besoins plus urgents (logement) des contribuables genevois ? Avec un premier versement annuel de CHF 800 millions en guise d'apéritif ! La raison en est simple: il y a longtemps que nos députés et gouvernants, à force de côtoyer l'Administration, sont devenus de fervents "groupies" des fonctionnaires. A la moindre menace, couinement ou agitation des syndicats d'enseignants, de policiers, de laborantins aux HUG, voici le Grand Conseil et le  Conseil d'Etat apeurés qui cèdent aux premiers abois d'une catégorie de salariés la mieux lotie de la République et Canton.... Le salaire médian du fonctionnaire genevois s'élève à CHF 9'000.- par mois. Les deux tiers des cotisations sont versés par l'Etat. Qui dit mieux en "Europe" ?

Il est donc réconfortant de constater en lisant Le Matin-Dimanche que quatre personnalités genevoises de premier plan osent dire: Le roi est nu ! et recommandent de voter NON à la monstrueuse et somptuaire "loi instituant la Caisse de prévoyance de l'Etat de Genève (LCPEG) (10847) votée par le Grand Conseil le 14 septembre 2012.

Suite et fin de notre commentaire ici

18:19 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

09/02/2013

Le couvre-feu d'Unger: 28 cafés cafés-bars maudits-proscrits !

kickass.jpgAvant d'apporter un commentaire musclé à la décision de P.-F. Unger, chef du DARES, condamnant 28 patrons de cafés-bars à fermer leur porte à minuit, recensons les premières réactions violentes tant de la part des victimes de cette nouvelle mesure liberticide que de citoyens outrés. Comment les 28 premières victimes de cette razzia  ont-elles été choisies ? Sur conseil... de la Gendarmerie et d'une "brigade anti-bruit" ! Voilà donc une poignée de fonctionnaires qui dictent sa conduite au Conseil d'Etat. Des fonctionnaires d'Etat au salaire médian de CHF 9000.- par mois ! Ces nantis à retraite juteuse semblent bien payés pour de tels conseils liberticides... La police qui fait les lois, voilà qui est nouveau dans notre République et Canton de Genève. C'est là la dernière bourde d'un gouvernement qui a accumulé impairs, impéritie et abus de pouvoir (i.e. "le réglement provisoire de la LIF décrété sans l'aval du Parlement"). Nous aurons l'occasion de revenir sur la casuistique du PDC Pierre-François Unger qui, ne se représentant pas aux élections (ouf !) offre son chant du cygne aux populations en frappant de modestes cafetiers-restaurateurs et en ajoutant une touche de persécution à sa croisade anti-fumeurs. Cette canaille de fumeurs ajoute à son vice celui du parler à haute voix après minuit sur les terrasses de bistrot:-) !  C'est pourtant le même magistrat, crédule à la "fumée passive létale" qui est à l'origine de la relégation des fumeurs sur les terrasses de bistrot.  Il est donc le premier responsable de ces attroupements sur les terrasses de bistrot, désormais ouvertes toute l'année. Cette manière systématique et sournoise de semer et d'attiser la discorde à Genève ne fera pas regretter la disparition de la scène politique de ce magistrat.

Plus étonnant et affligeant encore: les applaudissements de Rémy Pagani, conseiller administratif de la Ville de Genève, aux proscriptions d'Unger.  Cet ex-militant d'extrême gauche qui excellait jadis à occuper de force des entreprises, des banques, des appartements, des bureaux pour faire triompher son idéal (légitime) d'une plus grande justice sociale, se vautre désormais dans la mare tiède du politiquement correct.

Rémy, t'as pas l'impression de t'être embourgeoisé en devenant un notable hyper-nanti nanti au fil des années:-) ? Tu devrais vraiment y réfléchir en te rasant le matin.

Pour l'instant, procédons à une recension des articles et réactions aux  28 proscriptions de P.-F. Unger, sur indication et ordre de la police à Maudet. Nos commentaires suivront. (jaw)

Recension des articles et réactions au couvre-feu anti-fumeurs de P.F. Unger ici

chatgrosdos.jpg

(Dessin de Théophile Gautier)

16:55 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

08/02/2013

Les bienfaits du tabac (IV) par Dr G.-A. Henrieck (XIXe s.)

tabaclogo.jpg"Habitude: " L'intensité du désir se règle sur le degré de puissance de l'habitude: pour quelques-uns, qui n'ont que peu contracté celle-ci, la cessation produira à peine le sentiment d'une privation; pour d'autres, outre l'ennui et le malaise d'esprit, la privation peut avoir les suites nuisibles d'un dérangement de l'économie. Entre ces différences, on peut observer bien desnuances insensibles: chez les premiers, il n'y a jamais danger; chez les seconds, il peut y avoir péril imminent..."

tabacunbis.jpg


 

 







 Pour écouter le texte, cliquez sur la flèche ci-dessous...

 

cornetacoustique.jpg

podcast


00:26 Publié dans Société - People | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

03/02/2013

Les bienfaits du tabac (III) par Dr G.-A. Henrieck (XIXe s.)

"Ltabacunbis.jpge tabac modidife singulièrement les impressions morales gaies ou tristes des personnes habituées à son usage; par quels droits peut-il présider aux changements que doivent subir les phénomènes du plaisir ou de la douleur ? N'expliquons rien, décrivons d'abord quels sont ces phénomènes ? En dehors de considérations classiques et étrangères, nous nous contenterons de les désigner par l'idée de poids, de concentration, de constriction spasmodique dans un cas: d'allègement, de relâchement, de déconcentration à la région épigastrique dans l'autre; ce qui se traduit admirablement en langue vulgaire par cette expression: avoir le coeur serré, le coeur dilaté. L'excès de cette joie et de cette douleur est également funestre; l'histoire nous en fournit mille exemples..." (Tiré de l'ouvrage du Dr G.-A. Henrieck (1864)


lunettes.jpg





Lire le texte ici



Ecouter le texte ici (cliquer sur la flèche)

cornetacoustique.jpg







podcast

gallicafr.jpg





» Consulter ou télécharger l'ouvrage du XIXe siècle publié sous forme numérique dans gallica.fr ici

Chapitres précédents


Le tabac entre attirances et répulsion au XIXe siècle...(I)

Le tabac entre attirances et répulsion au XIXe siècle...(II)


15:13 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

01/02/2013

Données fiscales semées à tout vent: ça s'envenime...

knotgordian.jpgLe soufflé n'est donc pas retombé sur l'affaire des données fiscales exposées à tous vents par l'impéritie du gouvernement de Genève, cela depuis des années. Au contraire, le scandale ne fait que s'envenimer au fur et mesure que son ampleur apparaît au grand jour. Les banques de données de la police genevoise ont été "protégées" avec la même nonchalance.  Questions écrites au Grand Conseil, appel au Procureur général...La fièvre monte alors que la campagne électorale vient de commencer par le dépôt d'une première liste de soixante candidats au Grand Conseil, celle des Verts.

 

Ecouter notre commentaire ici:


podcast

 

cornetacoustique.jpg







lemanbleudef.png




Léman Bleu: L'avis de trois Genevois en vue


Le Carton Rouge du Citoyen CRC): Maudet est-il mauvais ou maudit ?


Premier épisode ici

00:52 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook