28/04/2013

Genève: fumer au bordel... (I/II)

cigaretteholder.jpgLe Lebensraum des fumeurs genevois s'est singulièrement rétréci depuis que la prétendue "fumée passive létale", inventée et propagée par les nazis, a été bannie de nos cafés-restaurants et de tous les édifices publics. Les citoyens genevois, terrorisés par les imprécations délirantes d'une poignée d' hygiénistes frappés de névrose obsessionnelle compulsive à la "pureté", ont gobé tout cru le matraquage de sauveurs que nul n'avait convoqués. Les prophètes de malheur sont toujours plus écoutés lorsqu'ils portent blouse blanche: jadis, la masturbation rendait sourd et la peste nétait pas véhiculée par le bacille Yersinia pestis mais bien par les seuls Juifs errants. Aujourd'hui, nos Diafoirus propagent avec la même assurance la légende de la "fumée passive létale". Et nous vendent des produits chimiques pour nous guérir de leur maladie imaginaire:-)


cigaretteholder.jpgEn ce début de XXIe siècle, l'Etat met son nez et ses sales mains non seulement dans votre tabatière mais aussi dans les tréfonds de vos poches pour s'assurer que tout votre argent a bel et bien été gagné à la sueur de votre front et non pas au jeu ou à la Bourse. Que vos fifrelins sont propres et connus du fisc. Et qu'ils ont passé la frontière légalement.

eurobuoy380.jpgAh ! si seulement nous avions écouté les mêmes monomaniaques, notre belle Suisse dissidente connaîtrait enfin les délices de Capoue ... ou de Bruxelles ...Nous serions tous en train de voleter comme autant d'anges  repus dans les béatitudes européennes, préludes à la félicité éternelle d'un Paradis bien mérité (pour vertueux)  !

Mais quoi ! Les "Suisses allemands" de l'UDC et de l'ASIN ont fait capoter nos espérances en repoussant le mirifique Espace économique européen en 1992 et nous voici errant au Purgatoire, exposés à l'opprobre d'une Europe fédérant les seuls peuples qui ont eu la sagesse d'accepter sa carte forcée tendue comme une perche salvatrice...

prisoner425.jpgNos fumeurs genevois, eux, sont en enfer. Un monde infernal qui recèle pourtant quelques rares espaces où ils sont tolérés, sans devoir agiter leur clochette de pestiférés: les terrasses de bistrot. Ces derniers sanctuaires empiétant sur les trottoirs au point d'empêcher les vélos électriques et les motos d'y circuler, recèlent pourtant mille dangers: la caillera peut y voler votre sac à main à l'arraché, sans même devoir se baisser, faire main basse sur votre portable et même sur votre paquet de cibiches si vous avez l'imprudence de les exposer sur la table... Le "fumeur récalcitrant", exposé aux quatre vents, doit encore affronter la fumée des moteurs deux-temps, celle des diesel, le vacarme de la circulation et courir le risque qu'un motard chargé de cocaïne (sans odeur ni fumée) termine sa course folle dans le décor dont ce méprisable antisocial  fait désormais partie intégrante, à titre de nauséabonde scorie humaine.

Et s'il vous arrive de refuser le pressante requête de votre huitième mendiant qui vous hèle par un impératif T'as pas une "sèche" pour moi ?, vous risquez bien de  payer cette audace par un oeil un beurre noire au prétexte que vous avez provoqué l'importun  nécessiteux en le regardant de coin. Ou que vous manquez décidément d'esprit civique et de solidarité.

truncheon.jpgA ces dangers de terrasses sur trottoirs s'ajoutent les interventions d'agents de police municipaux, cantonaux, les flics du DARES à Unger et ceux de la police du commerce, secondés par des retraités portant l'uniforme de Securitas et autres argousins auxiliaires de cette espèce. Les voisins ne sont pas le moindre le péril du fumeur nocturne: pour peu que ledit fumeur parle à haute voix après 22 heures, voici un octogénaire exaspéré par le tapage nocturne qui sort sa carabine le met en joue et fait taire l'insolent d'une balle perdue !

Et si, prudent, vous préférez fumer sur votre balcon, vous risquez d'être victime de la méthode de délation préconisée par Carlo Sommaruga (cons.nat (PS/GE) ! Ou d'être puni par les sbires de la Salerno, ennemie des cols blancs et des lâcheurs de mégots sur la voie publique  !

blahblah.pngGenève peut toutefois se consoler: le jeune shérif Maudet veille au grain. Il réfléchit et conçoit un dispositif de proximité propre à réveiller les synergies de tous les acteurs impliqués dans la problématique des gêneurs nocturnes émettant des nuisances sonores et autres émanations toxiques nocives à  l'état psycho-physique des populations en péril. En attendant de révéler son opus et sa mise en vigueur, ce fumeur de cigares occasionnel concentre ses efforts pour sa réélection en octobre 2013.

wheelchairburnig.jpgPendant ce temps, le sort des fumeurs dans les EMS ou aux Hôpitaux universitaires de Genève "sans fumée"  n'est guère plus enviable: il arrive qu'on y meure  brûlé vif dans sa chaise roulante ou dans son lit sous la diligente protection de psychiatres diplômés. Cela ne gâche en rien l'humeur des psys: ils viennent d'étrenner le DSM V après des années d'attente fébrile ! A chacun sa drogue...

A la réflexion, les rarissimes lieux fumeurs libres et sécurisés qui subsistent à Genève sont soit les fumeries clandestines soit... les bordels.

J'ai fréquenté les deux.

Récit imminent sur le même blog... Patience, Messieurs ! (jaw)

 

resillecrossedlegs.jpg


17:24 | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook

Commentaires

Ohhh ehh! Ca suffit maintenant ces comparaisons douteuses et ces reproches systématiques à ce que fait Genève!

Vous pensez quoi du Tessin, premier canton suisse à avoir aboli la fumée?

De l'Italie, qui a suivi peu après?

D'un peu partout dans le monde désormais, Turquie comprise?

Moi, ancien fumeur, j'étais il y a peu dans un endroit rempli de fumeurs, pendant un moment. En rentrant chez moi, tous mes habits sentaient, mes cheveux aussi. Je me suis douché de dégoût. Et de honte d'avoir imposé ça aux autres avant.

Écrit par : JDJ | 28/04/2013

L'espoir fait vivre et j'espère que le "bon vieux" docteur Jean-Charles Rielle lit cet article très bien écrit au demeurant.

Nous, les fumeurs sommes traités de la pire des manières.
A Belle-Idée aussi ils sont en train d'imposer des limites et là-bas c'est pire qu'aux HUG, parce que les portes sont fermées.

Au delà de 22:00 précises, plus de fumée ...

Écrit par : Victor Winteregg | 29/04/2013

@DJD,vous avez eut honte de vous? erreur un humain ne doit jamais se déprécier,les autres s'en chargeant suffisemment.Ceci étant avant l'arrivée d'Internet ,le monde était respirable,presque sans défaut.Bien entendu ils existaient mais vouloir les résoudre à coups d'interdiction est la plus grave erreur à ne jamais comettre
Ceux ayant connu l'époque des hygiénistes habités par le démon de la pureté sont à même de pouvoir le prouver,continuez d'interdire de surveiller,d'observer les divers comportements de vos voisins,les hopitaux psychiatriqes seront obligés de revenir aux ancinnes méthodes.
On voit déjà la retour des électrochocs pratiqués dans certains hopitaux universitaires
Quand à l'air pur,permettez que je m'insurge ce que je fais depuis la fin de la guerre.Avec Internet c'était la porte ouverte justement à tous ceux qui pour beaucoup sont jaloux et mesquins de tout et qui rêvent de l'arche de Noé ou d'un monde qui n'existe plus et n'existera jamais
Léonard de Vinci a écrit,le jour viendra ou des personnes comme moi en parlant de lui,regarderont les meurtres des animaux comme ils regardent aujourd'hui celui des humains! de fait cette phrase semble si bien d'actualité et on chipote pour empécher de fumer,de un personne ne vous y oblige,de deux on peut fumer chez soi sans géner quique ce soit,et si on fume dehors on a tous été éduqués,on demande si la fumée dérange et on va fumer dehors
vous n'avez pas connu le temps des tickets de rationnements,sans doute parleriez vous autrement des fumeurs,bien vivre est un art qui consiste aussi à savoir pratiquer la tolérance laquelle est inconnue dans les milieux hygiéniste et socialiste.
Il manque plus que et écrit en grand à l'entrée de nombreux endroits de ce pays,Arbeit macht frei et écrit en gras!Pauvre pays quelle dégringolade dans la décadence des relations humaines

Écrit par : lovsmeralda | 29/04/2013

Les commentaires sont fermés.