09/06/2013

La CIA enivre un banquier genevois pour lui soutirer des secrets bancaires !

eavesdropping.jpgLa surveillance et l'espionnage  des citoyens par les Etats, abus commis au nom du maintien de l'ordre et de la sécurité ou de la poursuite des criminels potentiels, n'est pas une pratique abusive nouvelle.

Appuyez sur le levier des peurs et le peuple vous croira !

Sans remonter à l'Antiquité, il suffit de se rappeler l'époque de la guerre froide. Une légende urbaine voulait que les Soviétiques aient coutume d'installer un minuscule microphone dans les bâtonnets qui servent à piquer les olives dans les cocktails mondains...

» L'espion, transfuge de la CIA, qui a livré les secrets de PRISM au Guardian, travaillait à Genève !

» La CIA espionnait à Genève sous protection diplomatique: Martin Tamar monte au front !

» Commentaire musclé du Carton Rouge du Citoyen (CRC)


minox.jpgnagrasn.jpgLe petit appareil photo Minox (à g) et une version minimaliste du NAGRA SN (à dr.) faisaient partie de l'attirail de l'espion d'avant-hier, c'est-à-dire des premiers films à la James Bond...

Vers la fin des années 1960, nous avions alerté l'opinion et consacré de nombreux articles et mises en garde dans la presse suisse et étrangère et même sur Europe I à ce qu'on l'on nommait alors les "mini-espions". Peu après, le Code pénal suisse avait été modifié par l'adjonction d'un Art. 179 et ss, augmenté de plusieurs nouvelles interdictions au fur et à mesure des progrès technologiques.

Depuis l'avènement de l'Internet pour tous (1993), la norme est celle de l'espionnage intégral, systématique et automatique, assuré qu'il est par des robots.

Une guerre larvée, sans mitraille mais non sans victimes, est en cours entre Etats et entre Etats et citoyens.

- Les hommes sont comme des boules de lot(t)o. Il faut les diriger et mettre de l'ordre entre eux ! nous avait déclaré un militant d'une société occulte pour louer et légitimer l'espionnage systématique des individus en vue de l'établissement d'un gouvernement mondial. Terroriser, espionner puis asservir les citoyens pour "améliorer la démocratie" ? Que voilà un singulier programme politique !

Arracher l'identité des individus et des peuples au nom d'un dogme commun, voilà qui n'est pas nouveau. Nous avons eu Deutschland über alles ! Nous avons eu l'Inquisition ...Napoléon et tous les autres qui l'ont précédé.

Voici donc le "gouvernement mondial pour le bien de tous" ! L'Internet en est le principal instrument.

Les lois liberticides américaines Patriot I et II, promulguées après la destruction des Twins le 9/11 (probablement une auto-destruction destinée à fournir un casus belli plausible pour attaquer tous les pays dotés de prétendues "armes de destruction massive":-) sont autant d'insultes à la statue de la Liberté.

Les soldats américains fauchés au champ d'honneur pour libérer l'Europe de la peste brune doivent se retourner dans leurs tombes.

La crédulité atavique et l'aspiration profonde des peuples à la soumission  justifie désormais tous les abus.

On connaissait Echelon et Carnivore.

prismPrism n'en est qu'une variation plus inquisitoriale au service de la "mondialisation".

Oui, l'humanité entière, marche à nouveau vers Babel: une monnaie unique, des Etats-nations zappés par l'abolition "pacifiante" des frontières et la dilution des individus dans le brouet commun et, pour but ultime ouvertement avoué: un gouvernement mondial unique, voilà le programme des "mondialisateurs" qui vous veulent du bien.

Les Suisses crédules à un Espace économique européen, simple pièce du puzzle mondialisateur, vanté à l'unisson par les media avant 1992, ne sont plus que 11 % à croire au mirage que d'habiles bonimenteurs leur avaient vendu.

Cette Europe imposée d'en haut à des Etats-nations où le mot démocratie recouvre des réalités disparates et inégales offre désormais un spectacle répulsif, preuve d'un échec cuisant du mirifique projet.

Et pour asservir les peuples puis les individus, aucune arme n'est plus effcace que celle de l'endoctrinement et de l'espionnage universel.

Le laminoir tourne à plein régime !

La vérité, c'est drôle, personne n'y croit. (Max Frisch in Monsieur Bonhomme et les Incendiaires)

(jaw)

lemonde_fr_grd.gif



» lemonde.fr: " La NSA demande d'enquêter sur l'origine des fuites sur Prism "

usatoday.jpg





» Un partenaire contractuel de la CIA et de la NSA avoue avoir fait fuiter PRISM

" Un homme âgé de 29 ans qui avait travaillé pour plusieurs agences de renseignements officielles des Etats-Unis a admis dimanche(9 juin 2013)  être l'auteur des fuites au quotidien britannique The Guardian, selon ce même journal.

"Edward Snowden est un ancien assistant technique de la CIA, selon le Guardian. Il travaillait depuis quatre ans pour des partenaires contractuels de la NSA, y compris Booz Allen Hamilton et Dell.

"Il avait quitté son emploi dans les bureaux de la NSA à Hawai il y a trois semaines en emportant ceux des documents qu'il a fait fuiter au Guardian et au Washington Post. Il se terre actuellement dans sa chambre d'un hôtel à Hong Kong."

usatoday.jpg





8000 pétitionnaires exigent de la Maison Blanche un pardon pour Snowden !

» USA Today: " Petition seeks White House pardon for Snowden "

"Des partisans d'Edward Snowden - l'homme qui dit avoir fait fuiter des informations sur les programmes de surveillance de la National Security Agence (NSA ) -  ont adressé une demande de pardon, par voie de pétition, à la Maison Blanche.

"Edward Snowden est un héros national et devrait bénéficier immédiatement d'un pardon entier, librement consenti et absolu dans l'affaire des programmes de surveillance", peut-on lire sur la pétition figurant sur le site de la Maison Blanche.

"Ne prenez pas les paris pour qu'un tel pardon soit accordé. De haut fonctionnaires affirment que ces fuites ont miné la sécurité nationale et violé la loi. (Red: Comme la loi suisse a été violée par la CIA à Genève lorsque des agents ont drogué un banquier pour lui soutirer des secrets bancaires ?)

"Le Département de la Justice a ouvert une enquête sur la révélation non autorisées d'information classées "secrètes" par un individu doté d'une autorisation d' accés", a déclaré le porte-parole du Département de la Justice, Nanda Chitre.

"La pétition en faveur de Snowden a déjà recueilli 8000 signatures lundi ( 10.06.2013)"


rts.jpg



» RTS - On en parle: "  L’autodétermination informationnelle "

» Ecoutes américaines : l'Europe, entre inquiétude et agacement

 

 

banniere_se_1_ora_prisonnier_2.jpg

» Site de l'association libertaire Les Dissident(e)s de Genève (DDG)

appealinternat.png

» Site de The International Coalition Against Prohibition (TICAP) (multilingue)

NB: Les buts fixés dans les statuts des Dissident(e)s de Genève (DDG) (2008) prennent en compte les menaces et mesures abusives de surveillance étatique et ne se limitent pas qu'à défendre le droit de fumer en public sans incommoder ni nuire à autrui. L'alarmisme au prétendu "tabagisme passif létal"  - une "escroquerie absolue selon le Prof. med. Philippe Even des Hôpitaux de Paris) est un stratagème d'asservissement éculé puisqu'il avait été inventé et mis en oeuvre par Goebbels sous le IIIe Reich ! Qui accepte cette "escroquerie" acceptera de bon coeur "l'Europe imposée aux peuples ", l'installation de mouchards sur son propre ordinateur (Loi suisse en préparation!) , le flicage systèmatique de son "smartphone" , une puce d'identification RFID sous la peau à la naissance (comme pour les chiens) et le "gouvernement mondial" chanté par Jacques Attali.

Extraits des statuts des DDG

Art 4 litt. b)

Prévenir, dénoncer et combattre le harcèlement des citoyens et des habitants aux prises avec des abus technocratiques imposés par des administrations ou des autorités investies de la puissance publique.

Art 4 litt. c)

Etablir un système de veille sur les "technologies émergentes" dites NBIC (nano-technologies, biotechnologie, technologies de l'information, sciences cognitives, biométrie, etc), en dénoncer publiquement et combattre le caractère abusivement intrusif dans la sphère privée des individus chaque fois que nécessaire.

18:24 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

Commentaires

a force de crier au loup alors qu'il n'existe que partiellement voilà qu'il arrive mais sous forme de caméras! a force de peurs souvent irrationnelles,elles finissent par se réaliser pour le plus grand bonheur des controleurs tous azimuts.
Notre chance à nous c'est d'avoir été éduqués dans la peur bien réelle elle,du manque de tout,grand avantage pour apprendre à différencier les vraies peurs ou celles développées grâce aux sons et images ou écrites juste pour combler l'appétit vorace des lanceurs de peurs mais de leurs peurs à eux uniquement et qu'ils aiment tant partager avec d'autres pour mieux les enroler, sectairement parlant bien entendu!

Écrit par : lovsmeralda | 10/06/2013

si la Suisse était gouvernée elle aurait répondu aux USA avec la même violence que celle qu'ils ont utilisé contre notre pays dans l'affaire du démarchage de l'UBS sur sol américain.

Infiltrer des espions est autrement plus grave que ce qu'a fait l'UBS même si ce n'est pas excusable et que l'UBS, ou plus exactement ses dirigeants, méritent d'aller en prison.

Seulement voilà, la réserve d'or suisse est aux états unis, leur monnaie pourrie est celle du commerce international et donc essentiel pour commercer l'argent.

Il n'en demeure pas moins que cette affaire d'espionnage en Suisse jette une toute autre lumière sur le président Obama et entache plus que sérieusement son honorabilité. Quel gâchis!

SI nous étions gouvernés, cette affaire justifie un rappel d'ambassadeur, une protestation plus que ferme de la Suisse et le renvoi des employés militaires de leur ambassade séance tenante. Sans parler bien entendu du retour de notre réserve or sur notre territoire sans plus attendre.

Nous ne sommes pas gouvernés, rien de tout cela se fera et les parlementaires, bons moutons, voterons ce que veut l'aigle pour tuer les connards boiteux.

Écrit par : Dominique Vergas | 10/06/2013

Les commentaires sont fermés.