10/10/2013

Elections: Le musulman au Conseil d'Etat qui déplaît à "Mise au point"...

miseaupoint.pngL'hôtesse d'accueil de Mise au Point dimanche 6 octobre 2013 (dès 20'38"), puissance invitante de RTSun, endosse son costume de Torquemada en jupons, pour vitupérer les slogans du parti de Mauro Poggia, candidat (MCG) au Conseil d'Etat de Genève et, pis encore, pour allumer sans vergogne ...une guerre de religions.

Le ton et les termes outrecuidants de l'interrogatrice à l'encontre d'un invité dont "on" dit qu'il "avance masqué" et dont "les slogans rappellent ceux des années 30" sont-ils "dignes" des agents de la SSR ?

Flashback et ..."mise au point" sur une émission pour laquelle sa singulière animatrice s'engage à fond.

Un engagement, lui, vraiment digne de la propagande des années 30.

Que voilà une action militante déplacée, visant le seul Mouvement des Citoyens Genevois (MCG), parti politique le plus important issu des élections genevoises !

Un nouveau genre journalistique est né: l'interview "populiste" à base de discrimination religieuse :-) !


urnegenevoise.jpgrtsun.jpgEn cette période d'élections cantonales genevoises, n'importe quel filon est exploité pour soutenir l'audimat, qu'il s'agisse d'émissions d'information ou de variétés. Les deux genres se chevauchent désormais pour ne plus former qu'une bouillie indistincte, peu appétissante.

Ce qui semble désormais compter, c'est la capacité d'allumer les émotions du public, qu'il s'agisse d'un match de foot, de tennis ou de joutes électorales. Tout a la même valeur ou la même insignifiance pour booster le spectacle du petit écran.

La RTSun n'échappe plus à la mode...

conseiletat.jpgLorsqu'il s'agit de proposer au peuple le choix de sept "ministres" qui, à la faveur d'une élection majoritaire à deux tours, vont former pour cinq années le gouvernement de la République et Canton de Genève, territoire peuplé de 470'000 âmes, la RTSun n'invite qu'un seul et unique invité de marque à la fois dans son émission-phare du dimanche soir pour lui faire rendre gorge et lui faire "avouer" que les slogans de son Parti, - le Mouvement des Citoyens Genevois (MCG) - ne sont pas "dignes d'un parti gouvernemental" !

lettreanonyme.jpgAuparavant, la parole (enregistrée) est donnée à un frontalier qui lit à l'antenne des extraits de lettres ANONYMES ! au mépris de la règle journalistique qui veut que les sources des "informations" soient connues. A Mise au Point, la parole est donc en priorité aux "corbeaux" ! Est-ce là une pratique bien digne d'un service public à Concession fédérale ? Et si ces lettres anonymes avaient été rédigées par un Parti adverse pour discréditer le MCG ? Cette idée n'a pas dû effleurer l'esprit  des programmateurs, comme dans le cas mémorable - et jamais révélé au public - d'un Temps présent avorté sur "les tueurs à gages en Suisse"...

poggia.jpgA peine l'invité de marque, Me Mauro Poggia, conseiller national (MCG/GE), ébauche-t-il son amorce de réponse sur la question des slogans tonitruants du MCG, que ce ténor des prétoires se fait interrompre sèchement par sa Torquemada-au-petit pied en ces termes:

"- Répondez à ma question ! ! ! (à 21'04")... ça figure sur le tout-ménages qui a été distribué. C'est toujours sur votre site!  Ca rappelle des formules des années 30 !, s'étrangle Torquemadette.

Il ne manque plus au spectacle que le doigt de l'accusatrice désignant son coupable !

Une plage est laissée par l'interrogatrice à l'accusé avant qu'il ne soit frappé d'estoc et de taille:

- Vous avez un parcours un peu atypique. Vous avez été libéral, vous avez été PDC. Souvent on dit que vous avancez un peu masqué ..Alors il y a une autre caractéristique, hein...euh... je crois que vous êtes musulman..C'est juste ? (Radieuse) Vous êtes de confession musulmane ?

- Vous n'avez rien trouvé de plus intéressant à mettre sur le tapis, rétorque Mauro Poggia. Celui qui dit que j'avance masqué, c'est un PDC anonyme. Donc je trouve cela assez cocasse. Effectivement, concernant ma religion, si j'étais Mme Brunschwig-Graf, vous ne me demanderiez certainement pas si je suis de confession juive ...

- C'est tout de même assez cocasse de faire alliance avec l'UDC. Vous seriez le premier conseiller d'Etat de confession musulmane (à Genève)! exulte le metteuse au point.

Cette ignare d'hôtesse bavarde ignore que la section genevoise de l'UDC a été fondée par le regretté Me Soli Pardo, de confession juive ! Et que la liberté de choisir sa religion est consacrée en Suisse (même en Valais !) par la Constitution fédérale ! Et que l'on peut voter et être éligible, quelle que soit sa religion !

Et voilà comment un service public qui cultive en d'autres occasions le politiquement et l'hygiéniquement correct, rallume imprudemment les guerres de religion.

Est-ce déshonorant ou infamant d'appartenir à telle ou telle congrégation religieuse ? Ou de professer des opinions théistes, athéistes ou agnostiques ? La République et Canton de Genève et la Confédération tout entière font de la liberté religieuse un des piliers sacrés de nos libertés.

Seule Elisabeth Logean, chargée des interrogatoires à la SSR aux Vêpres dominicales, remarque triomphalement, comme si elle avait débusqué un monstre, que : "Vous seriez le premier conseiller d'Etat musulman à Genève".

L'interrogatrice n'est-elle pas la première dans l'histoire de la SSR à fouiner dans ce qu'il y a de plus intime dans l'âme humaine: sa foi ? Et de jeter son butin en pâture au public comme une hyène en chaleur enserrant sa proie dans ses mâchoires !

peste.jpgPrépare-t- elle au candidat Mauro Poggia  une étoile de couleur pour le distinguer de tous ses prédécesseurs ?

Ou veut-elle lui fournir une clochette pour prévenir le corps électoral genevois de la "singularité" du candidat dont elle n'apprécie pas les slogans, comme on le faisait jadis en en suspendant une  au cou des pestiférés, pour le Bien public ?

Ce coup bas nous fait emprunter et décliner l'un des slogans du MCG:

Y en a marre de telles vilenies sur notre petit écran.

Et un autre inspiré d'un slogan de l'UDC:

Stigmatiser un candidat au motif de la religion qu'il a choisie, vous trouvez ça normal ?


 

udcceline.jpg

» Vous trouvez ça normal ? Video de Céline Amaudruz, candidate (UDC) au Conseil d'Etat de la République et Canton de Genève


ghi.jpg





descilletcartouche.jpg






descailletreligion.jpg

01:17 | Lien permanent | Commentaires (14) | |  Facebook

Commentaires

Du côté des non-initiés, comme moi-même, on lit, on entend dire depuis longtemps que les Musulmans en bonne et due place, selon les pays, insèrent des articles de la charia en nos codes et lois... Est-ce bien encourageant voir souhaitable? Pourquoi Mauro Poggia s'en prend-t-il comme par hasard, pour exemple, à une personne de confession "juive", Mme Brunschwi-Graf?!

Myriam Belakovsky

Écrit par : myriam belakovsky | 10/10/2013

Je pense qu'en l'occurrence vous faites un mauvais procès à Mise au Point, que je ne regarde pas et ne peux donc ni apprécier ni détester, à l'image de vos sentiments envers l'animatrice.
Personnellement j'apprécie plutôt Me Poggia, même si je ne comprends pas se convertir à une religion, quelle qu'elle soit d'ailleurs, à l'âge adulte.
La référence à la religion de Mme Brunschwig-Graf me semble être une échappatoire, ce qui est bien normal pour un politicien et de plus un avocat. Elle masque cependant un fait important: le judaïsme en soi ne pose aucun problème chez nous.
Au contraire, l'Islam, du moins sous sa forme radicale, en pose un, qu'il n'y a pas lieu d'occulter, en période électorale encore bien moins, dont les blogs font abondamment état: ainsi un imam genevois distille chaque semaine des sermons généralement haineux envers la société occidentale, dont nous faisons partie. Je ne crois pas que le pendant se rencontre chez les rabbins d'ici.
On peut donc légitimement s'interroger sur les convictions et les intentions d'un candidat au Conseil d'Etat qui appartient à une religions connue pour sa difficulté, voire son refus, de distinguer le religieux du politique. Ou alors, vous estimez que certains partis jouissent à cet égard d'une immunité que je qualifierais moi d'antidémocratique. Cela me semblerait particulièrement grave de la part d'un parti qui fonde en grande partie sa politique sur la défense légitime de l'identité locale au sens large.

Écrit par : Mère-Grand | 10/10/2013

Très cher Monsieur Widmer,

L'électeur a parfaitement le droit de savoir que Poggia est musulman. Comme vous le dites, il n'y a aucune honte à l'être et donc aucun mal à le dire et à le faire savoir.

L'électeur a aussi parfaitement le droit de ne pas le soutenir parce qu'il est musulman. Cela doit être pour cela qu'il cherche à le dissimuler. Il a parfaitement compris que cela ne lui était électoralement favorable.
Pour ma part je trouve regrettable qu'un candidat dissimule qui il est.

L'électeur qui ne veut pas élire un homme qui a choisi d'être musulman à l'âge adulte est fondé à ne pas élire l'homme. Non pas parce qu'il est musulman mais parce qu'il a choisi de l'être et, par là, a marqué son attachement à des valeurs qui sont pas les siennes.
N'est-ce pas un devoir moral que de ne pas soutenir les valeurs défendues par l'islam qui sont en contradiction avec nos valeurs civilisationnelles ? Qu'en pense votre bâtonnier favori ?

Écrit par : CEDH | 10/10/2013

Ce n'est pas tant le fait que M. Poggia soit musulman qui a dicté la stratégie de la "journaliste" de service. N'oubliez pas, qu'elle sort du même moule que sa consoeur Mme Mamarbachi, la reine du "coupe-parole" de notre RTS.

En réalité, nous savons tous quel est le degré de partialité (ou d'impartialité) de notre cher média. A l'évidence, une consigne a été donnée pour faire barrage à M Poggia ou tout autre candidat dit populiste. Ce fait, est d'autant plus remarquable dans notre presse écrite telle la TG.

Écrit par : Exprof | 10/10/2013

Les journalistes depuis belle lurette et surtout à la TSR jouent les confesseurs pour ne pas dire les inquisiteurs.
On peut leur reprocher ce ton autoritaire, mais on peut aussi relever qu'il n'y a pas de parti pris.
Chaque "invité" est mis à contribution et n'est pas épargné par les questions incisives parfois violentes des journalistes.

Donc Me Poggia a subi le même traitement.

Est-il intéressant de savoir que Me Poggia a tâté plusieurs partis politiques, Libéral, PDC avant de s'installer au MCG allié à l'UDC? Je trouve personnellement cocasse cette situation. Peut-être est-ce dû à une instabilité que l'on trouve souvent chez les adolescents?

Est-il intéressant de savoir que Me Poggia est musulman? Sans aucun doute. En fait, qui était-il avant et qui sera-t-il... après?

Écrit par : Noëlle Ribordy | 10/10/2013

Mise au point, infra-rouge... même acabit, même indécence, même non-respect de la moindre éthique ! Pathétique dans les deux cas, volonté de diaboliser, parti pris évident d'une RTS nettement à gauche. Le fait de mettre mardi soir sur le plateau E. Stauffer seul face à tous les autres, d'inviter quelques candidats et pas les autres, d'inviter un non-candidat (U.L.) qui n'avait rien à y faire... brefs bien des détails montrent qu'on est en plein délire médiatique où il n'y a aucune analyse de fond (il aurait été intéressant de relever le retour de l'extrême gauche, la cure d'amaigrissement de l'aile libérale au profit des 'radicaux', etc etc...) mais non, on préfère insister sur un seul parti, laissant libre plateau à son débatteur numéro un, ce faisant permettant une publicité pour le parti que l'on essaie de stigmatiser.
Mais l'électeur n'est pas (plus?) dupe de toutes ces singeries médiatiques bien loin du rôle d'information dont se targue cette RTS bien peu professionnelle en l'occurrence.

Écrit par : uranus2011 | 10/10/2013

La TSR ? autant éteindre son poste et lire un bon livre comme l'Eléphant mauve de Monsieur Hank Vogel

Écrit par : lovsmeralda | 10/10/2013

@uranus
Je suis d'accord avec tout ce que vous dites de la RTS, mais le sujet de ce billet est très spécifique et c'est bien de cela qu'il s'agit de discuter avant tout.
Il y a longtemps que je ne regarde plus aucune émission de ce type, tant le ton des journalistes me déplaît.
Mais il semble bien que la manière de traiter les problèmes et les gens soit toujours à peu près les mêmes et mérite donc vos reproches, quels que soient leur origine politique.

Écrit par : Mère-Grand | 10/10/2013

Le jour où les hommes politiques auront compris de ne plus répondre aux invitations des journalistes; je préférerais dire aux guet-apens, ces derniers gagneront du temps et éviteront d'être systématiquement traités de: populistes, xénophobes primaires, de nazillons, de chemises brunes ou délavées, d'anti-sémites, musulmans, etc.
Afin de punir le mieux la Radio Télévision Suisse et ses "les médiocres journalistes de gauche" le meilleur moyen réside à refuser systématiquement les subventions qu'elle ne cesse de réclamer à l’État et à Berne.

Écrit par : Henry Rappaz | 10/10/2013

et finalement, pourquoi le premier parti de Genève, le PLR n'était-il pas invité?

Écrit par : Roger | 11/10/2013

Henry Rappaz,

Qui n'est pas flatté de passer à l'écran, de jouer les vedettes, et de s'entendre interpeler: on t'a vu à la télé!
Les journalistes le savent mieux que personne, l'attrait des médias sur les hommes politiques est irrésistible.
C'est la raison pour laquelle les journalistes usent et abusent de leur pouvoir.
Bien sûr, on peut les punir en enlevant les subventions. Mais on peut aussi, comme eux le font, établir une petite fiche sur leur vie privée ou professionnelle et les confondre si besoin est, bien sûr avec du panache. Leur donner une petite leçon pour les dissuader d'attaquer, n'est-ce pas une jubilatoire?

Écrit par : Noëlle Ribordy | 11/10/2013

J'ai personnellement trouvé totalement déplacée la question de Mme Elisabeth
Logean sur la religion de Mr Poggia. Comment oser dire que Mr Poggia s'est
défaussé en évoquant celle De Mme Brunschwig Graf ?
Deux poids deux mesures ? On attaque d'un côté on défend de l'autre ?

PS : je n'ai aucune attache avec Le MCG

Écrit par : bidouille | 12/10/2013

A l'écoute de la RSR ou en visionnant la TUSSR, j'ai plus que la fâcheuse impression d'être considéré un élève de classe enfantine auquel les agissants (on dit journalistes?) donnent les leçons de politique appliquée, comme s'ils avaient la primeur du savoir.... alors que ce ne sont que des fouille-merde et fouteurs de discorde issus du moule bobo-pastèque de nos illustres écoles de journalisme (ah, ça existe ?) !!!

Ils (ces bras cassés qui n'ont jamais bossé de leur vie, à part causer dans le vide et écrire pour les étoiles) ces fameux journalistes, me mènent à changer de chaine à chaque fois qu'ils apparaissent!!!

Non, mais allô, Jean ???

Écrit par : Jean Lagrange | 14/10/2013

I







Voici ma question à la T.V à ce sujet, et la réponse plutôt alambiquée de Mme Logean

De : jldelec@ip-worldcom.ch [mailto:jldelec@ip-worldcom.ch]
Envoyé : dimanche 6 octobre 2013 21:32
À : Courrier MAP (RTS)
Objet : Mise au Point - Contact

Bonjour, après 16 ans de politique communale et ayant ainsi acquis un certain détachement par rapport à une certaine violence en politique, j'ai été stupéfait par la question absolument hors de propos et absolument partiale de votre présentatrice,lors de l’interview de M. Poggia, ce dimanche soir.
Comme moi, votre collaboratrice à le droit de défendre ses idées, mais comme professionnelle, le devoir de communiquer une information la plus impartiale que possible. En ne posant pas la question, mais en affirmant que M. Poggia serait musulman, elle a dérogé à toute éthique professionnelle. Indirectement, pour nuire, elle a même jeté une forme d’opprobre sur les musulmans. Cette attitude ne doit pas être acceptée sur la télévision de notre pays. En espérant lire vos considérants et en vous remerciant pour la couverture parfaite de ces élections, meilleures salutations J-L Delécraz aucun lien avec un partit.
La réponse:

Cher Monsieur,

Je vous remercie pour votre remarque et l’intérêt que vous portez à l’émission.

Concernant l’interview de Monsieur Poggia, nous avons estimé qu’il était intéressant de rappeler, dans ce contexte, sa confession dont il n’a d’ailleurs jamais fait mystère et sur laquelle il s’est déjà exprimé par le passé.

S’il était élu, il deviendrait le premier conseiller d’Etat de confession musulmane. Pour comparaison, lorsque Madame Ruth Dreifuss avait été élue, il avait beaucoup été rappelé qu’elle était de confession juive et que c’était une première.

Il nous semblait d’autant plus important de le souligner que le MCG va faire alliance avec l’UDC pour le deuxième tour des élections au Conseil d’Etat et ensuite au Grand Conseil s’il veut obtenir des majorités. Or, ce sont principalement des rangs de l’UDC qu’émanait la campagne contre les minarets. Il était dès lors intéressant d’entendre Monsieur Poggia sur cette alliance.

En revanche, s’il a été perçu que c’était une attaque, cela n’était pas du tout l’intention. Chacun a bien sûr le droit et la liberté de pratiquer la religion de son choix, sans qu’il en soit jugé.

En espérant que vous resterez fidèle à Mise au Point, je vous présente, Monsieur, mes meilleures salutations.

Elisabeth Logean

Production « Mise au Point »

Télévision Suisse Romande

Quai Ernest Ansermet 20, CH-1211, Genève

Écrit par : J-L Delécraz | 14/10/2013

Les commentaires sont fermés.