18/10/2013

La république laïque : c'est bien là le hic...

noratlas.jpgSouvenirs... 1973... Je survole un désert à bord d'un Noratlas transportant trente-deux journalistes français invités par une « République populaire et démocratique ». Dans mes attributions de « conseiller », je suis flanqué de deux commissaires du peuple désignés par le régime à parti unique. Des flics en civil qui nous surveillent étroitement. Et je contemple, perplexe, le graphisme élaboré de chacun des termes sur les documents officiels qui m'ont été remis. Une République ..Vraiment ? Populaire... Vraiment ? Et démocratique... Vraiment ?


constitutionge.jpgC'est le même sentiment de malaise qui me saisit depuis plusieurs jours en entendant de toutes parts, comme s'il s'agissait d'une innovation révolutionnaire, un rappel insistant à notre nouvelle Constitution genevoise disposant que : «  Art. 3: L’Etat est laïque. Il observe une neutralité religieuse. »

Pas de quoi en faire une pendule.

Mais qu'en est-il à l'aune de la réalité ?

cathdralestpierre.jpgSi les minarets, symboles de l'islam, sont désormais prohibés en Suisse et les burqas interdites sur la voie publique au Tessin, qu'en est-il de l'altière cathédrale Saint-Pierre, symbole autrement plus triomphant de la Réforme à Genève ? Faudrait-il en interdire l'accès à un candidat musulman qui, une fois élu, aurait le front de venir prêter serment à la République et Canton dans cet édifice religieux ? Ou, plus simplement, ne vaudrait-il pas mieux démolir l'édifice au prétexte iconoclaste qu'il symbolise la Réforme et que sa présence viole  le principe de "neutralité" constitutionnelle ?

Des fâcheux, invoquant la laïcité de l'Etat, ont déjà exigé et obtenu que les croix chrétiennes qui ornaient les chapelles du Cimetière St Georges, territoire municipal de la Ville de Genève, soient décrochées à la demande de familles de libres penseurs ou d'autres religions. Comme exemple d'intolérance à la culture séculaire locale, on ne fait pas mieux.

notredamedegeneve.jpgA épouser les vues de tels fanatiques de la laïcité républicaine, en arrivera-t-on à refuser que des fonds publics soient versés pour la réfection de nos monuments historiques religieux tels que la cathédrale Saint-Pierre et la basilique Notre-Dame-de-Genève ? Va-t-on laisser tomber en ruines ces monuments classés au prétexte qu'on y célèbre des cultes et des messes ?

La laïcité poussée à ses extrêmes n'est-elle pas en train de devenir sinon une religion du moins un courant sectaire dévoyé ? Ou une névrose obsessionnelle ?

Démonstration...

mauropoggiamcgflag.jpgIl aura donc suffi qu'une journaliste de la chaîne de télé RTSun exige « l'aveu » de Mauro Poggia qu'il est bel et bien musulman pour que s'amorce ce qui ressemble fort à une guéguerre de religion. Les acteurs de la République, élus du Grand Conseil ou candidats aux élections, sont des rouages essentiels de notre res publica laïque et neutre... Voici une minorité d'entre eux qui, se prévalant pourtant de la laïcité, s'acharnent sur LE musulman unique qui pourrait devenir LE premier musulman siégeant au sein du gouvernement de Genève ! Est-ce bien là une attitude de neutralité laïque ? En matière de « neutralité religieuse » de la part d'acteurs de la République briguant ou occupant des sièges au Parlement, on ne saurait faire mieux en matière de discrimination religieuse militante !

Or qui parle de religion ou de spiritualité ouvre un chapitre si vaste et controversé qu'il englobe des notions aussi diverses que l'ésotérisme, les gnoses et mille autres conceptions, rituels et pratiques qui vont du druidisme au New Age, en passant par l'Ordre du Temple Solaire (OTS) ou la Scientologie. Cette dernière est considérée comme une secte en France où elle vient de se faire condamner mais comme une Eglise reconnue (et fiscalement avantagée) aux Etats-Unis.

Difficile de savoir où placer le curseur...laïque et neutre.

La nouvelle « laïcité » garantie par la Constitution genevoise devrait-elle rester « neutre » face à ces sectes qui agissent sous les oripeaux et le nom de religions ? Ne devient-elle pas, à son tour, une sorte de religion dont le premier dogme consisterait à débusquer puis à désigner à la vindicte publique les signes religieux d'autres croyants:-) ?

grandconseilge.jpgCe qui est le plus frappant, c'est que chacun des partis qui se présente aux élections fait entendre à tue-tête son propre credo, sa propre liturgie, ses propres dignitaires, ses propres insignes, son propre drapeau comme s'il s'agissait d'une religion...laïque ! Il est vrai qu'aucun parti ne s'est encore hasardé à faire chanter un cantique pour rassembler et inspirer la ferveur de ses ouailles...Pourtant, des versets et des sourates profanes débités comme des moulins à prières, nous en subissons tous les jours l'écho persistant depuis le début de la campagne électorale. Ils sont proclamés à son de trompes par nos chantres et grands prêtres laïcs : Haro sur les frontaliers ! Sauvons la famille ! Pour l'amour de la Suisse ! Tous ensemble à gauche ! Vive les éoliennes !

De petite reine, le vélo ne s'est-il pas déjà élevé à la dignité de demi-dieu ?

Jadis,  d'autres chantres entonnaient avec la même ferveur le Horst Wessel Lied ou Giovinezza.

Plus on se proclame adepte de valeurs telles que la liberté, l'égalité, la fraternité, moins il semble que ceux qui s'en réclament ne les pratiquent ni ne les respectent dans la réalité quotidienne.

Il en va de même de cette sacro-sainte « laïcité ».

Pour l'instant – mais la menace de suppression de la formule perdure – la Constitution fédérale commence par la formule séculaire : Au nom du Dieu Tout-Puissant

Ainsi en soit-il longtemps encore, n'en déplaise aux fanatiques de la sainte laïcité, telle qu'ils la conçoivent et la confessent en se prosternant devant le peuple pour en capter les suffrages. Avant d'entrer, bouffis d'orgueil, dans le Temple-aux-Vanités.

Et là, du haut de leurs chaires, ces singuliers prêtres laïcs élus pratiquent une religion qui ne dit pas son nom, celle du moitrinaire qui scande son verset:  Au nom du peuple, moi je...

Certains y ont même pratiqué une forme de baptême impromptu à l'aqua pura.

 boasting.jpg

ghilogo.jpg






» Genève Home Information (GHI), par Pascal Décaillet

NO 2029 - 16-17 octobre 2013


decaillet.jpg

03:43 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

Commentaires

Il n'y a vraiment que les pisse-froids de la rue des Granges pour continuer à croire qu'ils sont les seuls à avoir raison, raison qu'il faut savoir garder dans toute cette histoire de laïcité dont plus personne ne saisit encore le sens !!!

C'est vraiment le bon sens qui manque, tout simplement !!!

Écrit par : Djin's Calevin | 18/10/2013

Les commentaires sont fermés.