12/02/2014

UPC Cablecom : le cauchemar kafkaïen !

cables.jpgL'impéritie juridique et politique de Salerno et l'américanophobie de Pagani provoquent un véritable cauchemar généralisé chez les usagers du réseau câblé de Genève ! Et des embouteillages et énervements dans les call centers et autres help desk. Une révolution copernicienne est en cours.

Je me sens floué comme usager et comme contribuable. Puis, à la réflexion, je me félicite du vote populaire car les CHF 57 mos que la Ville de Genève aurait pu encaisser en vendant son réseau – et ses 80'000 abonnés - à UPC Cablecom, auraient à coup sûr été gaspillés, une fois de plus, dans quelque projet dispendieux de Dame Salerno, cette singulière administratrice écervelée à laquelle Pagani, probablement mû par une stratégie électoraliste, a fait un enfant dans le dos. La gauche unie, c'est probablement pour demain.


telephoneficelle.jpgCe matin à l'aube, je reçois un appel téléphonique. Un interlocuteur s'annonce en Hochdeutsch au nom d'UPC-Cablecom que j'ai alerté la veille en les appelant au numéro exotique : 0800 660 800. Mon bijou de technologie « Horizon » fonctionne à merveille pour capter d'innombrables chaînes de TV dont une kyrielle en HD. Cette merveille du dernier cri permet la mise en pause, l'enregistrement de quatre émissions à la fois, des achats de videos à la demande et une connexion Internet à haut débit et même d'y brancher un téléphone. Je renonce à cette dernière prestation : mes deux lignes SWISSCOM analogique et numérique ainsi que mes trois numéros de téléphone me suffisent amplement. Pas tous ses oeufs dans le même panier (de crabes) !

toutenun.jpgHorizon d'UPC Cablecom a l'avantage du tout en un dans le même appareil. Qui dit mieux ? Je n'ai eu aucune difficulté à le brancher...au détail près qu'il me prive de ma connexion à l'Internet ! Ma liaison Wi-fi refuse obstinément de s'activer depuis trois jours. Il en va de même pour ma connexion Ethernet par câble. Aimable et patient, mon interlocuteur m'explique à flux hyper-rapide dans la langue de Goethe que cette défaillance de l'Internet s'explique par le fait que j'ai deux numéros de client et non un seul ! Je commence à me sentir coupable. La conversation sur thèmes administratifs et techniques se poursuit... Würden Sie bitte ein bisschen langsamer sprechen ? Danke ! Il me rassure : les coupables, ce sont eux et ils l'avouent platement. Mais il se défend : l'erreur ne vient pas de son service ! Il s'en lave les mains et m'annonce qu'il me passe une personne compétente. Longue attente sur tapis musical où je crois reconnaître comme un... « hymne à Naxoo »:-) !!!

J'exprime à mon interlocutrice mes doléances et mon impossibilité de me connecter à Internet malgré mon respect rigoureux des procédures techniques.

- Oui, oui... vous avez DEUX numéros de clients : tout le problème vient de là.

facteur.gifJ'explique que, sans l'avoir demandé, un facteur de la Poste m'a tout d'abord apporté une Mediabox qui fonctionnait parfaitement pour la télé et l'Internet mais que les fonctions de mise en pause et d'enregistrement des chaînes télé n'existent pas sur cet appareil bas de gamme et que j'ai ensuite commandé et obtenu par la Poste la box Horizon « tout en un », celle vantée par un matraquage publicitaire incessant. Je veux en effet remplacer mon installation NAXOO qui se compose : d'un décodeur télé, d'un décodeur Internet, d'un routeur, d'un disque dur pour enregistrer les émissions et de trois alimentations. Pas moins de 7 appareils pour deux fonctions ! En outre, comme j'ai connecté ce dispositif à un Home Cinema et à un réémetteur pour obtenir les son télé-radio-CD dans les autres pièces, je vous laisse imaginer l'embrouillamini de câbles...

- C'est simple, Monsieur : renvoyez-nous la Mediabox et le décodeur et je vous propose un nouvel abonnement et supprimerai un de vos deux numéros de clients.Vous aurez ainsi un débit de 125'000 kbits/seconde avec Horizon. Je vous propose un nouvel abonnement...tout nouveau  et avantageux !

- Je m'attendais pourtant à du 150'000 kbits/sec.? Je rapporte le matériel explétif au magasin Naxoo à Genève ?

- Surtout pas : nous préférons le renvoi par la poste parce qu'ils égarent le matériel et ça crée du désordre. Je vais vous envoyer des étiquettes avec codes-barres ! Quant à votre ancien décodeur NAXOO, vous pouvez le jeter aux ordures !

Je sens la moutarde qui me monte au nez mais me contiens pour exprimer une menace à peine voilée :

- Si ce bordel se poursuit avec votre entreprise, je songe réellement à  switcher chez Swisscom !

Contrarié et agacé, je rouvre les cartons de l'ancien matériel Naxoo puis ceux du matériel explétif, non sollicité, d'UPC-Cablecom (La MediaBox, ses câbles, son alimentation, etc.).

Par intuition, je rebranche un vieux décodeur Internet, déjà relégué aux oubliettes, je configure le réseau et...au bout de dix minutes...miracle...ça marche ! Me revoici branché au Net, n'en déplaise à mes honorables adversaires !

J'attends les étiquettes dotées de leurs codes-barres pour renvoyer le matériel explétif, non sollicité, à UPC-Cablecom. (J'espère qu'ils me fourniront l'adresse postale !)

Et j'adresse une pensée de sympathie au personnel de Naxoo, d'UPC-Cablecom et aux 80'000 abonnés du réseau câblé de Genève.

Et un blâme à Salerno pour son impéritie juridique et politique crasse.

Et une chiquenaude à Pagani pour son art consommé à mettre les bâtons dans les roues de sa collègue rose, au nom de causes dont l'opportunité et la légitimité sont décidément fort inégales. (jaw)

 

ouf.jpg

PS : En l'état, j'ignore le prix du nouvel abonnement UPC-Cablecom et je ne sais pas distinguer quel matériel je loue à quelle société, lequel je loue et lequel j'ai acheté à Naxoo. Si je cumule mon « droit de prise », les locations et l'achat de matériel, la Concession de la SSR que je paie plein pot (après avoir oeuvré 31 ans pour elle), le forfait pour les droits d'auteur et mon propre travail d'installation, de connexion et de configuration, cela commence à chiffrer. En attendant la généralisation de la fibre optique jusque dans nos appartements ce qui pourrait nous assurer enfin un débit de 1 megab/sec...comme cela existe depuis 20 ans aux Etats-Unis, n'en déplaise à Rémy Pagani.

 

15:15 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

Commentaires

Comme je vous comprends!

Écrit par : Mère-Grand | 13/02/2014

M Widmer ,

Les nombres concernant les débits sont -ils exacts ? Car je vous signale que que 125 000 Kbits/ seconde cela correspond à 125 mégabits/ seconde...!donc le débit que vous avez est plus élevé que celui que vous donnez pour les USA.

A tout hasard, 1 mégab/s équivaut à 1000 Kb/s. !
A moins, que vous mélangiez bits et bytes, mais cela n'expliquerait pas tout
Bien à vous

Écrit par : Exprof | 13/02/2014

Les commentaires sont fermés.