08/04/2014

Le petit caca nerveux de la princesse-sur-un-pois amuse la République

ecigarettevap.jpgAprès son mensonge chronique, récidivant et à développement durable à la soi-disante "fumée passive létale", la princesse-sur-un-pois sort du bois pour hurler, comme une bête menacée, au "vapotage passif létal"...si l'on a bien suivi sa nouvelle idée fixe. Ladite princesse est contrariée et le fait savoir sur son blog en annonçant qu'elle ne siègera plus au Grand Conseil si des "vapoteurs" persistent à menacer sa santé et sa vie en tirant sur leurs cigarettes électroniques. C'est que la princesse en question, sentinelle de l'air pur, a les narines sensibles... Elle n'a manifestement pas consulté d'addictologue pour se libérer de sa névrose obsessionnelle de pureté.


riellenew.jpgSoulevons notre chapeau pour saluer ladite princesse-sur-un-pois (photo) dont la sensibilité olfactive est telle qu'elle se pâmerait si un manant s'avisait d'allumer un briquet ou une allumette à moins de cent coudées de Son Altesse.

La voici qui s'en va-t-en-guerre contre de faux-fumeurs exhalant des vapeurs dont "l'innocuité n'est pas prouvée" ...pas plus que la nocivité d'ailleurs ! Juchée sur son principe de précaution, notre princesse, en toute logique,  ne se hasarde pas non plus à déguster du gruyère premier choix ou des pommes de nos vergers car ces aliments se vendent encore librement sur nos marchés sans certificat d'innocuité.

Il serait souhaitable que de tels certificats d'innocuité fussent décernés aux politiciens, d'ailleurs.

sthetoscope.jpgA propos d'innocuité, notre princesse remporte la palme quand on constate que son bilan d'élu socialiste au Conseil national, au Grand Conseil et au Conseil municipal de la Ville de Genève se résume à un bouquet d'imprécations et d'objurgations contre les fumeurs. Que voilà un beau palmarès pour sortir le Lumpenproletariat de sa triste condition que Son Altesse prétend défendre!   Les conditions semblent réunies pour lui décerner un Prix Nobel de médecine. Il est vrai que ce docteur ne soigne pas de patients mais excelle à réunir des... auditeurs plus ou moins crédules pour les prévenir des dangers - réels ou fantasmés - qui les guettent.  

moneyoc.jpgC'est en tapant sur le même clou, en propageant sans vergogne - et sans opposition - son mensonge à la "fumée passive létale" que notre princesse-sur-un-pois a réussi à soutirer par ce mensonge,  astuce, et ruse, la somme de CHF 1'000'000.- chaque année - depuis des années - à la Trésorerie publique des Genevois pour financer l'inénarrable CIPRET, se contentant d'empocher CHF 92'000.- à ses fins personnelles pour un "travail" "d'addictologue" à temps partiel. Cette martingale lui a valu, de surcroît, le statut d'illustre bienfaitrice de l'humanité. Un second Louis Pasteur émerge, à n'en pas douter !

jeboude.gifSon petit caca nerveux posé, va-t-elle oser monter au filet et poursuivre sa croisade péroratoire au Grand Conseil, jeudi prochain, comme elle semble en manifester l'intention ? Dans ce cas, à moins d'une faiblesse et complaisance du président du Grand Conseil, Antoine Droin, (son camarade du Parti socialiste), l'article 24 du règlement devrait hélas l'en empêcher:


Art. 24(70) Obligation de s’abstenir


"Dans les séances du Grand Conseil et des commissions, les députés qui, pour eux-mêmes, leurs ascendants, descendants, frères, sœurs, conjoint, partenaire enregistré, ou alliés au même degré, ont un intérêt personnel direct à l’objet soumis à la discussion, ne peuvent intervenir ni voter, à l’exception du budget et des comptes rendus pris dans leur ensemble."

Il serait pourtant regrettable que le Grand Conseil et les Genevois fussent privés des nouvelles ratiocinations  et élucubrations fumeuses de la Princesse Rielle au motif qu'elle aurait un intérêt personnel direct à l'objet (évanescent) mis en délibération.

Ses vapoteurs honnis RESSEMBLENT à des fumeurs.

Leurs vapeurs RESSEMBLENT à de la fumée.

Et la princesse RESSEMBLE à une bienfaitrice.

A propos de "vapeurs", Son Altesse semble avoir les siennes.

Ses moulinets de mots creux suffiront-ils à relancer sa croisade antisociale ? (jaw)

16:28 | Lien permanent | Commentaires (9) | |  Facebook

Commentaires

trop excellent pour rajouter quoique ce soit!

Écrit par : lovsmeralda | 08/04/2014

Bien vu, bien dit!

Écrit par : Ben Palmer | 09/04/2014

La "démocratie" de la princesse-sur-un-pois est sans limite.
"Elle" ne permet à personne d'y laisser un commentaire.
Dans ce cas, à quoi bon tenir un blog ?
Pour rappel, le "bon docteur", Jean-Charles Rielle, fume le cigare.
Schizophrénie ?

Écrit par : Victor-Liviu DUMITRESCU | 09/04/2014

Le billet est signé par: Jean-Luc Forni et Jean-Charles Rielle, députés au Grand Conseil genevois!

Pourquoi "la petite princesse" ? je dirais plutôt deux roitelets! :)

Le docteur Rielle, a mis tout le monde dans sa poche.... En effet, lors de son interview concernant la votation contre la fumée, et l'augmentation du prix du paquet - si mes souvenirs sont bons - il a dit à la journaliste de la TdG: "Surtout ne dites pas que c'est pour l'argent....." Une recherche de cet article dans les archives de la Tribune pourra prouver ce que j'avance.

"A propos de "vapeurs", Son Altesse semble avoir les siennes."

J'adore!

Merci pour cet excellent article!

Écrit par : Patoucha | 09/04/2014

Le second "roitelet", illustre inconnu, n'a jamais exploité le stratagème mensonger de la "fumée passive létale" (d'origine nazie: "Passivrauch") pour soutenir sa croisade (légitime) contre les effets du tabagisme, effectivement pas bon pour la santé. Il n'a donc pas trompé le Grand Conseil ni le peuple genevois par cet argument fallacieux. Pas plus qu'il n'a tiré de ressources professionnelles de ce stratagème.

Écrit par : jaw | 09/04/2014

Merci pour la présentation. :)

Lu dans la Tribune d'hier: Cigarette - "Les élus pourront vapoter, mais pas les fonctionnaires: - Je retranscris tel quelle la "grande" nouvelle.

"Le Bureau du Grand Conseil a statué lundi matin à la majorité: comme le révélaient hier plusieurs médias romands, les députés genevois pourront continuer à vapoter lors des séances et des commissions, mais aussi dans les autres locaux du Grand Conseil. Même s'ils sont invités à le faire dans le respect de leurs collègues. En revanche, l'utilisation de la cigarette électronique reste interdite aux fonctionnaires de l'Etat, comme l'a décidé le Conseil d'Etat à la fin du mois de février. CH.D."

Vous avez dit "vapotage discriminatoire?".....

jaw, est-ce de vous la tirade censée être de Me Marc Bonnant? Dans l'affirmative, je vous décerne le prix Nobel de la langue française, et de l'humour, car j'ai bien ri!

Écrit par : Patoucha | 10/04/2014

@patoucha: oui, c'est une (médiocre) tentative d'imitation du prince du Verbe de Genève...

Écrit par : jaw | 11/04/2014

Très bon tir! la nocivité de la cigarette electronique n'est même pas prouvée. A quoi bon m’en priver dans les lieux publics?
Ces politiciens font la politique pour amasser du pactole.
Je ne fume pas, je vapote seulement, et mon E-cigarette ne contient que de la vapeur!
Visiter ===> http://www.nicotech.fr/

Écrit par : Nicolas | 07/05/2014

extraordinaire article, merci beaucoup.

Écrit par : Courtier immobilier | 07/01/2015

Les commentaires sont fermés.