06/05/2014

La Patrouille des Andouilles

pdgun.jpgDes groupies  oisives en mal de noble cause...

Dérisoires chenilles folles et processionnaires...

Grumeaux humains gaspillant l'oxygène en vain:

Ca profane nos Alpes au nom des vanités.

Hélicos, caméras, m'as-tu vu ? 'J' y étais !

Leur sueur gregaire sent le bouc à vingt lieues...

Masos hostiles au gaz de ...schiste...

Méprisables exploits de futiles envahisseurs...

Ca viole nos cimes altières en toute impunité.

Et des lampes frontales en guise de cérébral...

Qu'importent les sherpas sacrifiés pour cette obscénité ?

Un double accident mortel ça n'est qu'un incident...

Des glaciers piétinés par la gent euphorique

A quoi bon le moindre pleur verser ?

On plantera deux croix au bord d'une crevasse...

Peu importe les morts pourvu qu'on ait l'ivresse...

Des glaciers piétinés par la racaille impie

Pitoyables héros effrontés sans pudeur

Plus près de Dieu ces harpies s'imaginent.

Supprimons cette course qui meurtrit la montagne

Restaurons le silence et donnons aux choucas

L'espace qui est leur est dû dans leurs sphères sublimes

Et chassons en les humains dotés de peau de phoque

A jamais écartons la vermine de nos cimes.

 

chenilles.jpg

(Chenilles processionnaires du pin)

rts.jpg

» RTS - La Première - Haute définition: "La peur de l'insignifiance nous rend fous, par Carlo Strenger, philosophe et psychanalyste


"Tout est possible et tout dépend de nous. Pourtant, une crainte nous saisit. Et si notre vie était insignifiante, sans sens pour un Homo Globalis qui compte ses amis sur Facebook, ses followers sur Twitter et qui cherche la reconnaissance en nombre de pages référencées sur Internet? Carlo Strenger confirme que le sentiment était partagé, du Japon à la France ou la Suisse, de l'Amérique du Sud aux États-Unis. Le phénomène de patients déprimés qui consultent est même accentué par les modèles de célébrités que les médias vénèrent. Sans compter les injonctions publicitaires qui nous font croire qu'il suffit... d'y croire!"

02:46 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

Commentaires

J'aime beaucoup la dernière phrase qui doit coller aux basques des écologistes qui veulent le pouvoir sans le savoir
Ils font penser à des parents immatures autorisant leur enfant fillette à devenir mère dès sont premier cycle féminin.Ce qui se fait dans certaines tribus et comme on a tendance à vouloir imposer au Peuple Suisse des comportements sortis tout droit de la Case de l'Oncle Tom surtout quand on sait que les nouvelles plantations forestières ne vont pas au-delà de trente ans de vie,bon courage pour les suivants

Écrit par : lovejoie | 25/03/2015

Les commentaires sont fermés.