25/10/2014

Séquelles de l'esclandre Stauffer: vers du pire ?

depute.jpgLe récent psychodrame frisant le ridicule est donc à la source d'une nouvelle législation annoncée imposant au président du Grand Conseil de lire à haute voix la teneur des amendements aux projets de loi mis en débat. Une telle mesure ne peut, effectivement, qu'ajouter à la clarté des débats, ceux que le bon peuple pourra de nouveau suivre sur le petit écran dès 2015. Le citoyen, les chroniqueurs parlementaires et, subsidiairement, le peuple pourront savourer en direct les délices littéraires de "l'amendement Pistis" sans plus déclencher de rodomontades chronophages. Ni se demander qui est ce "Pistis" dont l'amendement historique escamoté lui vant tant de notoriété: un rhéteur admirable ou une peste oratoire:-) ?

Lire la suite

22:01 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

18/10/2014

Les exquises pestes spirituelles expliquées sur Radio Cité

 radiocite.jpgCe que j'ai écrit et décrit dans mon livre en deux volumes, On m'a volé mon ego est, par nature, incroyable et j'aurais moi-même de la peine à le croire aussi, si je ne l'avais vécu.

 C'est pourtant la plus stricte vérité.

Les forces qu'invoquent les religions à mystères sont de même origine que celles appelées à la rescousse chez toutes les sociétés secrètes et par d'innombrables sectes et groupes occultes, notamment les sectes guérisseuses. Mes explorations durant quatre années, en toute bonne foi, dans ces allées thérapeutiques magnétiques, ont failli me coûter ma raison et ma vie... Ce que j'ai découvert est le scoop de ma longue vie professionnelle de journaliste (1961-2001), poussé par une curiosité incurable... Au micro du reporter Gilles Soulhac, je commente mon expérience et mes découvertes sur les ondes de Radio-Cité. En cinq épisodes.

Lire la suite

16:25 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

12/10/2014

Confessions d'un miraculé sur Radio Cité

couvertureunesolo.jpgVingt-quatre ans après mon ordalie, je me suis résolu, après plusieurs tentatives avortées, à coucher sur le papier mon témoignage incroyable et quasi-indicible. Si je ne l'avais vécue et décrite de ma propre plume, je crois que je douterais de l'authenticité de cette Saison en Enfer. Oui, mon récit est d'autant plus dérangeant qu'il est vrai.

- Il fait penser au film Eyes Wide Shut ! m'a fait remarquer un ami, éditeur américain, de passage à Genève.

- Oui, je sais: c'est pire que du Kafka ou de l'Edgar Allen Poe, lui ai-je fait remarquer.

Mon opus en deux Tomes vient de paraître – à compte d'auteur – chez PUBLIBOOK (Paris) sous le titre On m'a volé mon ego – Témoignage d'une abomination vécue et vaincue.

Lire la suite

00:48 | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook

04/10/2014

Délicieuses catastrophes: l'OTS et le Titanic au box office

oeiljevoistout.jpgLa fascination du mal fait toujours recette depuis la plus haute Antiquité. Certes, nous somme privés depuis longtemps du spectacle des chrétiens que l'on jetait dans la fosse aux lions. Ou des combats de gladiateurs. Seule la tauromachie et les images de guerre qui déferlent chaque soir sur nos écrans nous rappellent que dans les deux cas, le sang versé servait à calmer la colère des dieux en confortant la cohésion sociale.

Désormais, nous avons un ersatz des spectacles sanglants dans les arènes. Ca se passe sur nos petits écrans...

Tant que le sang coule et que l'écran scintille...les Duraton frétillent. Bon pour l'Audimat. Bon pour le tirage. Et quand l'actualité tarit et refuse de fournir  son content de spectacles sanglants du jour, de crimes, de guerres, de catastrophes et de décapitations djihadistes en direct, la recette est connue: il suffit de commémorer tel ou tel épisode sanglant de l'histoire humaine tragique. On se contente alors de plats réchauffés avec un art consommé. Nos pourvoyeurs de frissons  ont oublié Octobre 1917 cette année pour se concentrer sur deux autres morceaux de choix: les vingt ans des massacres l'Ordre du Temple Solaire (OTS) et le naufrage du Titanic !

Lire la suite

18:03 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook