27/11/2014

L'éloquence des encéphalographistes plats...

flatliners.jpgLe soir même où passe sur RTSdeux le film-culte «  L'Expérience interdite «  (« Flatliners » - 1990) paraît une recension de mon ouvrage en deux Tomes sur le même thème en page 21 de Genève Home Information, (No du 26 nov. 2014) sous la plume de Sandra Joly.

« On m'a volé mon ego – Témoignage d'une abomination vécue et vaincue » est un récit authentique de semblables expériences de NDE (Near Death Exeprience) qui, pratiquées dans ces cabinets médicaux de Genève entre 1986 et 1990, ont abouti à un acte psycho-criminel dont les séquelles m'ont poussé au bord de la déraison et du suicide.


Il en est résulté un calvaire qui a duré plusieurs années.

Sans que je n'aie manqué une seule journée de travail ni séjourné une seule minute dans une clinique psychiatrique où j'aurais pourtant pu et dû finir mes jours, assommé par des neuroleptiques que j'eusse été en traînant un docte diagnostic à racines grecques ne révélant rien de la manœuvre psycho-criminelle commise sur ma personne le 24 mars 1990. L'auteure ? Une adepte auto-proclamée de la WICCA, religion à mystères (féminine) remontant à la plus haute antiquité. Ce psycho-crime a été revendiqué quelques heures plus tard au téléphone par ladite Mélusine.

Finalement, à la onzième heure, j'ai été secouru sans la moindre aide humaine ...et ce n'est pas faute d'en avoir cherché désespérément. En vain.

Mon récit est donc le « scoop » de ma vie que je me suis résolu et que je suis parvenu à coucher sur le papier vingt-quatre ans après les événements hyper-traumatiques endurés.

Ce livre en deux volumes se veut donc avant tout une mise en garde du public contre une médecine de Faculté qui, par ignorance ou pour défendre son pré carré face à la pression du « bio-vert-naturel », glisse inexorablement vers des pratiques occultes, ésotériques, gnostiques, magiques, en ignorant tout de leurs effets secondaires toxiques. Les blouses blanches "too clever by half" s'imaginent - à tort ! - qu'elles n'entraînent qu'un effet "placebo" bienvenu et bienfaisant !

De telles expériences exposent l'expérienceur des symptômes atroces que nous avons déjà décrits ici en détails.

Il en va ainsi de la Vipassana, méditation bouddhiste qui remontre à cinq siècles avant Jésus-Christ et que des gourous orientalistes américains ont rebaptisée « mindfulness meditation » ou « méditation en pleine conscience », vantée à son de cor par tous les médias à l'unisson et enseignée à la Faculté ...de médecine de Genève et offerte à la vente, à l'enseigne d'un... bouddha, sur le site Web des  HUG (Hôpitaux universitaires de Genève) !

Cette pseudo-innovation – que j'ai pratiquée jadis parmi d'autres sur le conseil d'une FMH – débouche irrémédiablement vers une dissociation entre le soma, la pyché et le pneuma. Agréable, calmante voire eurphorisante et même addictive, la Vipassana fut jadis l'un des pièges d'une des sectes les plus dangereuses qui ait propagé son fiel toxique en Suisse : celle du pas regretté gourou Bhagwan-Osho (le « jeu de l'avion », c'était lui aussi!).

Plusieurs soutiens et concours de médecins de Faculté orthodoxes et honnêtes me sont parvenus depuis la publication de mon ouvrage, dont celui d'un illustre professeur de Paris et celui d'un médecin français, auteur d'un rapport accablant au Premier ministre contre une autre ascèse toxique : « l'analyse transactionnelle » à caractère sectaire dangereux éclatant et avéré.

Que Genève Home Information soit remercié chaleureusement pour l'intérêt qu'il a porté à mon ouvrage, seul parmi les vingt-deux média suisse invités à ma conférence de presse (fin octobre 2014)  révélant tous les secrets des religions à mystères et des sociétés secrètes .

Il en va de même pour le reporter de Radio Cité, Gilles Souhlac qui a diffusé une série de mes témoignages sur son antenne les 13,14, 15,16 et 17 octobre 2014.

Les échos donnés ainsi à ma mise en garde du public tombent au meilleur moment, celui où j'amorce une négociation avec un producteur-réalistaeur de cinéma.

Nul n'est prophète en son pays...

La crédulité mimétique est un fléau  de média de plus en plus jobards, je le crains.

(jaw)

 aliresandrajoly.jpg

 

 

 

 ghi.jpg

 

sandrajolytxt.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

02:31 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.