27/11/2014

L'éloquence des encéphalographistes plats...

flatliners.jpgLe soir même où passe sur RTSdeux le film-culte «  L'Expérience interdite «  (« Flatliners » - 1990) paraît une recension de mon ouvrage en deux Tomes sur le même thème en page 21 de Genève Home Information, (No du 26 nov. 2014) sous la plume de Sandra Joly.

« On m'a volé mon ego – Témoignage d'une abomination vécue et vaincue » est un récit authentique de semblables expériences de NDE (Near Death Exeprience) qui, pratiquées dans ces cabinets médicaux de Genève entre 1986 et 1990, ont abouti à un acte psycho-criminel dont les séquelles m'ont poussé au bord de la déraison et du suicide.

Lire la suite

02:31 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

13/11/2014

Les secrets des groupes initiatiques occultes et des religions à mystères révélés

meditant.jpgSous le masque de "développement personnel", de "thérapies douces", de "méditations en pleine conscience"bouddhistes (vantées par les Hôpitaux Universitaires de Genève), de techniques de mieux-être, les toxines de SIX pratiques psycho-corporelles majeures connaissent une recrudescence massive à la faveur de la "mondialisation". La philosophie "holiste" sans frontières exerce une emprise croissante sur le monde...mondialisé, en particulier en contaminant la médecine de Faculté:

Ésotérisme, Gnoses, Magies, Occultisme, Sorcellerie et Satanisme (Anton Lavey) en accusation.

Lire la suite

14:58 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

01/11/2014

Halloween: un hommage mortifère à la sorcellerie

sorcierebalai.jpgTiens, ça sonne  à ma porte:.. J'ouvre. Et que vois-je ? Une enfant pas plus haute que trois pommes, quatre ans tout au plus,  le visage recouvert d'un masque hideux grimaçant. Effroi !  Je sursaute et, par réflexe, claque la porte violemment en maudissant les parents de cette innocente expédiée au porte à porte pour rendre hommage à la sorcellerie. Halloween, contagion d'une mode américaine détestable, est loin d'être un simple jeu innocent. Il propage l'idée que sorciers et sorcières ne seraient en définitive que des personnages imaginés pour pimenter les contes de fées. Des effigies de personnages purement fictifs destinées à incarner le mal dans la tradition de "Fais moi peur..." car j'aime ce délicieux frisson qui court dans mon échine au spectacle d'horreurs simulées. Un frisson suivi de propos rassurants de papa et maman qui assurent avec candeur: Mais non, mon petit, les sorcières, ça n'existe pas !

Quelle erreur !

La sorcellerie n'aura jamais été aussi présente et active qu'en ce début de "mondialisation".

Lire la suite

16:42 | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook