12/01/2015

De la psychologie des foules

gustavelebondeux.jpgPourquoi ne pas tirer parti de l'actualité en complétant son savoir sur la psychologie des foules, en commençant – à tout seigneur tout honneur – par l'opus éponyme du médecin français Gustave Le Bon (1841-1931) ? Pourquoi vouloir aussitôt dénigrer cet auteur classique au motif que ses théories (hostiles à l'idée d'une « race aryenne » notamment) ne seraient que de vieilles lunes à jeter par-dessus les moulins ?


Le chroniqueur ne peut que constater une triste continuité dans le comportement des meutes humaines depuis le premier meurtre de Caïn jusqu'à nos guerres modernes dont l'enjeu n'est même plus le territoire ou la prédation de richesses par plus que l'asservissement ou la néantification des peuples mais bien la suprématie dans le cyberspace, la maîtrise des puits de pétrole ou le meilleur algorithme pour déjouer les ruses de l'ennemi.

Du meurtre originel aux combats de gladiateurs, des crimes de l'Inquisition espagnole à la chasse aux sorcières, des dragonnades aux hordes de tifosi dans les stades, des pogroms à Guantanamo, la gamme des comportements humains grégaires - le plus souvent destructeurs – se décline sous mille formes.

Certains, poussés par la même ferveur grégaire, ont fait de leurs héros du moment un Duce et un Führer.

Et j'espère que nul ne se hasardera à nous accuser de blasphème au prétexte d'encourager la lecture ou la relecture de Gustave Le Bon.

Lire les journaux au point de se battre pour obtenir... peut-être un exemplaire du prochain Charlie Hebdo est certes louable au même titre que de manifester pour la liberté d'expression dans les rues de Paris, dans la tradition des "indignés".

kabba-hadj-pelerinage.jpg

 Cela ne devrait pourtant pas dissuader quiconque d'en apprendre davantage sur le comportement des foules ferventes ou pathologiques, qu'il s'agisse d'aller vénérer le Dalai Lama au Stade de Zurich, de se faire bénir par le Pape, de faire sept fois le tour de la Kaaba (un cube vide!) ou même de revendiquer en chœur et en cadence l'abolition des frontières et, comme il y a vingt ans, l'adhésion de la Suisse à une Europe sans frontières.

La crédulité mimétique, elle non plus, n'a pas de frontières, quel que soit son objet, son zèle,  sa ferveur.

 labonspychovnte.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

» Acheter l'ouvrage ici

 

» Se procurer l'ouvrage via KINDLE (gratuit)

 

20:07 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

Commentaires

Merci pour les liens.

Écrit par : hommelibre | 13/01/2015

Les commentaires sont fermés.