25/07/2015

Dans le sillage de Brigitte Bardot, exquise dans sa fourrure de vison rose...

bbacoeurjoie.JPGIl est vrai que dans ma vie de journaliste, il m'est arrivé, à mon insu, de publier des textes à contenu prémonitoire. Un exemple ?

En 1966, Brigitte Bardot va tourner au Royaume-Uni A Cœur Joie, de Serge Bourguignon, avec Laurent Terzieff et Jean Rochefort. L'attachée de presse, à ma demande, m'a fourni le scénario qui prévoit un « baiser passionnel » avec zoom avant en gros-plan entre BB et un jeune premier inconnu, Michael Sarne.


sarne.jpgLe jeune amant du scénario, un playboy accompli et assumé, est enchanté que je sollicite son interview avant l'arrivée de BB à Londres. La photo et les propos de ce jeune premier inconnu seront publiés en France à plus d'un million d'exemplaires. Il me reçoit dans un coquet appartement de plain-pied du côté de Reading, à l'ouest de Londres. Ce film représente « la chance de sa vie », dit-il, et il connaît déjà la sœur de BB, Mijanou, avec laquelle il a fait du ski nautique.. et peut-être plus... dans une station balnéaire de la Côte d'Azur l'année précédente. Du ski nautique et du flirt très poussé, si j'en crois l'œil allumé et reconnaissant de mon comédien. A l'idée de tenir BB dans ses bras et de l'embrasser, il ne se sent plus de joie :

  • J'espère qu'on devra tourner plusieurs prises de la scène ! me confie Michael, tout émoustillé par cette perspective.

 En regagnant mon domicile dans le quartier de Hampstead, je cherche un bon titre pour mon article et je choisis : «  L'homme qui s'est juré de séduire BB» .

bbterzieff.jpg

Quelques semaines plus tard, le tournage commence. Il se trouve qu'une des scènes se tourne dans mon quartier, le « village » de Hampstead, au nord-ouest de Londres. Je gare mon Hillmann Minx bleu-ciel au droit de l'élégante demeure choisie par le réalisateur, pour cette séquence. Le scénario que j'ai en main précise tous les lieux de tournage. Des dizaines de paparazzi attendent l'arrivée de l'équipe de tournage et de la vedette. Mais un détail avait échappé au producteur et au réalisateur : en Grande-Bretagne, le civis britannicus est roi et il n'est pas question de fermer l'accès du public à une rue au motif futile qu'on y tournerait un film. Le domaine public est sacré et inaliénable. Même Zanuck et Cécile B. de Mille doivent se plier à cette règle de bon civisme. BB débarque sous les crépitements des flash des photographes. Elle s'enferme aussitôt dans son cottage et je vois la mine de Bourguignon qui s'allonge. Difficile de tourner dans ces conditions, en décors naturels, alors que la meute des paparazzi s'agglutine alentour. (Photo. BB et Terzieff)

A mon coté se trouve Henri Bureau, alors modeste reporter-photographe :

- Si je n'ai pas de photos exclusives de BB pour mon agence, ma mise de fonds pour ce voyage à Londres est perdue. Ah , si je pouvais être à la hauteur de la voiture bleue...Déjà que j'ai raté la scène où BB, assise sur les genoux du copilote, a piloté quelques instants (en zigzags) la Caravelle d'Air France qui l'amenait à Londres...

La voiture bleue, dans le champ de la caméra, est la mienne et je tends les clefs à mon collègue reporter. Il a de la peine à le croire ! Il ne s'agit là pourtant que de « hasard organisé ».

minx.jpgIl s'installe dans ma « Minx » bleu-ciel, descend la glace, et prend une série de clichés exclusifs de BB boudant à la fenêtre et écartant par instants le rideau diaphane qui la protège de la meute des paparazzi. Henri Bureau qui devait devenir le fondateur et directeur d'une des meilleures agences de photos du monde (Gamma puis Sygma) est aux anges. Il n'y a pas de meilleur point de vue pour observer la farouche BB. Ses photos exclusives de BB seront publiées dans les plus grands magazines du monde. Son voyage à Londres en aura valu la peine.

L'équipe de tournage décide que les scènes prévues à Londres et déprogrammées pour cause de force majeure, seront tournées en studio à Paris mais que celles prévues en Écosse se tourneront « on location ».

escalierderobé.jpgMon article sur « l'homme qui a juré de séduire BB » va paraître dans quelques jours. BB et Michael Sarne logent dans la même auberge en Écosse, sur les lieux de tournage. J'ai décrit une telle auberge typique avec force détails précis dans mon article qui se conclut par la phrase cryptique de Stéphane Mallarmé : « Un coup de dés, jamais n'abolira le hasard ». Dans le corps du texte, j'ai pondu une de ces phrases délibérément ambiguës (et inattaquables) qui gardent leur pertinence et validité, quelle que soit l'évolution de l'actualité, dans le genre : «  Les deux amants, leur baiser passionnel échangé, devaient gagner aussitôt le premier étage par un escalier dérobé , voilà ce que prévoit le scénario. »

Or, au deuxième jour de tournage dans cette auberge, des touristes se plaindront d'avoir passé une mauvaise nuit, dérangés qu'ils furent par l'écho récurrent d'ébats dont nul n'a pu localiser l'origine exacte... »

La France entière, jusqu'au dernier village, est constellée d'une immense affiche devant chaque Maison de la Presse proclamant mon titre...prémonitoire : « L'homme qui a juré de séduire BB ». Avec le portrait du jeune premier, décidé à tout dans son élan de conquérant.

Autour de l'auberge écossaise, les paparazzi n'ont point relâché leur vigilance. Leurs longs téléobjectifs rappellent le canon de fusils de chasse braqués sur leur proie...

Pendant ce temps, en villégiature, je me promène à moto (louée) sur la Côte d'Azur, du côté de Juan les Pins. En passant par Paris pour regagner Londres, à la Rédaction du magazine qui vient de publier mon article en UNE, on m'informe que BB s'est fâchée au rouge à son saut du lit dans l'auberge écossaise, en découvrant notre article d'allure prophétique. Les descriptions de l'auberge et les rideaux de chinz sont conformes à la réalité, comme si j'avais photographié ladite auberge en détails ! Les hebdomadaires français avaient franchi la Manche pour être distribués en Écosse. Et la première lectrice en fut BB, m'assure-t-on. Elle a appelé la Rédaction pour protester et menacer, une fois de plus, d'un procès. Mais elle sait ce qu'elle doit à la presse hebdomadaire « du cœur ». Les misères des « stars » consolent la midinette des tribulations de sa modeste vie. L'ère de la toute-puissance de la télévision n'a pas encore sonné. Le succès du box office dépendant encore en grande partie de cette « presse du cœur » à laquelle Evelyne Sullerot a consacré un de ses livres de sociologie : Les Olympiens.

Les concurrents sont fous furieux de notre « scoop » : à l'époque, le dernier amant en date officiel de BB était en effet un certain Bob Zaguri. Michael Sarne a-t-il, oui ou non, partagé la couche de BB dans cette auberge écossaise ?

(Photo: BB et Bob Zaguri)bbzaguri.jpg

 Bien malin qui le dira mais on peut tout imaginer au vu de la réaction courroucée de l'hyper-star française du XXe siècle (après Martine Carol).

- Comment saviez qu'elle avait un nouvel amant ! se récrient les rédacteurs de l'hebdomadaire concurrent qui se font morigéner pour avoir raté notre « scoop » !

Mes intuitions et mes prédictions sont-elles le pur produit du seul hasard ?(jaw)

bruitometre.jpg

 Ce texte est un extrait de mon ouvrage « On m'a volé mon ego – Témoignage d'une abomination vécue et vaincue  » . Tome I et II chez PUBLIBOOK – Paris (2014)


TOME I chez AMAZON.FR ISBN-13: 978-2342026825


TOME II chez AMAZON.FR ISBN-10: 2342026846

 

omvmedeuxcover.jpg

YouTube: Extrait de A Coeur Joie ici

 

parismatch.jpg

 

 

 

 

 

L'interview de BB à la veille de ses 80 ans

 

21:52 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.