24/08/2015

Quand on n'a rien à dire...

snapshot.jpg

Quand on n'a rien à dire et du mal à se taire

 Du bon Bernard Dimey, on peut se goberger

 Chasser le bon potin sur un ton prolétaire,

Ricaner de Stauffer ou rire du clergé,

Ratiociner sur blog,  twitter ou page blanche:

Peu importe l'ivresse même si comme un manche

La plume l'on manie comme un équarisseur...

En recourant parfois à son vibromasseur...

T'as pas vu mon selfie ! Je m'exhibe comme un paon

C'est bien moi en personne: je vous dis...rantanplan !

 

Noircir dix mille écrans de ses pattes de mouche :

Extase et voluptés seront au rendez-vous.

Et c'est faire la nique aux écrivains de souche,

Aux docteurs de la loi et à leurs garde-à-vous

Et aux écrivaillons et auteurs de libelles

Qui de leur vie entière, n'auront le Prix Nobel.

 

Quand on n'a rien à dire et du mal à se taire,

On peut parler du chat, ou de son orgelet

Ou de son pédicure et de son porcelet...

Ou de son canari : Dieu sait où il se terre !

 

Quand on n'a rien à dire et un besoin urgent

De le crier au monde : rien de tel que Facebook

Pour s'éclater enfin comme du vif-argent

Jaillissant de nos plumes comme du jus de bouc

Après une saillie... Honni qui mal y pense:

Tout effort accompli mérite récompense.

 

snapshot.jpg

 

02:43 | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook

Commentaires

Excellent, ce pastiche fait plaisir à ceux qui regrettent encore le blog de Père Siffleur alias Baptiste Kapp
Très belle journée pour Vous Monsieur Widmer

Écrit par : lovejoie | 24/08/2015

Ceux qui dans les années 80 avaient lancé le slogan ,fuck ton père et fuck ta mére ,slogan que l'on voyait très souvent reproduit sur les murs apprécieront sans doute cette image reflétant l'essentiel du mot Face ou fesses de bouc

Écrit par : lovejoie | 25/08/2015

Tiens, ça me rapelle qqch...
https://mx3.ch/singles/151634

Écrit par : Pierre Jenni | 25/08/2015

Les commentaires sont fermés.