30/10/2015

Genevois enfumés à la « fumée passive létale »

jefumplusmoi.jpgPour pimenter le paysage anxiogène qui nous entoure, la race des hygiénistes obsessionnels compulsifs nous invente chaque semaine de nouveaux dangers – réels ou fictifs - qui nous menaceraient si nous ne tenions pas compte de leurs conseils et injonctions déversés comme autant de tombereaux salutaires sur nos têtes de linotte... Hier, c'étaient les pêchés de chair, les maladies vénériennes, les péchés mortels et véniels et les livres mis à l'index avant que ces nouveaux autoproclamés directeurs de conscience n'ajoutent à leur liste d'interdits mille substances par eux maudites : l'eau minérale en bouteilles, le sucre, sel, les graisses, la viande et surtout le tabac. Les consommateurs de l'herbe à Nicot sont ainsi devenus les nouveaux Untermenschen, commodes victimes expiatoires qu'il s'agit de stigmatiser dans un mouvement de purification générale qui trouve son origine... sous le Troisième Reich avec le retour au stratagème plagié sur la Passivrauch. C'est ainsi que mille blouses blanches de son espèce ont intoxiqué l'opinion publique à Genève et dans le monde.

Temps Présent invite deux experts payés par Big Tobacco et Big Pharma à gloser sur le "vapotage"

 


berndpalmer.jpgUn scientifique de haut vol, Bernd Palmer, ing. EPFZ, rompu aux arcanes de la science statistique, vient de  démontrer le caractère mensonger de l'amalgame entre le tabagisme ( indubitablement pas bon pour la santé) et la prétendue fumée passive létale, argument fallacieux matraqué à son de cor par Rielle & consorts pour induire le corps électoral genevois en erreur et l'inciter à voter en faveur d'une modification constitutionnelle interdisant de fumer dans tous les établissements publics genevois. En Suisse romande, seule la République et Canton du Jura, s'est contentée de la loi fédérale raisonnable, laissant à chaque exploitant d'un établissement public de moins de 80 m² le choix de le décréter fumeur ou non-fumeur. Les autres cantons romands ont tous gobé tout cru la prétendue fumée passive létale applaudie par le notoire ministre de la propagande nazie : Goebbels !

Lors de la dernière assemblée de notre association libertaire des Dissident(e)s de Genève (DDG), Bernd Palmer a démontré que l'effet escompté et annoncé sur l'amélioration de la santé publique est nul et non avenu. Un pur mirage...De surcroît, depuis la néo-Prohibition, des milliers de seniors fumeurs « récalcitrants » , restent cloîtrés chez eux pendant la mauvaise saison dans un isolement pathogène, privés qu'ils sont des derniers contacts sociaux qui leur restaient. Pas bon pour la santé non plus... mais la méthode se révèle très efficace pour se débarrasser  des vieux.

 

antisocial_behaviour_cropped.jpg

 

Bravo aux Rielle de ce monde pour leur très efficace campagne antisociale:-) !

berndcourbes.jpg

Les cardiopathies ischémiques ont donc  AUGMENTE depuis l'interdiction de fumer dans les cafés à Genève comme l'atteste ce graphique !

La fréquence des AVC ischémiques a doublé chez les jeunes, selon les statistiques des HUG. (Exposé du Pr Roman SZTAJZEL  aux HUG le 29 oct.2015 "Attaque cérébrale chez le jeune: les facteurs prédisposants ")

L'explosion de la consommation de cocaïne en lieu et place du tabac y joue-t-elle un rôle ?

La démonstration complète de l'inanité de la néo-Prohibition sur la santé publique se trouve ici

 

Nos "préventologues" répandent une épidémie de"NOCEBO"!

nocebobis.png

 

Fumée passive : des scientifiques de renom dénoncent des méthodes et pratiques vicieuses

 

Miracle aux HUG: un travail de gougnafier applaudi

 

fumpassmeme.jpg

passivesmoke.jpg

 

16:54 | Lien permanent | Commentaires (8) | |  Facebook

Commentaires

Excellent et si contradictoire surtout quand on sait les nombreuses addictions du moins jugées ainsi par certains qui ne peuvent s'empécher d'en recréer d'autres encore plus stupides
ils testent peut-être la méthode qui dit il faut soigner le mal par le mal ,allez savoir
Alors comment voulez vous sortir de la spirale infernale des addictions
C'est simple ou en les ignorant ou en riant
Cette méthode existait déjà après guerre au niveau scolaire. On ne peut pas dire qu'elle ait porté les fruits désirés par ces rabâcheurs en tous sens et genres car les sermons ça use ça use et plus personne n'écoute c'est bien connu ou fait semblant
c'est d'ailleurs se qui se pratique depuis longtemps dans les amphithéâtres ou les étudiants finissent par rattraper les heures de sommeil perdues lors de leurs javas nocturnes
Très belle soirée Monsieur Widmer

Écrit par : lovejoie | 30/10/2015

100% d'accord.
Mais quel plaisir de ne plus subir la clope du voisin de table au resto !

Écrit par : PIerre Jenni | 30/10/2015

On les traite publiquement de menteurs et ils ne bronchent pas:

Tacent probant !

Écrit par : jaw | 31/10/2015

@Monsieur Jenni, il suffisait juste de demander poliment au fumeur de ne pas cloper afin de ne pas être gêné surtout qu'à cette époque il y avait beaucoup de femmes matures et des plus sociables
C'est encore une invraisemblance du système actuel ou tout le monde parle à voix basse pour inciter des dictateurs à imposer leurs lois stupides
Quand aux addictions contradictoires il est dommage que personne n'ait dressé la liste des provocations lancées par les publicités depuis 1970 ,première vague du New âge et ses fumisteries qu'elles soient d'ordre alimentaire ou en médecine universitaire et dans bien d'autres domaines
Il suffit même d'une nouvelle Présidence Américaine pour voir ou revoir ce qui était jugé caduque depuis 7 ans
Il faut aussi reconnaitre que l'addiction au maternage des animaux aura contraint nombres de citoyens à devenir eux-mêmes des sujets très collaborants et surtout confiants pour aider la médecine de pointe ou exploraoire à évoluer
Concernant la vivisection là le Peuple Suisse a fait une sacré gaffe car sitôt dit sitôt fait c'était reparti pour des contrôles en tous sens et genres ceux-là mêmes qui avaient disparu en tous cas pour tous les enfants qui ayant quitté les bancs de l^école primaire ont pu apprécier le lâcher prise de nombreuses contraintes
Sans compter la Pasteurisation qui fut le déclic pour de nombreuses sectes et leurs gourous
Le Revue de Genève ne devrait pas manquer de sujets pour amuser les citoyens /rire

Écrit par : lovejoie | 31/10/2015

Et pour clore je me permets de signaler tout de même une chose importante
Avec l'interdiction de fumer dans les lieux publics les fumeurs qui par principe étaient tous des gens généreux ont tourné le dos à de nombreuses œuvres d'entraide
comme quoi avant de radier des commerces des gens qui prenaient plaisir socialement à discuter et surtout écouter d'autres gens il faut toujours bien réfléchir avant d'agir

Écrit par : lovejoie | 31/10/2015

En résumé, tout Genève vit dans des café, ce qui montre la pertinence des statistiques...

Vous ne croyez pas plutôt que ces interdictions sont là d'abord pour protéger le personnel ?

Écrit par : Glob | 31/10/2015

@Glob en aucun cas surtout pas à l'époque ou cette mise en scène digne de la Planète des Singes a débuté
Et la psychologie ne fait jamais partie des logiciels reliés à des graphiques qui ne sont essentiels que pour nourrir l'imaginaire des gens
Car la vie réelle est un monde qu'il ne faut jamais comparer à Internet.elle ne se bâtit pas sur des théories qui pour beaucoup sont très fumantes mais pour lesquelles n'existe aucun interdit ce qui est fort dommage car beaucoup d'entre elles sont responsables de nombreux suicides

Écrit par : lovejoie | 31/10/2015

Faut tourner la page les mecs, faut arrêter de radoter et de faire de la science de bistrot ...

Je pense que si on fait un sondage pour savoir le pourcentage de la population qui regrette l'époque où on pouvait fumer dans les lieux publics, même en faisant une question super mal tournée et malhonnête, on arriverait pas à 5%.

Vous êtes de l'histoire ancienne.

Écrit par : El Captain | 02/11/2015

Les commentaires sont fermés.