28/11/2015

Un seul et unique interdit au Jardin d'Eden !

stopguy.jpgÀ l'heure où les hygiénistes, moralistes et autres trouble-fêtes multiplient les interdictions et les injonctions pour nous dissuader de conduites qui les hérissent ou nous encourager à adopter des comportements qui leur plaisent, il serait grand temps que leurs victimes réagissent avec vigueur et célérité pour combattre leur doxa plus nuisible que la bienfaisance dont se réclament abusivement ces fâcheux.

L'association Freiheit-Liberté dénonce régulièrement dans son bulletin d'information les abus technocratiques et bureaucratiques qu'elle détecte par charretées entières.

Cette fois-ci, c'est le Club alpin suisse qui est visé, en particulier ses cabanes qu'un syndicat aimerait soumettre à la Convention collective de travail des restaurants, comme l'exige le syndicat UNIA !

La règlemento-pathologie n'est pas née de la dernière pluie: elle remonte au jardin d'Eden:-) !

Lire la suite

02:27 | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook

22/11/2015

Chanson interdite à "Sacrée soirée"...



Ode à la Femme (française) en chanson ...



01:44 | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook

20/11/2015

Un super-flic pour gardien des libertés publiques à Berne ?

colt_saa-175th1.jpg(DDG/jaw) De même qu'on verrait mal les Jihadistes tentant de recruter le pape Françoiauréoles dans leurs rangs, de même il ne viendrait à l'idée personne de choisir un super flic pour protéger les libertés publiques et la sphère intime des citoyens. 

C'est pourtant bien ce qui risque de se passer à Berne pour pourvoir la fonction stratégique vacante de Préposé fédéral à la protection des données.

Le profil de ce haut fonctionnaire à nommer correspond-il vraiment à la philosophie et à l'esprit exigés par la fonction, à savoir celle de protecteur, et non de fin limier chargé de débusquer et d'arrêter les criminels ?

On avait déjà des ecclésiastiques pédophiles par charretées : voici un singulier protecteur de données qui semble changer de camp et de rôle aussi vite qu'on voit des shérifs dégainer et tirer dans les westerns:-) Il est pourtant bien connu que nombre de flics, s'ils ne portaient pas l'étoile du shérif, opteraient pour la vocation de malfaiteurs. Le choix se fait parfois sur le fil du rasoir puisque dans les deux fonctions, aussi opposées soient-elles, le primat de la force importe.

En l'occurrence, le citoyen éclairé a de quoi craindre le pire si ce choix du candidat policier mué comme par magie en protecteur fédéral de nos données privées était avalisé. Une telle réorientation de carrière, menée au pas de charge, ne serait pas pour inspirer la plus grande confiance aux populations censées être protégées. Cette nomination est d'autant plus étonnante qu'elle semble être le produit des plus douteuses « combinazione » florentines détectées depuis des lustres au Palais fédéral. 

On a connu l'affaire des fiches est celle de la P 26.

Voici donc celle du shérif qui lâche son colt pour se coiffer d'une auréole:-) !(Jaw)

sherif.jpg

> Voir aussi

03:06 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

05/11/2015

On est toujours le métèque de quelqu'un

 René_Girard.jpgL'expérience m'a démontré qu'on est toujours le nègre, le métèque, le juif, le Belge ou... le Suisse de quelqu'un ! L'autre, le prochain, aussi méprisable fût-il aux yeux du contempteur, assure une fonction vitale : la cohésion du groupe qui expulse le bouc émissaire ou le lynche. Tout se passe comme s'il était nécessaire de blesser ou de verser le sang de son prochain pour produire du sacré. Le jour de la mort de René Girard (Photo), permettez que nous rappelions ici quelques superbes exemples vécus...Il a si bien su découvrir et théoriser le mécanisme victimaire.

Lire la suite

21:49 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook