15/03/2017

Dieu, avatar de la Nature ? (III)

Pr-Molimard-31-225x300.jpgDans son ouvrage L'Homme, avatar de Dieu, le Prof. med. Robert Molimard explique son agnosticisme par son adhésion à ce que Spinoza désigne par le vocable  de « Conatus », à savoir cette « force vitale présente dans tout être, pour défendre et affirmer son existence. » La « volonté de vivre » de Schopenhauer en est un copié- collé ».


« Partie de l'esprit de Dieu – poursuit notre auteur nonagénaire - l'Homme en est l'avant-garde dans l'univers que nous connaissons, y étant apparemment la forme de conscience la plus élaborée. Pour persévérer dans son être et en tirer le plus de joie possible, il doit s'efforcer de toujours mieux comprendre Dieu. Il n'y en a pas d'autres, tout-puissant, illimité, éternel que la Nature elle-même. Tout Dieu extraterrestre n'est qu'une production humaine, imaginé par un instinct de pouvoir, de domination, associé à un besoin général de soumission à une autorité de type paternel, tutélaire, récompensant et punissant. »

Cette croyance panthéiste « hérétique » avait d'ailleurs valu à Spinoza « d'être poignardé et excommunié selon l'horrible rituel juif du Herem ».

molim4thcover.jpg

 

Extrait de l'ouvrage de Robert Molimard :

spinoza.jpg

Ces prolégomènes posés, l'auteur nous emmène par la main dans son captivant "Essai de philosophie pratique de médecine expérimentale". Tour à tour, il nous dévoile les arcanes du corps, machine thermique autonome , de la respiration, des poussières, des fumées, du boire et du manger,  des régimes et l'on en passe... Le lecteur est ensuite initié aux cinq sens, aux dépendances et addictions sans oublier les secrets de la peau, des cheveux et des poils, des ongles, du  tube digestif, des dents et de la locomotion !

Le tout pimenté de conseils pratiques  pour mieux vivre !

Un ouvrage à la fois captivant, excellent pour le corps et l'esprit (indissociables).

Et si Dieu n'est vraiment qu'un avatar de la Nature et que cette dernière n'a que faire de la morale, il n'en demeure pas moins, selon Spinoza, qu'il existe des choix bénéfiques ou nuisibles.

Nous voilà rassurés ! Et tant pis pour le personnel ecclésiastique resté sur le carreau !

Robert Molimard ne mérite donc pas qu'on lui dresse un bûcher ni qu'on prépare un autodafé pour son ouvrage :-) !

autodafé.jpg


Nous ne pouvons donc que recommander chaleureusement  ce livre qui se lit de bout en bout comme un  roman. Le texte est pimenté de souvenirs personnels de cet illustre professeur de médecine dont les neurones paraissent encore très frais à plus de 90 ans !

Son auteur s'emploie actuellement à le traduire en espéranto...(jaw) 

 Pr-Molimard-31-225x300.jpg

03:09 | Lien permanent | Commentaires (20) | |  Facebook

Commentaires

Excellent article ! nos anciens fatalistes pour certains savaient relativiser et utiliser la nature en fonction de ce qu'elle voulait bien offrir
Ils vivaient en fonction du temps et des saisons ! et ne passaient aps leur temps à thésoriser
Ils savaient qu'il fallait attendre qu'il ait plu pour supprimer les mauvaises herbes ayant envahi le potager car le faire par beau temps c'était encourager la repousse ce qui était d'ailleurs une punition réservée aux têtes de turc nées en fin de guerre et réfractaires à la dictature de nombreux ainés nés en 1880 , pour beaucoup sectaires car pour sauver leur sphère intime nombre de familles vivaient en clan seule manière d'assurer la protection de chacun
Un peu comme les loups avec un patriarche qui ne se laisse pas marcher sur les pieds par de jeunes Bobos arrivistes
Ce livre devrait devenir l'ouvrage de référence pour de nombreux comportementalistes et écologistes verdâtres qui veulent tout diriger mettre leur nez partout sans bouger leurs fesses
Ceux nommés par beaucoup ,les esclavagistes des temps modernes qui ont compris qu'en faisant croire n'importe quoi à des plus jeunes qu'eux il était plus facile de leur faire faire le sale boulot comme, violer la vie privée des gens
Très belle journée pour Vous Monsieur Widmer

Écrit par : lovejoie | 15/03/2017

Identifier la Nature a Dieu est une croyance religieuse. L`agnostique ne "croit" ni en l`existence, ni en l`absence de Dieu. Pour "s`efforcer de toujours mieux comprendre Dieu", il faut d`abord croire en son existence. Comment l`humain, incapable de concevoir un univers limité dans l`espace-temps mais également un univers illimité, pourrait-il comprendre Dieu, c`est-a-dire la vérité ultime?

Écrit par : jean jarogh | 15/03/2017

Si on lit les évangiles par soi-même selon ce que l'on ressent Jésus surnommé "bâtard, fils d'impure" (authentique, Jules Isaac, historien, entre autres) dans un moment de peine en société patriarcale n'aurait-il pas demandé à Dieu (Wiesel dirait à l'Eternel, béni soit son nom), ce Dieu Créateur donc à la source auteur de nos jours, d'être ce père, ce papa (abba) qu'il n'avait pas puis de l'avoir ensuite idéalisé à fond...?
L'énergie vitale, en yoga d'éveil de Kundalini (on peut voir Jung) somnole dans la zone périnée ainsi que point de départ de la colonne vertébrale mais éveillée par notre concentration intériorisée elle monte dans la colonne vertébrale jusque dans le cerveau où elle s'unit à l'énergie cosmique ce qui provoque un sentiment de restauration, rétablissement un peu comme après une panne de courant ce courant étant parfaitement ressenti parcourant nos mains, pieds ainsi qu'émanant du sommet de la tête.
Les chakras, centres nerveux et de conscience en Occident au nombre de sept conjuguent les éléments et les sens terre/odorat eau/goût feu/vue air/toucher éther/ouïe. A multiples facettes l'intelligence puis le siège de l'âme, ou "lotus aux mille pétales".
Après très longtemps j'en suis arrivée à ressentir que si nous avons notre chemin à parcourir à la rencontre de ce que nommé Dieu... ce que nommé Dieu doit avoir son propre chemin à parcourir pour parvenir en nous ce qui n'est pas étranger à l'enseignement d'Aurobindo. Le chakra du sommet de la tête serait cette porte étroite enseignée par le Christ par laquelle passer à la recherche de ce "Royaume qui n'est pas de ce monde" donc pas plus Vatican, Russie impériale que DAECH que califat.
Ces lignes parce qu'il faudrait appeler de nos vœux cette forme de yoga d'"union spontanée avec le divin, Sahaja Yoga pour parvenir à rendre les religions unies en dehors de toute forme de suprématie. de gloriole ("mon" Dieu) d'horreurs comme de barbarie.
De dogmes imposés ainsi que de mensonges variés Dieu, ou autre, se cherchant, finalement par et en soi-même parce que si nos épreuves sont relativement les mêmes nos ressentis, à chacun de nous, femmes et hommes et enfants riches ou pauvres sont uniques.
De même, enseignait la philosophe genevoise Jeanne Hersch pour les philosophies dont l'une qui jouera pour nous ne conviendra pas forcément à chacun de nous.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 16/03/2017

Etonnante indication avec retour au portail du blog juste après mon commentaire rédigé puis envoyé puis "les commentaires sont fermés" pour les trouver ouverts à nouveau un peu plus tard.
Je tiens à préciser que je lus cette forme de yoga dans un livre donné par un ami prêtre mais qu'il était recommandé de ne pas pratiquer par lecture interposée. Ce fut Mme Mati Ji qui m'initia à cette forme de yoga il y a plus de cinquante ans. S'il m'arrive de le transmettre à mon tour je n'aborde pas les chakras dans le même ordre qu'elle.
Il est inutile de publier ce commentaire sans commencer par le précédent.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 16/03/2017

Madame, vous avez le droit de vous tromper ...et d'être trompée par de telles ascèses séduisantes mais ...contre Nature.

Libre à vous de vous égarer dans ces chemins orientaux contraires et hostiles aux 3 religions des Livres:

http://www.info-sectes.org/esoterisme-en-vogue/esoterisme-en-vogue.pdf

https://www.publibook.com/?s=on+m%27a+vol%C3%A9

Écrit par : Jacques-Andre WIDMER | 17/03/2017

Monsieur Widmer,


Pas du tout hostiles aux trois religions des Livres. Cette forme de yoga se pratiquait du vivant du Christ au Temple de Jérusalem et ce courant ou "brise légère" selon Mme Mata Ji évoque le passage biblique où Dieu passe devant le prophète Elie comme un souffle léger... la Bible en disant une chose en disant multiples autres (Les secrets de l'Exode)
Les sept chakras sont correspondant à ce que nous recherchons: la sécurité non comme but mais moyen.
La sexualité saine
L'ensemble des fonctions psychiques pour une bonne gestion (le chakra MANIPURA au plexus solaire correspond à la fois au système digestif et au mental ce qui peut étonner mais réfléchissons un instant au verbe "déguster" aussi bien alimentaire que relationnel tout passant par le cerveau, les systèmes nerveux tant central que sympathique et parasympathique...
Le chakra du cœur, sentiment essence de l'être (Dr Arthur Janov)
Puis celui de la parole.
Le chakra de l'intelligence, les deux quotient intellectuel et affectif
Enfin très libre et privé celui de la spiritualité

Monsieur Widmer,vous avez écrit avoir vécu une expérience particulièrement douloureuse, éprouvante.
Mais la mienne comme tant de chrétiens suivant le Christ (voir Jésus de Srinagar en sa crise de ne plus rien savoir du tout et, par le fait, de s'être approché d'autres religions en retenant tout particulièrement hindouisme et bouddhisme...n'égare en rien. Quant à Dieu, brièvement. Nous avions perdu une fille de seize ans en 1960. Un an plus tard, un jour au trente sixième dessous en vérité je marchais en direction de la voiture de son papa au MMM de Crissier en me chantant mentalement le negro spiritual que "parfois je me sens comme un enfant sans mère". La mienne étant alors déjà décédée entre autres deuils. Soudain j'ai l'impression que l'on m'appelle depuis l'entrée du magasin, rien. Je reprends ma marche, second appel? rien. Au troisième appel je retourne devant le magasin et me trouve devant une affiche représentant et annonçant le passage de Mme MAta Ji(Ma=mère/"parfois je me sens comme un enfant sans mère) et plus je regarde ce visage plus j'ai le sentiment d'être prise dans les bras et bercée.
Consolée. Nous rentrons à la maison. Je range les courses puis ouvre le 24heures pour tomber juste sur elle. Je pense que "décidément c'est le jour"! L'après-midi, je vais à Lausanne. En principe en attendant le trolley soit je reste debout immobile comme une souche ou m'assieds en discutant avec d'autre/s éventuellement. Cette fois sans savoir pourquoi je fais la navette quelques pas côté Crissier, quelques pas côté Lausanne, et pan! re affiche de Mme Mata Ji. Je me rendis donc à sa séance d'initiation et ne m'en suis jamais repentie.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 17/03/2017

Il se trouve que dans le domaine de l'ésotérisme,des gnoses, des magies, de l'occultisme, des sorcelleries et du satanisme (e.g Eglise de Satan d'Anton Lavey-USA)et de l'hermétisme, je crois en savoir assez long...

Votre Shri Mataji est très notoire dans le domaine des sectes.

Commission d’enquête parlementaire belge sur les pratiques illégales des sectes - Eléments d’information fournis lors des auditions à huis-clos : Sahaja Yoga

http://www.voltairenet.org/article3227.html

Écrit par : Jacques-Andre WIDMER | 17/03/2017

Je précise que l'initiation publique avec Mme Mata Ji était suivie, si nous le souhaitions d'une rencontre pour contrôler notre exercice.
Invitation, en effet, à entrer dans ce que Mata Ji (qui n'est pas, Monsieur Widmer "ma" Mata Ji) appelait son église ou non.
Je ne suis entrée dans rien du tout mais par concours de circonstances suis devenue bien que catho par baptême catéchète pour les enfants de douze à quatorze ans dans la paroisse protestante officielle de l'Etat à côté de chez moi alors puis responsable de la permanence ouverte d'accueil (ADF) pour les personnes en recherche d'emploi en complément de l'ORP.
Rencontré et correspondu longtemps avec Guy Gilbert jusqu'à sa prise de retraite et départ définitif dans les Alpes de Haute Provence.

Suis actuellement passionnée par la démarche un homme qui se dit la réincarnation de Jésus soit Vissarion (c'est un prénom) Jésus de Sibérie parce que la qualité de sa présence, son apparence est... troublante.
Acteur doué?
En en prenant connaissance il est passionnant d'entendre en soi les réflexions, doutes et pire qui furent, comme on sait, l'aspect environnemental enveloppant Jésus de Nazareth (surtout s'il fonda une secte)
pas question ici des Esséniens.
Parce que mon credo est qu'il ne faut pas toujours avoir peur il faut s'informer or si vous regardez "toutes les images et encore plus d'images" de J. de Sibérie vous y découvrirez le visage de... Poutine.
Après cette babillarde très bonne journée à vous et chacun.

P.S. Serge Torop, en fait, se dit la réincarnation de Jésus lequel avait dit ou auquel les évangiles font dire qu'il reviendra tout en mettant en garde contre les faux prophètes.
La réincarnation intéresse passablement les médecins.
Jésus de Sibérie a passé par une crise et c'est après avoir été congédié, il était agent de la circulation, qu'il a eu cette révélation de réincarnation qui peut être le signe d'un fort dérangement.
Mais que fit Jésus trente ans durant?
On sait que lui aussi fut "renvoyé des deux mains" par son maître spirituel Yéshoua ben Perahia un peu pour des raisons approchant un aspect de Serge Anatolievitch Torop qui autrefois abusa de quelqu'un. Entrés dans une auberge avec Jésus de Nazareth son maître spirituel ben Perahia admira une femme mais Jésus déclara qu'elle avait les yeux trop petits. Le pharisien se fâcha en lui reprochant de "penser à cela" en sa présence... or pour Jésus regarder la femme du voisin est déjà avoir commis un adultère. L'Inde voit en Jésus l'un de ces mahatma à notre image qui par les défauts que nous lui trouvons nous renvoie à nous-même.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 17/03/2017

Mon plus récent commentaire non publié je précise que Mme Mata Ji n'est pas "ma" Mme Mata Ji et que je ne suis pas du tout entrée dans cette secte.
Je prie l'auteur du blog de ne pas occulter cette précision.
La rencontre avec Mata Ji, une seconde rencontre d'initiation à laquelle je souhaitais assister pensant qu'elle ne reviendrait plus en Suisse, elle est décédée depuis, se déroula mal car je fus prise d'un effroyable fou rire parce qu'au moment où elle évoquait le Saint-Esprit parlant par nous comme par un micro son micro a émis un son nasillard lequel, s'agissant du Saint-Esprit, provoqua en moi terrible incoercible hilarité.
En principe je m'assieds toujours au fond des salles, cette fois, j'étais tout devant, exceptionnellement: elle remarqua mon fou rire et me jeta un regard noir
ce qui me donna à penser qu'au ciel, sans doute, on ne doit pas rigoler tous les jours.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 17/03/2017

@jean Jarogh nos anciens ignoraient le transgenre ,il savaient faire la différence entre le cosmos qui régit les saisons et un Dieu qui même invisible arrivait à leur remplir l'estomac
le dimanche c'était Diane debout pour courir aux Réunions des Darbyste afin de manger un repas digne des rois c'est à dire un verre de vin et un morceau de tresse pour mieux jeuner le reste de la journée
Mais n'oublions pas que Dieu pour les nombreuses veuves de notre jeunesse c^était le dernier rempart pour avoir l'impression d'être encore entourées et ne pas mourir de chagrin face à une descendance aussi peu condescendante que celle d'aujourd'hui
@Madame Belakovsky Le sectarisme est un poison dont on ne ressort jamais indemne même si on a endossé l'habit du Protestantisme pour sauver ce qui reste de sa vraie personnalité ce qui nous oblige à nous remettre en question jour après jour et ce jusqu'à notre dernier souffle surtout dans ce monde qui s'étouffe de lui même grâce au mot social préférant ignorer le sens même du mot sociable !
Belle journée

Écrit par : lovejoie | 17/03/2017

@ lovejoie

La sociabilité dépend de l'hormone ocytocine...

Écrit par : Myriam Belakovsky | 17/03/2017

Lors de ses passages à Genève, ladite "gourelle" propageait sa mauvaise oeuvre auprès d'étudiants (universitaires).

Alerté, le Centre qui accueillait cette singulière messagère depuis des années, lui en avait finalement interdit l'accès.

Écrit par : jaw | 17/03/2017

Le probleme, quand on discute de questions touchant a Dieu, c`est les illuminé(e)s de tout poil qui rappliquent tres vite pour déballer leur pacotille zozotérique.

Écrit par : jean jarogh | 17/03/2017

On avait noté une erreur de sa part quand elle demandait à ses disciples d'accueillir les nouveaux avec amabilité car, précisait-elle, on n'"attrape pas les mouches avec du vinaigre"!
Mais pour en revenir à ce Jésus des évangiles renvoyé des deux mains pour avoir pensé à des futilités sexuelles en présence de son maître spirituel on me permettra de conclure que l'on peut désormais voir en ce Jésus... polisson de l'évangélisation le précurseur du... polisson de la chanson! notre Georges Brassens.

Donc: "Vive Jésus"!

Écrit par : Myriam Belakovsky | 17/03/2017

@Myriam Belakovsky:
Parmi les "illuminés" figure en bonne place

"Vissarion (de son vrai nom Sergey TOROP, né le 14 janvier 1961, est le fondateur et le chef de "l 'Eglise du Dernier Testament". Il s'appelle lui-
même le fondateur de l'enseignement de la foi unifiée, la Parole de Dieu et du Christ.

http://fecris.org/wp-content/uploads/2015/05/Dvorkin_FR.pdf

Écrit par : Jacques-Andre WIDMER | 17/03/2017

@Myriam Belakovsky si ce que vous écrivez vous suffit vous m'en voyez ravie mais je pense autrement
Car la personne qui fait vraiment du social ne jugera jamais un fumeur ou un buveur ce qui démontre le côté sociable de la personne qui a à coeur d'aider son prochain
De toutes manières les comportementalistes sont venus grossir les rangs sectaires et c'est une des raisons pour lesquelles personne ne les aime
La religion a souvent été pour certains et ce de plus en plus de nos jours ,une excuse pour mettre leur nez dans les affaires d'autrui et Internet est un repère pour ces bonimenteurs et arnaqueurs
Bonne fin de journée

Écrit par : lovejoie | 17/03/2017

Madame Belakovsky, ne devriez-vous pas montrer un peu plus d`humilité afin de ne pas blesser dans leur foi celles et ceux qui ne disposent pas de vos extra-ordinaires connaissances théologiques?

Écrit par : jean jarogh | 17/03/2017

Monsieur Widmer,

Nous avons appris que l'on juge un arbre à son fruit.
Si vous aviez lu mes lignes au sujet de Vissarion, prénom choisi par lui-même, vous auriez noté que je suis au courant de l'info que vous apportez, certes, mais que je vois en cette existence sienne la possibilité de connaître ce que ressentaient les juifs il y a 2000 ans sachant que Jésus en son temps, qui ne faisait pas du tout l'unanimité, passait également pour être un "possédé" et que les autorités de certains lieux où il avait passé (telle Mme Mata Ji, vous l'avez écrit à propos de ses passages à Genève) ne voulaient plus qu'il y repasse.

La réputation faite au "peuple perfide et déicide" juif deux mille ans durant, mon père dans les rues de Paris appelé sale petit youpin juif, Seconde guerre mondiale, en ma conscience appelle à la démarche présente

Sans imposer quoi que ce soit à qui que ce soit.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 17/03/2017

@ jean Jarogh

Je ne cherche à blesser personne et ne participe aux commentaire que là où j'ai réfléchi et cherché pendant de très longues années.
Je comprends la méfiance mais non le préjugé ou les clichés.
Souvent ne sachant plus quoi croire j'ai pris au mot sans relâcher un instant la vigilance.
Approché les croyances en la réincarnation qui existe ou non.
Nul ne peut décider ainsi si Serge Torop se dit la réincarnation de Jésus le prenant au mot près se posent deux questions: revient-il parce qu'il n'avait pas terminé sa propre évolution ou parce qu'ayant fait le vœu de revenir toujours pour aider tant qu'il y aura de la souffrance étant en ce cas un bodhisattva. Dans les évangiles, pour donner un simple exemple, Jésus, la personne historique, a-t-il dit à Pierre qu'il le ferait pêcheur d'hommes? Si oui, Pierre pour attraper les hommes, comme il faisait avec les poissons, apprendra-t-il par Jésus à leur tendre des pièges: est-ce soutenable?
Pour les traductions s'agit-il bien de "pêcheur" ou "repêcheur" d'hommes (Guy Gilbert, par exemple, éducateur des rues auprès des loubards était un "repêcheur", un éducateur, une sorte de médecin... non un "pêcheur" prenant ou leurrant volontairement les jeunes délinquants)

Suite à quelque chose qui m'est arrivé en "1969" (non sans avoir analysé jusqu'à psychanalyser ce qu'arrivé plus de trente ans afin de n'égarer personne, y compris moi, je suis passionnée par ces problèmes.
En aucun cas suffisante, arrogante ou je ne sais trop quoi.

Fatiguée, certes, gaga, non.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 17/03/2017

Un autre illuminé: Jesus of Suburbia Siberia Sergei Torop

https://www.kibin.com/essay-examples/jesus-of-siberia-MQU07bmp

Écrit par : Jacques-Andre WIDMER | 20/03/2017

Les commentaires sont fermés.