17/04/2017

Pire que la « ploukitude », voici le « flip-flopisme ! » (I)

flipflopun.jpgLe "bien-penser" et le "bien-dire" obligatoires font des ravages depuis que la parole des Duraton a été libérée et se déverse sans plus de garde-fous dans le fous-y-tout de Facebook. Jean Romain et son aide de camp Stéphane Berney nous ont pondu un singulier néologisme pluriel pour légitimer le titre de leur essai : « Ploukitudes ». De quoi s'agit-il ?


 ploukitudes.jpg« Le plouc ? Un être déraciné qui supporte mal son déracinement et qui tente de le combler par différents procédés comme autant de ploukitudes. Ainsi passe-t-il par de multiples transformations personnelles plus ou moins cocasses pour donner le change. Mais il ne se confond nullement avec l'abruti ni avec le demeuré, car il est des ploucs malins, des ploucs roublards, des ploucs naïfs et des ploucs intelligents. Ce livre brosse un tableau amusant et sans concession de notre société en désarroi, en proie au déracinement sur sa propre terre. Vous verrez : l'irrévérence, ça change la vie ! »

La lecture de cet ouvrage s'impose pour qui le « penser-hors-des-clous » est une pratique d'hygiène mentale et civique salutaire. Mais elle n'est pas sans danger pour le mal-pensant et le mal-disant. Je viens d'en faire une fois de plus l'expérience.

Au fil de mes pontes, j'ai découvert une dérive humaine plus inquiétante que les « ploukitudes » : le « flip-flopisme » ! Le mal touche aux affects, à l'émotion, aux tropismes et non plus à la raison raisonnante.

Il s'agit tout bêtement d'une prise de position instantanée irréfléchie, instinctive et bestiale, au simple énoncé de vocables de la langue française ! La reprise, sans le moindre commentaire, d'un banal article du Nouvel Obs' m'a valu une poursuite de ...policiers de la pensée. J'ai senti à nouveau l'haleine tiède et fétide de mes poursuivants  à mes trousses :-) (suite de la saga ici dans mon prochain blog)

Exemples déclencheurs de flip-flopisme:

Que penser...

 

  • Des Arabes ?

  • Des catholiques romains ?

  • De l'Union européenne ?

  • Des homosexuels ?

  • Des musulmans ?

  • Des impôts ?

  • Des riches et des pauvres ?

  • De l'avortement ?

  • De l'objection de conscience ?

  • De l'ouvrage « Ploukitudes »

  • Des « groupies de Trump ? »

  • Des franc-maçons ?

  • Du fédéralisme ?

  • Des Turcs ?

  • De Dieu et des dieux ?

Entendez-vous déja la rumeur populaire se muer en bruits et clameurs à l'énoncé de questions rhétoriques aussi anodines ?

L'état d'incertitude est devenu si aigu dans le monde anxiogène hyper-communicant qui est le nôtre que même une question aussi absurde que la suivante ne manquerait pas de déchaîner les passions de profanes et de diviser l'opinion :

Chez Swift, on se demandait bien s'il fallait casser les oeufs par le gros bout ou par le petit bout..

C'était, il est vrai, avant l'ubiquité de Facebook...

Le « flip-flopisme » de la pensée instantanée dévastatrice existe depuis bien avant que je ne lui trouve ce nom de baptême.

(A suivre)

 

Postscriptum:

La foule indignée: Quoi ! Vous osez désacraliser le sacrement du baptême dans votre prose profane ?

 

choix.jpg

 

15:29 | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook

Commentaires

Bien le bonjour JAW qu'il fait bon lire un article reflétant une triste réalité ou comment arriver à transformer les gens en bourriques ou bourricots
Tous ceux qui dès 2003 avaient commencé à dénoncer ce que vous relatez sont soulagés, des journalistes dignes de ce nom prennent le relais
Quand au terme Fous-y- tout de Face de bouc rien ne fera plus plaisir à ceux qui ont compris dès le début de ce réseau anti social qu'il n'existe que pour mieux piéger et emprisonner ses adhérents pour en faire, des baleines disciplinées
Merci pour le terme fous-y-tout que je vous ai déjà emprunté il va de soi /rire
Toute belle journée pour Vous Monsieur Widmer

Écrit par : lovejoie | 18/04/2017

Aïe !
On enseigne le mieux ce qu'on a le plus besoin d'apprendre. "Le messie récalcitrant" de Richard Bach.
Ne comptez pas sur moi pour jeter un oeil sur la prose à Jean Romain qui m'apparait comme le plouc suprême et qui en plus se prend au sérieux.

Écrit par : Pierre Jenni | 19/04/2017

Je vais lire son opus avant de me prononcer publiquement ici sur ses "Ploukitudes" fort appétissantes. J'avais beaucoup apprécié son essai précédent : La Dérive émotionnelle" qui a eu l'honneur d'être publié en collection de poche:

http://preview.tinyurl.com/l9a63zc

De gustibus et coloribus non est disputandum...

Écrit par : Jacques-Andre WIDMER | 19/04/2017

Monsieur Jenni : un proverbe connu affirme qu'il ne faut pas mourir idiot. Vous venez de prendre votre billet pour l'immortalité !

Écrit par : Jean Romain | 28/04/2017

A l'instant, je viens de recevoir une réplique en alexandrins d'un illustrissime auteur français. Sans son imprimatur, je n'ose le nommer. Ses bouts-rimés concernent "Le clone":

Cher ami,
Que de beaux alexandrins.  Nous avons été bercés par leur balancement
 
Et si avec le Pen nous serons dans la peine,
Avec Macron c’est sûr, ce sera la gehenne
Libre et un temps soumis, ce sera sous Macron
Tandis que sous Marin’, ce sera la prison.

Écrit par : Jacques-Andre WIDMER | 28/04/2017

Les commentaires sont fermés.