29/09/2017

Genève fascinée par ses idoles factices...

Trois événemenamazement.gifts synchrones bouleversent Genève ce week-end:

- Un défilé d'idoles plus séduisantes que le Veau d'Or...

- L'exhibition de cadavres humains dans une morgue itinérante...

- Le culte de la haine contre des insectes à quatre roues...

Tel est le menu "culturel" offert à la foule ébaubie dans la ville de Calvin en cette radieuse journée d'automne !

Une nuée de badauds prennent les Genevois en otages pour exercer leur droit d'écarquiller les yeux.

Des essaims d'hélicoptères animent le ciel de notre Cité pour surveiller la tourbe hallucinée. (La transe ne durera qu'un week-end. Ouf ! )


  • Mes Géantes ont fait un carton dans le monde entier : imposons le donc à Genève pour animer la République !

    - Mes cadavres humains plastinés ont remporté un succès colossal dans le monde entier : imposons donc aussi ces obscénités aux Genevois !

    - Nous, les Verts-Nuisants, ne tolérons que les bicyclettes électriques : imposons donc à toute la République le credo de notre secte et notre journée sans voitures !

 

Ce trio expert en nuisances publiques, outre qu'il est censé rapporter beaucoup d'argent aux  fâcheux organisateurs  et des tombereaux de suffrages à nos politiciens, impose une entrave inadmissible à la liberté de circuler sur notre territoire à l'ensemble de la population.

L'impéritie de nos autorités genevoises, vétilleuses lorsqu'il s'agit de faire respecter des principes de précaution, atteint son acmé dès lors qu'il est question de complaire aux extravagances d'une poignée d'agitateurs complaisamment soutenus.

On connaissait les vandales du Black Block et leurs souillures au G8 ainsi que leur talents de plasticiens sur les murs du Grand-Théâtre.

Il y avait donc pire : nous découvrons aujoud'hui les effets de la sottise officielle pratiquée à grande échelle comme l'un des beaux-arts.

Un crime contre une des libertés fondamentales: le droit de se mouvoir dans l'espace public.

Aucun conseiller d'Etat, aucun magistrat municipal, aucun élu de la République et Canton ne saurait s'exonérer de cette magistrale cacade dont ils sont tous coupables ou complices.

Tacent probant : ceux qui se taisent approuvent.

Les vraies marionnettes avides de cadavres exquis et d'un monde sans coccinelles (VW) sont désormais connues:  des tireurs de ficelles en mal de suffrages à la veille des élections et d'habiles artistes de foire en mal de Pactole. La femme à barbe ne faisant plus recette, il fallait inventer mieux pour distraire les traîne-patins.

Des "artistes" qui, faute d'attirer spontanément des admirateurs en des espaces idoines (Bout-du-Monde,Stade de la Praille. etc), s'approprient - ne fût-ce qu'un week-end - l'espace public sans même payer un fifrelin !  

Ce dérisoire racolage intrusif et paralysant est indigne de Genève et des magistrats censés défendre les intérêts de toute notre communauté.

Faudra-t-il une loi cantonale pour empêcher le retour d'une telle appropriation scandaleuse du domaine réputé PUBLIC ?

(jaw)

 

vw1951.jpg

Coccinelle 1951

 

Comment la Grande-Bretagne protège l'espace public comme un bien sacré...Un exemple: Bardot à Londres

15:46 | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook

Commentaires

Impressionnante dénonciation ! Je crains cependant que la "vox populi" rejoigne celle des magistrats, tant les gens ont besoin de s'évader d'un quotidien toujours plus désolant. Il ne manque plus qu'un spectacle mis en scène par les Caisses maladies pour s'attirer la sympathie de la population sur place, les organisateurs se trouvant au Conseil fédéral.

Écrit par : Mère-Grand | 30/09/2017

Bonjour JAW Ces géants ne sont-ils pas en quelques sortes une manière de montrer aux hommes modernes géants aveugles nombrilistes et très souvent narcissiques qu'il ne faut pas avoir peur de regarder au delà des apparences ,prendre le temps de réfléchir par soi-même et plus loin que le bout de son nez
Au vu du troupeau de moutons s'étant amassés pour regarder ces marionnettes géantes on est en droit de se demander si l'humain d'aujourd'hui sait encore cultiver sa propre personnalité
Bonne journée

Écrit par : lovejoie | 30/09/2017

Quelqu'un aura donc osé écrire ouvertement ce que beaucoup de nous pense t ! Étonnant et bravo. J'ai appris avec déplaisir jeudi combien me coûtera ma caisse maladie l'année prochaine et le même jour ai reçu mon bordeau d'impôts. Heureusement nos autorités nous ont concocté un week-end distrayant. Merci.

Écrit par : Nina | 30/09/2017

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.