10/10/2017

Nos Buffets de gares, hauts-lieux d'accords parfaits

buffetgarelsne.jpgCombien de deals, de réunions discrètes, d'accords parfaits, nos buffets de gares suisses n'ont-ils pas abrités ? Leur disparition contagieuse nous prive de cadres discrets où traiter et conclure discrètement nos affaires confidentielles. Ne nous reste plus que les trois à cinq étoiles et les bureaux anonymes égayés par de tristes plantes en matière plastique pour de telles rencontres discrètes au sommet. Ces piètres substituts ont remplacé la majesté de nos Buffets à plafonds hauts et lustrerie en cristal.


buffetgarelsne.jpgPas étonnant que le monde aille de plus en plus mal depuis que les toiles cirées, les nappes et les serviettes en papier et les gobelets en carton ont remplacé leurs équivalents textiles d'autrefois et le cristal de Baccara. Quant aux lustres, de méchants LED blafards éclairent désormais nos visages. Les dîners aux chandelles, face-à-face, eux aussi sont de vieilles lunes depuis que le monde entier redoute, tel un péril majeur, la prétendue « fumée passive létale » qui pourrait s'échapper des mèches en combustion...ou des regrettés cigares Rössli et Brissago...

roessli.jpg

Seuls sont tolérés – mais en sursis ! - les feux des boulangers qui offrent encore du « pain cuit au feu de bois », les pizzaioli, les maîtres de grillades, les barbecueistes et les « fonduards ».

Les « réchauffistes » ont imposé partout leur loi préventologique scélérate.

Pourtant, nos Buffets de gare suisses avaient une fonction première autre que celle de nourrir les populations affamées : c'étaient des lieux de réunion idéaux pour échanger des idées et conclure des affaires commerciales, politiques et même journalistiques tout en dégustant des grands crus millésimés en savourant du vrai saumon fumé sauvage..

Situés aux carrefours stratégiques que sont les nœuds ferroviaires, nos regrettés Buffets permettaient d'intercepter les VIPs de la planète à leur descente des express internationaux, y compris les madones des sleepings et les hétaïres enturbannées de voiles islamiques.

Au Buffet de la Gare Lausanne, j'ai pu dénouer l'écheveau d'affaires très critiques concernant la Télévision Suisse Romande (TSR) ; au Buffet d'Olten négocier des stratégies politiques et à celui de Zurich (« au Premier ») choisir ma destinée professionnelle.

Pourtant la meilleure affaire que j'aie conclu au Buffet de la Gare de Genève (1ère classe) , dans sa forme historique (avant sa désacralisation au profit d'un Burger pour populace laborieuse pressée) fut celle pour le compte du SUN (Londres).

Par ailleurs, je crois me rappeler, à l'époque des regrettés SCHILD, tenanciers sublimes de cette illustre auberge, avoir réussi à y faire engager quelques travailleurs clandestins d'origine exotique. Ce n'était pas là la moindre qualité de cet exploitant illustre, armé d'humanité et ...d'une licence ès sciences économiques. (jaw)

buffetgarelsne.jpg

Buffet de la Gare de Lausanne au temps des trains à vapeur triomphants

23:25 | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook

Commentaires

Partout on diminue les frais en gagnant du temps pour pouvoir le passer à regarder les téléphones portables.

Écrit par : Mère-Grand | 11/10/2017

Je vous renvoie à mon commentaire sur le blog de René Longet. http://longet.blog.tdg.ch/archive/2017/10/10/le-buffet-de-la-gare-un-fast-food-de-plus-286986.html?c
C'est toujours un histoire de pognon au final.

Écrit par : Pierre Jenni | 12/10/2017

Magnifiques photos et que de souvenirs `
Bonne journée JAW

Écrit par : lovejoie | 15/10/2017

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.