08/11/2017

Le Procureur général désavoué par le Tribunal fédéral

balancejustice.jpgSur plainte des Juristes progressistes au Tribunal fédéral, le Procureur général de la République et Canton de Genéve, Olivier Jornot,  doit lever le voile sur ses   directives à propos des modes d'application du Code pénal. Jusqu'ici, le magistrat les couvait comme les bijoux de la Couronne. Les justiciables ont tout à gagner d'une telle transparence "augmentée". Anamnèse d'un mal qu'il faut bien appeler par son nom: la cachoterie... Le soupçon d'arbitraire est ainsi  dissipé.


Le Ministère public genevois opte pour la transparence

C'est la fête à Jornot !

(Reprise du blog du 10 février 2016)

Directives du pouvoir judiciaire

 

 

 

balancejustice.jpg

 

 

00:03 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

Commentaires

En tout cas avec la "justice suisse" c'est jamais la fête des simples citoyens honnêtes!

Écrit par : dominique degoumois | 09/11/2017

@Monsieur Degoumois Au vu du peuple de délateurs et délatrices
accusant sans preuves directes juste pour figurer au tableau des likes ou autres inepties ,la justice n'a rien à craindre
Le Major Davel en sait quelque chose !

Écrit par : lovejoie | 10/11/2017

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.