21/12/2017

La P26 enfin sérieusement commentée

piedsnickelés.jpgLe Temps Présent du 21 déc. 2017 par la RTS sur « l'armée de l'ombre » de la Suisse , la notoire P26, est une excellente recension de l'histoire abracadabrante que nous connaissions déjà tous par coeur. Un coup d'oeil sur Wikipedia ici suffira pour vous rafraîchir la mémoire. Les témoignages à visages masqués du reportage de la RTS n'ajoutent aucun piment aux aventures de nos Pieds Nickelés, tous obnubilés par la menace des seules Forces du Pacte de Varsovie. Reconnaissons tout de même à nos héros de pacotille la sincérité qui animait leur cause : instaurer une Résistance en cas d'invasion de la Suisse. Le Général Guisan et Max Petitpierre furent tout de même plus habiles à composer avec le Troisième Reich pour nous protéger de l'invasion de la Suisse que le quarteron de Pieds Nickelés, bricoleurs si habiles qu'ils ont été incapables de protéger leurs ébauches de secrets de la presse suisse. Merci à la Schweitzer Illustrierte d'avoir révélé le pot-aux-roses !


piedsnickelés.jpg

Aucun des membres de la P26 n'a été inculpé,  a fortiori condamné alors que les chefs d'accusation présentaient l'embarras du choix, à commencer par la dilapidation des ressources financières de notre Armée. Sans oublier la dérive vers la sédition, quels qu'aient pu être les motifs honorables invoqués par nos recrues masquées.

Qui a payé la promenade en hélicoptère de Belp à Gstaad et les cartouches gaspillées de la recrue Jacques-Simon Eggly ? Reconnaissons tout de même à notre éminent confrère des talents de plume et de policitien plus manifestes que le maniement d'une mitraillette dans un fort de nos Alpes:-) ! Quatre autres conseillers nationaux avaient, eux aussi, été flattés et piégés dans le même filet.

La question du gaspillage financier n'est pas effleurée dans le Temps Présent de la RTS et pour cause : le dossier complet est frappé au sceau du Secret Défense jusqu'en... 2040 par Guy Parmelin, conseiller fédéral. D'où la légitime protestation de Jean--Philippe CEPPI, producteur de Temps Présent.

Les singuliers exploits de nos apprentis espions et saboteurs à la guimauve avaient été précédés d'un autre chapitre triste de notre Histoire contemporaine: l'affaire des fiches.

C'est ainsi qu'une poignée de paranoïaques militaro-policiers en sont venus à soupçonner systématiquement l'ensemble du peuple suisse.

Il est tout de même regrettable et choquant que ce Temps présent n'ait fait appel à aucun avis critique alors que l'indignation populaire était à son comble dès la révélation de ladite armée ...secrète. Il ne s'agit donc en aucune manière d'un travail historique pas plus que d'un reportage mais bien d'une singulière carte postale ludique  banalisant ce qui fut une véritable trahison.

Les sources critiques ne manquaient pourtant pas !

P26 & Co à la présidence de la Constituante genevois

Démocrature rime avec obscur. Daniel Künzi Le faux scandale de la P-26, Martin Matter, ed. Slatkine

Umberto ECO parle de la P26 dans Numéro Zéro

 

numerozero.jpg

Etrange que les équipes de Temps présent n'aient pas trouvé ...ou délibérément passé sous silence les trois LIENS précités, sources pourtant aisément accessibles.

Les comploteurs de la P26 étaient loin d'imaginer l'implosion de l'URSS et l'avènement de la mondialisation et sa menace beaucoup plus grave sur l'existence même des Etats-nations. L'Union européenne (UE), sa monnaie et sa pensée unique, nous avaient été louées en choeur par le Conseil fédéral sous forme atténuée d'Espace économique européen (EEE). Le peuple suisse avait refusé ce piège en votation populaire en 1992.

Le chantage de l'Hydre-Europe n'a cessé depuis lors de s'exercer sur notre pays où les droits populaires peuvent encore - mais pour combien de temps ? - avoir droit de cité.

Parmi ses instruments de défense militaire, la Suisse a disposé longtemps de la Division Presse & Radio (DIPRA), relique de la Guerre froide mais inscrite régulièrement pour CHF 10.000.000.- au budget de la Confédération.

Ne serait-il pas grand temps que nos stratèges repoussent efficacement le cyber-ennemi ? Pour cela, de tels Pieds Nickelés ne feront pas l'affaire:-)(jaw)

14:53 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

Commentaires

Vous l'avez vu, ce Temps présent ? J'ai de la peine avec votre billet et pour le moment, jusqu'à démonstration du contraire, je crois connaître le pied nickelé en question ici...

Écrit par : Géo | 21/12/2017

Bonjour JAW il ne reste plus qu'à ressusciter Max Petitpierre pour contrer le conglomérat de 'UE à Bruxelles qui fait preuve d'un réel manque d'intelligence à en juger par ses menaces dignes des maitres chanteurs
On se croirait revenu au temps de l'éducation style foyer pour enfants battus
Menaces ,intimidations ,provocations etc
Bruxelles n'est ni plus ni moins qu'un repère pour malhonnêtes
Quand à la P26 je m'en souviens très bien mais d'autres soucis vitaux ayant empreint mon cerveau ,je n'en gardai qu'un vague souvenir mais il faut reconnaître tout de même le courage de ces helvètes prêts à sacrifier même leur famille pour voler au secours du Peuple si nécessaire
Espérons que cet exemple de solidarité fonce comme l'aigle noir de Barbara dans le crâne de jeunes Suisses qui ne se souviendront de leurs momies parentales qu'au moment de Noel
Bonne journée

Écrit par : lovejoie | 22/12/2017

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.