06/03/2018

Non d'un chien ! (II)

Contrairement à certaines femelles dont le Non !cavalier-king-charles-4-111420.jpg tiède et hésitant signifie un consentement, le Non ! de chien du spécimen prêté est irrévocable, lui !

Cette fois-ci, pour m'épargner les zigs-zags que m'a imposés Sa Seigneurie Doggy lors de notre première sortie , je renonce au langage chienchien bétifiant et adopte un ton autoritaire pour converser avec ma bête royale : Doggy, entre dans l'ascenseur...Doggy, assis ! Doggy, donne la patte ! Doggy, au pied ! J'imite donc ce que j'ai vu faire par d'innombrables maîtres de chiens. Sans aucun effet ! Devrais-je parler anglais pour converser avec « mon » King Charles ? Would you mind refraining from wagging your tail and stop pulling on your leash like a mad lion ? Aucun effet !


rdpoint.jpgAu Rond-Point de Plainpalais, Doggy m'entraîne de force dans la rue du Conseil-Général. Sans crier gare, il se fige un instant et lève sa patte gauche arrière, projetant un élégant et hyper-discret jet doré parabolique évoquant un arce-en-ciel. La devanture du commerce de luxe choisi par Doggy pour s'épancher me vaut un regard soupçonneux du négociant à travers la vitrine car j'ai une laisse à la main ... Je fais mine d'admirer sa marchandise pendant que Doggy, ( invisible car rasant le sol,) se soulage hors de la vue du marchand... Je souris niaisement au commerçant et nous nous éclipsons prudemment, la bête et moi, la brève miction accomplie.

peeing.jpg

Il faudra cinq ou six arrêts de ce genre à Doggy pour vider sa vessie. Jusqu'ici, nul fâcheux ne nous a pris la main au collet durant ces impérieux arrosages des devantures où resplendissent montres, bijoux et vêtements de luxe. Le problème avec ces chiens de la monarchie britannique, c'est qu'ils exigent de marcher sur le haut-du-pavé et refusent de fouler le côté poisseux du caniveau, réservé à tous les bâtards. Je suis prudent car les chiens gevevois urinant en public sont passibles d'amendes...

Nous nous engageons maintenant dans le Parc des Bastions sous la protection du Général Dufour. Doggy est aux anges ! Soudain, sans le moindre signe avertisseur, il se transforme en redoutable pelle mécanique ! De ses pattes avant, le voici qui gratte frénétiquement le sol et projette la terre ainsi excavée derrière lui à la vitesse de feux d'artifice ! Je m'écarte de justesse pour échapper à ces violentes projections : mon pantalon sort du pressing ! Nul ne m'avait prévenu du caractère fouisseur de Doggy ...

cavalier-king-charles-4-111420.jpg

 

Doggy a son caractère. Vous verrez ... m'avait prévenu sa maîtresse, en évitant soigneusement d'énumérer par le menu les idiosinycrasies de son singulier King Charles.

Son oeuvre d'excavation accomplie, Doggy me jette un regard fier et je le félicite : bon Doggy qui laboure bien nos terres...Les vers de terre te remercient Doggy... Et les Verts-Nuisants vont roucouler pour avoir revitalisé la bio-masse grâce à ta bonne oeuvre pour Gaïa...

chiendefequant.jpg

Doggy laisse chaque fois derriére lui un profond sillon au milieu de la plate-bande. Aucun garde-champêtre à l'horizon... Heureusement qu'à huit heures du soir, il fait déjà nuit au Parc des Bastions. Nul uniforme pour nous passer les menottes !

Demain, s'il le veut bien, j'exploiterai les talents fouisseurs de Doggy sur la morne Plaine de Plainpalais, impunément recouverte de ghorr du beaujolais. Il pourra ainsi se faire les griffes et ajouter, lui aussi, sa marque personnelle à notre losange sublime . Je comprends pourquoi la Fondation ASA exige des promeneurs bénévoles qu'ils aient chacun une assurance en responsabilité civile ! Et ce n'est pas moi qui vais calmer son ardeur fouisseuse...

 Et s'il fait nuit et que « mon » Doggy, inspiré par le clair de lune, produise encore un de ses élégants micro-étrons de son crû, je détournerai lâchement le regard et me garderai bien de ramasser ses micro-crottes comme l'exige la loi.

Pourquoi un chien de lignée royale ne marquerait-il pas, lui aussi son territoire alors que des milliers de bipèdes écervelés et oisifs se massent ici impunément dans la « Fanzone » en poussant des cris d'orfraie empêchant des milliers de citoyens de dormir ?

mob.jpg

Doggy est vraiment mieux élevé que ces meutes de malotrus aux stridences insupportables : il n'aboie jamais mais grogne de manière sourde, fort discrèete, pour manifester son désaccord.

Et lorsqu'il défèque ou urine, c'est en silence.

(à suivre)

00:51 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

Commentaires

"Et s'il fait nuit et que « mon » Doggy, inspiré par le clair de lune, produise encore un de ses élégants micro-étrons de son crû, je détournerai lâchement le regard et me garderai bien de ramasser ses micro-crottes comme l'exige la loi."

Honte à vous ! Et à tous ceux qui procèdent ainsi. Il faut assumer le choix d'un animal de compagnie ou sa gestion provisoire. S'il est évidemment impossible de nettoyer la pisse qui sert à marquer le territoire sur cinq mictions bien dosées, la merde sous ma semelle (droite en plus !) me fâche systématiquement.

Écrit par : Pierre Jenni | 08/03/2018

Les commentaires sont fermés.