17/05/2018

Les HUG nouveaux sont arrivés (VIII)

Jacques-André Widmer - Journaliste (retraité)

19, Bd de la Cluse

1205 Genève

Tél 022 800 04 04

jawidmer@bluewin.ch

Professeur,

Me permets de vous signaler lebref récit que j'ai consacré ici à votre récente grande visite à mon chevet.

Ce fut une première pour moi...à l'aube de mes 77 ans.

L'ensemble des sept brefs récits de mon séjour aux HUG se trouve ici ...si vous aviez le temps et la curiosité de découvrir le vécu plus ou moins traumatique d'un patient.

En me félicitant d'avoir bénéficié de votre diagnostic, je vous prie de croire, Professeur, à l'assurance de ma parfaite considération.

                                                                                          J.-A. Widmer

PS: Suis l'auteur de l'ouvrage en deux volumes, édité à compte d'auteur en 2014: On m'a volé mon ego (PUBLIBOOK).

Il s'agit d'une dénonciation en règle, 24 ans après les faits, de la mauvaise oeuvre de médecins genevois FMH qui ont sombré dans l'occulte de "médecines parallèles".

*                                *                         *

Cher Monsieur,

Je vous remercie pour votre message que la Dresse Exquis m’avait aussi transmis. J’ai lu avec intérêt votre blog, riche en couleurs.

J’espère sincèrement que nos deux rencontres lors de ces visites médicales trop « professorales » n’ont pas été trop gênantes ou incommodantes pour vous. Il est difficile d’apporter à tous (le ou la patient-e, les étudiants, médecins internes, infirmière-er, médecin chef de clinique présents à la visite) ceux dont ils ont besoin ou qu’ils attendent. Mes priorités sont la qualité et la sécurité des soins apportés tout en préservant la communication la meilleure possible sans oublier les aspects d’enseignement. Exercice pas facile et je vous remercie pour votre feedback.

Je transmets vos remerciements à l’équipe de l’unité 31

Je vous prie de recevoir l’assurance de mes sentiments dévoués

Jean-Luc Reny

Pr. Jean-Luc Reny

Chef du Service de Médecine Interne Générale

www.hug-ge.ch

huglogo.png

10:08 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

15/05/2018

Les HUG nouveaux sont arrivés (VII)

renypix.gifDès 0630 H, les piqueuses débarquent telles des guêpes en mal de chair fraîche. -Pour accélérer les prises de sang, on nous impose des aiguilles de plus gros calibre, au mépris du confort des patients... Parmi les rumeurs, fake gossip et potins qui circulent dans Radio-couloirs, figure l'arrivée imminente d'un illustre professeur (Photo) pour sa Grande visite hebdomadaire. Le trac est perceptible jusque dans le frou-frou des blouses blanches.

Lire la suite

18:33 | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook

12/05/2018

Les HUG nouveaux sont arrivés (VI)

Ne_pas_s_etouffer.gifLes nonbreux médicaments qu'on m'injecte à tours de bras comprennent un somnifère. Je n'en prends jamais car je n'ai aucun trouble du sommeil en temps normal. Face à ma portion de mur blanc, il en va autrement.

Soudain je suis réveillé en sursaut par mes propres râles et gémissements. 

Lire la suite

16:37 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

09/05/2018

Les HUG nouveaux sont arrivés (V)

ongles.jpgAujourd'hui, ma crise de goutte rend mon pied droit hypersensible à l'effleurement. Un soin de l'Ecole de podologie m'est proposé : je l'accepte aussitôt. Un jeune homme traite mes orteils avec compétence avant de faire valider son travail par une formatrice agréée. On m'étonne en précisant que ce service est gratuit. Je réplique que l'auteur de ce chef d'oeuvre sera quoi qu'il en soit rétribué pour autant qu'il veuille bien me laisser son IBAN.

Lire la suite

16:30 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

08/05/2018

Les HUG nouveaux sont arrivés ! (IV)

lunettesO2.jpgDès l'instant où les secours du SIS sont parvenus à mon domicile peu après 4 heures du matin, l'administration d'oxygène m'a aussitôt soulagé de ma sensation de suffocation croissante. L'oxygène ? Un véritable médicament qui va m'aider à restaurer ma respiration normale à l'air ambiant. Le moindre effort m'épuise. Aux HUG, on me relie en permanence au réseau d'O2 qui me livre un débit de 1 litre/minute via des lunettes à oxygène... Le flux du gaz vital est imperceptible et pourtant indispensable.

Lire la suite

23:21 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

07/05/2018

Les HUG nouveaux sont arrivés ! (III)

urinal.jpgPassons au matériel que chaque patient des HUG doit maîtriser, qu'il s'agisse de son lit électrique, de la télécommande universelle ou de son urinal. Pour l'urinal, j'ai droit à une leçon particulière d'une exquise exotique à l'accent qui rappelle les senteurs des îles... Je la prie de m'expliquer comment procéder pour harmoniser la déclivité du lit avec celle de l'urinal. « Facile ! » Il vous suffit d'appuyer ici sur un des huit boutons régissant la position du lit puis, l'inclinaison maximale obtenue, vous glissez l'oiseau (sic!) dedans et relâchez les sphincters. Il existe une autre façon de procéder, sur le côté, mais elle est plus malaisée...

Lire la suite

18:04 | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook

06/05/2018

Les HUG nouveaux sont arrivés ! (II)

baievitrée.jpgDésormais, dans chaque chambre du nouveau bâtiment, se trouvent deux patients dont l'un est... moins égal que l'autre. Celui proche de la fenêtre bénéficie d'une baie vitrée (photo thématique) panoramique lui assurant une vue splendide sur la ville ; l'autre, du côté porte, doit se contenter d'une portion congrue de mur blanc. Entre deux : des rideaux mobiles. J'ai hérité du côté porte. Mes rares visiteurs m'incitent à réclamer mon droit de vue qu'une simple poussée du rideau restaurerait. Je m'y oppose car je suis aux HUG pour bénéficier des meilleurs soins et non d'un panorama idéal. De surcroît, je ne tombe pas dans le piège à haine tendu au « fenêtriste » et au « portier ». Je me contenterai donc de mon espace borgne sans broncher durant les 15 jours de mon séjour pour maintenir la paix des patients.

Lire la suite

22:18 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

Les HUG nouveaux sont arrivés ! (I)

betrand-levrat.jpgRien de tel qu'une plongée au pays des blouses blanches, fût-elle sous contrainte, pour juger de leur travail, de leurs méthodes et de leur équipement. Avec bonheur, la Direction a changé. Sept années que nous n'avions plus savouré les rapides délices d'un séjour aux HUG ! Tous nos sens donc en éveil... Nous écarquillons nos yeux en découvrant le nouveau « bâtiment des lits », merveille de l'architecture genevoise dont l'entrée passe par un large couloir d'accueil où de placides baleine au plafond ondulent pour faire passer la pilule.

Lire la suite

00:06 | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook