12/05/2018

Les HUG nouveaux sont arrivés (VI)

Ne_pas_s_etouffer.gifLes nonbreux médicaments qu'on m'injecte à tours de bras comprennent un somnifère. Je n'en prends jamais car je n'ai aucun trouble du sommeil en temps normal. Face à ma portion de mur blanc, il en va autrement.

Soudain je suis réveillé en sursaut par mes propres râles et gémissements. 

Lire la suite

16:37 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | Whimsical

09/05/2018

Les HUG nouveaux sont arrivés (V)

ongles.jpgAujourd'hui, ma crise de goutte rend mon pied droit hypersensible à l'effleurement. Un soin de l'Ecole de podologie m'est proposé : je l'accepte aussitôt. Un jeune homme traite mes orteils avec compétence avant de faire valider son travail par une formatrice agréée. On m'étonne en précisant que ce service est gratuit. Je réplique que l'auteur de ce chef d'oeuvre sera quoi qu'il en soit rétribué pour autant qu'il veuille bien me laisser son IBAN.

Lire la suite

16:30 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | Whimsical

08/05/2018

Les HUG nouveaux sont arrivés ! (IV)

lunettesO2.jpgDès l'instant où les secours du SIS sont parvenus à mon domicile peu après 4 heures du matin, l'administration d'oxygène m'a aussitôt soulagé de ma sensation de suffocation croissante. L'oxygène ? Un véritable médicament qui va m'aider à restaurer ma respiration normale à l'air ambiant. Le moindre effort m'épuise. Aux HUG, on me relie en permanence au réseau d'O2 qui me livre un débit de 1 litre/minute via des lunettes à oxygène... Le flux du gaz vital est imperceptible et pourtant indispensable.

Lire la suite

23:21 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | Whimsical

07/05/2018

Les HUG nouveaux sont arrivés ! (III)

urinal.jpgPassons au matériel que chaque patient des HUG doit maîtriser, qu'il s'agisse de son lit électrique, de la télécommande universelle ou de son urinal. Pour l'urinal, j'ai droit à une leçon particulière d'une exquise exotique à l'accent qui rappelle les senteurs des îles... Je la prie de m'expliquer comment procéder pour harmoniser la déclivité du lit avec celle de l'urinal. « Facile ! » Il vous suffit d'appuyer ici sur un des huit boutons régissant la position du lit puis, l'inclinaison maximale obtenue, vous glissez l'oiseau (sic!) dedans et relâchez les sphincters. Il existe une autre façon de procéder, sur le côté, mais elle est plus malaisée...

Lire la suite

18:04 | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook | Whimsical