01/06/2013

Des "fumoirs aux HUG" ? Les éthiciens demeurent muets !

abrifumeurshug copy_0.pngLe Conseil d'Ethique Clinique des Hôpitaux universitaires de Genève (HUG), a émis un "avis concernant d’éventuelles exceptions à l’interdiction de fumer pour le personnel et/oupour les patients& leurs visiteurs" dans les Hôpitaux Universitaires de Genève" en novembre 2006. A ce sujet, nous avons écrit une première lettre le 28 février 2013 puis, en l'absence de toute réponse ou même d'accusé de réception, une autre en mai 2013, notamment pour connaître leur avis sur le racolage indécent pratiqué au chevet des patients fumeurs des HUG  pour les embrigader dans des thérapies qu'ils n'ont point sollicitées... Pas de réponse ! Silence Radio des éthiciens ! Cette autorité morale consultative auprès des HUG comprend pourtant une brochette de blouses blanches illustres dont on aurait pu imaginer qu'elle connussent l'usage, assez répandu, qui consiste à répondre, au moins par un accusé de réception, aux lettres que l'on reçoit. Voici donc notre première lettre demeurée sans réponse. (Photo: abri fumeur unique en plein air à la Clinique psychiatrique de Belle Idée/HUG)

LE CONSEIL D'ETHIQUE CLINIQUE (CEC) A REPONDU A NOTRE LETTRE LE 10 JUIN 2013 !  (Cf : tout en bas de notre lettre au CEC)

Lire la suite

00:05 | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook

26/05/2013

Les fourberies de Widmer-Schlumpf dénoncées

ewsschweizamsonntag.jpgPour suivre l'actualité, il ne suffit plus de lire les journaux, d'écouter la radio, de lire les dépêches d'agence online ou de regarder la télé. Encore faut-il suivre les blogs et les sites de l'alter-information. Dans la nuit de dimanche à lundi, en surfant, suis tombé par hasard sur un texte publié par Le Carton Rouge du Citoyen, organe d'une association genevoise groupant des avocats, gérants de fortune et politiciens locaux. Sous le titre " Les cachotteries de Widmer-Schlumpf révélées dans la Schweiz am Sonntag" !, on y lit des révélations sur la duplicité alléguée d'Eveline Widmer-Schlumpf, notre ministre des finances. Selon l'article cité de la Schweiz am Sonntag (anc. "Der Sonntag"), EWS pactiserait en secret avec le PDC et le PS pour assurer sa réélection en 2015. Cela expliquerait sa volte-face: opposée publiquement à l'échange automatique de données bancaires avec des Etats étrangers, elle ourdirait en même temps des alliances favorisant l'échange automatiques de données  avec le PDC et le PS en secret, au sein de son parti, le PBD. Ces assertions s'appuient sur des documents qui ont fuité.

nosepinching150.jpg


Ce texte révélateur des combinazione florentines d'EWS se trouve ici:

schweizamsonntag.png




» Les cachotteries de Widmer-Schlumpf révélées dans la Schweiz am Sonntag" !


15:16 | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook

19/05/2013

La France supprime le mot « race » de la loi !

rue89logo.gifRue89: "Faire disparaître le mot « race » de nos lois : c’est l’objectif du texte adopté jeudi soir par l’Assemblée nationale. Mais il reste encore à le faire disparaître de la Constitution... comme François Hollande s’était engagé à le faire dès le « lendemain de la présidentielle ».

Lire la suite

05:51 | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook

16/05/2013

Genève: rapport stratégique sur la protection des données zappé !

Isabelle_Dubois.jpgLa Commission parlementaire (genevoise) des Finances (consultative)  refuse le rapport annuel des Préposées à la protection des données (2012) au motif futile qu'elles ont osé inclure une phrase insolente à l'encontre des députés ! Voilà donc le peuple privé d'une information et d'un débat public sur une question qui touche directement à la transparence et au droit des citoyens à la protection de leur sphère intime.

(Photo: Isabelle Dubois, Préposée à la protection des données)

Lire la suite

04:18 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

13/05/2013

Après la casier judiciaire: le casier médical !

dossiermedical.jpgLa compilation et l''agrégation de données médicales sur dossiers informatiques présente d'immenses avantages ... et autant d'inconvénients.

A quand un medicalfileleaks ?

Le fait que le patient demeure en tout temps le maître de son propre fichier ne le met pas à l'abri d'indiscrétions. Le secret médical, tel qu'il est violé chaque jour en Suisse (notamment par les assurances-maladie, au nom de la protection de  l'économicité des traitements) préfigure le stade où un tel dossier médical, d'abord facultatif, deviendra obligatoire et livrés aux mains des autorités médicales et à celles des agents  de l'Etat.

Lire la suite

15:37 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

10/05/2013

Cameras aux Pâquis contestées: Maudet en veut-il aux prostituées ?

camerasmultiples.jpgA quelques mois des élections cantonales, le jeune magistrat Pierre Maudet (PLR), veut-il capter quelques brassées de suffrages supplémentaires en installant une batterie de caméras de surveillance dans le quartier chaud des Pâquis ? La Ville s'y oppose sans motiver son refus. Quand la politique frise le voyeurisme, il y a de quoi s'inquiéter... Fouché ne s'y prenait pas autrement.

Lire la suite

17:19 | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook

04/05/2013

Genève : fumer au bordel (II/II)

resillecrossedlegs.jpg»Hormis les rares fumoirs-cagibis infréquentables de quelques bistrots, seules les rarissimes fumeries clandestines et quelques bordels de luxe sont désormais des lieux où il fait encore bon savourer impunément un partagas ou une simple cibiche à Genève sans risquer un déchaînement de la meute hygiéniste. Ces espaces sont à l'abri des intempéries, des arracheurs de sacs, des voleurs de portables, des détrousseurs, faux mendiants ...et de la maréchaussée bien capable de vous envoyer à la prison de Champ-Dollon surpeuplée, dès fois que vous lâcheriez votre mégot incandescent par terre pour ne point vous brûler les doigts. Encore faut-il les trouver et montrer patte blanche pour accéder à ces derniers havres fumeurs...

Lire la suite

00:05 | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook

28/04/2013

Genève: fumer au bordel... (I/II)

cigaretteholder.jpgLe Lebensraum des fumeurs genevois s'est singulièrement rétréci depuis que la prétendue "fumée passive létale", inventée et propagée par les nazis, a été bannie de nos cafés-restaurants et de tous les édifices publics. Les citoyens genevois, terrorisés par les imprécations délirantes d'une poignée d' hygiénistes frappés de névrose obsessionnelle compulsive à la "pureté", ont gobé tout cru le matraquage de sauveurs que nul n'avait convoqués. Les prophètes de malheur sont toujours plus écoutés lorsqu'ils portent blouse blanche: jadis, la masturbation rendait sourd et la peste nétait pas véhiculée par le bacille Yersinia pestis mais bien par les seuls Juifs errants. Aujourd'hui, nos Diafoirus propagent avec la même assurance la légende de la "fumée passive létale". Et nous vendent des produits chimiques pour nous guérir de leur maladie imaginaire:-)

Lire la suite

17:24 | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook

25/04/2013

Grand Conseil: Une affaire de pédophilie étouffée par le service de protection des mineurs (SPMi) ?

falquet.jpgMarc Falquet, député, appuyé par quatre co-signataires de poids de l'UDC, soulève des questions explosives dans son projet de motion soumis dès ce jour au Grand Conseil de Genève.  Les considérants de la motion excipent de faits fort étonnants concernant le fonctionnement du Service de la Protection des mineurs (SPMi) et impliquant  notamment, la toute-puissance d'experts psychiatres à l'origine de la "psychiatrisation" contrainte des enfants et des familles entières lorsqu'il s'agit pour le juge de prendre des décisions pour "protéger les mineurs". Les interventions du SPMi "sont souvent jugées désastreuses pour les familles dans la détresse". Les motionnaires s'exclament: "Une réfome s'impose ! " Des abus de tests psychiatriques seraient imposés à celles des familles qui contestent les décisions du Tribunal tutélaire ! Voici, par exemple, une pièce authentique qui illustre le cheminement kafkaïen que doivent emprunter les dénonciateurs de cas de pédophilie à Genève. A noter que le premier motionnaire précité est un ancien inspecteur chevronné de la police genevoise et qu'à ce titre, à la faveur d'une carrière de 25 ans, il en sait beaucoup sur ce chapitre...Pour des raisons de protection de la personnalité, nous avons décidé de caviarder la plupart des noms figurant dans la copie de la pièce originelle que nous avons réussi à nous procurer.

Lire la suite

03:25 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

20/04/2013

Genève maltraite-t-elle ses enfants ? Graves accusations d'élus UDC

brainssthetoscop.jpgAu moment où Genève attire sur elle l'attention de la communauté internationale pour les conditions inhumaines imposées dans sa prison préventive de Champ-Dollon surpeuplée, le Grand Conseil est saisi d'un projet de motion (UDC) accablant pour la manière dont sont traités les enfants placés sous la prétendue protection du Service de la ...protection de la jeunesse (SPJ) et des mineurs (SPMi). Un service de l'Etat !

Lire la suite

03:42 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

17/04/2013

Enquête sénatoriale: "miracles" de la "biochirurgie immatérielle..."

senat.pngVous avez aimé l'ondobiologie ? Vous allez adorer la... biochirurgie immatérielle ! découverte à la faveur de l'enquête sénatoriale sur l'influence des mouvements à caractère sectaire dans le domaine de la santé. C'est l'une des innombrables méthodes "naturelles, alternatives, parallèles" des médecines dévoyées décrites dans le Rapport officiel. Voici, avant une démonstration video fort pittoresque de cette "chirurgie à main nue",  une liste - non exhaustive, de telles spécialités ...

Lire la suite

23:30 | Lien permanent | Commentaires (6) | |  Facebook

16/04/2013

Enquête sénatoriale: l'ONDOBIOLOGIE sur le gril !

senat.pngDans notre série "Médecines dévoyées", voici, tiré du Rapport de la Commission d'enquête sénatoriale sur l'influence des mouvements à caractère sectaire dans le domaine de la santé, tout ce que vous méritez de savoir sur ... "l'ondobiologie". Vous ne connaissez pas ? Et si vous deviez subir une opération chirurgicale, recourriez-vous à la "biochirurgie immatérielle" sans anesthésie ni bistouri ? Ce sont là des spécialités des médecines parallèles, naturelles, complémentaires ou alternatives" sur lesquelles les sénateurs français ont enquêté en profondeur...

Lire la suite

04:45 | Lien permanent | Commentaires (11) | |  Facebook

14/04/2013

Médecines dévoyées: les conclusions des sénateurs français font froid dans le dos !

senat.pngDans un blog précédent, nous avons montré le sérieux avec lequel a procédé la Commission d'enquête sénatoriale sur l'influence des mouvements à caractère sectaire dans le domaine de la santé pour aboutir à des conclusions accablantes.

Du reiki à la fasciathérapie, de la chirurgie à mains nues aux stages de chamanisme guérisseur, du pendule à la psycho-généalogie,  de l'irridologie à l'auriculothérapie, le marché  non scientifique des médecines "parallèles" forme un bazaar hétéroclite de pratiques fondées sur des théories pataphysiques les plus ésotériques, gnostiques, occultes, magiques. Elles ont l'avantage sur la médecine de Faculté de passer pour "naturelles" ou "bio" alors que la vulgaire aspirine, pourtant fort utile, elle, provient des cornues de la Big Pharma, a priori maudites car filles du "génie chimique".

La mode verte envahissante explique l'engouement du public pour ces voies qui privent souvent leurs victimes de traitements médicaux classiques pour les mener à une mort annoncée et prévisible.

La lecture du Rapport sénatorial fait froid dans le dos.

Qu'en est-il en Suisse ? Nul ne le sait ou ne s'en soucie. L'essentiel semble avant tout de sauvegarder le pactole potentiel, exensible chaque automne: la manne versée obligatoirement par les cotisants obligés à nos caisses-maladie. Un modeste pactole de CHF 68 milliards, en croissance constante.

chakras.jpgVoici donc, à titre documentaire, quelques pages du Rapport sénatorial de la République française sur l'état des lieux chez notre voisin. A notre connaissance, aucun franc n'est versé par nos préventocrates suisses pour prévenir les dangers mortels des médecines dévoyées.

Depuis que le sinistre Dr Luc Jouret, homéopathe, de l'Ordre du Temple Solaire (OTS) pouvait s'exprimer librement sur les ondes de la Radio suisse romande (RSR) ("L'Eternel présent") et faire l'éloge du "Voyage vers Sirius"sans la moindre contradiction et malgré les massacres de l'OTS: Silence radio !


Lire la suite

04:20 Publié dans France, Politique, Science, Spiritualités | Lien permanent | Commentaires (9) | |  Facebook

11/04/2013

France: Une Commission d'enquête sénatoriale dénonce les "dérapeuthes"

senat.png(DDG) En France, la Commission d'enquête sénatoriale sur l'influence des mouvements à caractère sectaire dans le domaine de la santé vient d'achever ses travaux. Elle publie un rapport très complet - et accablant pour certaines pratiques et praticiens dévoyés - au terme de mois d'auditions et de témoignages.

Ladite Commission " a été créée à l'initiative du groupe RDSE pour prendre la mesure des risques dus à des comportements sectaires qui font de la santé l'amorce d'une emprise exercée sur les victimes.

"Elle a tout d'abord constaté que la maladie et la quête du bien-être pouvaient exposer au risque de dérive sectaire.

"La commission a également observé l'existence de dérives thérapeutiques dues à des pratiques commerciales, proches de la charlatanerie, qui exploitent les peurs et les attentes de la population en matière de santé et de bien-être et qui peuvent insidieusement orienter leurs victimes vers des pratiques thérapeutiques souvent dénuées de fondement scientifique, compromettant ainsi leurs chances de guérison."

doctorpuzzled.jpg



Suite et fin sur le site des Dissident(e)s de Genève (DDG)

 

banniere_se_1_ora_prisonnier_2.jpg


05:41 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

02/04/2013

Habemus papam fumatorum...

fumeurbuveur.jpgLe Conseil municipal de la Ville de Genève a consacré plusieurs heures les 19 et 20 mars au traitement de six pétitions et d'une motion visant à régler le problème chronique et lancinant des nuisances sonores sur les terrasses de cafés, en soirée et en nocturne, depuis qu'il est interdit de fumer dans tous les établissements publics à Genève. Les fumeurs-buveurs agglutinés sur les terrasses perturbent le sommeil du Juste . Cet effet secondaire toxique de la Néo-Prohition était prévisible et avait été dûment dénoncé par plusieurs députés au Grand Conseil avant que la loi anti-fumeurs ne soit adoptée. Que faire ?

Lire la suite

17:23 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

01/04/2013

Genève s'impose des économies d'énergie

pedal-charger.jpgGenève, 1er avril 2013 - S'il est un sujet sur lequel tous les partis politiques représentés au Grand Conseil de Genève s'accordent, c'est bien celui des économies d'énergie. Contre toute attente, le projet « oekodyn » lancé par les Verts, a été accueilli avec un enthousiasme unanime en Commission parlementaire, à l'exception d'Eric Stauffer, député du Mouvement des citoyens genevois (MCG) qui s'est abstenu au vote.

Lire la suite

00:05 | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook

28/03/2013

Comment Tamedia sabote la paix publique (I)

lemonsqueeze.jpgLe marquis de Supino exige donc un rendement de 15 % de ses journaux et surtout de ses titres suisses romands. Consternation et indignation. Lettres de protestation, débrayage, conseillers d'Etat dans la rue: cette débauche de bons sentiments justiciers ne suffit pas. Parfois, pour inquiéter l'adversaire, il vaut mieux faire le contraire de ce qu'il attend et espère...

Alors que les recettes publicitaires calent, que le cyberjournalisme casse les vieilles habitudes et menace notre presse dans son existence, mieux vaut analyser calmement la situation et échafauder quelques stratégies efficaces pour riposter à la menace délirante de ces cupides marchands de soupe, peu dignes de posséder ces instruments décisifs au service de la culture et de la démocratie que sont nos journaux.

Lire la suite

17:27 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

23/03/2013

Le Dr Jean-Paul Humair (HUG) est-il au dessus des lois ?

humair300.jpgLa Société suisse de gynécologie et d'obstétrique vient de retirer de son site Web une publicité pour des pilules contraceptrices "qui ont fait scandale" ainsi que pour le stérilet Mirena "incriminé aux Etats-Unis car il présenterait plus de risques que d'avantages".  Le public peut se féliciter de cette sage décision car bons ou mauvais, efficaces ou non, bienfaisants ou toxiques, les médicaments que l'on ne peut obtenir que sur ordonnance sont frappés d'une interdiction de publicité au grand public par la Loi fédérale sur les médicaments et les dispositifs médicaux.( Art. 32 chif. 2 litt. a)

On peut donc s'étonner que ladite société précitée ait pu impunément  vanter les vertus de ces médicaments et dispositifs médicaux (sur ordonnance seulement) durant des années. Qu'il ait fallu le scandale des pilules de quatrième génération pour que les gynécos et obstétriciens suisses consentent enfin à se conformer à la législation en vigueur en Suisse. Le laboratoire Bayer peut donc leur être reconnaissant d'avoir ainsi boosté les ventes de ces produits. Les blouses blanches seraient-elles au dessus- des lois ?

justice_edited.jpg

On peut vraiment se poser la question en constatant que le CIPRET/APRET persiste à faire de la publicité tapageuse sur son site pour le buproprion et la varénicline, deux molécules vantées pour leurs vertus dans le sevrage tabagique. Des médicaments sur ordonnance seulement ! Ledit CIPRET/APRET est désormais dirigé par le Dr Jean-Paul Humair (photo ci-dessus.), actif à Genève. Avec le Dr Jacques Cornuz, Dr Jean-Paul Humair "signalent spontanément qu'ils ont reçu une partie des honoraires versés à leurs employeurs par Pfizer AG et/ou Novartis pour des colloques et conférences de formation continue" peut-on lire dans une lettre de lecteur adressée à la Revue médicale suisse en 2009. A cette occasion, ils contestaient un article paru dans cette revue sous la signature de Jean-Yves Nau intitulé «Pourquoi la nicotine ne peut aider au sevrage des fumeurs».

Lire la suite

04:30 Publié dans Société - People | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

15/03/2013

Chic ! Une semi-privatisation des CFF !

locoavapcff.jpgTout en écoutant, accablé, l'opéra-bouffe en cours devant le Grand Conseil de Genève pour adopter son budget cantonal avec trois mois de retard, je regarde...de l'autre oreille la proposition stupéfiante émise par le VertLib Laurent Seydoux: il repousse en arrière les aiguilles de la mythique horloge des CFF et inverse la vapeur en appelant de ses voeux une..."semi-privatisation" de nos Chemins de fer fédéraux ...fédéralisés en 1902 ! ! ! 

 

cffclock.jpg


Sur le site du Carton Rouge du Citoyen, je croule de rire en découvrant le commentaire  de Martin Tamar:

cartonrougelogo150.jpg

Entendu sur « Genève à chaud », ce 14 mars 2013. Les verts-libéraux sont en manque d’idées, mais ils veulent faire du bruit !

Semi-privatisation des CFF, quel programme !

 

L’échiquier politique ne devrait-il pas se cotiser pour leur offrir un stage de formation en Grande-Bretagne ! Cela leur permettrait de découvrir la cacophonie qu’un tel programme a déclenché ! Dans la foulée, ne pourraient-ils pas suggérer la remise en service des locomotives à vapeur ! Ou mieux, histoire de lancer un ballon d’essai, inviter Mme Kunzler à s’inspirer de leur projet pour redorer le blason des TPG !

uturndef.jpg

locoavapcff.jpg

15:11 | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook

12/03/2013

Scoops mortels (IV/IV): " Maltraitance et héroïne"

 

martinecarolblackandwhite.jpgVoici, comme promis, le dernier épisode de notre saga «Grandeur et fin de Martine Carol », la vedette française du Septième Art des années 1950, avant qu'elle ne se fasse détrôner par Brigitte Bardot.

 

Si vous avez suivi les premiers chapitres, vous saurez dans quelles circonstances rocambolesques, le paparazzo de génie Richard B. et le soussigné avaient débusqué Martine Carol dans une maison de maître de l'East Sussex, en Grande Bretagne, filant le parfait amour avec son dernier et ultime amant, un certain Mike E. alors qu'elle avait disparu de la circulation depuis plusieurs années.

 

Braqués un instant au fusil de chasse (cf. épisode III), nous avions été invités à partager whisky et cigares sur le pelouse de l'élégante demeure grâce à une lettre de recommandation du directeur de notre magazine, auquel Martine devait en grande partie sa célébrité, la télévision étant quasiment inexistante à l'époque...

 

Lire la suite

19:45 Publié dans Femmes, Médias | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook