17/04/2013

Enquête sénatoriale: "miracles" de la "biochirurgie immatérielle..."

senat.pngVous avez aimé l'ondobiologie ? Vous allez adorer la... biochirurgie immatérielle ! découverte à la faveur de l'enquête sénatoriale sur l'influence des mouvements à caractère sectaire dans le domaine de la santé. C'est l'une des innombrables méthodes "naturelles, alternatives, parallèles" des médecines dévoyées décrites dans le Rapport officiel. Voici, avant une démonstration video fort pittoresque de cette "chirurgie à main nue",  une liste - non exhaustive, de telles spécialités ...

Lire la suite

23:30 | Lien permanent | Commentaires (6) | |  Facebook

16/04/2013

Enquête sénatoriale: l'ONDOBIOLOGIE sur le gril !

senat.pngDans notre série "Médecines dévoyées", voici, tiré du Rapport de la Commission d'enquête sénatoriale sur l'influence des mouvements à caractère sectaire dans le domaine de la santé, tout ce que vous méritez de savoir sur ... "l'ondobiologie". Vous ne connaissez pas ? Et si vous deviez subir une opération chirurgicale, recourriez-vous à la "biochirurgie immatérielle" sans anesthésie ni bistouri ? Ce sont là des spécialités des médecines parallèles, naturelles, complémentaires ou alternatives" sur lesquelles les sénateurs français ont enquêté en profondeur...

Lire la suite

04:45 | Lien permanent | Commentaires (11) | |  Facebook

14/04/2013

Médecines dévoyées: les conclusions des sénateurs français font froid dans le dos !

senat.pngDans un blog précédent, nous avons montré le sérieux avec lequel a procédé la Commission d'enquête sénatoriale sur l'influence des mouvements à caractère sectaire dans le domaine de la santé pour aboutir à des conclusions accablantes.

Du reiki à la fasciathérapie, de la chirurgie à mains nues aux stages de chamanisme guérisseur, du pendule à la psycho-généalogie,  de l'irridologie à l'auriculothérapie, le marché  non scientifique des médecines "parallèles" forme un bazaar hétéroclite de pratiques fondées sur des théories pataphysiques les plus ésotériques, gnostiques, occultes, magiques. Elles ont l'avantage sur la médecine de Faculté de passer pour "naturelles" ou "bio" alors que la vulgaire aspirine, pourtant fort utile, elle, provient des cornues de la Big Pharma, a priori maudites car filles du "génie chimique".

La mode verte envahissante explique l'engouement du public pour ces voies qui privent souvent leurs victimes de traitements médicaux classiques pour les mener à une mort annoncée et prévisible.

La lecture du Rapport sénatorial fait froid dans le dos.

Qu'en est-il en Suisse ? Nul ne le sait ou ne s'en soucie. L'essentiel semble avant tout de sauvegarder le pactole potentiel, exensible chaque automne: la manne versée obligatoirement par les cotisants obligés à nos caisses-maladie. Un modeste pactole de CHF 68 milliards, en croissance constante.

chakras.jpgVoici donc, à titre documentaire, quelques pages du Rapport sénatorial de la République française sur l'état des lieux chez notre voisin. A notre connaissance, aucun franc n'est versé par nos préventocrates suisses pour prévenir les dangers mortels des médecines dévoyées.

Depuis que le sinistre Dr Luc Jouret, homéopathe, de l'Ordre du Temple Solaire (OTS) pouvait s'exprimer librement sur les ondes de la Radio suisse romande (RSR) ("L'Eternel présent") et faire l'éloge du "Voyage vers Sirius"sans la moindre contradiction et malgré les massacres de l'OTS: Silence radio !


Lire la suite

04:20 Publié dans France, Politique, Science, Spiritualités | Lien permanent | Commentaires (9) | |  Facebook

11/04/2013

France: Une Commission d'enquête sénatoriale dénonce les "dérapeuthes"

senat.png(DDG) En France, la Commission d'enquête sénatoriale sur l'influence des mouvements à caractère sectaire dans le domaine de la santé vient d'achever ses travaux. Elle publie un rapport très complet - et accablant pour certaines pratiques et praticiens dévoyés - au terme de mois d'auditions et de témoignages.

Ladite Commission " a été créée à l'initiative du groupe RDSE pour prendre la mesure des risques dus à des comportements sectaires qui font de la santé l'amorce d'une emprise exercée sur les victimes.

"Elle a tout d'abord constaté que la maladie et la quête du bien-être pouvaient exposer au risque de dérive sectaire.

"La commission a également observé l'existence de dérives thérapeutiques dues à des pratiques commerciales, proches de la charlatanerie, qui exploitent les peurs et les attentes de la population en matière de santé et de bien-être et qui peuvent insidieusement orienter leurs victimes vers des pratiques thérapeutiques souvent dénuées de fondement scientifique, compromettant ainsi leurs chances de guérison."

doctorpuzzled.jpg



Suite et fin sur le site des Dissident(e)s de Genève (DDG)

 

banniere_se_1_ora_prisonnier_2.jpg


05:41 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

02/04/2013

Habemus papam fumatorum...

fumeurbuveur.jpgLe Conseil municipal de la Ville de Genève a consacré plusieurs heures les 19 et 20 mars au traitement de six pétitions et d'une motion visant à régler le problème chronique et lancinant des nuisances sonores sur les terrasses de cafés, en soirée et en nocturne, depuis qu'il est interdit de fumer dans tous les établissements publics à Genève. Les fumeurs-buveurs agglutinés sur les terrasses perturbent le sommeil du Juste . Cet effet secondaire toxique de la Néo-Prohition était prévisible et avait été dûment dénoncé par plusieurs députés au Grand Conseil avant que la loi anti-fumeurs ne soit adoptée. Que faire ?

Lire la suite

17:23 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

01/04/2013

Genève s'impose des économies d'énergie

pedal-charger.jpgGenève, 1er avril 2013 - S'il est un sujet sur lequel tous les partis politiques représentés au Grand Conseil de Genève s'accordent, c'est bien celui des économies d'énergie. Contre toute attente, le projet « oekodyn » lancé par les Verts, a été accueilli avec un enthousiasme unanime en Commission parlementaire, à l'exception d'Eric Stauffer, député du Mouvement des citoyens genevois (MCG) qui s'est abstenu au vote.

Lire la suite

00:05 | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook

28/03/2013

Comment Tamedia sabote la paix publique (I)

lemonsqueeze.jpgLe marquis de Supino exige donc un rendement de 15 % de ses journaux et surtout de ses titres suisses romands. Consternation et indignation. Lettres de protestation, débrayage, conseillers d'Etat dans la rue: cette débauche de bons sentiments justiciers ne suffit pas. Parfois, pour inquiéter l'adversaire, il vaut mieux faire le contraire de ce qu'il attend et espère...

Alors que les recettes publicitaires calent, que le cyberjournalisme casse les vieilles habitudes et menace notre presse dans son existence, mieux vaut analyser calmement la situation et échafauder quelques stratégies efficaces pour riposter à la menace délirante de ces cupides marchands de soupe, peu dignes de posséder ces instruments décisifs au service de la culture et de la démocratie que sont nos journaux.

Lire la suite

17:27 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

23/03/2013

Le Dr Jean-Paul Humair (HUG) est-il au dessus des lois ?

humair300.jpgLa Société suisse de gynécologie et d'obstétrique vient de retirer de son site Web une publicité pour des pilules contraceptrices "qui ont fait scandale" ainsi que pour le stérilet Mirena "incriminé aux Etats-Unis car il présenterait plus de risques que d'avantages".  Le public peut se féliciter de cette sage décision car bons ou mauvais, efficaces ou non, bienfaisants ou toxiques, les médicaments que l'on ne peut obtenir que sur ordonnance sont frappés d'une interdiction de publicité au grand public par la Loi fédérale sur les médicaments et les dispositifs médicaux.( Art. 32 chif. 2 litt. a)

On peut donc s'étonner que ladite société précitée ait pu impunément  vanter les vertus de ces médicaments et dispositifs médicaux (sur ordonnance seulement) durant des années. Qu'il ait fallu le scandale des pilules de quatrième génération pour que les gynécos et obstétriciens suisses consentent enfin à se conformer à la législation en vigueur en Suisse. Le laboratoire Bayer peut donc leur être reconnaissant d'avoir ainsi boosté les ventes de ces produits. Les blouses blanches seraient-elles au dessus- des lois ?

justice_edited.jpg

On peut vraiment se poser la question en constatant que le CIPRET/APRET persiste à faire de la publicité tapageuse sur son site pour le buproprion et la varénicline, deux molécules vantées pour leurs vertus dans le sevrage tabagique. Des médicaments sur ordonnance seulement ! Ledit CIPRET/APRET est désormais dirigé par le Dr Jean-Paul Humair (photo ci-dessus.), actif à Genève. Avec le Dr Jacques Cornuz, Dr Jean-Paul Humair "signalent spontanément qu'ils ont reçu une partie des honoraires versés à leurs employeurs par Pfizer AG et/ou Novartis pour des colloques et conférences de formation continue" peut-on lire dans une lettre de lecteur adressée à la Revue médicale suisse en 2009. A cette occasion, ils contestaient un article paru dans cette revue sous la signature de Jean-Yves Nau intitulé «Pourquoi la nicotine ne peut aider au sevrage des fumeurs».

Lire la suite

04:30 Publié dans Société - People | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

15/03/2013

Chic ! Une semi-privatisation des CFF !

locoavapcff.jpgTout en écoutant, accablé, l'opéra-bouffe en cours devant le Grand Conseil de Genève pour adopter son budget cantonal avec trois mois de retard, je regarde...de l'autre oreille la proposition stupéfiante émise par le VertLib Laurent Seydoux: il repousse en arrière les aiguilles de la mythique horloge des CFF et inverse la vapeur en appelant de ses voeux une..."semi-privatisation" de nos Chemins de fer fédéraux ...fédéralisés en 1902 ! ! ! 

 

cffclock.jpg


Sur le site du Carton Rouge du Citoyen, je croule de rire en découvrant le commentaire  de Martin Tamar:

cartonrougelogo150.jpg

Entendu sur « Genève à chaud », ce 14 mars 2013. Les verts-libéraux sont en manque d’idées, mais ils veulent faire du bruit !

Semi-privatisation des CFF, quel programme !

 

L’échiquier politique ne devrait-il pas se cotiser pour leur offrir un stage de formation en Grande-Bretagne ! Cela leur permettrait de découvrir la cacophonie qu’un tel programme a déclenché ! Dans la foulée, ne pourraient-ils pas suggérer la remise en service des locomotives à vapeur ! Ou mieux, histoire de lancer un ballon d’essai, inviter Mme Kunzler à s’inspirer de leur projet pour redorer le blason des TPG !

uturndef.jpg

locoavapcff.jpg

15:11 | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook

12/03/2013

Scoops mortels (IV/IV): " Maltraitance et héroïne"

 

martinecarolblackandwhite.jpgVoici, comme promis, le dernier épisode de notre saga «Grandeur et fin de Martine Carol », la vedette française du Septième Art des années 1950, avant qu'elle ne se fasse détrôner par Brigitte Bardot.

 

Si vous avez suivi les premiers chapitres, vous saurez dans quelles circonstances rocambolesques, le paparazzo de génie Richard B. et le soussigné avaient débusqué Martine Carol dans une maison de maître de l'East Sussex, en Grande Bretagne, filant le parfait amour avec son dernier et ultime amant, un certain Mike E. alors qu'elle avait disparu de la circulation depuis plusieurs années.

 

Braqués un instant au fusil de chasse (cf. épisode III), nous avions été invités à partager whisky et cigares sur le pelouse de l'élégante demeure grâce à une lettre de recommandation du directeur de notre magazine, auquel Martine devait en grande partie sa célébrité, la télévision étant quasiment inexistante à l'époque...

 

Lire la suite

19:45 Publié dans Femmes, Médias | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

08/03/2013

Unger zappe deux femmes et met à nu la vie privée des Genevois !

» 

Isabelle_Dubois.jpgJuste avant de quitter le Conseil d'Etat, P.-F. Unger (DARES) se débarrasse de fonctionnaires trop curieuses, trop indépendantes et empêcheuses de gouverner en rond: la protection des données privées des citoyens genevois est désormais exposée à tous vents ...comme leurs données fiscales ! Le caprice d'un magistrat en partance et tout est menacé !

 

 

La méthode écoeure et révolte !

Dans l'incapacité où le magistrat se trouvait de neutraliser la bienvenue curiosité des responsables de la Protection des données, il leur coupe les vivres et expose ainsi toutes les données privées des citoyens genevois aux quatre vents.

Ce faisant, Unger, à n'en plus douter, cire les pompes de Big Brother.

Les Préposées cantonales à la protection des données, une fois privées de leur budget (à l'examen du Grand Conseil dès le 14 mars 2013), ne pourront assurer leurs tâches stratégiques en protégeant les libertés résiduelles de notre population genevoise. (Photo: Isabelle Dubois, Préposée à la Protection des données et à la Transparence)

 

Lire la suite

16:24 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

07/03/2013

Genève: les abus de l'industrie préventologique plombent le budget

octopus.jpg(ddg/jaw/07.03.2013) La préventologie est à la mode. Ce fléau n'a pas d'antidote. C'est une véritable industrie à l'abri de "la crise". Une "Eglise" qui ne comprend que des prêtres, c'est à dire un rassemblement  de fieffés-rusés qui agissent en bande et par métier : 1) Pour entretenir la peur au sein de la population 2) Pour proposer des remèdes mirifiques pour calmer les populations affolées. 3) Pour gagner leur vie et profiter de somptuaires rentes de situation.

moneyintheloo.jpgChassons le gaspi et refusons de jeter l'argent public par les fenêtres en engraissant une "préventologie" coûteuse, chaotique et inefficace, profitable aux seuls "préventologues"  !

A l'ordre du jour du Grand Conseil de Genève du 14 mars 2013 ne figurent pas moins de deux thèmes préventologiques en une seule séance. L'aide aux enfants frappés de "dys". On va vous expliquer. Et un rapport du Conseil d'Etat sur " les objectifs du plan cantonal de promotion de la santé et de prévention (2011-2015).

» Suite et fin : cliquez ici

octopus.jpg


16:58 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

06/03/2013

Scoops mortels (III) Accueillis au fusil de chasse !

clochedeux.jpg- Première mesure : assurer les rouleaux ! m'explique Richard qui rembobine ses pellicules contenant, encore à l'état virtuel, des clichés exclusifs qui valent une fortune potentielle. Nous dissimulons les films au fond de la caisse à outil de ma voiture.

 

- C'est maintenant que tout va se jouer ! me dit-il , rayonnant après son exploit réussi à partir du fossé, sous les feulements de cette saleté de paon bavard.

- T'as pas l'impression qu'on devrait se présenter les mains vides au portail et que tu serais bien inspiré de cacher tes appareils dans le coffre ?

Tu vas pas m'apprendre mon métier, tout de même ! me rabroue Richard, le meilleur paparazzo d'Europe, alors que nous nous approchons à grands pas du portail ouvragé. Nous tirons sur la corde de l'élégante cloche pour manifester notre présence...

Petite attente...

Nous sonnons une deuxième fois.

Petite attente...

cornetacoustique.jpg








podcast



podcast

martinecaroldubarry.jpg

Martine Carol dans le rôle de la du Barry

 ( A suivre : Episode IV: Chute et fin de la star française No 1 des années 1950)


Scoops mortels (I)

Scoops mortels (II) Près des saules pleureurs


» Bio de Martine Carol sur Wikipedia

 

 

19:17 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

05/03/2013

Scoops mortels (II) Près des saules pleureurs...

 

antique-old-telephone.jpgVoici donc la suite de Scoops mortels et comment l'on peut devenir l'instrument d'un chantage contre son gré.

 

 

 

- This is HAMpstead 5546 !

- T'es là ? Heureusement. Toutes affaires cessantes, tu t'occupes de notre priorité. On a retrouvé Martine dont on n'avait plus de nouvelles depuis son idylle avec le Dr Rouveix dans les ìles. On a la copie de la carte grise de sa bagnole. C'est le chauffeur qui nous a filé le tuyau. Magne-toi le train et va sans délai sur place vérifier. Voici l'adresse. Je t'épelle...

Au bout du téléphone filaire à cordon torsadé, merveille de la passementerie britannique, la voix de chef des informations d'un grand magazine « people » parisien. Je n'irai donc point me promener au parc de Hampstead Heath cet après midi. Nous sommes en 1966 et le temps presse... 


martinecarol.jpg

 









» Scoops mortels (I)


Martine Carol (1920-1967)


podcast


podcast

cornetacoustique.jpg








Le feulement d'un paon le soir au fond  d'un... poulailler

 

paon.jpg

» Martine Carol sur WIKIPEDIA


» Extraits de films de Martine Carol


martinecaroldeux.jpg

 

00:17 Publié dans Histoire, Médias | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

27/02/2013

Scoops mortels...

A la faveur d'une actualité attristante, je vous propose une réflexion d'un vieux briscard sur la chasse aux scoops. Et j'espère avoir trouvé les mots pour le dire mais non plus pour ...l'écrire :-)


cornetacoustique.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 


podcast

A suivre: Maitre-chanteur contre son gré...

23:09 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

21/02/2013

Maudet s'approprie sa police secrète à quelques mois des élections

(jaw) Le Grand Conseil s'est échauffé jeudi soir (27.02.213) lors du débat sur une "loi d'urgence" grnd conseil.jpgvisant à légaliser désormais à Genève les procédés d'une police secrète comptable et responsable de ses actes devant elle-même  durant trente jours et devant   le seul Pierre Maudet, responsable politique de la police, au delà de cette échéance et non plus devant une autorité judiciaire collective, comme il se doit dans une démocratie respectant la séparation des pouvoirs  ! Et Montesquieu :-) ?

Sur proposition du Mouvement des Citoyens genevois (MCG), cet auto-contrôle par Maudet soi-même - et par le seul Maudet ! - a été atténué avec bonheur: le Procureur de la République et Canton sera quand même saisi de l'existence de telles enquêtes "préliminaires secrètes". Ouf ! On a frisé l'abus d'un pouvoir qui se contrôle lui-même mais la situation n'est pas acceptable, comme nous allons vous le démontrer.

Voguant sur l'inquiétude légitime de la population genevoise face à la criminalité découlant notamment de la "libre circulation" garantie par..."l'Europe" et par "Schengen", le jeune magistrat du Parti radical insitait pour que sa loi fût votée en urgence. Il brûlait d'impatience et ne voulait attendre sereinement la modification imminente de l'article 286 du Code de procédure pénale (fédéral) prévoyant, sous conditions, des "mesures préalables" semblables pour des enquêtes de police visant à prévenir en amont  la criminalité, . Il est vrai que les élections sont proches...

Une telle loi mériterait d'être applaudie si elle n'exposait les libertés fondamentales à une sanglante amputation ! Seul-e-s quelques élu-e-s, Loly Bolay (PS),  Irène Buche (PS), Christian Bavarel (Ve) et Roger Deneys (PS) ont démontré l'imperfection de cette législation express à la Maudet, conférant à ce magistrat un parfait service de renseignements personnel, instrument politique précieux dont les autres partis politiques ne disposent pas. Un instrument redoutable, comme on l'a vu dans de nombreux cas à l'étranger, puisqu'il recèle en son sein une virtualité de chantage illimitée.

Il y eut des cris, des insultes, des avanies au fil de ce psychodrame parlementaire dont l'enjeu n'était pas tant la lutte en amont contre la criminalité mais bien une menace réelle, imminente et massive pour  l'intégrité de nos libertés personnelles et de nos droits fondamentaux.

Pas moins de sept demandes de renvoi du projet de loi en Commission, perçu comme très mal ficelé,  ont été refusées.

La loi a été acceptée en troisième débat par 58 voix contre 20, sans absention.

Quelques opposants ont évoqué la menace de référendum en séance publique.

Nous vous fournirons tous les détails de cette loi hyper-controversée et vous dirons pouquoi, en détail, on peut la qualifier de scélérate. Les Partis UDC et MCG, adeptes inconditionnels, en général à bon escient,  de toutes les mesures de sécurité préventives et actives, viennent pourtant de dérouler nolens volens imprudemment  un tapis rouge au Parti libéral démocratique (PLR), en particulier au seul bénéficiaire de ladite loi: Pierre Maudet soi-même, probable candidat roué du PLR au Conseil d'Etat de Genève en octobre prochain !

En attendant de vous démontrer que cette loi permet à Maudet de s'approprier la nouvelle police secrète de Genève, à son profit et au seul profit de son Parti, le PLR,  durant trente jours et au delà.

jornot.jpgOlivier Jornot, Procureur général (photo), lors de son audition par les députés en Commission, avait pourtant émis de sérieux bémols sur cette loi dont on ne sait pas, actuellement, si elle est conforme au droit fédéral en vigueur.

Ancien député au Grand Conseil ,  issu du même Parti PLR que Pierre Maudet, Olivier Jornot, Procureur général, avait pourtant avancé des arguments juridiques de poids qui auraient mérité d'être relus plus attentivement et pris en compte.

Les deux militants vedettes du PLR, l'un au sommet du pouvoir judiciaire, l'autre à l'Exécutif, s'étaient déjà affichés ensemble de manière ostentatoire pour passer un Accord "historique.  Cette complicité n'avait guère soulevé l'enthousiasme des commentateurs.


L'indépendance du Procureur général est hélas sérieusement écornée devant l'opinion publique après l'adoption de la Lex Maudet, son jeune corréligionnaire pressé et zélé.

Et quand un tel pouvoir policier se concentre sur un seul jeune homme inexpérimenté et un Procureur unique  dans la solitude de son cabinet, tout doute est permis et la catastrophe annoncée.

Seul un collège composé d'éminences juridiques appartenant à plusieurs partis est à même de rassurer le citoyen en se portant garant de ses libertés fondamentales.

Tout citoyen genevois, toute association, tout parti politique, toute entreprise, tout établissement public, toute église, toute Loge maçonnique ou sectaire,  peut être désormais légalement surveillé (même à son domicile et sur le Net !) à la faveur d'un simple caprice soupçonneux de la police... ou de Pierre Maudet. Même si la "cible" est parfaitement innocente, elle ignorera qu'elle a fait l'objet d'une telle enquête secrète de la police... secrète à son insu, habilitée à conserver ses enregistrements audio et video, ses rapports et ses "fiches" ad aeternam, les spécialistes étant incapables de tomber d'accord sur une échéance pour la destruction de ces "moyens de preuves" amassés contre des citoyens innocents !

Oui, depuis ce jeudi noir du 21 février 2013, il y a quelques chose de pourri dans la République et Canton de Genève.

Lutter contre la criminalité: OUI !

Pleins pouvoirs à la police, à Maudet, au PLR  sans contrôle judiciaire collectif sérieux : Non !

Lire la suite

23:58 Publié dans Formation | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Après le mariage, voici ... la Hi-Fi chinoise "pour tous !"

lepaiunpix.jpgIls sont minuscules, élégants, ultra légers, fidèles... Partis à l'assaut,ces braves petits soldats aux yeux bridés envahissent  la planète.  De la vermine ? Un nouveau virus pathogène ? De petits chevaux de Troie menaçant nos ordinateurs ? Non. Ce sont de minuscules amplificateurs audio, numériques, de classe T, (Tripath)ultra-performants qui s'arrachent tant pour leurs performances que pour leur prix dérisoire. Ces merveilles nous viennent de Chine. Les grossistes les achètent pour $ 8 la pièce ! L'acheteur en trouve pour 15 $ sur le Net. Cet article de haute technologie est en train d'inonder la Planète Hi-Fi. Ces petits bijoux  sont en concurrence avec des produits de luxe que vous trouvez en vente dans les vitrines de la Cinquième Avenue au prix de milliers de dollars ! Leurs répliques naines crachent de 20 à 700 Watts en Hi-Fi. 

On entend d'ici les grognons, vitupérateurs et contempteurs de nouveautés dont ils ignorent tout, vouer ces engins aux Gémonies, comme jadis ils vous juraient leurs grands dieux (dans les années 1960) que jamais ils n'achèteraient une automobile japonaise « car les nippons ne savent que copier ».

Lire la suite

00:36 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

10/02/2013

Genève: les partis, des "groupies" de la fonction publique ?

tug-o-war.jpgJamais objet de votation n'avait fait une aussi parfaite unanimité des partis à Genève: "Oui, nous assénent-ils depuis des mois, "il faut voter la loi de renflouement des caisses de pension des fonctionnaires genevois. Il n'y a pas de plan B.". Pourquoi une telle unanimité pour une loi qui va obérer les finances publiques de plus de 6,4 milliards de francs en quarante ans aux dépens de besoins plus urgents (logement) des contribuables genevois ? Avec un premier versement annuel de CHF 800 millions en guise d'apéritif ! La raison en est simple: il y a longtemps que nos députés et gouvernants, à force de côtoyer l'Administration, sont devenus de fervents "groupies" des fonctionnaires. A la moindre menace, couinement ou agitation des syndicats d'enseignants, de policiers, de laborantins aux HUG, voici le Grand Conseil et le  Conseil d'Etat apeurés qui cèdent aux premiers abois d'une catégorie de salariés la mieux lotie de la République et Canton.... Le salaire médian du fonctionnaire genevois s'élève à CHF 9'000.- par mois. Les deux tiers des cotisations sont versés par l'Etat. Qui dit mieux en "Europe" ?

Il est donc réconfortant de constater en lisant Le Matin-Dimanche que quatre personnalités genevoises de premier plan osent dire: Le roi est nu ! et recommandent de voter NON à la monstrueuse et somptuaire "loi instituant la Caisse de prévoyance de l'Etat de Genève (LCPEG) (10847) votée par le Grand Conseil le 14 septembre 2012.

Suite et fin de notre commentaire ici

18:19 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

09/02/2013

Le couvre-feu d'Unger: 28 cafés cafés-bars maudits-proscrits !

kickass.jpgAvant d'apporter un commentaire musclé à la décision de P.-F. Unger, chef du DARES, condamnant 28 patrons de cafés-bars à fermer leur porte à minuit, recensons les premières réactions violentes tant de la part des victimes de cette nouvelle mesure liberticide que de citoyens outrés. Comment les 28 premières victimes de cette razzia  ont-elles été choisies ? Sur conseil... de la Gendarmerie et d'une "brigade anti-bruit" ! Voilà donc une poignée de fonctionnaires qui dictent sa conduite au Conseil d'Etat. Des fonctionnaires d'Etat au salaire médian de CHF 9000.- par mois ! Ces nantis à retraite juteuse semblent bien payés pour de tels conseils liberticides... La police qui fait les lois, voilà qui est nouveau dans notre République et Canton de Genève. C'est là la dernière bourde d'un gouvernement qui a accumulé impairs, impéritie et abus de pouvoir (i.e. "le réglement provisoire de la LIF décrété sans l'aval du Parlement"). Nous aurons l'occasion de revenir sur la casuistique du PDC Pierre-François Unger qui, ne se représentant pas aux élections (ouf !) offre son chant du cygne aux populations en frappant de modestes cafetiers-restaurateurs et en ajoutant une touche de persécution à sa croisade anti-fumeurs. Cette canaille de fumeurs ajoute à son vice celui du parler à haute voix après minuit sur les terrasses de bistrot:-) !  C'est pourtant le même magistrat, crédule à la "fumée passive létale" qui est à l'origine de la relégation des fumeurs sur les terrasses de bistrot.  Il est donc le premier responsable de ces attroupements sur les terrasses de bistrot, désormais ouvertes toute l'année. Cette manière systématique et sournoise de semer et d'attiser la discorde à Genève ne fera pas regretter la disparition de la scène politique de ce magistrat.

Plus étonnant et affligeant encore: les applaudissements de Rémy Pagani, conseiller administratif de la Ville de Genève, aux proscriptions d'Unger.  Cet ex-militant d'extrême gauche qui excellait jadis à occuper de force des entreprises, des banques, des appartements, des bureaux pour faire triompher son idéal (légitime) d'une plus grande justice sociale, se vautre désormais dans la mare tiède du politiquement correct.

Rémy, t'as pas l'impression de t'être embourgeoisé en devenant un notable hyper-nanti nanti au fil des années:-) ? Tu devrais vraiment y réfléchir en te rasant le matin.

Pour l'instant, procédons à une recension des articles et réactions aux  28 proscriptions de P.-F. Unger, sur indication et ordre de la police à Maudet. Nos commentaires suivront. (jaw)

Recension des articles et réactions au couvre-feu anti-fumeurs de P.F. Unger ici

chatgrosdos.jpg

(Dessin de Théophile Gautier)

16:55 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

08/02/2013

Les bienfaits du tabac (IV) par Dr G.-A. Henrieck (XIXe s.)

tabaclogo.jpg"Habitude: " L'intensité du désir se règle sur le degré de puissance de l'habitude: pour quelques-uns, qui n'ont que peu contracté celle-ci, la cessation produira à peine le sentiment d'une privation; pour d'autres, outre l'ennui et le malaise d'esprit, la privation peut avoir les suites nuisibles d'un dérangement de l'économie. Entre ces différences, on peut observer bien desnuances insensibles: chez les premiers, il n'y a jamais danger; chez les seconds, il peut y avoir péril imminent..."

tabacunbis.jpg


 

 







 Pour écouter le texte, cliquez sur la flèche ci-dessous...

 

cornetacoustique.jpg

podcast


00:26 Publié dans Société - People | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook