03/06/2011

Genevois en meilleure santé grâce à la Prohibition ? Du pipeau ! réplique un iingénieur

palmerberndpix.jpgUn ingénieur de l'EPFZ, Bernd Palmer (photo), membre des Dissident(e)s de Genève (DDG), rompu aux arcanes des statistiques, réfute avec vigueur  le rapport du Dr Humair et all. selon lequel l'interdiction de fumer dans tous les lieux publics à Genève aurait eu une influence bénéfique sur la santé de nos concitoyens. Il conteste aussi de front les pourcentages avancés par les auteurs du rapport qui n'avait fait, jusquici, l'objet d'aucune réserve ou critique ! La "déconstruction" du rapport commandé par l'Etat de Genève aux HUG pour prouver que la loi anti-fumée 'était opportune et légitime est compréhensible pour le lecteur profane. Les points faibles dudit rapport, dont les auteurs ont été chaleureusement félicités il y a quelques jours lors d'une conférence de presse ad hoc par Pierre-François Unger, Chef du Dpt DARES, sautent aux yeux en lisant attentivement, point par point, la réfutation d'un opus "politique" par excellence. Nous vous proposons de lire la critique de Bernd Palmer ci-dessous puis de poursuivre votre lecture sur le site des DDG où il paraît simultanément, avec arguments, statistiques et graphiques à l'appui. Ca vaut vraiment le détour pour celui qui ne souhaite pas gober tout cru les semi-vérités que lui débitent les média en omettant trop souvent d'utiliser le conditionnel face aux "vérités d'Etat"...

Lire la suite

04:16 | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : fumée, santé, rapport, humair, palmer | |  Facebook | Whimsical

01/06/2011

Genève viole-t-elle la Constitution fédérale ?

awhistleblower.jpgLe Conseil d'Etat de Genève viole-t-il la Constitution fédérale. ? C'est bien la question que je me pose depuis quelques semaines. A force d'hygiéniser la République et Canton et de protéger les seuls droits des non-fumeurs, nos magistrats alarmistes qui ont fait leur, en bons panurgistes" un stupide credo à la "fumée passive létale", attentent désormais directement au libre exercice des libertés de réunion et d'association garanties par la Constitution fédérale.

Lire la suite

14:56 | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook | Whimsical

30/05/2011

"La fumée passive ? Une escroquerie absolue !"

crazydocduck.jpgLe rapport sur les avantages allégués découlant de l'interdiction de fumer dans les lieux publics à Genève est actuellement soumis à un expert en statistiques épidémiologiques, cela à des fins critiques. Notre Association Les Dissident(e)s de Genève, (DDG) qui a pour but de défendre toutes celles des libertés de plus en plus menacées par "l'hygiéniquement correct" ne saurait gober ce nouvel instrument d'endoctrinement à la "fumée passive létale" sans broncher. Si nous croyions à ce mensonge devenu Vérité d'Etat, nous serions en droit d'exiger une diminution de nos primes-maladie !

Mark Twain avait tout compris: "Il y a trois sortes de mensonges: les mensonges, les sacrés mensonges et les statistiques."

La compilation et l'interprétation de telles statistiques permettraient tout aussi bien, selon le point de vue de l'observateur, de conclure que la diminution des hospitalisations à Genève n'est pas due à l'interdiction de fumer dans les lieux publics mais bien à l'engouement hystérique pour la pratique du vélocipède, réputé bon pour le santé . Au même titre, on pourrait financer, avec des fonds publics, une étude qui imputerait aux seuls fumeurs actifs la responsabilité à 48,454 % du réchauffement climatique. Hi ! Hi !

A noter encore, qu"aucun consentement n'a été demandé aux patients" (rapport Humair, page 8) pour participer à cette étude.

Que penser de l'instrumentalisation de tels cobayes à leur insu ?

Lire la suite

17:26 | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : fumée passiv, cigarette, prohibition, interdiction | |  Facebook | Whimsical

11/05/2011

André Chavanne sans successeur

 

chavanne.jpgVingt ans déjà que nous sommes privés de sa faconde, de ses bons mots, de ses indignations justicières et de ses rabelaisiennes et paillardes réparties... . A ce jour, on ne lui connaît aucun successeur.  C'est qu'en une seule et même personne il cumulait l'amoureux des Belles-Lettres, le philosophe, le militant, l'idéaliste attendant, sinon le Grand Soir, du moins un monde meilleur et plus juste pour tous  et... l'homme d'Etat. Une boule à facettes étincelantes...

Ses adversaires traitaient sa grande invention – le Cycle d'Orientation – d'école en  « stabulation libre ». Lui n'en avait cure qui riait même du surnom dont l'affublaient jusqu'à ses plus proches :
Fidel Bistrot !

 

Lire la suite

01:41 Publié dans Société - People | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook | Whimsical

26/04/2011

Requiem sans larmes pour les claviers mécaniques

hermesbaby.jpg

C'est La Tribune de Genève qui, en primeur, a sonné le tocsin de la machine à écrire. Il ne s'en produira plus jamais dans le monde. Zappée comme une vieille chaussette dans les égouts de l'Histoire. Vais-je sortir mon mouchoir et y verser un pleur ou applaudir à la disparition de cet instrument vivant qui faisait monter, joyeuses vers le ciel, de véritables symphonies de frappes et cliquetis dans toutes les Rédactions du monde au moment du bouclage ?

Lire la suite

18:56 Publié dans Médias | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : machine à écrire, clavier, mort, abandon | |  Facebook | Whimsical

20/04/2011

Don d'organes par négligence ?

iStock_000001529444XSmall.jpgSauver des vies est l'une des actions les plus nobles que l'homme puisse imaginer. Tous les moyens mis en oeuvre vers ce but chaque jour en Suisse et dans le monde sont louables. Il n'existait rien de tel il y a cinquante ans.  Ces actions humanitaires méritent donc notre admiration. Celle-ci s'étend à tous les sauveteurs, urgentistes, réanimateurs, ambulanciers, spécialistes de la néo-natalité. Néanmoins, à la réflexion, on peut se demander si, dans de nombreux cas, il n'aurait pas mieux valu laisser faire la Nature plutôt que de s'acharner à réanimer des personnes âgées et malades ou jeunes et souffrant de dysfonctionnements gravissimes, au risque de ne plus leur offrir qu'une semblant de vie sous forme de patient grabataire mobilisant tout un entourage familal et médical pour le prix de cette survie. L'initiative de Xavier Schwitzguebel visant à changer la loi fédérale sur les dons d'organes est, à première vue, absolument louable et digne d'être soutenue. Elle est généreuse, bien intentionnée. Et pourtant, en l'examinant de plus près, on peut être saisi de doutes, faute de savoir avec exactitude où se situent le Bien et le Mal. La proposition consiste à faire en sorte que tout résident en Suisse soit donneur "à moins d'une opposition connue de son vivant" est une carte forcée indigne de la démocratie. Actuellement "seules les personnes qui se sont expréssément annoncées sont considérées comme donneuses". Si cette initiative populaire fédérale devait aboutir avec 100'000 signatures, elle ouvrirait une nouvelle perspective: celle du "don d'organes par négligence". Explications...

Lire la suite

15:34 | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook | Whimsical

14/04/2011

L'Illustré se penche sur son passé: 90 ans déjà ! Souvenirs...

illeune90ans.jpg
A l'occasion de son 90e anniversaire, L'Illustré édite un numéro "Spécial Anniversaire" en grand format, richement...illustré, comme il se doit.  Avec le défunt et plus populaire  Pour Tous, L'Illustré était une institution florissante dans tous les établissements publics de Suisse romande  avant que le petit écran ne vienne déloger les portraits du général Guisan et que la fumée y soit interdite. On trouve, certes encore L'Illustré dans la plupart des bons cafés-restaurants qui se respectent et des bonnes salles d'attente de dentistes et de médecins. A l'époque, nous nous présentions comme ..."le Paris-Match suisse"-  Pourtant, depuis l'avènement de la télévision, cet hebdo n'est plus le canal unique illustré de la vie en Suisse romande. Journaliste stagiaire (1961-1963) puis correspondant en free lance à Londres de cet hebdomadaire (1963-1967) édité par Ringier, "Whimsical" se souvient...

Lire la suite

01:33 | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : l'illustré, presse, 90 ans, souvenirs | |  Facebook | Whimsical

09/04/2011

Six jours captif des neurologues (III) La bétaillère

Dubo_Dubon.jpgAujourd'hui, j'ai progressé sur le carton du Jeu de l'Oie. Mon lit trône désormais près de la fenêtre, celle qui offre la meilleure vue sur la grue jaune Perret et sur les jardins suspendus, agrémentés de tonnelles, à l'ombre desquelles j'irais bien m'en griller une avec mon infirmière préférée. Les Hôpitaux Universitaires de Genève (HUG) ? Une colonie de pyramides sans cesse enrichie de nouveaux éléments dominant le quartier. Un univers en expansion incessante. Une méga-usine où l'on soigne et les corps et les âmes meurtries. Avec une sortie joyeuse et un heureux retour vers l'humanité debout. Et une autre, climatisée, vers la morgue, c'est selon. Un mouvement perpétuel animé par les forces de vie et de mort. J'ai pris la place libérée de Herr von S. expédié à la Clinique de Montana. De mon nid d'aigle stratégique,  proche de la fenêtre, même la nuit, on voit la flèche de la grue osciller au gré des vents et les rayons de lune jouer avec les croisillons de la tour verticale. Un peu de musique classique captée sur mon téléphone portable et l'aube ne va pas tarder...

Tiens, une fois remis, je monterais volontiers au sommet de cette grue !, comme jadis avec André Hediger, ancien conseiller administratif de Genève, au sommet de l'échafaudage de la cathédrale Saint-Pierre, par temps de bise. Un pari stupide que le magistrat avait accepté sans prendre le soin de se chausser de manière idoine. Lente ascension derrière l'échafaudage recouvert d'immenses feuilles de plastique translucide. On ne voit pas le vide. Parvenus au sommet, à ciel ouvert, la témérité de notre ascension nous apparaît dans toute sa béance. Notre plateforme oscille de 50 centimètres sous les coups de boutoir de la bise. Nous ne savons pas si nous tremblons de froid ou de peur...Et guère envie de contempler longtemps le paysage sur notre plate-forme mobile... "Dédé", élevé par des Jésuites à Paris avant d'adopter le communisme pour credo, est prié de prononcer une phrase historique, juché sur la plus grande conquête architecturale de la Réforme. Tout à l'heure, je transcrirai les propos du Maire communiste de Genève sur le réseau mondial de l'Associated Press... De l'art funambulesque et périlleux de créer l'événement et de s'approprier une information exclusive... "What an extraordinary story" pour les lecteurs américains...

J'attends le feu vert des blouses blanches et l'autorisation de l'entreprise pour mettre en oeuvre mon projet d'escalade de la grue Perret. A 70 ans dans quelques jours, je dois bien parvenir au sommet comme je suis parvenu au faîte d'une tour d'éclairage jadis, sur le terrain de football de Sheffield, pour vérifier la rumeur selon laquelle le terrain penchait. Même munie de cette information stratégique, documentée par la photo, l'équipe de Suisse avait perdu contre je ne sais plus quel adversaire.

Vaillant, je dois  l'être encore, puisque , sur le conseil d'un médecin des HUG, je suis parvenu à me piquer trois fois seul, sous surveillance experte,  avec un auto-piqueur assurant l'autonomie du patient à son domicile.

Avec ce gadget, on nous arrache notre boulot ! s'est exclamée une infirmière, férocement jalouse de son monopole et franchement hostile à ce progrès d'autonomisation du patient.

Pourtant, vaillant je le suis vraiment surtout parce que  j'ai survécu, indemne, à l'épreuve de la chaise roulante sur  bétaillère. L'exploit se déroule  encore dans le métro des HUG...

 

chariotguineapig.jpg

Une matrone imposante m'annonce qu'elle va me conduire au service d'ophtalmologie en chaise roulante électro-tractée . Six-cents mètres de couloirs souterrains, avec quelques virages en prime. Ma pilote est du genre bien bâtie plutôt que "bien roulée".  Une colosse de virago capable de faire front debout, sans broncher,  aux blizzards qui fouettent la toundra. Bien que je ne me laisse pas volontiers  porter ou tirer par une femme, dût-elle provenir des steppes des régions arctiques, je n'ai pas le choix. La voix de l'électro-tractrice est impérative : "Asseyez-vous au fond de chaise et posez  pieds ici et tenez vous bien dans  virages !" L'accent rappelle le serbo-croate. La voix est puissante et assurée. Peut-être était-elle gardienne de prison là-bas avant la chute du Mur ? Il y a plus de muscle que de graisse dans ce personnage fellinien qui pousse ma chaise avec vigueur, conviction et détachement, comme si je ne représentais guère plus qu'un sac de ciment. A la réflexion, peut-être qu'elle travaillait dans un abattoir à Bratislava ou au clos d'équarissage  à Tirana ? En tout cas, je l'imagine mal interprétant un nocturne de Chopin du coté de Varsovie...

 

duel380Au sous-sol, elle me parque sans ménagements à proximité d'un engin supportant une sorte de cage à ridelles bricolée, estampillé au sceau des HUG et figurant à l'inventaire.  Qui aurait l'idée de voler un tel objet roulant ? L'artifact est doté de minuscules roulettes à bandages pleins. D'un geste brusque, elle libère une méchante tôle galvanisée solidaire du véhicule. La tôle pivote sur ses gonds et heurte le sol avec fracas et rebondit trois fois. Le réseau de tunnels des HUG en renvoie mille fois l'écho: c'est la rampe de chargement qui  vient de se déployer. Une aile de papillon qui s'ouvre dans la brise est tout de même plus poétique. Croisez bras sur votre poitrine et protégez mains ! Ma pilote imprime un brusque  mouvement pivotant à ma chaise roulante (interdiction absolue de m'en extraire) et tente de la pousser, à reculons, sur le plateau de la bétaillière. La chaise, entravée par quelque obstacle, se coince. Jurons sonores en patois exotique.. Deuxième essai. Des chocs métalliques se multiplient entre les ridelles du véhicule et les tubes de ma chaise roulante. Les coups de l'acier sur l'acier rappellent le son d'armes blanches qui s'entrechoquent dans la main de duellistes. Jurons répétés en langage inconnu. Ma pilote transpire et paraît fort contrariée.

- Je leur ai dit que  chaise pas bonne pour métro  ! Fallait me donner  chaise bleue moderne ! Celle du  vieux type dans couloir. Réservée au métro. Service Neurologie sait rien faire. Moi fâchée ! ! Toujours comme ça...

Peut-être pourrions nous renoncer ou nous faire apporter une chaise roulante idoine en renfort ?

- Non , non , non ! Ca va entrer. Chaise doit entrer  ! Pas le temps ! Autres malades après ! Moi pressée !

Le duel se poursuit, brutal et sonore entre l'objet récalcitrant et l'opiniâtre pilote. Je ressens toutes les répliques de chaque séisme  dans le bois sur lequel j'ai posé mon séant.

betaillere.jpgA la réflexion, ma pilote n'était pas gardienne de prison avant la chute du Mur mais probablement conductrice d'engins de chantier sur autoroutes. Ou cheffe d'un rouleau-compresseur, peut-être ? Pas le moment de la questionner. Sous ses poussées herculéennes, elle finit tant bien que mal à charger la chaise roulante et son pensionnaire de guingois sur le plateau à roulettes de la  bétaillère. Je me sens totalement ridicule dans ma chemise d'hosto fendue derrière, et privé du mince reliquat de dignité qui me reste, juché que je suis  à bord de cet engin grotesque à roulettes. Encore heureux que la vigoureuse pilote songe à bloquer les roulettes de la chaise roulante avant de démarrer en trombe. L'engin brinqueballant absorbe les hectomètres goulûment sous la poussée du petit tracteur électrique.  La force centrifuge me donne quelques émois dans les virages. S'agit de rattraper le temps perdu au chargement. J'espère que mon oeil gauche va résister à ce traitement de choc. Après tout, c'est la défaillance d'une artère de mon nerf optique qui me vaut cette excursion incongrue en bétaillère.

Parvenus au but, je propose de descendre de ma chaise roulante pour gagner la salle d'attente à quelques mètres de là.

- Non, non , non ! Vous ...rester dans chaise  ! Pas possible ! Docteur il a dit !  Interdit de vous lever !


Déchargement pénible de la chaise sur la rampe que la pilote a projetée de nouveau sans ménagement sur le sol avec un nouveau fracas capable de réveiller tous les patients des HUG .

Au retour, la pilote est plus calme. Elle a trouvé ce qui coince : une sorte de barreau mobile, sous la chaise roulante.

Une pièce folle sans fonction apparente. Il aurait suffit de le replier pour s'épargner le duel matrone-acier. La prochaine fois, j'en suis sûr, elle se munira d'une pince monseigneur à toutes fins utiles...

morrisfrontA la réflexion, je songe que les voyages à bord de ma Morris-Cowley 1929 étaient plus confortables, à Londres, dans les années 1960 qu'à bord de la bétaillère des HUG. Malgré ses roues voilées, ses freins à tringles mal réglés, son embrayage à disques de liège patinant, ses trous au pot d'échappement et sa suspension un peu dure. En plus, elle avait la capacité d'attendrir la maréchaussée qui ne lui collait jamais de contraventions, même quand je le parquais à cheval  sur le trottoir, au 149 Fleet Street, la rue des journaux: " What a beautiful horseless carriage..." Un peu plus, ils auraient versé une larme au spectacle de cette antiquité roulante, produit du génie britannique.

cassandre_dubonnet.jpgEt je me demande bien pourquoi les HUG persistent à utiliser ces tracteurs électriques à batteries, alimentées à 40 % par de l'énergie nucléaire,  alors que de vigoureuses pilotes recrutées derrière l'ex-Rideau de fer ou des traîne-patin africains qui errent, oisifs, dans nos rues, seraient tout à fait capables de pousser les chariots par leur seule force musculaire, éternellement renouvelable. Etonnant que les Verts n'y aient point encore songé. (jaw)

 

iStock_000006358014XSmall.jpg

Chapitre II: Six jours captif des neurologues

Chapitre I: Le Vrai Maudet est aux Urgences


19:12 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : hug, höpital, métro, humour | |  Facebook | Whimsical

08/04/2011

Genève : Six jours captif des neurologues (II)

needlesknitting.jpg

Après notre rencontre fortuite avec le Vrai Maudet aux Urgences des Hôpitaux universitires de Genève (HUG), voici le récit de notre captivité, durant six jours, aux mains de neurologues qui ne vous lâchent jamais les baskets, qu'il vente ou qu'il neige. MOtif de ma captivité volontaire, librement consentie: perte totale de la vue de mon oeil gauche. Une fois dans le circuit, impossible de s'en dépêtrer...

Lire la suite

19:43 | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : hug, neurologie, avc | |  Facebook | Whimsical

06/04/2011

Le Vrai Maudet est aux urgences (I)

iStock_000012568349XSmall.jpgJeudi soir, 22 h. 30... Le titre est là. Le sujet, en fin de maturation, va jaillir de mon clavier: Le Michelin des parlements européens. Emergence de souvenirs glânés au fil d'une vie de journaliste, observateur ou chroniqueur à la Chambre des Communes, à la Chambre des Lords, au Grossrat de Zurich, aux Chambres fédérales, aux Parlements de Neuchâtel et de Genève. Autres lieux , autres moeurs et une incursion dans le blog du président du Grand Conseil de Genève par ci et un petit détour chez Hansard par là vont pimenter ce périple rapide des hauts-lieux où éclatent les magnificences de nos démocraties et parfois, les stridences des bretteurs allumés comme autant de fugace vésuves au Carnaval de Venise. Bon thème: il suffira de regarder jaillir les mots et les phrases sur l'écran en laissant ses doigts danser sur son clavier. L'écriture pompée au gisement inépuisable des souvenirs  foisonnants, chargé de tous les possibles actuels, va se coucher d'elle-même sur le papier virtuel.  A n'en pas douter, le texte en gestation est sur le point de naître, comme l'eau fraîche d'une source alpestre...

Lire la suite

02:23 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | Whimsical

04/04/2011

Délicieuses catastrophes

ruinecataLa Passion du Christ et sa Résurrection, si elles avaient pu être médiatisées en direct, auraient-elles fait grimper l'audimat il y a 2000 ans ? A n'a pas douter, le "fait divers" du Golgotha, à l'aune des media actuels, aurait été jugé tout juste bon pour un bouchon de bas de page dans la presse locale. En revanche, le spectacle du "soufre et du feu" s'abattant du ciel sur Sodome et Gomorrhe nous eût probablement valu une Mondiovision. Telles sont les valeurs à la Bourse actuelle des images tragiques. De la triple catastrophe au Japon - séisme + tsunami+ nucléaire en folie - seul le troisième élément est encore exploité pour tenir les foules en haleine. C'est que les "délicieuses catastrophes" obéissent à des règles simples: seules celles qui inspirent une peur rétrospective immédiate et celles qui présentent une menace imminente, ont valeur médiatique.

Lire la suite

21:38 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : catastrophes, media | |  Facebook | Whimsical

03/04/2011

Yves Debraine, lumière de la "camera obscura", n'est plus

Yves-Debraine.jpgSes photos ont fait la Une des magazines du monde entier, de Paris-Match à Life de L'Illustré à Oggi et Le Ore. Gentleman de l'objectif, Yves Debraine, d'origine française, était notre Cartier-Bresson. Doué d'un entregent sans pareil, il évoluait avec la même aisance au bord des circuits de F1 que dans les salons de Monte-Carlo.

-Tu as de plus en plus la tête d'un bagnard, lui avait dit un jour un de ses amis, le prince Rainier III de Monaco, faisant allusion à sa coiffure en brosse, signe de virilité et d'assurance dans les années 1950. Yves Debraine avait la boutade aussi rapide que le déclic. D'humeur enjouée et joviale constante, on ne s'ennuyait jamais en  compagnie de cet homme modeste et qui était pourtant l'un des princes de la profession.

Lire la suite

11:44 Publié dans Médias | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : debraine, photo, décès, reportage | |  Facebook | Whimsical

24/03/2011

Les fraises rouges maudites au secours des Verts


strawberriesdarius.jpgLe marketing politique, toujours plus sophistiqué, est d'autant plus pregnant quand il ne se donne pas pour tel. Un bel exemple de publi-reportage politique  vient d'être offert au 19:30 de la TSR ( au prix de la Concession), à l'ensemble des citoyens romands au moment où certains d'entre eux sont appelés aux urnes pour renouveler leurs autorités exécutives municipales. Une pub pour les Verts qui n'en est pas une puisqu'elle est livrée en barquettes emplies d'appétissantes fraises parvenues jusqu'à nos contrées neigeuses à la faveur de la libre circulation des fruits et légumes favorisée par nos "bilatérales".

(Illustration: capture d'écran TSRinfo)

Pour rééduquer le méchant consommateur gourmand, les prêcheurs verts de l'Apocalypse débitent un nouveau catéchisme: au classique péché (véniel) de gourmandise, selon le catalogue de l'Eglise catholique romaine, les amateurs de fraises ultra-précoces d'outre-frontière ajoutent le blasphème contre la déesse Gaïa, déjà fort fébrile et contre les Nord-Africains exploités à les cultiver "en Espagne, dans des conditions épouvantables"(...) " sans que ces pratiques n'engendrent le moindre "impact sur les consciences". Le péché contre l'hygiénisme, voilà donc l'essentiel du reportage !

Calvin faisait tout de même mieux en chaire !

TSR - au 19:30 : Fraises maudites, info et propagande

Lire la suite

06:29 Publié dans Médias | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : fraises, tsr, espagne, abus, politique | |  Facebook | Whimsical

23/03/2011

Comment la presse romande fragilise la démocratie

Tirages en baisse et Cementit

downA qui la faute si les tirages des meilleurs quotidiens romands reculent à nouveau ? Le meilleur d'entre eux perd 6, 8 % de ses lecteurs, le second 4, 3 % .

Navrant. Désolant. Inquiétant.

Cherchons le coupable: est-il parmi les lecteurs incapables de discerner un imprimé gratuit d'un journal ? A la concurrence des chaînes de télévision et de radios publiques  qui vous apportent  des centaines de  sons et images par le câble, par voie numérique terrestre, par satellite ou via le Net  ? A l'Internet et à ses blogs chronophages ? Au cocooning des populations égotistes et égoïstes dont une bonne partie de l'existence consiste à jouer au "Salut ! T'es où  ?" en tapotant fébrilement sur les touches du dernier Smart Phone ?

Tous ces ingrédients jouent un rôle dans le délitement de notre presse romande, c'est vrai. Mais le moment n'est-il pas venu pour les principaux responsables, ceux qui la produisent et l'écrivent, de se remettre sérieusement en cause à la onzième heure ?

Tout se passe comme si le futile rédactionnel avait pris le pas sur l'utile, le facile sur le sérieux, la pensée instantanée  pavlovienne sur la réflexion, le ludique sur le grave, le binaire chirurgical sur l'opinion nuancée, le dérisoire sur l'essentiel, l'insignifiant sur le vital. Un sacré mélange où le renvoi brutal d'un entraîneur d'une équipe de foot passe avant l'adoption d'une loi fiscale ou sociale qui va toucher des millions de citoyens et d'entreprises. Des forêts entières sont abattues pour produire le papier des cahiers de sports-spectacle au prétexte que ce genre mineur attirerait les foules comme les papillons de nuit sur nos chandeliers. A la différence que ceux qui se brûlent le ailes ne sont pas les papillonants lecteurs mais bien les journalistes et deux autres grand oubliés: l'annonceur et l'actionnaire de presse.

Le grand perdant, à ce jeu-là, c'est pourtant la démocratie elle-même.

Pourquoi le journal quotidien est-il un produit qui a cessé de plaire ?

Lire la suite

02:04 Publié dans Médias | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : media, journaux, tribune, genève, tirages, démocratie, baisse | |  Facebook | Whimsical

22/03/2011

Elections:que vont faire tous ces masos dans cette galère ?

startingblock.jpgLa course aux Exécutifs, jeu favori de masos pathétiques ?

La basse-cour la plus caquetante et jappante de la République et Canton est celle des commentateurs politiques qui jactent et pondent fébrilement sur ces blogs en attendant le jour fatidique du 13 avril 2011, date-butoir au crépuscule de laquelle les communes genevoises  seront à nouveau dotées de dirigeants. Leur pouvoir est pourtant bien limité à Genève par rapport aux Exécutifs de communes d'autres cantons. Napoléon a imprégné les lieux de sa marque impériale: les forces centrifuges doivent être contenues comme les cerclages de fer enserrent les barrils de vin mousseux sous pression. L'appellation de la charge est franchement miteuse: "conseiller administratif". Dans le genre rébarbatif, ça craint et tous s'en accomodent pourtant !  Les autres ont des Municipalités, des Présidents, des Syndics. Genève ? De simples personnages "administratifs" placés sous la haute autorité du Canton. Ca évoque des sortes de greffiers améliorés. De simples ronds-de-cuir obéissants, experts pour  ranger gomme et stylos sans hâte dans leurs plumiers, une fois avoir "fait mes heures".  Ou à des ados sous tutelle dont il faudrait se méfier... Malgré l'étiquette peu sexy, ils sont 204 candidats à briguer les 137 postes à pourvoir dans nos 45 communes. Ils étaient 1800 à conquérir les 900 sièges des Conseils municipaux, ces derniers salons où il est encore permis de s'engueuler et de se réconcilier à la buvette après s'etre entre-déchirés sur la forme et la couleur des vespasiennes, la hauteur des trottoirs et l'arrosage des voiries publiques. La plus grande Commune est celle de la Ville de Genève qui gère pourtant plus d 'un milliard de francs pour un territoire pas plus grand qu'un mouchoir de poche, peuplé d'enfants gâtés qui écrivent aux journaux pour se plaindre que le tram 12 est reparti trop tôt en claquant ses portes au moment même où Mme Duraton allaitait son dernier-né, debout sur le trottoir...

Lire la suite

02:50 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : politique, candidats, motivation, narcissime, maso | |  Facebook | Whimsical

20/03/2011

Stauffer ne sera pas mis aux fers !

staufferdepute.jpgOn aura eu chaud: le président du plus grand parti politique de Genève, le Mouvement des Citoyens Genevois (MCG), Eric Stauffer, député au Grand Conseil, ne sera pas mis aux fers en définitive. Il avait eu l'audace - ou le tort - de signer une affiche de publicité électorale (assez touffue, mal conçue et peu lisible à distance) en citant les intentions bellicistes de Kadhafou à l'encontre de la Suisse: Censeo Helvetiam delendam esse... Du déjà vu quelque part. Le gouvernement de Genève, terrorisé comme un lapin de garenne devant le cobra, avait dénoncé cette privauté au chef de le diplomatie suisse. Celle-ci, levant la main comme une sage écolière cafteuse, avait demandé la "permission" au Conseil fédéral de transmettre une plainte au Ministère public fédéral (MPF), l'autorité de poursuite contre M. Stauffer. Ces crétins de fonctionnaires du MPF, tout aussi terrorisés par le roi Lear de Tripoli, se sont empressés de convoquer et d'inculper l'afficheur hérétique. Il risquait trois ans de prison pour "outrage à chef d'Etat étranger" ! La militante socialiste Calmy-Rey a-t-elle voulu ainsi décapiter le MCG au motif que ce parti faisait de l'ombre au sien ?

Lire la suite

22:47 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : stauffer, affiche, interdite, censure, ministère, public, fédéral, calmy-rey | |  Facebook | Whimsical

19/03/2011

Les juges protègent la santé des Lions...et les courants d'air

L'un des joyaux architecturaux de la Ville de Genève se trouve dans les Rues-Basses: c'est le Passage des Lions, protégé par deux imposants fauves hiératiques... Ce témoin de l'architecture du Second Empire ascende à 18 mètres et représente un volume colossal par rapport aux normes du XXIe siècle. L'exploitante d'un modeste café, Andrée Estrade, a installé son cpassagelions.jpgommerce dans ce passage: La Perle des Lions. Accueillant, sympathique, convivial. Et devenu non fumeur, hélas. Mème dans l'immense volume où se trouve la terrasse.  Le vaste espace est si venté (naturellement) que nous y avons souvent des  fumeurs   emmitouflés.  Pour accueillir ses clients fumeurs, l'exploitante y avait installé quelques chaises et tables dotées de cendriers. La police hygiéniste des moeurs, dirigée par le PDC François Unger,  conseiller d'Etat, a aussitôt dépêché ses sbires sur les lieux , sur dénonciation, au prétexte que les volutes de "fumée passive létale" mettaient en danger la vie des populations !

Lire la suite

18:35 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : fumée, passive, interdiction, tribunal, fédéral, arrêt, passage, lions, café | |  Facebook | Whimsical

17/03/2011

Genève va-t-elle gaspiller CHF 800'000.- de fonds publics jeudi ?

moneyintheloo.jpgParmi les nombreux points à son ordre du jour, le Grand Conseil  de Genève qui siège jeudi 18 mars 2011, se penchera sur un crédit de CHF 800'000.- que sa Commission des Finances recommande d'allouer à une institution privée: Health on the Net. Cette organisation qui demande - a posteriori - l'aide financière des contribuables genevois, emploie 15 personnes à Genève. Leur singulier travail ? Elles décernent un label certifiant la "qualité et la fiabilité" des sites médicaux sur le Web. Outre qu'une telle surveillance de tous les instants est une mission impossible vu l'ampleur de la tâche, la mouvance et la volatilité des sites et l'impossibilité de savoir s'ils sont sont subventionnés ou non par l'industrie pharmaceutique, Health on the Net, a le front de certifier par son "code d'honneur", par exemple, le site du CIPRET ! Cette association (Rielle & Consorts)  fait une publicité constante et appuyée pour des médicaments que l'on ne peut obtenir que sur ordonnance.: Zyban et Champix. Or cette pratique est stricement interdite par une loi fédérale... En outre, selon  un récent Arrêt du Tribunal administratif fédéral, "le tabagisme n'est pas une maladie". Les laboratoires Pfizer ont été déboutés de leur demande: ils voulaient que le Champix (parfois hallucinogène et suicidogène !) soit remboursé par la LAMAL !

Lire la suite

04:39 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : gaspillage, code, honneur, cipret, health, net, grand, conseil, vote, crédit, dissidents, genève, cour | |  Facebook | Whimsical

15/03/2011

Trop de femmes au Conseil fédéral ?

iStock_000006321032XSmall.jpgA voir leurs réactions de souris apeurées, on peut désormais se poser sérieusement la question de savoir s'il n'y a pas trop de femmes émotives au Conseil fédéral. Un séisme suivi d'un tsunami s'abattent sur le Japon et les voilà qui s'identifient aussitôt à ce qu'elles voient aux journaux télévisés. De graves dysfonctionnements provoqués par cette double catastrophe naturelle dans des centrales nucléaires ("Acts of God", comme disent les police d'assurance rédigées en anglais) et en voilà une qui bloque aussitôt non seulement sa propre respiration mais aussi toute allusion aux futures centrales nucléaires dont elle nous disait hier encore que la Suisse avait un urgent besoin ! La Chancelière allemande, Angela Merkel, dans le sillage de ses soeurs helvétiques, tout aussi prompte à prendre des décisions au pied levé, décide illico de fermer sept "vieux réacteurs" qui fonctionnaient pourtant parfaitement dans un pays qui ne connaît ni séismes ni tsunamis ! Souvent femme varie, bien fol qui s'y  fie ! Une révolution se produit-elle dans un pays arabe et voici notre chef de la diplomatie qui jubile sur le mode: Voyez comme j'avais raison. Et c'est moi qui ai arraché les otages suisses des griffes de Kadhafou. Le tyran n'est pas encore à terre et elle sabre déjà le champagne ! C'est ce qui s'appelle vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tué...ou plutôt attendu qu'il soit mort ou qu'il ait déguerpi.

Il n'y avait aucune de raison de pavoiser ni de danser la carmagnole avant que le Minotaure ne rende le dernier soupir.

L'émotivité n'est jamais bonne conseillère.

Lire la suite

06:21 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : conseil, fédéral, femme, trop, erreurs | |  Facebook | Whimsical

11/03/2011

Les soft goulags suisses pour ados font honte

baisepieds.jpgLe reportage bouleversant de Temps présent sur Les Barreaux de la Honte est l'un des documents historiques suisses les plus poignants que la TSR ait jamais diffusés. La bienfacture de sa réalisation et la pudeur qui entoure  le recueil de témoignages forcent le respect.

A vrai dire, pour y croire, j'ai regardé deux fois l'émission pour mieux en capter et en apprécier les détails et nuances.

Mutatis mutandis, comme pour d'autres goulags rouges ou bruns, je me suis demandé: comment se fait-il que l'intelligentsia, notamment celle des juristes, soit demeurée muette face à ce système abusif ignominieux ? Certes, les années 1950-1970 en Suisse ne sauraient être comparées à celles qui, outre-Rhin, les ont précédées par leur horreur. Et pourtant, le principe semble le même: "On ne savait pas".

Quant aux deux persécuteurs légaux dont les témoignages apparaissent, ils ne battent nullement leur coulpe mais n'ont fait, comme tant d'autres, "qu'appliquer la loi". Ca ne vous rappelle-t-il rien ?

Lire la suite

04:41 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | Whimsical

06/03/2011

La coûteuse Pravda de la Ville de Genève

urneavoter.jpgLe pendule, le marc de café  et le vol des corbeaux ne sont que de piètres instruments pour choisir celles et ceux qui, demain, exerceront leur influence sur votre vie quotidienne durant quatre années dans votre commune genevoise. Il y en a 45...de communes et, paraît-il, 1800 (candidat(e)s pour... 906 sièges à pourvoir.

Il faut donc beaucoup de jugement pour choisir les meilleur(e)s.

Et quelques paquets de mouchoirs pour sécher les larmes des laissés-pour-compte.

Le plus simple est de "faire comme d'habitude". La loi du moindre effort, c'est à dire, prendre telle quelle une liste de parti sans la modifier. Les électeurs qui agissent de cette manière sont du pain béni pour les partis. Pourtant, le paysage géo-politique change à une vitesse insoupçonnée car les citoyens ne se laissent plus faire comme jadis: on votait volontiers pour le parti de papa, par tradition et atavisme. La donne a changé avec l'apparition de nouveaux partis et de nouveaux mouvements tels que e Parti des Pirates :-) !

Lire la suite

05:56 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : élections, municipales, genève, dissidents, liberté, libertaire, soutenir, choix | |  Facebook | Whimsical

03/03/2011

On n'interviewe ni les tyrans ni les fous

mikeold.jpgParmi les personnage sulfureux qu'il nous a été donné d'approcher à des fins d'interview pour la presse, la radio et la télévision,  figurent dans notre collection (à Londres, en 1963) Mlle Françoise Dior, nièce du grand couturier et  son fiancé, Colin Jordan et, à une autre occasion (à Genève)  Madame Yekaterina Furtseva, ministre (en exercice) de la culture de l'empire soviétique. Souvenirs...

Quand «Mademoiselle Dior» vantait les mérites du nazisme(Document INA)

Lire la suite

04:54 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : dior, nazi, colin jordan, yekaterina furtseva, bokassa | |  Facebook | Whimsical

06/02/2011

L'OCDE exerce un nouveau chantage sur la Suisse

cartonrouge.gifTrouvé un nouveau commentaire acéré sur le site du Carton Rouge du Citoyen concernant les intentions de l'OCDE de reléguer à nouveau la Suisse sur une liste grise ou une liste noire si elle ne cède pas à ses nouvelles exigences, à savoir la transmission automatique des NUMEROS DE COMPTES bancaires à tous les Etats qui en feraient la demande, au nom de l'aide administrative en matière d'échanges d'informations fiscales.

Cette exigence vient s'ajouter aux concessions déjà consenties par la Suisse par le biais des Conventions contre la double imposition (CDI) signées l'année dernière en hâte pour extraire la Confédération d'une "liste grise" de l'OCDE mettant au ban des nations celles qui ne respecteraient pas ses règles !

Pendant ce temps, des Etats voisins exploitent éhontément  le butin de données bancaires volées par des employés-félons dans nos banques !

Pour sévère qu'il soit, le commentaire du Carton Rouge du  Citoyen est parfaitement légitime et fondé.

Résistons aux "nouveaux Inquisiteurs", comme le dit si justement l'auteur du commentaire, Martin TAMAR.

Son texte peut être lu ici...

RSR1 - Forum du 6 février 2010: La Suisse prête à sacrifier toujours plus son secret bancaire

Le scandale relaté dans la revue de presse du 12:45 de la TSR

sonntagszeitung6fev2011a550.jpg

 

 

 

16:37 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | Whimsical

L'OCDE veut faire sauter ce qui reste du secret bancaire !

Lu dans la SonntagsZeitung du 6 février 2011: "Outre le nom du titulaire de compte et le nom de la banque, l'OCDE va exiger de la Suisse qu'elle fournisse aussi désormais les numéros de compte des clients de ses banques !

"Mercredi dernier, lors de la séance du Conseil fédéral, Eveline Widmer-Schlumpf, ministre suisse des finances, a évoqué la menace d'une rétrogradation de la Suisse sur une liste grise ou noire de l'OCDE. Cette menace pourrait être mise à exécution si Berne n'acceptait pas d'élargir " l’échange d’informations » entre les autorités fiscales  compétentes  des Etats  contractants, cela au titre de l'assistance  administrative  en matière fiscale.

"Depuis octobre 2010, l'OCDE vérifie l'application de la nouvelle Convention contre la double imposition (CDI), récemment signée par la Suisse. Un porte-parole de l'OCDE à Berlin a confirmé ce fait. Le rapport sur cette question n'est pas encore public mais Eveline Widmer Schlumpf redoute, selon certaines informations, qu'il ne contienne de vives critiques. "

sonntagszeitunglogo.gif

 

 

Article originel (en allemand) dans la SonntagsZeitung

cartonrouge.gif

 

 

 

 

 


Adaptation de l'article originel en français sur le site du Carton Rouge du Citoyen (CRC)

 

03:57 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | Whimsical

04/02/2011

Ma chère Zsa Zsa Gabor, te souvient-il ?

Ma chère Zsa Zsa,

zsazsagaborlatest.jpgOui, oui... je sais, tu ne manques jamais de corriger la prononciation de ton prénom  lorsqu'elle est écorchée: seuls tes familiers le savent (et je crois en être après nos multiples rencontres, à Londres dans les années 1960)  : ça se prononce Ja-Ja : Tu es d'ailleurs intraitable sur ce qui pourrait paraître un détail aux non-initiés. .Et je te sais même bien capable de sortir de tes gonds pour ceux qui ignoreraient cette idiosyncrasie phonétique car tu affiches fièrement tes origines hongroises. M'en voudras-tu si je rappelle que tu es née une année avant la fin de l'Empire austro-hongrois ?  Tu y tiens comme à tes rivières de diamants, tes colliers de perles et toute cette précieuse quincaillerie que tu arbores tous les jours et non seulement comme d'autres belles, les soirs de fête. Car chaque jour fut pour toi un jour de fête. C'est du moins l'impression que nous en avions quand tu nous octroyais le privilège de t'approcher: un astre qui ne s'éteint jamais.

Lire la suite

16:16 | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : zsa zsa gabor, londres, cinéma, septième art, diva | |  Facebook | Whimsical

Les nouveaux réprouvés engraissent les "préventologues"

baddog.jpgChaque jour apporte son lot de nouveaux réprouvés.

Aux "filles-mères" disparues depuis l'avènement de la pilule, la légalisation (relative) de l'IVG , le triomphe de l'amour libre à épisodes et la banalisation des familles recomposées-   ont succédé de nouvelles catégories de réprouvés: les mangeurs de viande, les adeptes des jeux de hasard, les conducteurs de 4 x 4, les amateurs de grand crûs et, last but not least, les pires: les fumeurs !

La crédulité mimétique et contagieuse accrédite la préventologie comme nouvelle conquête de la démocratie.

La chasse à l'hygiéniquement incorrect a même donné naissance à une nouvelle profession messianique: le "préventologue". Repu et bien payé:  un emploi d'avenir !

La Confédération distribue à ces nouveaux moralisateurs, devenus indispensables pour régenter les foules et garantir une parfaite harmonie sociale,  la somme annuelle de 1, 13 milliards de nos bons francs, gaspillés en pure perte en campagnes fondées sur le credo du principe de précaution.

Lire la suite

01:29 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : préventologue, interdits, tabac, alcool | |  Facebook | Whimsical

03/02/2011

"Fumée passive": vérités, vraisemblance, faux-semblants et réfutation

tensiometre.jpg«Un mensonge peut faire le tour de la terre le temps que la vérité mette ses chaussures.»  ( Mark Twain).

Suffirait-il aujourd'hui de se parer d'une blouse blanche et d'un titre universitaire pour se proclamer infaillible ? Non: encore faut-il consolider sa science, surtout lorsqu'elle est  molle, par une armure invicible: les statistiques. Comme le béton que l'on arme en le dotant de fers. Même nos cathédrales ne peuvent tenir debout par la force du Saint-Esprit sans le concours d'arcs-boutants. Il en va donc de même de la prose de nos nouveaux prophètes: seuls des chiffres sont capables de clouer le bec de détracteurs potentiels esprits forts et autres trouble-fête.  Un chiffre, voilà une flèche empoisonnée qui vous réduit tout récalcitrant à néant. L'arme de répression par excellence. Hélas, il se trouve toujours des esprits forts à oser contester de telles "preuves mathématiques, réputées  irréfutables. La Tribune de Genève qui avait, en toute bonne foi, publié de telles statistiques médicales pour étayer sa ligne rédactionnelle avouée anti-fumeurs, est tombée dans le piège d'une étude établissant un rapport de causalité entre la "fumée passive" et la prévalence de l'hypertension chez les enfants de parents fumeurs. Une étude made in Germany & Switzerland. L'illustre professeur Robert Molimard, inventeur de la "tabacologie" et grand connaisseur dans ce domaine, réfute ladite étude avec maestria et brio.

Lire la suite

00:48 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : statistiques, maladies, études, tabagisme, professeur, tribune, genève | |  Facebook | Whimsical

30/01/2011

Anamnèse de l'eurocrature

eu-flag broken300.jpgAu terme de 18 années d'un matraquage massif et systématique en faveur d'une mirifique Europe qui eût dû apporter aux peuples, sinon un bonheur sans nuages, du moins une entente parfaite, les thuriféraires suisses du bancal échafaudage en devenir commencent à ranger leur drapeau de l'UE à la cave. Les Suisses auto-flagellants qui estimaient en choeur  que notre pays devait "s'ouvrir" ravalent cet argument absurde: la Suisse est l'un des pays les plus démocratiques et les plus ouverts sur le monde: sa diaspora de 700'000 âmes, ses quatre cultures, ses 26 Etats jaloux de leurs prérogatives et sa pratique d'accueil  et d'intégration des étrangers ainsi que ses succès en matière de commerce international, attestaient pourtant de la réalité d'un patrimoine qu'il eût été inconvenant de brader sans coup férir.

Il aura donc fallu 18 années pour que le troupeau d'endoctrinés-fanatisés trouve enfin son chemin de Canossa. L'heure est donc venue d'écouter les dissidents. et les euro-hostiles. Commençons par une historienne... française de grand renom... En iconoclaste bienvenue, elle ose même s'attaquer de front à des personnages "européens" mythiques et béatifiés de leur vivant: Jean Monnet et Robert Schuman ! Voilà qui nous change de la propagande intoxicante que nous avons dû subir depuis 18 ans.

Lire la suite

21:51 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : europe, eurosceptique, ue, critique, endoctrinement, intoxication, propagande | |  Facebook | Whimsical

29/01/2011

"Le mensonge fait partie du quotidien de l’homme politique"

Le Portail d'Albert: " Le mensonge en politique par Jean-Claude St-Louis

"Qu’est-ce qu’un mensonge ? Selon le Petit Robert, c’est affirmer ce qu’on sait être faux, nier ou taire ce qu’on devrait dire. En vertu de cette définition, les exagérations partisanes, les cachotteries, les demi-vérités, sont toutes des mensonges. Et ceux qui s’y livrent sont des menteurs. En politique, à partir du premier ministre jusqu’au simple député, tous cachent, contournent, déforment systématiquement la vérité, sans en ressentir la moindre gêne. Aveuglés par le pouvoir, la gloire, les limousines, les flatteries de leur entourage, les politiciens jouent les importants et mentent effrontément."

Lire la suite

18:53 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : politique, mensonge, philosophie | |  Facebook | Whimsical

Reporter-cuisinier à bord du bateau pirate Caroline ...(1964)

carolinehmsfrederikecol.gifReporter recruté comme cuisinier malgré lui à bord de Radio Caroline en 1964 à bord du HMS Frederike

Jacques-André Widmer, alors jeune journaliste suisse, raconte son passage mouvementé sur le navire de Radio Caroline en 1964:


Comment le jeune journaliste suisse Jacques-André Widmer, correspondant à Londres, a dû se plier aux caprice d'un capitaine autoritaire et pingre

La plupart de mes amis ont de la peine à me croire lorsque je leur raconte mon aventure extraordinaire en 1964 à bord d'un bateau-pirate, voici donc 47 ans... Pas de raison que vous n'en profitiez point, à votre tour...

Lire la suite

16:22 Publié dans Récits | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : radio caroline, bateau pirate, londres, fm, radios libres | |  Facebook | Whimsical