07/02/2015

Mieux qu'un selfie: la joie de l'auteur moitrinaire...

 omvmedeuxcover.jpgTant pis pour les acariâtres, envieux, grommeleurs et atrabilaires... Il me tardait de vous annoncer, avant que vous ne vous en aperçussiez, que j'ai trouvé mieux que la banal et un peu lassant selfie : la joie secrète de l'auteur moitrinaire !

 Sous prétexte de m'être fait voler mon ego, voici que les Bibliothèques municipales de Genève m'ouvrent leurs portes en triomphe après avoir soumis mes deux volumes à leur Commission de sélection.

Je n'ai même pas dû montrer patte blanche ni roucouler ou courtiser quiconque pour décrocher la timbale au sommet du mât de cocagne.

 

dont-boast.png


C'est bien la première fois de ma vie que je parviens à conclure uu deal avec la Ville de Genève !

Mais qu'on se rassure : je ne vais pas dare-dare m'acheter l'épée et son complément verdâtre: l'habit de l'Académicien... (jaw)

 

 

Chez l'éditeur

biblioun.jpg

05:13 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

25/01/2015

Un incurable de la « tchatche » s'est tu : José Artur

josearthur.JPGVolubile, disert et souvent prolixe, l'animateur du Pop Club s'est tu à jamais. Il aura non seulement tendu son micro à des milliers d'invités de marque du show business, de la politique des arts et des lettres mais souvent, de l'époque de l'ORTF (1965) jusqu'en 2005, monologué avec une aisance magistrale au point de reléguer ses hôtes au second plan ! » José Artur ou le babil fait homme...

Lire la suite

01:26 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

21/01/2015

Débrayer son cerveau pour...mieux perdre la tête !

Osho.jpgLa dernière coqueluche du mieux-être, très contagieuse, c'est la Vipassana, ascèse méditative bouddhiste, vieille de vingt-quatre siècles. Vanté jadis au porte-voix par le notoire gourou Bhagwan-Osho (1931-1990), cet exercice, rebaptisé « méditation en pleine conscience » pour faire oublier son origine religieuse orientale, aurait été purifié de son contenu bouddhiste : « Ici pas de référence spirituelle » nous assure un publi-reportage de la RTSun. « Une méthode qui fait ses preuves depuis dix ans au sein des Hôpitaux universitaires de Genève »... « C'est un véritable traitement qu'on a pu comparer aux anti-dépresseurs » affirme à l'écran Anne Gendre, co-directrice certificat formation continue – HEDS-GE sans sourire...

Lire la suite

20:14 | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook

12/01/2015

De la psychologie des foules

gustavelebondeux.jpgPourquoi ne pas tirer parti de l'actualité en complétant son savoir sur la psychologie des foules, en commençant – à tout seigneur tout honneur – par l'opus éponyme du médecin français Gustave Le Bon (1841-1931) ? Pourquoi vouloir aussitôt dénigrer cet auteur classique au motif que ses théories (hostiles à l'idée d'une « race aryenne » notamment) ne seraient que de vieilles lunes à jeter par-dessus les moulins ?

Lire la suite

20:07 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

02/01/2015

Genève zappe sa Discothèque des Minoteries !

 

 

vivre-geneve-58-240.jpgA moins d'avoir raté un chapitre de la chronique municipale genevoise, l'An nouveau nous apporte une triste nouvelle : dans la plus grande discrétion, la Ville de Genève décide de supprimer sa Discothèque des Minoteries.

 Évidemment, ce n'est pas là un acte héroïque dont pourrait se vanter l'élu cultureux responsable de cet acte de sabotage.

Ladite discothèque était hébergée depuis une quarantaine d'années dans le groupe d'immeubles des Minoteries que la Ville avait construit elle-même pour loger ses populations.

On ne peut compter sur le journal municipal, « Vivre à Genève » (surnommé La Pravda) pour en savoir plus.

Le personnel de ladite discothèque se borne à confirmer la rumeur selon laquelle l'établissement sera déplacé à la Cité. Névrose obsessionnelle de centralisation ? Caprice organisationnel d'un magistrat ? Tout ce que l'on sait, c'est que le déménagement aura lieu « au printemps 2015 ».

Et que cette décision est irrévocable.

Peut-être a-t-on jugé plus facile de déporter toute la clientèle de la discothèque des Minoteries à La Cité plutôt que de permettre au personnel municipal de  servir sur place les mélomanes d'un des quartiers les plus peuplés de Genève ?

Il est vrai que d'importants travaux de réfection doivent être entrepris dans le groupe d'immeubles qui hébergent la Discothèque des Minoteries.

Y aurait-il là un rapport de cause à effet ?

 La voix de son Maître demeure muette !

Nous comptons sur le Conseil administratif pour nous rassurer en avouant qu'il ne s'agit là que d'une décisions imputable à un état de nécessité et non pas d'un acte de vandalisme:-)

 la-voix-de-son-maitre.1244103623.jpg

 

19:19 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

27/12/2014

Comment contourner le "paywall" annoncé par TAMEDIA (II/II)

contourner.jpgTamedia va donc faire payer les informations consultées par ses lecteurs online dès la mi-janvier 2015. Pour les infos internationales et nationales, la perte sera minime. Le lecteur pourra se rabattre sur le fil des agences, en particulier de l'ATS. Pour le régional INEDIT , EXCLUSIF et pour le COMMENTAIRE c'est râpé : il faudra bel et bien sortir son gousset  pour savourer la matière inédite de La Tribune de Genève et de 24 Heures. Qu'en coûtera-t-il au lecteur pour lire le commentaire sur le dernier match du Genève Hockey Club ou de l'éditorial de Pierre Rütschi ? Le secret est bien gardé mais il existe une martingale pour continuer à lire plus de ...3000 journaux a bon compte ...

Lire la suite

05:48 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

26/12/2014

Le "paywall" de TAMEDIA , fossoyeur de la presse résiduelle ? (I/II)

berlinwall.jpgTamedia vient donc d'annoncer qu'elle va ériger dès janvier 2015 un Mur, le paywall, pour se prémunir contre l'action de voyeurs qui s'imaginaient profiter encore longtemps d'une presse gratuite.

Plus de perles aux pourceaux ! Beau paradoxe à une époque où les têtes de linottes préconisent à tue-tête la suppression des frontières entre Etats-nations en Europe et dans le monde entier comme gage de lendemains qui chantent et de paix perpétuelle... Un mur, tel est le cadeau de Noël de l'Ogre de papier ! Et s'il s'agissait d'une automutilation qui s'ignore ?

Lire la suite

00:16 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

22/12/2014

Merry Xmas ! (II/II)

flop.jpgNon sans peine, je hisse mon attirail jusqu'au troisième étage de mon logis et m'affale dans un fauteuil, épuisé autant par mes calculs mentaux sous contrainte que par le poids de mon fardeau.

- T'en as mis du temps ! s'étonne ma femme. Pas le moment de lui expliquer la torture des conversions de pieds cubiques en centimètres cube et de pouces en décimètres. Je m'empare du fil de fer de calibre impérial 11  et m'attaque à la confection des bougeoirs. Si j'en suis réduit a fabriquer mes propres bougeoirs avec du fil de fer  c'est que ces bons vieux bougeoirs continentaux à pincer aux branches des sapins de Noël, on n'en trouve pas l'ombre d'un seul dans le Greater London ! Article de quincaillerie inconnu !  Et dire que je suis dans la métropole d'un Empire déchu  où le soleil ne se couchait jamais ! Le fil de fer est rétif.

Lire la suite

17:27 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Merry Xmas ! (I / II)

pinkoilheater2.JPG- Nos invités devront s'en accommoder : nous n'allons pas faire de chichis. J'ai acheté une dinde chez le boucher de Finchley Road et un paquet de bougies, une bouteille de bourgogne et des chocolats à la menthe pour égayer l'atmosphère...

- Ce qui nous manque vraiment, c'est un sapin de Noël !

- Pour le sapin ça me paraît un peu tard pour y songer. Faut oublier. T'as vu l'heure qu'il est ?

Oui, il est déjà bien tard mais un Noël sans sapin, est-ce imaginable ?

Nous sommes à Londres en 1964, au troisième étage d'un appartement meublé avec une vue splendide sur tout l'ouest de la capitale. Qui dit mieux ?

Lire la suite

01:40 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

12/12/2014

Panne de courant fatale pour Ida Columberg, speakerine légendaire

ida550.jpgIda, la speakerine-vedette de la Télévision grisonne n'est plus. Cette fois-ci, la panne de courant électrique qui a frappé Disentis (GR) en novembre, suite à des chutes de neige massives, a non seulement privé les téléspectateurs d'émissions en romanche mais aussi, du même coup, de sa speakerine légendaire en langue romanche, Ida Columberg.

Lire la suite

01:20 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

27/11/2014

L'éloquence des encéphalographistes plats...

flatliners.jpgLe soir même où passe sur RTSdeux le film-culte «  L'Expérience interdite «  (« Flatliners » - 1990) paraît une recension de mon ouvrage en deux Tomes sur le même thème en page 21 de Genève Home Information, (No du 26 nov. 2014) sous la plume de Sandra Joly.

« On m'a volé mon ego – Témoignage d'une abomination vécue et vaincue » est un récit authentique de semblables expériences de NDE (Near Death Exeprience) qui, pratiquées dans ces cabinets médicaux de Genève entre 1986 et 1990, ont abouti à un acte psycho-criminel dont les séquelles m'ont poussé au bord de la déraison et du suicide.

Lire la suite

02:31 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

13/11/2014

Les secrets des groupes initiatiques occultes et des religions à mystères révélés

meditant.jpgSous le masque de "développement personnel", de "thérapies douces", de "méditations en pleine conscience"bouddhistes (vantées par les Hôpitaux Universitaires de Genève), de techniques de mieux-être, les toxines de SIX pratiques psycho-corporelles majeures connaissent une recrudescence massive à la faveur de la "mondialisation". La philosophie "holiste" sans frontières exerce une emprise croissante sur le monde...mondialisé, en particulier en contaminant la médecine de Faculté:

Ésotérisme, Gnoses, Magies, Occultisme, Sorcellerie et Satanisme (Anton Lavey) en accusation.

Lire la suite

14:58 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

01/11/2014

Halloween: un hommage mortifère à la sorcellerie

sorcierebalai.jpgTiens, ça sonne  à ma porte:.. J'ouvre. Et que vois-je ? Une enfant pas plus haute que trois pommes, quatre ans tout au plus,  le visage recouvert d'un masque hideux grimaçant. Effroi !  Je sursaute et, par réflexe, claque la porte violemment en maudissant les parents de cette innocente expédiée au porte à porte pour rendre hommage à la sorcellerie. Halloween, contagion d'une mode américaine détestable, est loin d'être un simple jeu innocent. Il propage l'idée que sorciers et sorcières ne seraient en définitive que des personnages imaginés pour pimenter les contes de fées. Des effigies de personnages purement fictifs destinées à incarner le mal dans la tradition de "Fais moi peur..." car j'aime ce délicieux frisson qui court dans mon échine au spectacle d'horreurs simulées. Un frisson suivi de propos rassurants de papa et maman qui assurent avec candeur: Mais non, mon petit, les sorcières, ça n'existe pas !

Quelle erreur !

La sorcellerie n'aura jamais été aussi présente et active qu'en ce début de "mondialisation".

Lire la suite

16:42 | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook

25/10/2014

Séquelles de l'esclandre Stauffer: vers du pire ?

depute.jpgLe récent psychodrame frisant le ridicule est donc à la source d'une nouvelle législation annoncée imposant au président du Grand Conseil de lire à haute voix la teneur des amendements aux projets de loi mis en débat. Une telle mesure ne peut, effectivement, qu'ajouter à la clarté des débats, ceux que le bon peuple pourra de nouveau suivre sur le petit écran dès 2015. Le citoyen, les chroniqueurs parlementaires et, subsidiairement, le peuple pourront savourer en direct les délices littéraires de "l'amendement Pistis" sans plus déclencher de rodomontades chronophages. Ni se demander qui est ce "Pistis" dont l'amendement historique escamoté lui vant tant de notoriété: un rhéteur admirable ou une peste oratoire:-) ?

Lire la suite

22:01 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

18/10/2014

Les exquises pestes spirituelles expliquées sur Radio Cité

 radiocite.jpgCe que j'ai écrit et décrit dans mon livre en deux volumes, On m'a volé mon ego est, par nature, incroyable et j'aurais moi-même de la peine à le croire aussi, si je ne l'avais vécu.

 C'est pourtant la plus stricte vérité.

Les forces qu'invoquent les religions à mystères sont de même origine que celles appelées à la rescousse chez toutes les sociétés secrètes et par d'innombrables sectes et groupes occultes, notamment les sectes guérisseuses. Mes explorations durant quatre années, en toute bonne foi, dans ces allées thérapeutiques magnétiques, ont failli me coûter ma raison et ma vie... Ce que j'ai découvert est le scoop de ma longue vie professionnelle de journaliste (1961-2001), poussé par une curiosité incurable... Au micro du reporter Gilles Soulhac, je commente mon expérience et mes découvertes sur les ondes de Radio-Cité. En cinq épisodes.

Lire la suite

16:25 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

12/10/2014

Confessions d'un miraculé sur Radio Cité

couvertureunesolo.jpgVingt-quatre ans après mon ordalie, je me suis résolu, après plusieurs tentatives avortées, à coucher sur le papier mon témoignage incroyable et quasi-indicible. Si je ne l'avais vécue et décrite de ma propre plume, je crois que je douterais de l'authenticité de cette Saison en Enfer. Oui, mon récit est d'autant plus dérangeant qu'il est vrai.

- Il fait penser au film Eyes Wide Shut ! m'a fait remarquer un ami, éditeur américain, de passage à Genève.

- Oui, je sais: c'est pire que du Kafka ou de l'Edgar Allen Poe, lui ai-je fait remarquer.

Mon opus en deux Tomes vient de paraître – à compte d'auteur – chez PUBLIBOOK (Paris) sous le titre On m'a volé mon ego – Témoignage d'une abomination vécue et vaincue.

Lire la suite

00:48 | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook

04/10/2014

Délicieuses catastrophes: l'OTS et le Titanic au box office

oeiljevoistout.jpgLa fascination du mal fait toujours recette depuis la plus haute Antiquité. Certes, nous somme privés depuis longtemps du spectacle des chrétiens que l'on jetait dans la fosse aux lions. Ou des combats de gladiateurs. Seule la tauromachie et les images de guerre qui déferlent chaque soir sur nos écrans nous rappellent que dans les deux cas, le sang versé servait à calmer la colère des dieux en confortant la cohésion sociale.

Désormais, nous avons un ersatz des spectacles sanglants dans les arènes. Ca se passe sur nos petits écrans...

Tant que le sang coule et que l'écran scintille...les Duraton frétillent. Bon pour l'Audimat. Bon pour le tirage. Et quand l'actualité tarit et refuse de fournir  son content de spectacles sanglants du jour, de crimes, de guerres, de catastrophes et de décapitations djihadistes en direct, la recette est connue: il suffit de commémorer tel ou tel épisode sanglant de l'histoire humaine tragique. On se contente alors de plats réchauffés avec un art consommé. Nos pourvoyeurs de frissons  ont oublié Octobre 1917 cette année pour se concentrer sur deux autres morceaux de choix: les vingt ans des massacres l'Ordre du Temple Solaire (OTS) et le naufrage du Titanic !

Lire la suite

18:03 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

26/09/2014

« Avoir la vue » sur les... paréidolies !

pareidolieresized.jpgL'un des secrets des sociétés à arcanes et des religions dites « à mystères », c'est la paréidolie. De quoi s'agit-il ? D'un phénomène très courant, connu de nous tous, beaucoup plus simple à comprendre que le terme qui le désigne.

Avez-vous jamais vu dans un nuage une forme qui fait penser et qui ressemble à un visage humain, de face ou de profil ? A un animal ? Avez-vous déjà vu des formes évoquant des plantes ou des paysages dans un meuble en ronce de noyer ? Des racines d'arbres qui ressemblent à des gnomes ?

Cette perception particulière de la réalité est bien connue des malades enfiévrés qui contemplent la paroi de sapin ou d'arolle dans la chambre d'un de nos chalets.

Lire la suite

17:41 | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook

24/09/2014

BB, tu fus exquise, drapée dans ton manteau de vison rose...

brigittebardote.jpegLa scène est demeurée gravée dans mon esprit depuis 1966. Rien vu de tel depuis lors : des dizaines de paparazzi se bousculant pour s'approcher de la « diva », Brigitte Bardot, venue tourner à Londres « A Coeur joie », film de Serge Bourguignon. Debout sur les tables d'un salon du Westbury Hotel, les paparazzi font voler les nappes damassée de ce cinq-étoiles, piétinent les tapis d'Orient de leurs chaussures boueuses et abandonnent  leurs cigares fumants dans les tasses à thé. A real stampede ! La ruée vers l'exquise sulfureuse vêtue (court) d'un manteau de vison rose. On a frisé l'émeute. Chaque journaliste peut approcher la diva et lui poser UNE question. J'ai la consigne (venue d'un grand magazine « people » parisien) de me borner à lui demander : BB, es-tu heureuse ? Je prie l'envoyé spécial du magazine qui m'accompagne d'aller lui poser cette question unique car je suis le correspondant attitré du magazine à Londres. Il maugrée et refuse. Il est vrai que pour un agrégé de philosophie, une telle mission à question unique est nettement en-dessous de ses qualifications:-) . Bernard Thomas – car c'est de lui qu'il s'agit – me prie d'approcher la belle : BB, es-tu heureuse ? Et j'attends et note la réponse dont j'ai oublié la teneur. Au suivant ! Heureusement que j'avais préparé mon « scoop » en amont. J'en ai  même inclus le récit, avec d'autres souvenirs professionnels piquants, dans mon livre On m'a volé mon ego, paru en deux volumes chez PUBLIBOOK...Voici le passage en question.

Lire la suite

05:14 | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook

19/09/2014

Pourquoi nous dévoilons les arcanes des sociétés secrètes

 

brainscogwheel.jpgSavez-vous ce qu'est l'«éternel présent ?», la « double vue ?», le « métamorphisme ? », la « bilocation ? », une "paréidolie ?", le « Royal Secret  ? », un « égrégore" ?  Ce sont là quelques-uns des secrets de toutes les fraternités occultes, sociétés ésotériques, gnostiques, secrètes, magiques et des religions à mystères, actives depuis la plus haute Antiquité. Je les révèle tous dans mon livre, en deux tomes, paru ce jour : « On m'a volé mon ego – Témoignage d'une abomination vécue et vaincue. » (PUBLIBOOK). Ces secrets d'origine chthonienne, m'ont été dévoilés sans que je n'en aie exprimé le désir, au travers d'une expérience hyper-traumatique survenue au terme de quatre années de recherches (1986-1990) et de diverses ascèses en compagnie de médecins FMH dévoyés à Genève et autres faux prophètes de cette espèce. Il m'aura fallu vingt-quatre années de tentatives avortées, de valses-hésitations, pour que je me résolve et parvienne à coucher mon témoignage sur le papier, à titre de mise en garde du public contre les séductions du mal sous le masque du bien.

Lire la suite

23:31 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook