25/10/2014

Séquelles de l'esclandre Stauffer: vers du pire ?

depute.jpgLe récent psychodrame frisant le ridicule est donc à la source d'une nouvelle législation annoncée imposant au président du Grand Conseil de lire à haute voix la teneur des amendements aux projets de loi mis en débat. Une telle mesure ne peut, effectivement, qu'ajouter à la clarté des débats, ceux que le bon peuple pourra de nouveau suivre sur le petit écran dès 2015. Le citoyen, les chroniqueurs parlementaires et, subsidiairement, le peuple pourront savourer en direct les délices littéraires de "l'amendement Pistis" sans plus déclencher de rodomontades chronophages. Ni se demander qui est ce "Pistis" dont l'amendement historique escamoté lui vant tant de notoriété: un rhéteur admirable ou une peste oratoire:-) ?

Lire la suite

22:01 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

18/10/2014

Les exquises pestes spirituelles expliquées sur Radio Cité

 radiocite.jpgCe que j'ai écrit et décrit dans mon livre en deux volumes, On m'a volé mon ego est, par nature, incroyable et j'aurais moi-même de la peine à le croire aussi, si je ne l'avais vécu.

 C'est pourtant la plus stricte vérité.

Les forces qu'invoquent les religions à mystères sont de même origine que celles appelées à la rescousse chez toutes les sociétés secrètes et par d'innombrables sectes et groupes occultes, notamment les sectes guérisseuses. Mes explorations durant quatre années, en toute bonne foi, dans ces allées thérapeutiques magnétiques, ont failli me coûter ma raison et ma vie... Ce que j'ai découvert est le scoop de ma longue vie professionnelle de journaliste (1961-2001), poussé par une curiosité incurable... Au micro du reporter Gilles Soulhac, je commente mon expérience et mes découvertes sur les ondes de Radio-Cité. En cinq épisodes.

Lire la suite

16:25 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

12/10/2014

Confessions d'un miraculé sur Radio Cité

couvertureunesolo.jpgVingt-quatre ans après mon ordalie, je me suis résolu, après plusieurs tentatives avortées, à coucher sur le papier mon témoignage incroyable et quasi-indicible. Si je ne l'avais vécue et décrite de ma propre plume, je crois que je douterais de l'authenticité de cette Saison en Enfer. Oui, mon récit est d'autant plus dérangeant qu'il est vrai.

- Il fait penser au film Eyes Wide Shut ! m'a fait remarquer un ami, éditeur américain, de passage à Genève.

- Oui, je sais: c'est pire que du Kafka ou de l'Edgar Allen Poe, lui ai-je fait remarquer.

Mon opus en deux Tomes vient de paraître – à compte d'auteur – chez PUBLIBOOK (Paris) sous le titre On m'a volé mon ego – Témoignage d'une abomination vécue et vaincue.

Lire la suite

00:48 | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook

04/10/2014

Délicieuses catastrophes: l'OTS et le Titanic au box office

oeiljevoistout.jpgLa fascination du mal fait toujours recette depuis la plus haute Antiquité. Certes, nous somme privés depuis longtemps du spectacle des chrétiens que l'on jetait dans la fosse aux lions. Ou des combats de gladiateurs. Seule la tauromachie et les images de guerre qui déferlent chaque soir sur nos écrans nous rappellent que dans les deux cas, le sang versé servait à calmer la colère des dieux en confortant la cohésion sociale.

Désormais, nous avons un ersatz des spectacles sanglants dans les arènes. Ca se passe sur nos petits écrans...

Tant que le sang coule et que l'écran scintille...les Duraton frétillent. Bon pour l'Audimat. Bon pour le tirage. Et quand l'actualité tarit et refuse de fournir  son content de spectacles sanglants du jour, de crimes, de guerres, de catastrophes et de décapitations djihadistes en direct, la recette est connue: il suffit de commémorer tel ou tel épisode sanglant de l'histoire humaine tragique. On se contente alors de plats réchauffés avec un art consommé. Nos pourvoyeurs de frissons  ont oublié Octobre 1917 cette année pour se concentrer sur deux autres morceaux de choix: les vingt ans des massacres l'Ordre du Temple Solaire (OTS) et le naufrage du Titanic !

Lire la suite

18:03 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

26/09/2014

« Avoir la vue » sur les... paréidolies !

pareidolieresized.jpgL'un des secrets des sociétés à arcanes et des religions dites « à mystères », c'est la paréidolie. De quoi s'agit-il ? D'un phénomène très courant, connu de nous tous, beaucoup plus simple à comprendre que le terme qui le désigne.

Avez-vous jamais vu dans un nuage une forme qui fait penser et qui ressemble à un visage humain, de face ou de profil ? A un animal ? Avez-vous déjà vu des formes évoquant des plantes ou des paysages dans un meuble en ronce de noyer ? Des racines d'arbres qui ressemblent à des gnomes ?

Cette perception particulière de la réalité est bien connue des malades enfiévrés qui contemplent la paroi de sapin ou d'arolle dans la chambre d'un de nos chalets.

Lire la suite

17:41 | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook

24/09/2014

BB, tu fus exquise, drapée dans ton manteau de vison rose...

brigittebardote.jpegLa scène est demeurée gravée dans mon esprit depuis 1966. Rien vu de tel depuis lors : des dizaines de paparazzi se bousculant pour s'approcher de la « diva », Brigitte Bardot, venue tourner à Londres « A Coeur joie », film de Serge Bourguignon. Debout sur les tables d'un salon du Westbury Hotel, les paparazzi font voler les nappes damassée de ce cinq-étoiles, piétinent les tapis d'Orient de leurs chaussures boueuses et abandonnent  leurs cigares fumants dans les tasses à thé. A real stampede ! La ruée vers l'exquise sulfureuse vêtue (court) d'un manteau de vison rose. On a frisé l'émeute. Chaque journaliste peut approcher la diva et lui poser UNE question. J'ai la consigne (venue d'un grand magazine « people » parisien) de me borner à lui demander : BB, es-tu heureuse ? Je prie l'envoyé spécial du magazine qui m'accompagne d'aller lui poser cette question unique car je suis le correspondant attitré du magazine à Londres. Il maugrée et refuse. Il est vrai que pour un agrégé de philosophie, une telle mission à question unique est nettement en-dessous de ses qualifications:-) . Bernard Thomas – car c'est de lui qu'il s'agit – me prie d'approcher la belle : BB, es-tu heureuse ? Et j'attends et note la réponse dont j'ai oublié la teneur. Au suivant ! Heureusement que j'avais préparé mon « scoop » en amont. J'en ai  même inclus le récit, avec d'autres souvenirs professionnels piquants, dans mon livre On m'a volé mon ego, paru en deux volumes chez PUBLIBOOK...Voici le passage en question.

Lire la suite

05:14 | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook

19/09/2014

Pourquoi nous dévoilons les arcanes des sociétés secrètes

 

brainscogwheel.jpgSavez-vous ce qu'est l'«éternel présent ?», la « double vue ?», le « métamorphisme ? », la « bilocation ? », une "paréidolie ?", le « Royal Secret  ? », un « égrégore" ?  Ce sont là quelques-uns des secrets de toutes les fraternités occultes, sociétés ésotériques, gnostiques, secrètes, magiques et des religions à mystères, actives depuis la plus haute Antiquité. Je les révèle tous dans mon livre, en deux tomes, paru ce jour : « On m'a volé mon ego – Témoignage d'une abomination vécue et vaincue. » (PUBLIBOOK). Ces secrets d'origine chthonienne, m'ont été dévoilés sans que je n'en aie exprimé le désir, au travers d'une expérience hyper-traumatique survenue au terme de quatre années de recherches (1986-1990) et de diverses ascèses en compagnie de médecins FMH dévoyés à Genève et autres faux prophètes de cette espèce. Il m'aura fallu vingt-quatre années de tentatives avortées, de valses-hésitations, pour que je me résolve et parvienne à coucher mon témoignage sur le papier, à titre de mise en garde du public contre les séductions du mal sous le masque du bien.

Lire la suite

23:31 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

14/09/2014

Comment la médecine genevoise plonge dans "Le Puits du Néant" (IV)

saibaba.jpgHuit jours exactement après le troisième texte critique publié sur ce présent blog, le chantre de la méditation boudddhiste pseudo-thérapeutique à Genève, ajoute - enfin - quelques bémols à sa prétendue  panacée contre tous les maux, de la nosologie dermatologique à celle de l'oncologie !  Quel  large spectre d'action pour les résultats proclamés ! Pourtant, l'aveu n'est pas loin: ladite ascèse bouddhiste n'est donc pas exempte d'effets secondaires, comme vous allez pouvoir vous en convaincre .La liberté thérapeutique est désormais sans limites...(Photo: Sai Baba, feu gourou indien illustre)

Lire la suite

04:23 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

03/09/2014

Comment la médecine genevoise plonge dans l'occulte (III)

bouddha.jpgLes Hôpitaux Universitaires de Genève (HUG), soutenus par Planète Santé, se livrent ces jours-ci à un matraquage assourdissant pour promouvoir une pseudo-nouveauté thérapeutique, la « méditation en pleine conscience » ou, pour conférer la touche d'exotisme suffisante et déclencher une « décision d'achat », en anglais : la « mindfulness meditation ».

On en vante les mérites sans le moindre bémol  au 19:30 de la RTS et à On en parle (radio RTS) et dans la presse. Dernière coqueluche thérapeutique...légitimée par des psychiatres américains, toujours à la pointe du "progrès", comme ce fut le cas jadis pour les lobotomies. Avec en prime, une effigie du bouddha pour illustrer la propagande en faveur de « la 7e journée genevoise d'addictologie » sur le site des HUG, placée sous l'appellation « De la stigmatisation à la compassion ».  Ce recrutement à son de cor dure depuis dix ans...

Lire la suite

02:36 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

18/08/2014

On m'a volé mon ego : le livre qui accable les médecines occultes

omvmegodef550couvrectonew.jpgAu moment où, dans ma soixante-quatorzième année,  je publie mon... premier livre (après avoir pondu tant d'articles de journaux de 1961 à 2001), le rose de la pudeur me monte au front en découvrant aujourd'hui l'appréciation laudative d'un illustre professeur de médecine parisien sur mon ouvrage qui vient de paraître chez PUBLIBOOK à Paris: On m'a volé mon ego – Récit d'une abomination vécue et vaincue ...


Lire la suite

01:30 | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook

07/08/2014

Guy Fontanet, « taureau » dissuasif...

fontanet.jpgNous sommes à fin 1968. Genève est en émoi. Les manifestations de rue se succèdent. Les heurts entre manifestants de toutes espèces et la police sont violents. Contre le fascisme espagnol (Franco), portugais (Salazar) et contre le régime des colonels en Grèce. Pour l'avortement libre, pour l'objection de conscience, pour le suffrage féminin au plan fédéral, contre les abus de la psychiatrie (cures de sommeil), pour les squats. On découvre même un "arsenal" dans la cave d'un jeune militant. Celui-ci s'enfuit à Alger qui héberge pas moins de vingt-deux mouvements "de libération"...

 Quand Paris éternue, Genève s'enrhume...avec retard.

Lire la suite

05:48 | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook

21/07/2014

Comment la médecine genevoise plonge dans l'occulte (II)

 mediter-birman.jpgL'engouement du public pour le vert-bio à tout prix s'étend désormais à la médecine de Faculté. Aux Hôpitaux universitaires de Genève (HUG), sans que nul n'y trouve à redire, les méditations orientales, d'origine bouddhiste et hindouiste, ont droit de cité. Qu'elles se proclament laïques ou profanes ou même scientifiques, ne devrait pourtant pas faire oublier que de telles ascèses ne sont pas sans danger.

Comme toutes les ascèses orientales, elles provoquent une scission momentanée entre le soma, la psyché et le pneuma.

La sensation éprouvée par les méditants est vécue comme reposante, bienfaisante, voluptueuse, voire extatique. Elle est souvent addictive. Le piège est parfait: de la drogue sans drogue. Ni plus ni moins.

Lire la suite

19:05 | Lien permanent | Commentaires (7) | |  Facebook

15/07/2014

De la joie d'être lu...

Il est des moments où la grande solitude du scripteur de fond est agrémentée par de rares instants resplendissants qui réchauffent le coeur: ceux où les lecteurs manifestent leur appréciation.
Pour avoir oeuvré souvent comme correspondant à Londres de magazines "people" parisiens à grand tirage durant les années 1960, j'ai souvent surpris dans le métro des inconnus absorbés dans ma prose du jour. Où traversé la France (encore dépourvue d'autoroutes) où, dans chaque ville, chaque village, je me plaisais à contempler les affiches géantes annonçant mon dernier scoop en date devant chaque Maison de la Presse.

Lire la suite

19:27 | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook

23/06/2014

L'héroïque Résistance de la Suisse à l'Europe occulte

resistance.jpg C'est une idiosyncrasie persistante, pratiquement unique au monde : le peuple suisse a (encore) le dernier mot sur la nomenklatura de ses partis politiques, de ses syndicats patronaux et ouvriers, de son Parlement bi-caméral, de son appareil médiatique de propagande et même de son gouvernement. Cette singularité est incompréhensible, inimaginable, pour les ressortissants des États-nations du monde entier. Des pays où le gouvernement gouverne, où les parlements croupions bavardent et où le peuple subit mille abus en grommelant ou en défilant dans la rue. Sans le moindre effet sur les décisions de la nomenklatura du moment qu'il s'est imposé.

Défendons âprement les joyaux de la démocratie suisse: ils excitent l'envie de moult cupides qui nous entourent. Comme on les comprend !

Lire la suite

03:39 | Lien permanent | Commentaires (7) | |  Facebook

17/06/2014

La surprise du siècle: le tunnel sous la Rade à la portée des Genevois cet automne

UNE-viewer_180_240.jpgDouble surprise heureuse ce jour en levant ma boîte aux lettres: la section genevoise du TCS consacre un cahier spécial à la traversée  routière de la Rade en tunnel. Les Genevois sont appelés à se prononcer en septembre sur ce projet attendu depuis Jules César ...ou presque.

Cette fois-ci, le choix est à bout touchant ! Et la réalisation de ce vieux rêve à portée d'urne. Si le TCS, jadis nid de militants du Parti radical, soutient le projet de la section genevoise de l'UDC, c'est bien qu'il ne s'agit plus d'une question partisane mais d'une oeuvre d'intérêt public. En fouinant sur le Net, je tombe en plus sur la prose de Martin Tamar sur le site du Carton Rouge du Citoyen. Il dit pourquoi il convient de soutenir ce projet, un événement qui ne se produit  qu'une fois par siècle  !

Lire la suite

20:52 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

12/06/2014

Le « psytrialogue », dernier salon où l'on cause en toute liberté

promentesana.jpgQuoi de plus captivant que le choc des opinions entre humains ? Il est même des arènes ad hoc où les combats verbaux sont légitimes, attendus et cultivés : les parlements et les tribunaux. Et c'est souvent le dernier orateur qui a le dernier mot. Exemple : la plaidoirie de Poggia en queue du débat au Grand Conseil de Genève, consacré à l'opportunité d'ouvrir une Commission d'enquête sur l'affaire Adeline.

Dans ces championnats de rhétorique, comme dans les tribunaux, les beaux parleurs ont l'avantage surtout si leurs harangues enflamment les émotions et allument les affects de l'assemblée plutôt qu'ils n'illuminent ceux des neurones destinés à la réflexion rationnelle.

Lire la suite

20:20 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

06/06/2014

Adeline : la plaidoirie de Poggia fait mouche au Grand Conseil

grandconseil.jpgDurant quelque 40 minutes, le Grand Conseil, en session le jeudi 5 mai 2014, a refusé une motion socialiste-UDC proposant une Commission d'enquête parlementaire cantonale (CEP) sur la drame d'Adeline, sociothérapeute assassinée alors qu'elle conduisait ce récidiviste à une promenade équestre réputée thérapeutique. Une motion UDC sur le même objet avait aussi été déposée.

Voici, relevé au vol, l'intégralité du débat verbatim. 

Lire la suite

04:16 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

23/05/2014

La police genevoise se déshonore

policegeserment.jpgQuelle que soit la légitimité de sa cause, la police genevoise a tort de recourir à des moyens de potache pour la faire triompher.

Des flics en shorts et d'autres hirsutes au point de ressembler à la racaille qu'ils sont censés poursuivre et neutraliser, voilà une arme singulière qui déshonore la profession.


Une telle gaminerie ne serait jamais produite sous la direction d'un Henri Schmitt, d'un Guy Fontanet, d'un Bernard Ziégler ou même d'un "Dessine-moi-un-mouton".

Le jeune Maudet va-t-il laisser passer cette facétie sans coup férir ? Et que fait LA chef de la police pendant ce temps ? Elle demeure coite, condamnée qu'elle est au silence par son singulier ministre de tutelle.

Lire la suite

19:08 | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook

22/05/2014

Citoyens-moutons, qu'attendez-vous pour entrer en dissidence:-) ?

urnegeneve.jpgA l'approche des élections municipales de Genève,  la vie associative et les groupes d'influence extra-parlementaires s'animent. Leur rôle ne saurait être sous-estimé par rapport à celui des partis politiques. Hors des corsets partisans, loin des mots d'ordre et mandats plus ou moins impératifs, l'appartenance aux associations est souvent déterminante lors d'une élection. Tout se joue souvent à quelques voix près, lors d'élections à la proportionnelle. Songez- y ...

La liberté d'expression et de critique de l'association libertaire Les Dissident(e)s de Genève (DDG), fondée en 2008, est l'instrument idéal pour soutenir la candidature de ceux de tous ses membres qui, fidèles à nos statuts DDG, briguent une charge élective publique en Suisse..

Et, contrairement à son image abusivement réductrice de groupe "pro fumeurs" , l'association libertaire des DDG défend bien d'autres libertés résiduelles du citoyen comme en attestent les nombreux thèmes traités sur son site Web depuis bientôt sept années. Les injonctions et interdictions de l'appareil étatique se multiplient comme une colonie de bactéries toxiques de nos jours, selon les caprices de fonctionnaires désoeuvrés qui veulent votre bien en légiférant sur la couleur des ombrelles sur les terrasses de café ou la forme des tomates qu'il est permis de mettre en vente:-)

Lire la suite

15:25 | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook

13/05/2014

Comment la médecine genevoise plonge dans l'occulte (I)

meditation.jpgA la fois science et art, la médecine devient trinitaire sous l'emprise croissante de l'orientalisme, en ajoutant un troisième pilier à sa base : l'occultisme ! Après la  peu sage « sophrologie » en lieu et place de nos bons vieux anxiolytiques, voici l'impressionnante méditation en pleine conscience (Mindfulness-Based Stress Reduction ou MBSR) héritée en droite ligne de l'éveil spirituel bouddhiste. Le principe en est simple, voire simpliste : il s'agit de vivre « le corps et l'esprit dans ses deux composants, conscient et inconscient, dans le but de tout nettoyer, de tout purifier. » Cette nouvelle panacée à la mode «  se situe au-delà de la première forme de sagesse : la dévotion et au-delà de la deuxième forme : la logique de l'intellect. Elle est la troisième forme de sagesse, dite bhavana-maya panna, la vision directe de la réalité ultime en toute chose. » (sic!)

Comprennent les grands initiés :-) !

Lire la suite

12:45 | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook