06/04/2012

Capsule électorale (III): Les bonnes mœurs de Stauffer et...le Pirate !

genevacho.pngAucun bon ou mauvais point distribué. Aucune référence à la culture gréco-romaine antique Dans les Cordes ou dans Genève à chaud en ce Jeudi Saint.

Un invité de marque - Mauro Poggia – est en vedette Dans les cordes distendues et élastiques de la première émission politique de Léman Bleu.

Et, en grande première,  un auto-proclamé "pirate", ma foi fort civilisé, survient dans Genève à chaud.

Les bons sentiments bourgeonnent et suintent de Léman Bleu en ce Jeudi saint, au point où un jeune journaliste du Mali - une fois n'est pas coutume - vient parfaire  la distribution de cette télé locale.

poggia.jpgMagistral et excellent pédagogue, Me Mauro Poggia, cons. nat. (MCG/GE) est interrogé sur son activité débordante de parlementaire à Berne: il pond ses interventions à la vitesse où Lindt produit ses œufs et lapins de Pâques en chocolat. Oui, il admet en faire beaucoup, bien que condamné à n'agir que dans le plénum, les Commissions lui demeurant interdites d'accès, le MCG n'ayant qu'un seul élu dans l'hémicycle. Cela ne gêne nullement notre grand solitaire que de n'appartenir à aucun"groupe parlementaire ( minim: 5 membres): l'intérêt de ses projets est tel que ses collègues l'invitent à les développer devant les Commissions. Spécialité: la gestion des caisses-maladie. L'élu préside l'Association suisse des assurés (ASSUAS). (De même qu'il existe des escroqueries à l'assurance, il existe aussi des escroqueries aux assurés. La Loi (obligatoire) sur l'assurance-maladie (LAMAL) veille à la pérennité de cette prédation pathologique).

Bref, Mauro Poggia est surtout là pour révéler que son illustre client, Eric Stauffer, président du Mouvement des citoyens genevois (MCG), victime d'un article de presse très préjudiciable, a déposé plainte en calomnie et diffamation contre un hebdo suisse romand. A titre de moyen de preuve, l'avocat annonce que Stauffer dispose bel et bien d'un "certificat de bonne vie et mœurs", n'en déplaise à ses nombreux adversaires du front PLR-PDC. Ce brevet de vertu coûte CHF 50.- Les allégations préjudiciables pourraient provenir d'une fuite liée à une violation du secret de fonction.

Le « certificat de bonne vie et moeurs »  établi par les autorités cantonales à la demande de Stauffer est une spécialité juridique des mœurs genevoises qui inverse le fardeau de la preuve et contraint le citoyen à démontrer sa propre innocence et moralité aux dites autorités ! Les vertueux Genevois vivent donc sous un régime de présomption de "mauvaise vie"! Me Mauro Poggia démontre en quelques mots l'absurdité d'une telle procédure d'un autre âge. Quel politique voudra-t-il bien s'insurger et faire abolir ce singulier document, digne de l'Inquisition  ?

Me Mauro Poggia serait donc désormais mal placé pour proposer l'abolition de cette procédure  puisqu'il vient de l'invoquer en faveur de son client.

partipiratelogo.jpgalexis.jpgPuis survient, très attendu, sans bandeau noir ni jambe de bois pas plus que de barbe rousse, Le Pirate. Alexis Roussel, candidat au Conseil d'Etat du Parti éponyme. Très avenant et communicatif, il précise qu'il a travaillé dix années dans une organisation internationale, un "Machin", quoi. Il a donc eu tout loisir d'analyser le mécanisme de tels moulins à  vent. Il "passe très bien le tube". Diplômé universitaire en "computer science", il milite pour une société ouverte et défend ardemment une valeur précieuse, pour abstraite et invisible soit-elle: la protection de la sphère privée. A son avis, les lois actuelles sur la protection des données sont insuffisantes, notamment en matière de  dossiers médicaux. Hostile au vote électronique, le candidat Alexis Rossel sait de quoi il parle: le système n'est absolument pas fiable et il cite un récent exemple de dysfonctionnement grave.

geek.jpgTrès bien accueilli et traité avec délicatesse par Décaillet, le pirate inspire confiance. Sa cause paraît bien limitée et pourtant, c'est celle de la liberté qu'il défend. Ça se vend moins bien au peuple que des promesses de nouveau stade ou de réductions d'impôts. Fort de 1850 membres en Suisse, le Parti pirate, propre comme un sou neuf, est bien capable de croître rapidement puisqu'il excelle en matière d'Internet et de réseaux sociaux. La jeunesse accro au Net et à FB et abstentionniste chronique, sur la seule foi de son nom délicieusement subversif, pourrait bien être séduite et apporter ses voix " ludiques et protestataires" au Parti pirate. Avant de sourire d'un air entendu, narquois et paternaliste, ne sous-estimons  pas cette mouche du coche. Dans plusieurs pays européens, les pirates ont remporté plusieurs succès inattendus. Est-il plus déraisonnable de soutenir ce Parti plutôt que  celui qui écrit dans sa doxa, en rose et en vert, la légende d'une prétendue "fumée passive létale" ou qui recrute des magistrats capables de se "tirer une gonze aux gogues" un soir de Réveillon:-) ?

On peut s'étonner toutefois que cette première et excellente apparition télévisée des Pirates  à Léman bleu, ne figure pas aussitôt sur le site du Parti pirate genevois,  quelques heures après sa diffusion !

Nous nous faisons donc un plaisir de combler cette lacune ici. (jaw)

rue89deux.jpg

 

 

 

 

 

 

 

Rue89: " Merkel sauvée par les Pirates, ces geeks mal habillés ? "


Prochaine capsule électorale
: Un principe de précaution pour tous nos élus ?

13:30 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : stauffer, poggia, pirate, alexis, roussel, genève, élections | |  Facebook

30/03/2012

La carpe, le lapin et...le goupillon: partouze létale ?

trioblackpix.jpgLe mariage de la carpe et du lapin se complique par  l'immixtion du goupillon. Ce singulier ménage à trois, pour avoir refusé le secours d'un voisin obligeant mais jugé peu fréquentable, nous  réserve des ébats houleux.

Chacun aura reconnu dans la métaphore les deux composantes du PLR et le PDC, une Entente ainsi revue et corrigée à laquelle il manque, pour être complète, le concours d'un Parti suisse historique: l'UDC.


On savait les libéraux de la rue des Granges prompts à faire la petite moue face aux "choucrouteux radicaux" et plus réservés encore à l'encontre de ceux qui allaient "prendre leur mot d'ordre" à Rome comme les communistes allaient prendre jadis le leur à Moscou. Désormais, ils pataugent dans la même bouillie composite.


Les premiers ingrédients ont formé une étrange émulsion, une fois la substance radicale ajoutée au mélange gélatineux, enrichi de quelques gouttes d'eau bénite pour former la quintessence alchimique tripartite de la politique genevoise.


Et c'est cette  potion à trois ingrédients qui est censée venir à bout du camp rose-vert à l'élection complémentaire au Conseil d'Etat (gouvernement) de la République et canton de Genève !

Ladite mayonnaise n'a pas pris.

C'était en effet sans compter la survenance d'un destrier monté par une blonde cavalière qui ne fait pas de quartiers...

celineamaudruz.jpg


Par dessus monts et vaux, l'émissaire UDC
Son  alliance, en cadeau, au beau trio offrit.
Dédain, mépris, dégoût et petit air pincé
Elle reçut en retour du camp de nos aigris.

 

onefm.png

OneFM : "L'UDC s'allie au MCG"

 

Voilà donc, en vers comme en prose ce qui Genève agite.

Les personnages de cette comédie ubuesque, à enjeu ministériel, apparaissent dans la distribution suivante...

Anne-Emery TORRACINTA
Députée au Grand Conseil (Parti socialiste 2005-2013)

torracinta.jpg

Perçue comme compétente, cette candidate au Conseil d'Etat, a baigné dans le combat socialiste depuis le bac à sable, élevée qu'elle fut par Claire Torracinta-Pache (sa mère, députée PS, elle aussi - 1985-1997) et par Claude Torracinta, son père, journaliste perçu comme trop progressiste par l'Establishment pour être nommé à la tête de la Télévision suisse romande, institution qu'il a marquée par son émission Temps Présent et où ses attitudes autoritaires lui valaient parfois de ses sociétaires le surnom de "Torranoïa". Chez les T, on pratique la politique en famille. Un peu comme chez les Knie. Souhaitons à la candidate de mieux gérer les affaires publiques que son père: à la tête de l'Hospice général, il a découvert, en cours de mandat, un trou de dizaines de millions de francs !  Nous sommes donc ici en présence d'une concurrente gavée de dogmes et d'idéaux généreux et altruistes dès le berceau. Rigide dans ses escarpins. Peu de charisme.  Pour favoriser la construction de logements pour tous à bon marché, elle préconise une politique de préemption des terrains communaux, alimentés par un futur et virtuel Fonds. Vite une loi ! Un voeu pie. C'est bien court. Soutenue par les Verts. N'a jamais exercé de mandat électif dans un Exécutif.

Pierre MAUDET
Conseiller administratif Ville de Genève (Exécutif), 34 ans.(Parti libéral radical -PLR)

maudet.jpg

Capitaine à l'armée mais insubordonné: "Ueli Maurer (Conseiller fédéral, "ministre des Armées suisses) est le plus grand danger pour la Suisse". A le front de proposer un "Vrai Rapport", fort critiqué dans les media et les milieux de l'armée. Autoritaire: envoie ses agents de police municipaux coller des amendes sur le pare-brise de voitures de luxe appartenant à de généreux donateurs d'une oeuvre de charité qui tient son bal annuel. (Ils ne reviendront pas !) Peu de charisme. Ce jeune Zorro, souvent présomptueux, enivré par son  ambition, veut griller les étapes et ne s'étonne nullement qu'on lui demande s'il veut devenir conseiller fédéral. Très autoritaire, suffisant, voire cassant au besoin. Europhile chronique. Droit (dans le foin de) ses bottes. C'est là tout ce que le Parti libéral-radical (PLR) a trouvé pour remplacer des personnalités marquantes de l'Histoire de Genève, telles que Robert Ducret, Olivier Reverdin, Bauer-Lagier, Gilbert Duboule etc.

L'un de ces deux candidats (Torracinta/Maudet) aurait dû l'emporter haut-la-main à l'élection partielle au Conseil d'Etat (juin 2012) mais voilà qu'une fine stratège, la présidente de l'UDC-Genève, la jeune et blonde conseillère nationale Céline Amaudruz ( 32 ans)  vient bouleverser la donne en annonçant, contre toute attente, que son Parti fera cause commune avec le Mouvement des citoyens genevois (MCG - tendance populiste) et son bouillant président Eric Stauffer ! L'UDC, apparemment, en avait assez de jouer les sherpas pour le PLR et le PDC sans jamais obtenir la moindre contre-partie.

Consternation dans les rangs ! La rente de situation séculaire du PLR auquel s'accroche une remorque brinquebalante, celle du Parti démocrate chrétien (PDC), est directement menacée.

Eric STAUFFER
Député au Grand Conseil, fondateur et président du Mouvement des Citoyens genevois (MCG). Cons. administratif d'ONEX 48 ans

stauffer_er.jpg
Homme politique et leader naturel inné dans la mouvance du populisme, ce candidat n'a peur de rien et ne l'envoie pas dire. Beaucoup de charisme et sachant caresser l'électeur dans le sens du poil. Il dénonce les abus à tour de bras, qu'il s'agisse d'hyper-salaires abusifs versés à des directeurs de régies publiques (e.g. Services industriels de Geneve) ou d'attaquer la barbarie de Khadafi détenant des otages suisses à Tripoli. Courageux, parfois même à la limite du téméraire. Il a appartenu tour à tour au Parti libéral puis à l'UDC avant de lancer, avec un succès considérable, son MCG qui séduit de larges couches de la population genevoise, réputée frondeuse. Orateur aussi emporté que convaincant, il excelle à se mettre en scène et à coller à l'actualité lorsqu'il s'agit de défendre une cause ou de dénoncer des abus. Dans l'intérêt public.Son mandat à l'Exécutif de la Ville d'Onex (GE) aurait poli ses plus grossières aspérités sans entamer la combativité et la dégaine du personnage le plus connu de la République et Canton de Genève. Le MCG allié à l'UDC disposent donc d'un excellent candidat auquel il ne répugne nullement de descendre dans la rue à la rencontre directe du peuple qui l'a élu.

Laurent SEYDOUX
Conseiller administratif de Plan-les-Ouates (45 ans)

laurent_seydoux.jpg

Peu connu. Apparence sérieuse.  "Passe bien le tube" (caméra de TV). Sa nouveauté et celle de son Parti à Genève peuvent lui servir d'atouts.  Il se cite ainsi: " Ce qui est important pour moi en politique: le contact, l'échange et la solidarité avec les autres. Anticiper et réaliser. Ce qui me fascine chez les Vert'libéraux: La capacité d'être pragmatique et de proposer des solutions concrètes. Ce pourquoi je m'engage dans la vie: "Je m'engage pour donner ce que j'ai eu la chance de recevoir. Ma citation préférée: « Let it be » (The Beatles). Pourrait grapiller des voix chez les Verts, le PS, le PLR et le PDC puisqu'on ne le connaît pas au niveau de la politique cantonale.

 

Alexis ROUSSEL

Vice-président du Parti pirate

Juriste spécialisé en questions informatiques et réseaux sociaux

alexis.jpg

Cet homme au sein d'un parti qui veut protéger la sphère privée, très menacée, et militer pour une société plus "ouverte et transparente" pourrait bien attirer de nombreux jeunes absentionnistes accros à l'Internet et aux réseaux sociaux. Le Parti pirate vient de remporter plusieurs sièges dans l'élection d'un Land allemand, à la plus grande surprise des autres partis. Si ce Parti parvient à mobiliser les jeunes absentionnistes, il pourrait siphonner des voix aux VERTS et au PS notamment. Sympathique, beaucoup de charisme et d'entregent. Ne se fait pas d'illusion sur l'issue de l'élection partielle. Comme un premier tour de psite pour les élections au Grand Conseil, àla proportionnelle, en 2013. A observer avec attention...


Voilà pourquoi le  PLR et PDC s'enfoncent ensemble inexorablement  vers une mort programmée. Ce mouton à trois pattes claudique "grave".

cible.jpgLe coup de boutoir du MCG soutenu par l'UDC pourrait même porter un coup fatal à leurs adversaires, surpris par cette alliance inattendue et durable.

Si le PDC refuse de pencher désormais vers une droite dure, "souverainiste, sécuritaire et euro-hostile",  il s'expose à coup sûr à une mort lente ou subite annoncée.

Le PLR était déjà en proie à une grave crise interne. A vouloir s'obstiner à limiter son alliance au seul PDC, il est responsable de l'effritement de son électorat... déjà fort maigre.

Le PDC et le PLR sont donc désormais placés devant des choix cornéliens, à défaut de quoi, lors des élections cantonales de 2013 (pour  les 100 députés au Grand Conseil  et les 7 Conseillers d'Etat), leur place sur l'échiquier genevois s'en trouvera réduite à une peau de chagrin.

Caveant consules ! La frange maudetienne du PLR et et les ouailles du PDC seraient bien inspirées de prendre conscience que les harmonies d'un quatuor sont plus agréables à l'oreille de l'électeur que les stridences d'un trio mal accordé et jouant faux.

Le coup d'archet staccato dont ils ont usé pour écarter l'UDC de leur stratégie imprudente, peut se révéler d'une grande portée... (jaw)

trioviolons.jpg

 

01:27 | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : genève, politique, élections, partielle, conseil, etat, candidats | |  Facebook

24/03/2012

Le Parti pirate de Genève a choisi son candidat au Conseil d'Etat

partipiratelogo.pngLes principaux médias n'ont porté aucun intérêt au Parti pirate de Genève qui a désigné son propre candidat au Conseil d'Etat, à la faveur de l'élection partielle, suite à la démission de Mark Muller.

Nous avons eu le plaisir et l'honneur de pouvoir assister à l'AG de ce nouveau Parti qu'il serait imprudent de railler et de rejeter d'un revers de main...

Nous en disons davantage sur le site des Dissident(e)s de Genève (DDG):

alexis.jpg"(jaw/DDG) Les délégués du Parti pirate (section genevoise), réunis le 24 mars 2012 en assemblée générale, ont décidé de présenter un candidat à l'élection partielle au Conseil d'Etat de juin prochain, à la suite de la démission de Marc Müller (PLR).  Leur choix s'est porté sur Alexis Roussel, actuel vice-président de la section genevoise du Parti pirate (Photo PP/DR)

Le nouveau Parti pirate suisse compte 1800 membres et a déjà remporté de beaux succès, notamment à Fribourg (4 % des suffrages aux élections fédérales) et une forte implantation en Suisse alémanique. Parmi ses buts et idéaux figurent ceux d'une "société ouverte et transparente" ainsi que la "protection de la sphère privée" et, de manière plus générale, la défense des libertés.

Ses militants, dont de nombreux spécialistes universitaires de haut vol en informatique, s'opposent aux législations telles que l'HADOPI (France) ou à l''Accord commercial anti-contrefaçon (ACTA).

Des délégués du Parti pirate ont été reçus récemments par la Suiza pour discuter de la nouvelle donne en matière de copyright face aux derniers développements technologique en matière de télématique...

Parmi ses préoccupations, le Parti pirate avait abordé, lors de son dernier Congrès à Visperterminen (VS) la question du "revenu de base" ("Grundeinkommen"), sans adopter de position officielle en la matière. En revanche, le Parti pirate s'est déclaré opposé au "managed care" en matière de santé publique. Il s'agit d'une modification de la loi sur l'assurance-maladie (LAMAL), défendue par le Conseil fédéral, qui pénaliserait financièrement ceux des patients qui refuseraient la nouvelle norme, à savoir d'entrer dans un "réseau de soins" en renonçant à leur libre choix de son médecin.

Le Parti pirate de Genève a aussi évoqué un projet de pétition concernant les intérêts du personnel des Hôpitaux universitaires de Genève (HUG), dans le sillage de déclarations récentes controversées de son directeur, Bernard Gruson, désireux d'appliquer désormais une politique de "discrimination positive" en faveur de cadres de nationalité suisse.

 

Le Parti pirate progresse en Allemagne

 

Banniere_SE_1_ora_prisonnier_2.jpg

Notre commentaire DDG ici

22:51 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : politique, élections, genève, conseil d'etat | |  Facebook

06/03/2012

Vers un plébiscite de Mauro Poggia au Conseil d'Eat ?

poggia.jpgcrowdbulb.jpgAlors que des candidat)e)s ont l'indécence de s'annoncer  à la succession de Marc Müller au Conseil d'Etat (gouvernement) de la République et Canton de Genève, alors que le démissionnaire n'a pas encore évacué ses bureaux, les commentateurs s'égosillent en hypothèses et spéculations diverses sur qui l'emportera à la prochaine élection partielle. Au coeur de ce tumulte-brouillamini, ils oublient un personnage parfaitement capable de revêtir la charge de conseiller d'Etat et tout désigné pour une telle fonction. Il s'agit de l'élégant et réservé Mauro Poggia, avocat et excellent plaideur, actuellement égaré au Mouvement des Citoyens Genevois (MCG) après avoir végété des années au PDC sans que ses talents manifestes lui soient reconnus. L'homme qui fait ployer les assurances-maladie a plus d'un tour dans son sac...

Lire la suite

00:47 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : genève, poggia, mcg, élections, conseil, etat, papables | |  Facebook

01/10/2011

Elections: comment émerger du troupeau

iStock_000016108538XSmall.jpgEn démocratie, le seul match dont le résultat influe sur la vie quotidienne de chacun d'entre nous, c'est aux élections qu'il se joue. Nos petits paons font donc la roue à qui mieux mieux et rivalisent d'ingéniosité pour séduire cette abstraction lointaine qu'est "le peuple", masse informe et manipulable dont on sollicite soudain l'affection avec insistance.

Lire la suite

06/03/2011

La coûteuse Pravda de la Ville de Genève

urneavoter.jpgLe pendule, le marc de café  et le vol des corbeaux ne sont que de piètres instruments pour choisir celles et ceux qui, demain, exerceront leur influence sur votre vie quotidienne durant quatre années dans votre commune genevoise. Il y en a 45...de communes et, paraît-il, 1800 (candidat(e)s pour... 906 sièges à pourvoir.

Il faut donc beaucoup de jugement pour choisir les meilleur(e)s.

Et quelques paquets de mouchoirs pour sécher les larmes des laissés-pour-compte.

Le plus simple est de "faire comme d'habitude". La loi du moindre effort, c'est à dire, prendre telle quelle une liste de parti sans la modifier. Les électeurs qui agissent de cette manière sont du pain béni pour les partis. Pourtant, le paysage géo-politique change à une vitesse insoupçonnée car les citoyens ne se laissent plus faire comme jadis: on votait volontiers pour le parti de papa, par tradition et atavisme. La donne a changé avec l'apparition de nouveaux partis et de nouveaux mouvements tels que e Parti des Pirates :-) !

Lire la suite